Côté sud, vers la nef.
Clôture de choeur ou Tour du choeur - Côté sud, vers la nef.
Localisation Commune : Chartres
Adresse : 16 cloître Notre-Dame
Auteur(s) Manterne Michel
Michel Manterne

Chanoine de la cathédrale Notre-Dame de Chartres au 16e siècle et commis de l'oeuvre, chargé de concevoir le programme iconographique de la clôture de choeur.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Texier Jehan de, dit(e) Jehan de Beauce
Jehan de Texier , dit(e) Jehan de Beauce ( - 1529)

Jehan Texier dit Jehan de Beauce est né avant 1474 et mort à Chartres en 1529. Il est connu dès la fin du 15e siècle et probablement alors établi dans le Maine : un « Jehan Texier, maçon » est cité dans les comptes de la ville du Mans en 1474. Il travaille ensuite à l'abbaye de la Trinité de Vendôme. En 1506, il est appelé à Chartres pour diriger la construction du clocher nord de la cathédrale. Après l'achèvement des travaux en 1513, le chapitre lui confie la conception de l'architecture de la clôture de chœur et la direction des travaux. Il reçoit, en même temps, la commande du pavillon de l'Horloge qui abrite le mécanisme de fonctionnement du timbre placé dans le nouveau clocher.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Delaborde Mathurin
Mathurin Delaborde

Né à Chartres, il succède à Jehan de Beauce, mort en 1529, en tant que maître-d'oeuvre de la clôture de choeur de la cathédrale. En 1531, il est nommé maître des maçons de la ville de Chartres et de son bailliage. A partir de 1535, il il achève la construction du choeur de l'église Notre-Dame des Marais de La Ferté-Bernard (72).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Soulas Jehan
Jehan Soulas

Établi à Paris au début du 16e siècle, Jehan Soulas travaille en 1503 à l'église Saint-Germain-l’Auxerrois sur un monument aujourd’hui disparu. Le contrat le nomme « maître ymagier ». En 1519, il est appelé à Chartres pour réaliser les premiers groupes situés du côté sud de la clôture de chœur et y reste probablement jusque dans les années 1535. Il meurt avant 1542 car il est qualifié de "deffunct" dans le marché passé cette année-là avec François Marchand, son successeur. En dehors de quelques dates et des ouvrages de Chartres, on ignore tout de sa vie et de ses autres réalisations.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Marchand François
François Marchand (c. 1500 - 1551)

Né à Orléans vers 1500, fils du sculpteur Aubert Marchand, François Marchand travaille d’abord dans sa ville natale où il restaure en 1542 une statue de Jeanne d’Arc. La même année, il conclut un contrat avec le chapitre de la cathédrale de Chartres pour la réalisation de deux groupes et d’un relief de la clôture de chœur, puis décore le jubé et l'autel de l'église abbatiale de Saint-Père-en-Vallée (dont quelques éléments sont conservés au musée du Louvre et au musée des Beaux-Arts de Chartres). Il s’installe ensuite à Paris où, sous la direction de Philibert De l’Orme, il prend en charge la sculpture des statues du tombeau de François Ier et de Claude de France. Il meurt, probablement à Paris, en 1551.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Boudin Thomas
Thomas Boudin (c. 1570 - 1637)

Fils de Guillaume Boudin, sculpteur sur bois, Thomas Boudin s’initie très tôt à la technique de la taille du bois. Mis en apprentissage chez le sculpteur Mathieu Jacquet en 1584, il étend sa formation à la sculpture de la pierre et du marbre et commence sa carrière à la Cour en 1606 où il devient sculpteur du roi. Il passe deux ans à Chartres pour sculpter sept groupes destinés à la clôture du chœur de la cathédrale mais travaille essentiellement sur des monuments parisiens (hôtel de ville, diverses églises) et à l'abbaye royale de Saint-Denis.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Dedieu (sculpteur) Jean
Jean Dedieu (sculpteur) (1646 - 1727)

Né en 1646 à Arles, fils d’un menuisier, il se forme d'abord dans sa ville natale. Il passe ensuite deux années à Rome afin d'étudier les chefs-d’oeuvre, entre en 1664 dans l'atelier de Michel Péru à Avignon, séjourne en 1670 à Paris et revient finalement travailler à Arles. En 1678, il est appelé à Chartres pour sculpter le groupe de La Femme adultère ornant la clôture de choeur de la cathédrale et se fixe ensuite à Paris : sculptures pour l'hôtel de Vendôme, l'hôtel des Invalides et pour les châteaux royaux de Versailles, Trianon et Marly.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Legros Pierre Ier
Pierre Ier Legros (1629 - 1714)

Né à Chartres en 1629, il est élève du sculpteur Jacques Sarazin. Il est agréé à l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1663, devient académicien en 1666 puis professeur en 1702. Nommé sculpteur du roi, il travaille principalement à la décoration du château et du parc de Versailles et meurt à Paris en 1714. Il est le père du sculpteur Pierre II Legros qui fit sa carrière à Rome.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Tuby Jean-Baptiste II
Jean-Baptiste II Tuby (1669 - 1735)

Fils du sculpteur d'origine italienne Jean-Baptiste Tuby (1635-1700) dit le Romain, il travaille à des décors pour des édifices parisiens et les châteaux royaux de Versailles et Marly. En 1703-1705, il réalise le groupe de L'Entrée du Christ à Jérusalem pour la clôture de choeur de la cathédrale de Chartres.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Mazière Simon
Simon Mazière (1648 - c. 1722)

Né à Pontoise en 1648 dans une famille de sculpteurs, il est mentionné dans les comptes des bâtiments de Louis XIV à partir de 1679. Il consacre presque toute son activité aux commandes officielles et, bien qu'il n'ait pas suivi le parcours académique, il travaille aux châteaux royaux de Versailles, Marly, Meudon et Fontainebleau, pour lesquels il sculpte principalement des décors de jardin, et à Paris à l'hôtel des Invalides. Il est connu jusqu'en 1720.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Magnier Laurent
Laurent Magnier (1618 - 1700)

Né à Paris, il débute la sculpture auprès de son père, avant de partir pour Rome en 1638. Il travaille à Paris et à Versailles et sculpte avec son fils, en 1678-1679, des dais d'architecture ornant la clôture de choeur de la cathédrale de Chartres


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Magnier Philippe
Philippe Magnier (1647 - 1715)

Fils du sculpteur Laurent Magnier, il sculpte avec son père, en 1678-1679, des dais d'architecture ornant la clôture de choeur de la cathédrale de Chartres. L'essentiel de son travail est consacré aux décors du château de Versailles.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
dossier.copyrights (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général