Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ferme, maison (rue de Blois)
    Ferme, maison (rue de Blois) Amboise - rue de Blois - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Description :
    colonnette au pied droit se fait par l'intermédiaire d'un talon ; en revanche sur les jouées extérieures, la dans le mur mais y a été simplement accolé. Le chapiteau couronnant les colonnettes, se développe également sur double octogone. Les colonnettes sont séparées du chapiteau par un tore, au dessus duquel
  • Maison (46 place Michel Debré)
    Maison (46 place Michel Debré) Amboise - 46 place Michel-Debré - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Les plans d'alignement de l'ancienne rue du Château projetés au XIXe siècle ont épargné cette mais les travaux semblent avoir respecté les dispositions anciennes. Aujourd'hui, la maison abrite un restaurant et les aménagements nécessaires à cette activité ont fait disparaître la distribution d'origine
    Référence documentaire :
    universitaires de Rennes ; Tours : Presses universitaires François-Rabelais, 2014.
    Description :
    -chaussée. Le surplomb possède les caractéristiques amboisiennes, à savoir des poteaux corniers élargis sur lesquels se superposent une sablière de plancher qui reçoit perpendiculairement les solives du premier étage, et une sablière de chambrée dans laquelle viennent s'encastrer les colombes du même étage. Les celles du 42 rue de la Concorde ou du 54 place Michel Debré. Les poteaux sont ornés de colonnettes semi -circulaires surmontées de chapiteaux simplement bagués. Les moulures des sablières s'achèvent au niveau des . Les restaurations ayant gommé toutes traces anciennes de modification, nous ne pouvons savoir si le traversant symétriquement les tournisses. Au niveau 3, les poteaux corniers sont également élargis. Ils tiennent par enfourchement la sablière de plancher du comble, qui joue aussi le rôle d'entrait dans la sous le faux-entrait, joue un rôle, à l'évidence, ornemental mais aussi pratique puisqu'elle protège le bois du ruissellement des eaux. Les solives de plancher reposent sur l'entrait-sablière et leurs
  • Maison (50 place Michel Debré)
    Maison (50 place Michel Debré) Amboise - 50 place Michel-Debré - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    l'une des rues les plus importantes de la ville, l'ancienne rue de Montrichard, et en face du logis des
    Description :
    nouveau divisé par une grosse poutre supportant les solives mais qui joue également ici le rôle d'entrait mis au jour lors de l'aménagement de la place dans les années 1992, qui passerait sous la place Michel est aménagée en salle de restaurant. Elle était chauffée par deux cheminées. Seuls les corbeaux de les murs gouttereaux et sur laquelle les abouts des solives reposent perpendiculairement à la rue. Sur semblable à tous ceux rencontrés à Amboise. Au premier étage, la salle présente les mêmes dispositions qu'au de la charpente. Les traces d'outils très grossières révèlent un travail des bois peu soigné, réalisé la charpente, mais les dispositions d'origine sont encore lisibles. La charpente à fermes et à pannes possédait trois fermes ; il ne reste plus que celle du centre. Les pignons en pan-de-bois ont été modifiés et les fermes y prenant place ont disparu. Les chevrons ne sont plus visibles. L'essence des bois de celle des bois des plafonds. Les pièces sont assemblées à tenon-mortaise. La ferme centrale
  • Maison (92 rue Victor Hugo)
    Maison (92 rue Victor Hugo) Amboise - 92 rue Victor-Hugo - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Cette maison a été construite le long de l'ancienne rue de Montrichard, dans sa partie hors les murs. La façade a été épargnée par les travaux d'alignements de rue du XIXe siècle ; une photographie
    Référence documentaire :
    universitaires de Rennes ; Tours : Presses universitaires François-Rabelais, 2014.
    Description :
    moulure n'apparaît sur les sablières en partie masquées. À l'aplomb de la sablière de chambrée, le pan-de surcroît. Les deux potelets des extrémités sont légèrement inclinés vers le centre de la façade jouant le l'entrait repose sur les sablières longeant les murs gouttereaux, et reçoit arbalétriers et poinçon. Ce . Une baie éclaire ce comble, dont le poinçon joue le rôle de montant à droite. Le mur gouttereau celles du 78 rue Victor Hugo. Il est fort probable que la plupart des maisons implantées hors les murs du en rez-de-jardin servant alors de cave ou d'écurie. Les passages conservés entre les maisons garantissaient un accès à la Masse. Faisant ici office de cave, le rez-de-jardin est un espace plafonné. Les fois dans les niveaux en contrebas de la rue Victor Hugo, aucun soupirail ne donne sur la rue. Au rez pignon de façade et l'autre au centre du comble. Les bois de charpente s'encastrent dans la maçonnerie est le chêne. Les bois sont assez rectilignes avec peu de flaches mais de nombreux noeuds. Les bois de
1