Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune d'Argenvières (Cher)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune d'Argenvières (Cher) Argenvières
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Un bac assurait la traversée de la Loire entre la Nièvre (la Marche) et le Cher (Saint-Léger-le -Petit et Argenvières). Sur la carte de 1833, l'abordage côté rive gauche n'est pas clairement établi. En revanche, le plan de 1854 le situe précisément sur le territoire de Saint-Léger-le-Petit, tout près de la ordinairement sur un terrain gagné sur le fleuve (sans ouvrage construit) malgré la présence d'une cale descendant de la levée. En 1884, on projette de créer une cale descendant depuis la levée vers la Loire au lieudit Le Cros Colas (extrémité sud de la commune, actuel lieudit le Dessertis) et au lieudit Les Radis (non localisé). On ne sait pas si les travaux sont réalisés. Le seul port attesté sur la commune est
    Référence documentaire :
    d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf Document imprimé, Ech. 1/20 000e, détail, 1852. Par Coumes (ingénieur). (site Internet de la DREAL AN, F 14 6549. Projet d'établir un barrage en tête de l'île de La Marche sur la Loire pour supprimer le bras gauche du fleuve et rejeter les eaux vers la rive droite, 1845. AN, F 14 1200. Demande des habitants des paroisses de la Chapelle, Argenvières, Saint-Léger et Beffes que l'on construise les ouvrages nécessaires pour les garantir des inondations de la Loire, 1769. AD Cher, 3 S 399 bis. Projet de reconstruire une rampe supprimée suite à la crue de 1856 dressé par AD Cher, 3 S 410. Mention d'un bac reliant Saint-Léger-le-Petit / Argenvières (Cher) et La Marche
    Description :
    Située rive gauche, la commune d'Argenvières bénéficiait d'un seul port dénommé "port de l'Orme" au
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune d'Argenvières (Cher)
    Illustration :
    Carte de la Loire avec mention des bacs, 11 décembre 1833, ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées Extrait de la carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes, édition de 1852. (site Internet de la DREAL Centre). IVR24_20121800723NUCA Plan de situation du bac entre les communes de Saint-Léger-le-Petit et Argenvières (Cher) et La Plan général de la Loire, défense des rives entre le Bec d'Allier et Briare dressé le 19 avril 1859 par l'ingénieur ordinaire Biard. Détail sur Argenvières (Cher) et la Marche (Nièvre
  • Port dit port de l'Orme
    Port dit port de l'Orme Argenvières - le Gué-au-Roi - en écart
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    également la présence d'une triple rampe permettant la descente depuis la levée vers le village d'Argenvières. Au milieu du XIXe siècle, la cale ne propose plus un accès direct au fleuve en raison des ensablements accumulés le long de la levée. Actuellement, environ 700 mètres séparent l'emplacement de la cale d'un barrage en tête de l'île de La Marche, projeté en 1845, non signalé sur la carte de Coumes de 1852
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Aucun ouvrage repéré par la Diren.
    Référence documentaire :
    d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n (ingénieur) ; Zeiller (ingénieur). (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la Nièvre). (cf. illustration n° IVR24_20121800727NUCA).
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Illustration :
    Carte de la Loire dressée par Auguste Grenier en 1851 sous la direction de Seiller ingénieur en Projet de reconstruire une rampe supprimée après la crue de 1856 (à gauche) et mention d'une cale Plan général de la Loire, défense des rives entre le Bec d'Allier et Briare dressé le 19 avril 1859 par l'ingénieur ordinaire Biard. Mention d'un barrage en tête de l'île de La Marche (Nièvre . (centre d'exploitation de Saint-Satur, subdivision de la direction départementale des territoires de la
1