Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 9 sur 9 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tableau : le Jugement de Salomon
    Tableau : le Jugement de Salomon Azay-sur-Cher - Bourg - en village
    Historique :
    Tableau anonyme datant du 17e siècle. Œuvre restaurée en 2007 par Faddoul Khallouf (Joué-les-Tours
  • Maître autel
    Maître autel Azay-sur-Cher - Bourg - en village
    Inscriptions & marques :
    Cardinal Joseph Hippolyte Guibert, oblat de Marie Immaculée, archevêque de Tours ; chapitre de Saint-Gatien de Tours.
    Représentations :
    Saint-Gatien de Tours. Ces panneaux sont encadrés par quatre niches abritant des statuettes : les trois Guibert, oblat de Marie Immaculée, archevêque de Tours, et celui de droite des armoiries du chapitre de
  • Beauvais : château de Beauvais
    Beauvais : château de Beauvais Azay-sur-Cher - Beauvais - isolé - Cadastre : 2012 ZE 168
    Historique :
    appartenait à l'abbaye Saint-Julien de Tours. Raoul de Beauvais est cité comme seigneur en 1234. Vers 1490 s'élevait alors sur ses terres. A partir de cette date, les propriétaires successifs sont connus (voir bâtiments ne date que du 18e siècle. On sait que le château a été remanié entre 1765 et 1786 et les communs , inspecteur général des manufactures et pépinières royales de mûriers blancs de la généralité de Tours départementales d'Indre-et-Loire, IJ 306) : les articles 2 à 181 décrivent toutes les composantes du domaine rural d'important travaux avec la construction de deux tours rondes sur la façade nord, la reprise des baies et des . Il fait redessiner le parc par le paysagiste Édouard André en 1869. A cette occasion, les deux . Entre 1893 et 1911 les modifications essentielles résident dans la transformation d’une croupe en pignon date la création de la grande croisée qui surmonte les deux demi-croisées du rez-de-chaussée. Le pignon aile méridionale des communs a été doublée vers 1810 pour abriter une orangerie. De nos jours, les
    Référence documentaire :
    Charles Guérin, 1892. 44 x 37 cm. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 29 J). Rohard architecte, 27 avril 1909. Calque. 27,4 x 36 cm. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours -et-Loire, Tours, 29 J). . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 29 J 1897). . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 29 J 1914). , Tours, 29 J). . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 29 J 1895). . Béranger. 15 octobre 1893. Calque, non signé. 51 x 36 cm. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours -chaussée, par Charles Guérin. Non daté. 54 x 41,6 cm. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 29 , Tours, 29 J).
    Représentations :
    date, sont en complet décalage avec les créations modernes de l’époque qui voit s’épanouir l’Art
    Description :
    toit à longs pans sur le corps de logis et coniques sur les tours rondes sont couverts en ardoise. , est encadré par deux ailes en retour d'équerre, aux angles cantonnées de deux tours rondes. Côté nord lucarne centrale est surmontée d’un fronton triangulaire orné de crochets et cantonnée de pinacles. Les
    Illustration :
    , Tours, 3 P). IVR24_20123700173NUCA , Tours, 29 J). IVR24_20133700047NUCA -chaussée, par Charles Guérin. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 29 J . Béranger. 15 octobre 1893. Non signé. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 29 J . Modifications demandées par M. Béranger. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 29 J d'Indre-et-Loire, Tours, 29 J 1895). IVR24_20133700050NUCA d'Indre-et-Loire, Tours, 29 J 1896). IVR24_20133700052NUCA d'Indre-et-Loire, Tours, 29 J 1897). IVR24_20133700053NUCA . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 29 J 1909). IVR24_20133700058NUCA départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 29 J). IVR24_20133700059NUCA
  • Banc d’œuvre
    Banc d’œuvre Azay-sur-Cher - Bourg - en village
    Description :
    Banc d’œuvre entièrement en bois à six places séparées par des jouées. La partie antérieure du deux fois plus large que les autres. Chaque porte latérale est incurvée et sculptée.
  • Présentation de la commune d'Azay-sur-Cher
    Présentation de la commune d'Azay-sur-Cher Azay-sur-Cher
    Référence documentaire :
    de l'ancienne province de Touraine. Tours, 1883. COUDERC, Jean-Marie (dir.). Dictionnaire des communes de Touraine. Tours : CLD, 1982. Floch éditeur, 1971, 5e édition. (1ère édition Tours, 1930).
    Texte libre :
    occupé au 14e siècle par les troupes anglo-gasconnes ; repris ensuite par la garnison de Tours, le bourg Aspects géographiques Azay-sur-Cher est située à 15 km à l'est de Tours et à 12 km à l'ouest de , (forêt de Bréchenay, forêt de Larçay). Les secteurs sableux permettent la culture de la vigne qui a occupé une place importante durant tout le 19e siècle et jusque dans les années 1950. Les fonds de vallée milieu du 20e siècle et les parcelles étaient entourées de haies et souvent plantées d'arbres fruitiers paysage, les champs ouverts étant désormais les plus nombreux. L'habitat, outre le bourg, se répartissait la vallée du Cher. Les vestiges de l'aqueduc gallo-romain qui amenait les eaux de la fontaine de Tours, subsistent dans le parc du château du Coteau.Une voie romaine passait dans la vallée entre le du pont ; à proximité était installé un couvent d'Ursulines. Les maisons des bateliers se sont s'accélère et les constructions nouvelles se multiplient ; en 1982, la population était de 1830 habitants et
    Illustration :
    , Tours, 3 P). IVR24_20123700188NUCA Extrait du plan cadastral ancien, section B1,1826 : le bourg. Tours, Archives départementales presbytère. Tours, Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours. IVR24_20123700187NUCA Extrait du plan cadastral ancien, section A1,1826. Le Port d'Azay. Tours, Archives départementales Extrait du plan cadastral ancien montrant l'emplacement du bac sur le Cher, section A1,1826. Tours Ursulines et le port d'Azay. Tours, Archives départementales d'Indre-et-Loire. IVR24_20123700185NUCA Le château de Leugny depuis les bords du Cher. IVR24_20123701228NUCA Le château de Beauvais depuis les bords du Cher. IVR24_20123701225NUCA
  • Le mobilier de l'église paroissiale Sainte Marie-Madeleine
    Le mobilier de l'église paroissiale Sainte Marie-Madeleine Azay-sur-Cher - Bourg - en village
    Référence documentaire :
    MOUSSE (chanoine). Le culte de Notre Dame en Touraine. Tours : Alfred Mame et fils, 1915.
    Annexe :
    siècle ; 1854 ; Date portée Tours 1854, signé F. (Florence ?) ; h = 238 env ; la = 120 env. Inscription ; Date portée Tours 1854, signé F. (Florence ?) ; h = 238 env. ; la = 120 env. Inscription dans un (?) ; deux stalles issues d'un groupe dont les autres éléments ont disparu ; traces de sciage. Chapelle de la et une au-dessus. Orfèvre : Marie Thierry, Paris entre 1853 et 1885. Les bords sont cabossés
    Texte libre :
    majeure partie des éléments de décor et des objets datent de la seconde moitié du 19e siècle. Les six verrières en grisaille des trois premières travées de la nef sont signées L. Lobin, Tours et portent la date 1861. Les deux verrières de la chapelle de la Vierge qui représentent le couronnement de la Vierge et la Présentation de la Vierge au Temple sont signées "F, Tours" (probablement Florence) et portent la
  • Bourg : église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine
    Bourg : église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine Azay-sur-Cher - Bourg - en village
    Historique :
    seigneuriale dont la clé porte les armes de Jean de Fau, écuyer, seigneur de Bray (Reignac) et d'Azay au milieu cinq baies, de reprendre les murs gouttereaux de la nef et de construire un nouveau pignon à l’ouest
    Référence documentaire :
    les réparations intérieures de l'église, par Gustave Guérin architecte. 1850. Floch éditeur, 1971, 5e édition. (1ère édition Tours, 1930).
    Description :
    . Les murs sont recouverts d'un enduit à faux joints. La tribune installée dans la première travée de la
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral ancien, 1826. Plan d'alignement du bourg. (Tours, Archives État actuel du monument : plan et élévation, par G. Guérin et A. Alison, 31 août 1856. (Tours clocher. Par G. Guérin et A. Alizon architectes, 31 août 1856. (Tours, Archives départementales d'Indre-et . (Tours, Archives départementales d'Indre-et-Loire). IVR24_20123700037NUCA Projet d'agrandissement par G. Guérin et A. Alison architectes, 31 août 1856. (Tours, Archives 1859. (Tours, Archives départementales d'Indre-et-Loire). IVR24_20123700038NUCA Vue de volume à l'ouest. Carte postale ancienne. (Tours, Archives départementales d'Indre-et-Loire Vue de la nef vers le choeur. Carte postale ancienne. (Tours, Archives départementales d'Indre-et Choeur. Carte postale ancienne. (Tours, Archives départementales d'Indre-et-Loire, Fonds Albert
  • Bourg : château
    Bourg : château Azay-sur-Cher - Bourg - en village
    Historique :
    Tours, le bourg fut incendié pour les en déloger. Les fortifications du château qui comprenaient Clermont. Au milieu du XIVe siècle, les troupes anglaises occupèrent la ville ; sur ordre du gouverneur de plusieurs tours entourées de douves sautèrent. Il reste aujourd’hui une tour appelée donjon et une partie du 1390 et 1395. Les plafonds du donjon, quant à eux, forment un ensemble homogène mis en place entre 1428 Saint-Martin de Tours. Elle la conserva jusqu’à la Révolution où le domaine fut saisi et vendu comme
    Référence documentaire :
    REILLE, Karl. Deux cents châteaux et gentilhommières d'Indre-et-Loire. Tours : imprimerie
    Description :
    Le donjon est construit sur un plan quadrangulaire et les étages sont desservis par un seul escalier en vis en charpente, logé dans la tour d’escalier polygonale demi-hors œuvre. Les marches de la nef dont les ouvertures sont totalement modifiées. L'ensemble porte une charpente à chevrons
    Illustration :
    , Tours, 3 P). IVR24_20123700175NUCA
  • Grais : prieuré Saint-Jean-du-Grais
    Grais : prieuré Saint-Jean-du-Grais Azay-sur-Cher - Le Grais - isolé
    Historique :
    1127 il leur en cède les terres. Vers 1146, Joscelin, ermite du Petit-Grais, rejoint l’abbaye de chapitre de Saint-Martin de Tours, donne aux ermites la terre du Grais jouxtant celle du Petit-Grais : il connaissons. Les moines reconnaissent la tutelle de Saint-Martin et observent la règle bénédictine. L’abbaye -Augustin. Enrichi par les donations, le prieuré devient un fief possédant les droits de haute, moyenne et basse justice. En 1701, il est rattaché au Collège royal des Jésuites de Tours pour financer l’entretien d’une chaire de théologie, puis passe sous l’autorité des Oratoriens de Tours en 1779. Saisi comme bien portail. Les bâtiments anciens encore visibles sont : le clocher de l'église, la salle capitulaire avec le
    Référence documentaire :
    ; Tours. Paris : Société française d'archéologie, 1948, p. 206-212.
    Description :
    , et de deux baies au nord et au sud. A l’exception du clocher, tous les bâtiments sont construits en moellon calcaire. Les encadrements de presque toutes les baies sont en pierre de taille, mais quelques
    Illustration :
    , Tours). IVR24_20123700186NUCA
1