Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 48 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourges, Lycée Pierre-Émile Martin : statue,
    Bourges, Lycée Pierre-Émile Martin : statue, "Le jeune constructeur" ou "Le réalisateur" Bourges - 1 avenue de Gionne - en ville
    Historique :
    donne son accord pour l’œuvre de l'artiste Marcel Gili le 17 novembre 1960 et l'arrêté est signé le 11 avril 1961. La statue, représentant "Le Jeune constructeur" ou "Le réalisateur", est réalisée pour un
    Référence documentaire :
    AN 19880466/32. Projets Brayer, Gili, Rohner pour le collège technique de Bourges, commission
    Titre courant :
    Bourges, Lycée Pierre-Émile Martin : statue, "Le jeune constructeur" ou "Le réalisateur"
  • Bourges : statue de Jacques Cœur
    Bourges : statue de Jacques Cœur Bourges - place Jacques Cœur - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire sur socle indépendant gravé inscription concernant le donateur sur socle indépendant gravé / MOUCHE" "DIRE FAIRE/ DE/ MAYME" "DIRE FAIRE/ TAIRE DE/ MA IOIE" ; inscriptions concernant le commanditaire et inscriptions concernant le donateur (face arrière du socle) : "INAUGURÉ/ LE 15 MAI 1879/ EN
    Historique :
    Le premier projet de monument à Jacques Cœur, confié au sculpteur Jules Dumoutet et daté vers 1840 1873, de la transcription en marbre. Au début de l'année 1874, le praticien Jean Daumas travaille sur le marbre qui est exposé au Salon de 1875 (n° 3337). La statue, transportée en août 1875 à Bourges ) pendant que divers emplacements pour le monument sont successivement étudiés jusqu'à la fin de 1878. Un concours est alors lancé entre les architectes berruyers pour le piédestal, remporté en 1879 par Augustin . L'inauguration de l'ensemble sur la place Jacques-Coeur a lieu le 15 mai 1879, quelques mois après la mort d'Auguste Préault dont Jacques Cœur est le dernier monument public, projet dans lequel il s'était fortement impliqué comme le témoignent ses multiples échanges avec la Ville.
    Observation :
    Critères pour la protection au titre des Monuments historiques : - Commande prestigieuse pour le musée du château de Versailles, ce qui explique le matériau inhabituel (marbre) pour un hommage à un grand homme sous la IIIe République. - Œuvre d'un grand statuaire du XIXe siècle, qui fait perdurer le Préault, toutes les étapes du processus créatif sont renseignées et le musée du Berry conserve la très le style du Palais Jacques-Cœur.
    Référence documentaire :
    La statue de Jacques Cœur, à Bourges, inaugurée le 15 mai. L'Illustration, n°1891, vol. LXXIII, p
    Représentations :
    La statue représente l'argentier de Charles VII en costume oriental fantaisiste, avec le manteau sur la hanche, et le bras droit posé sur les attributs à sa droite, la tête au profil néoclassique écumant sur la terrasse arrière. Un écu aux armes de Jacques Cœur figure sur la plinthe avant. Le
    Description :
    Le monument, constitué d'un haut piédestal en pierre de Vallenay (conçu par Auguste Souchon) et d'une statue en marbre blanc, par Augustin Préault, est situé au centre de la place Jacques-Cœur
    Annexe :
    , 12 février 1873 (AN f21/248). « Monsieur le directeur, Le Jacques Cœur de M. Préault est d'une grande support. Le caractère oriental du costume rappelle les voyages de Jacques Cœur dans le Levant. La tête est tête de 1653 est fine et pensive. M. Préault a préféré lui donner un air de défi hautain ; le cou , mais dans une mesure qu'on peut admettre, et l'esprit est, en somme, monumental. Cette figure, dont le corrections de détail. L’œuvre fera certainement honneur à M. Préault dont le talent original est connu de tout le monde. (...) » 1879 (AM Bourges. 1M43). "L'an mil huit cent soixante dix-neuf le samedi six décembre à dix heures du , le 13 mars 1879. 2° M. Domage, demeurant à Bourges, entrepreneur de la construction du piédestal. 3 ° M. Gours, chargé de l'exécution du bas relief [sic] et de la sculpture qui décorent le piédestal sur Yèvre aux soins duquel avait été confié le travail de la grille d'entourage du monument. Nous
    Illustration :
    "La statue de Jacques Coeur, à Bourges, inaugurée le 15 mai" (L'Illustration, n° 1891 du 31 mai Vue générale de la place Jacques-Coeur, avec le monument faisant face au Palais Jacques-Coeur Vue générale de la place Jacques-Coeur, avec le monument faisant face au Palais Jacques-Coeur Vue du relief gauche du socle : scène d'intérieur, le départ en exil. IVR24_20121800903NUC4A Vue du relief droit du socle : scène d'extérieur, le départ en exil. IVR24_20121800904NUC4A
  • Bourges, Lycée Pierre-Émile Martin : peinture,
    Bourges, Lycée Pierre-Émile Martin : peinture, "Les vendanges" (non visible) Bourges - 1 avenue de Gionne - en ville
    Historique :
    l’œuvre de l'artiste Yves Brayer le 17 novembre 1960 et l'arrêté est signé le 11 avril 1961. La peinture
    Référence documentaire :
    Rohner, Brayer, Gili et Mikelian. Le Berry Républicain, 27 mars 2012 AN 19880466/32. Projets Brayer, Gili, Rohner pour le collège technique de Bourges, commission
    Description :
    L’œuvre est une peinture acrylique sur toile marouflée. Selon le projet, elle mesure 3,15 m de long
    Dimension :
    Le panneau qui dissimule l’œuvre mesure 3,22 m de long et 2,86 m de haut.
    Illustration :
    Emplacement de l'oeuvre dissimulée derrière le panneau. IVR24_20141800024NUCA
  • Bourges, Vélodrome de Bourges : décor mural,
    Bourges, Vélodrome de Bourges : décor mural, "Résistance à l'air" Bourges - avenue Maréchal-Juin - en ville
    Référence documentaire :
    Les pictogrammes de Heidi Wood. Le Berry Républicain, 2 avril 2012
    Représentations :
    le corps et la vie matérielle représentation non figurative
    Description :
    Pictogrammes répétés sur le bardage métallique de l'enveloppe du vélodrome. Cette œuvre représente le déplacement d'air autour d'un cycliste, vue du dessus.
    Illustration :
    Vue de détail : le motif répété représentant l'aérodynamique du cycliste. IVR24_20141800626NUC4A
  • Bourges, Lycée Marguerite de Navarre : 41 médaillons de femmes célèbres
    Bourges, Lycée Marguerite de Navarre : 41 médaillons de femmes célèbres Bourges - 50 rue de Vauvert - en ville
    Historique :
    décoratifs de la Renaissance". Les artistes ont été agréés le 11 février 1952 pour exécuter 41 médaillons
    Observation :
    juin 2001. D'autre part, depuis le 26 mars 2013 le Lycée Marguerite de Navarre est labellisé "Patrimoine du XXe siècle" par le Ministère de la Culture et de la Communication.
    Référence documentaire :
    le lycée de jeunes filles de Bourges, Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture
    Annexe :
    (Ex-professeur de philosophie au lycée de jeunes filles de Bourges) [le choix définitif souligné par , dans l'atelier qu'occupa le potier Paul Beyer, travaillent dans l'esprit et les méthodes de la vieille le foyer, et sous l'action de la chaleur les surfaces émaillées se parent d'un luisant savoureux. Les
    Illustration :
    Le lycée en cours de construction, façade nord-est (1951-1952) : emplacement des médaillons Le médaillon de Marguerite de Navarre. IVR24_20141800536NUC4A Le médaillon de Simone Weil. IVR24_20141800529NUC4A Le médaillon de Suzanne Lenglen. IVR24_20141800528NUC4A Le médaillon de Maryse Bastié. IVR24_20141800527NUC4A Le médaillon de Marie Curie. IVR24_20141800640NUC4A Le médaillon de Marie de Sévigné. IVR24_20141800641NUC4A Le médaillon de Lili Boulanger. IVR24_20141800642NUC4A Le médaillon de Sarah Bernhardt. IVR24_20141800643NUC4A Le médaillon de Berthe Morisot. IVR24_20141800644NUC4A
  • Bourges, Lycée Pierre-Émile Martin : décor mural,
    Bourges, Lycée Pierre-Émile Martin : décor mural, "Art et technique du fer" Bourges - 1 avenue de Gionne - en ville
    Historique :
    l’œuvre de l'artiste Georges Rohner le 17 novembre 1960 et l'arrêté est signé le 11 avril 1961. Le décor mural, sur le thème de l'art et la technique du fer, est effectué pour un coût total de 35 200 NF (30
    Référence documentaire :
    Rohner, Brayer, Gili et Mikelian. Le Berry Républicain, 27 mars 2012 AN 19880466/32. Projets Brayer, Gili, Rohner pour le collège technique de Bourges, commission
    Représentations :
    le corps et la vie matérielle représentation d'objet représentation humaine enclume soufflet
    Description :
    la technique du fer et représente des outils utilisés pour le travail du fer, les mains portant ses
    Illustration :
    Vue de détail : le soufflet. IVR24_20151800136NUCA Vue de détail : le marteau. IVR24_20151800137NUCA État de l'oeuvre : le béton se désagrège à la base du mur-paravent. IVR24_20141800345NUCA
  • Les mobiliers culturels du CREPS et du Vélodrome de Bourges
    Les mobiliers culturels du CREPS et du Vélodrome de Bourges Bourges - avenue Maréchal-Juin - en ville
    Historique :
    Parmi leurs mobiliers culturels, le Vélodrome et le CREPS de Bourges possèdent différentes œuvres issues de la commande publique dite du 1% artistique : le Vélodrome compte un décor mural intitulé "Résistance à l'aire" de Heidi Wood ; le CREPS de Bourges possède une photographie nommée "Équilibre
    Référence documentaire :
    Au CREPS le 1% artistique est funambule. Le Berry Républicain, 31 mars 2012
    Illustration :
    Décor mural dit "Résistance à l'aire" de Heidi Wood sur le Vélodrome. IVR24_20141800627NUC4A Photographies dites "Équilibre-Déséquilibre" de Gérard Perron dans le CREPS. IVR24_20141800578NUC4A L'une des 7 photographies (situées dans le CREPS) de l'ensemble photographique dit "Arabesques" de
  • Les mobiliers culturels du Lycée Jean de Berry
    Les mobiliers culturels du Lycée Jean de Berry Bourges - 85 avenue François-Mitterrand - en ville
    Historique :
    Le lycée présente parmi ses mobiliers culturels une œuvre réalisée dans le cadre d'un atelier
    Annexe :
    "Aux arts lycéens et apprentis" - Lycée Jean de Berry -2012 Revue de Presse. Le Berry du 15 juin 2012 : Le projet pédagogique "Architecture et nature, petites folies dans les marais" associe les élèves de terminale bac professionnel assistant d’architecte du lycée Jean de Berry à Bourges, le Fonds régional d’art contemporain (Frac) et l’architecte Benjamin Avignon. Cette initiative reçoit le soutien de la Région Centre à travers le dispositif baptisé "Aux arts lycéens et apprentis". Le vernissage de
  • Bourges : statue, Grand paysan
    Bourges : statue, Grand paysan Bourges - boulevard de la République - en ville
    Historique :
    devait orner le "Monument aux ouvriers", projet développé par Dalou à partir de 1889 et non réalisé est conservé au musée du Louvre. Cette statue est placée en 1933 dans le jardin des Prés-Fichaux, en
    Référence documentaire :
    [Exposition. Paris, Petit Palais, avril-juillet 2013]. Jules Dalou, le sculpteur de la République
    Représentations :
    Le grand paysan est figuré debout, retroussant sa manche droite, sa pioche posée au sol. Il se
    Illustration :
    Vue générale de face entre l'allée des platanes et le Boulingrin. IVR24_20121800934NUC4A
  • Les mobiliers culturels du Lycée Jean Mermoz
    Les mobiliers culturels du Lycée Jean Mermoz Bourges - 4 allée des Collèges - en ville
    Historique :
    Parmi ses mobiliers culturels, le Lycée Jean Mermoz possède une sculpture intitulée "La tectonique murale située dans l'atelier. Le 1% artistique d'Henri Van Moé, consistant en un décor mural, a été
    Annexe :
    Extrait de l'avis d'appel public à candidatures 1% artistique pour le Lycée Jean Mermoz : Objet avril 2002, modifié par le décret 2005-90 du 4 février 2005, relatif à l’obligation de décoration des Bourges (18). Programme de la commande : Le lycée Jean Mermoz à Bourges (18) comprend un pôle regroupe l’outillage, la chaudronnerie, la logistique et le transport (50%), les élèves font de la mécanique de précision et travaillent le métal. L’œuvre artistique sera en rapport avec les formations tenant compte de ses caractéristiques. Elle devra prendre place dans le hall d’accueil, le préau ou la euros TTC (cette enveloppe comprend les honoraires de l’artiste ou groupement d’artistes lauréat, le montant de réalisation de la commande, ainsi que le montant de l’indemnité des candidats non retenus, les frais de publicité). La réalisation et la pose devront intervenir en concertation avec le maître d’œuvre.
    Illustration :
    Motif décoratif d'après le projet de décor mural (disparu) d'Henri Van Moé. IVR24_20141800355NUCA
  • Bourges : ensemble de quatre vases, Les Saisons
    Bourges : ensemble de quatre vases, Les Saisons Bourges - - Jardin de l'Archevêché - en ville
    Historique :
    Cet ensemble de quatre vases est commandé au sculpteur Léon Cugnot en 1880, décoré par le sculpteur
    Représentations :
    Le printemps est figuré par une femme élevant un rameau bourgeonnant et tenant un nid hébergeant par un chasseur, le fusil à la main, exhibant un oiseau tel son trophée de chasse, et l'hiver, par un sont assis sur le rebord des vases, décorés, sur leur panse, de deux scènes reprenant les thèmes des
    Illustration :
    Vue générale du Jardin de l'Archevêché, avec le vase Été-HIver (sud-ouest) au premier plan
  • Bourges, Lycée agricole de Bourges (détruit) : peinture (disparue)
    Bourges, Lycée agricole de Bourges (détruit) : peinture (disparue) Bourges - rue Théophile-Gautier - en ville
    Historique :
    Avant la destruction du lycée, cette œuvre de Jean Monneret, datée de 1969, était située dans le
    Référence documentaire :
    L'énigme de la toile volée de Monneret. Le Berry Républicain, 3 avril 2012
  • Bourges, Lycée agricole de Bourges (détruit) : peintures,
    Bourges, Lycée agricole de Bourges (détruit) : peintures, "Les Quatre Saisons" et "L'Agriculture" Bourges - Gibjoncs (les) - en écart
    Historique :
    "L'Agriculture", étaient situées dans le restaurant scolaire. Elle auraient été transférées au Muséum de Bourges
    Référence documentaire :
    L'énigme de la toile volée de Monneret. Le Berry Républicain, 3 avril 2012
  • Bourges : statue, Les Harmonies de la forêt
    Bourges : statue, Les Harmonies de la forêt Bourges - rue Jean-Baffier rue Jean-de-Berry - en ville
    Inscriptions & marques :
    RECIPON (signé à gauche) - LES HARMONIES / DE LA FORET / PAR RECIPON (sur le socle, devant).
    Historique :
    , est à l'origine commandée en 1904 pour le parc de Saint-Cloud mais ne convient pas. Le directeur des Beaux-Arts écrit à son propos :"Je ne vois pas bien la place de l'art tourmenté de M. Récipon dans le programme de décoration du parc". Le modèle original en plâtre est acquis en 1903. Les projets
    Illustration :
    Vue d'ensemble dans le jardin. IVR24_20141800140NUC4A Détail, signature : RECIPON (sur le côté gauche). IVR24_20141800144NUC4A
  • Bourges : monument à Louis Bourdaloue
    Bourges : monument à Louis Bourdaloue Bourges - Jardin de l'Archevêché - en ville
    Inscriptions & marques :
    ) - Inscriptions : BOURDALOUE (sur le piédouche) et IHS (sur le socle).
    Historique :
    deux de modèle pour le bronze, font partie des collections du musée du Berry.
    Illustration :
    Vue générale du jardin de l'archevêché, avec le monument à Bourdaloue sur la gauche Vue d'ensemble du monument, avec les inscriptions "BOURDALOUE" sur le piédouche et "IHS" sur le
  • Bourges : buste de Louis Bourdaloue
    Bourges : buste de Louis Bourdaloue Bourges - - 4 rue des Arènes - en ville
    Inscriptions & marques :
    Jules Dumoutet / Sculpt 1841 (sur la plinthe à droite) - BOURDALOUE (sous le buste) - Donné au musée de Bourges / par le ministre de l'Intérieur (sur la plinthe à gauche).
    Historique :
    Ce buste en marbre de Louis Bourdaloue (1632-1704), exécuté en 1841 par Jules Dumoutet (le plâtre bronze daté de 1870, et exposé dans le jardin de l'Archevêché. Ce buste se trouve actuellement à la
    Illustration :
    Vue de profil avec inscription sur la plinthe à gauche : Donné au musée de Bourges / par le
  • Bourges, Lycée Marguerite de Navarre : sculpture,
    Bourges, Lycée Marguerite de Navarre : sculpture, "L'oiseau dans la tourmente" Bourges - 50 rue de Vauvert - en ville
    Historique :
    À l'occasion de l'agrandissement de l'établissement par l'architecte Jean-Claude Feret, le 35 000 francs. Selon un article du périodique Le Berry Républicain (30 mars 2012), l'artiste explique que l’œuvre "correspondait précisément à un combat que menaient alors des élèves contre le manque de
    Référence documentaire :
    Claude Alard, l'aigle et la flamme. Le Berry Républicain, 30 mars 2012 AN 19880466 art. 99. Projet Alard pour le lycée Marguerite de Navarre, commission nationale du 1
    Illustration :
    Vue de détail : le déploiement des ailes. IVR24_20141800500NUC4A
  • Bourges : modèle du buste de Louis Lacombe
    Bourges : modèle du buste de Louis Lacombe Bourges - - 4 rue des Arènes - en ville
    Inscriptions & marques :
    J. Baffier (sur la tranche droite) - F. Rudier, fondeur (au dos à droite) - WINKELRIED / LE , sous le buste).
    Historique :
    Modèle du buste réalisé en 1896 par Jean Eugène Baffier pour le monument élevé à la mémoire du musicien Louis Lacombe et inauguré le 20 juin 1897 à Bourges, dans le jardin de l'hôtel de ville. Le déplacé dans les années 1920 (en 1925, il se trouvait dans la cour de l'hôtel Cujas). Le bronze est fondu
  • Bourges, Lycée Jean Mermoz : décor mural (disparu)
    Bourges, Lycée Jean Mermoz : décor mural (disparu) Bourges - 4 allée des Collèges - en ville
    Référence documentaire :
    AN 19880466 art. 91. Projet Van Moé pour le collège d'enseignement technique Jean Mermoz de Bourges
    Illustration :
    De part et d'autre de l'entrée, le mur portait l'oeuvre disparue de Henri van Moé Le motif décoratif d'après le projet. (AN 19880466/91). IVR24_20141800355NUCA
  • Bourges : statue de Louis XI
    Bourges : statue de Louis XI Bourges - square de la Poste - en ville
    Inscriptions & marques :
    ) - LOUIS XI / PAR / J. BAFFIER (sur le socle)
    Historique :
    dernière année. Le modèle en plâtre a figuré au Salon de 1884. Un buste en plâtre (extrait de la statue ) est donné par l'artiste en 1889 au musée Bertrand de Châteauroux (Inv. 901). Le modèle utilisé par Baffier fut un forçat travaillant sur le canal du Berry.
    Représentations :
    Louis XI est représenté dans l'attitude de la réflexion, le visage éclairé par un sourire moqueur
1 2 3 Suivant