Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bruère-Allichamps (Cher) : abbaye cistercienne de Noirlac, 34 verrières de Jean-Pierre Raynaud et Jean Mauret
    Bruère-Allichamps (Cher) : abbaye cistercienne de Noirlac, 34 verrières de Jean-Pierre Raynaud et Jean Mauret Bruère-Allichamps - Noirlac - isolé
    Historique :
    des plombs ». Pour le réfectoire, « les vitreries prévues au devis sont en verre antique losangé, très les vitraux, c’est une opération assez longue, je vais me mettre d’accord avec l’inspection du . Paganelli, CRBF indiquant qu’il souhaite être appelé lors de la consultation qui sera faite pour les travaux d’offres pour les vitraux de l’abbaye de Noirlac - Juin 1975 : lettre de Jean-François Jaeger, directeur de la galerie parisienne Jeanne Bucher, proposant à Jean-Pierre Raynaud de concevoir les vitraux de Noirlac d'après les projets de Raynaud. Il signale la « complexité de la composition graphique et la la vitrerie de Noirlac : « J’ai examiné les maquettes de JP. Raynaud pour les bas-côtés et les baies condition que la grisaille soit réussie - l’essai de M. Mauret mis en place à Noirlac étant excellent – les terminée fin 1978. C’est dire que l’ACMH attend la décision de l’Administration pour passer les marchés historiques (ACMH), informe Jean Mauret qu’il a passé à son nom les vitraux du réfectoire suite à l’accord
    Référence documentaire :
    , SAUNIER, Philippe (dir.). Les couleurs de la lumière, le vitrail contemporain en région Centre (1945-2001 p. 64-71 BERGATTO, Lionel, SAUNIER, Philippe. Les couleurs de la lumière. Le vitrail contemporain p. 14-15 BOUTAN, Jean. Jean-Pierre Raynaud : les vitraux de l'abbaye de Noirlac. Art Press, n° 13
    Texte libre :
    D'après les textes rédigés et publiés par Marie-Anne Sarda et Isabelle Isnard en 2011 dans Noirlac bonne conservation puisque les bâtiments furent réutilisés et donc préservés, même si parfois ils furent travaux conservatoires portant sur les charpentes, couvertures et maçonnerie. A la suite de ces premiers cet ensemble exceptionnel – avec l’aide de la Région Centre depuis les années 1970. (…) La maçonnerie et d’étanchéité sur les terrasses du cloître sous la direction de l’architecte en chef des , mais elle comporte également un très grand nombre de baies murées. Les clichés provenant de la du Cher en 1912, ainsi que les relevés et coupes qu’il fait alors établir, montrent en effet une nef dont les verrières hautes sont constituées de vitreries blanches, tandis que les baies des bas-côtés visiteur publié en 1958 mentionne les quelques fragments de vitraux cisterciens faits d’un verre épais l’importance du chantier et alors que les essais étaient validés par l’inspection générale des Monuments
    Illustration :
    Plan d'ensemble simplifié de l'abbaye d'après les relevés fournis par le Conseil général du Cher et réalisé par le groupement de géomètres-experts François Bodin et Serge Philippot en janvier 2008. Tous les Croquis réalisé par Jean-Pierre Raynaud pour les fenêtres hautes de la nef de l'église abbatiale de Croquis réalisé par Jean-Pierre-Raynaud pour les fenêtres des collatéraux de l'église abbatiale de Croquis dessiné par Jean-Pierre Raynaud vers 1975 pour les vitraux du choeur de l'église abbatiale Panneau d'essai réalisé par Jean Mauret début 1976 pour les verrières des collatéraux de l'église Réunion de travail sur les lancettes du choeur entre Jean-Pierre Raynaud, Jean Dedieu et Jean Réunion de travail sur les lancettes du choeur entre Jean-Pierre Raynaud, Jean Dedieu et Jean Validation des vitraux du choeur de l'abbatiale de Noirlac par les Monuments historiques, 1976 : au Église abbatiale : les trois lancettes 0, 1 et 2 du choeur vues depuis l'extérieur
1