Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 34 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin Céré-la-Ronde - Bourg - en village
    Historique :
    ont été restaurées en 1991 par l'atelier Yvan Guyet à Tours. Le chemin de croix a été remplacé en 1937.
    Référence documentaire :
    MOUSSE (chanoine). Le culte de Notre Dame en Touraine. Tours : Alfred Mame et fils, 1915.
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Annexe :
    d'Ars" en lettres dorées sur le socle. "Jubilée sacerdotal, 28 mai 1904-1929" ; nef, première travée nord. Statue : sainte Thérèse ; plâtre polychrome ; date inscrite sur le socle : 9 février 1928 ; nef nord. Autel ; bois ; première moitié 19e siècle (?) ; bois souligné de dorures ; devant le chœur ; bois ; 19e siècle ; sculpté ; chœur. Bancs (2) : bois ; 19e siècle ; recouverts de tissu ; un dans le ouest. Patène ; argent doré ; 19e siècle ; une croix de Malte à l'intérieur d'un cercle ciselée sur le ; sacristie. Pales : ensemble de 11 pales ; tissu blanc tendu sur âme en carton ; 20e siècle (?) ; sacristie en bois et plaque de verre ; le fond est recouvert de tissu grenat sur lequel reposent 5 médaillons ; limite 19e siècle 20e siècle ? Le satin vert à motif de fleurs est peut-être plus ancien que le reste ) : posées en 1833. En place dans le clocher. ISMH 1997.
    Illustration :
    Partie d'un retable déplacé contre le mur ouest de la nef, avec une statue de Saint Jean-Baptiste
  • Grand Biard : château
    Grand Biard : château Céré-la-Ronde - Le Grand Biard - isolé - Cadastre : 2009 OG 56
    Historique :
    Le Grand Biard est connu dès 1297 (Byart). Le lieu a constitué un fief relevant de Montrésor. Le Grand Biard figure sur la carte de Cassini (18e siècle). Le château actuel, dont la date de construction
    Observation :
    Le château n'a pas pu être visité lors de l'enquête.
    Représentations :
    Les trois lucarnes qui éclairent le comble portent de hauts frontons triangulaires à crochets et
    Description :
    Bâti selon un plan rectangulaire, le château est cantonné de deux tours rondes situées à chaque extrémité de la façade antérieure. Le gros œuvre est en moellon enduit tandis que les parties supérieures travée de chaque côté de la tour. Toutes les baies sont à meneaux et croisillons. Le toit à longs pans et
    Localisation :
    Céré-la-Ronde - Le Grand Biard - isolé - Cadastre : 2009 OG 56
    Illustration :
    Le Grand Biard : Extrait du plan cadastral ancien, section G, feuille 2, 1826. (Archives
  • Croix d'autel
    Croix d'autel Céré-la-Ronde - Bourg - en village
    Historique :
    Le Christ et la croix sont contemporains et datent de la seconde moitié du 17e siècle ou du 18e
    Représentations :
    Le périzonium est court et retenu par une corde. Les jambes sont pendantes, sans croisement.
    Description :
    Croix en bois noirci fixée sur un socle à base carrée à quatre gradins. Le Christ, en ivoire ou en du périzonium. Une baguette en forme d'os long est fixée sur le dernier gradin de la croix. Un
    États conservations :
    Les doigts de la main gauche sont cassés. Plusieurs fêlures longitudinales sur le tronc, l'abdomen
  • Biard La Chapelle : château
    Biard La Chapelle : château Céré-la-Ronde - Biard La Chapelle - isolé - Cadastre : 2009 OG 230
    Historique :
    Le plan cadastral de 1826 mentionne Biard et non Biard La Chapelle ; on suppose que cette appellation a été préférée afin de ne pas confondre Biard La Chapelle avec Le Grand Biard, où se trouve également un château construit au 19e siècle, et Le Petit Biard, qui constitue un hameau situé à l'est des deux autres. Le lieu-dit Biard est un ancien fief relevant de l'abbaye de Beaugerais, connu dès le 12e siècle "Grangiam de Briardo cum omnibus pertinentiis suis". En 1181, le pape Luce II confirma les biens de l'abbaye de Baugerais, dont une grange bâtie dans le bois du Biard ; cette fondation pourvue d'une
    Observation :
    Le château n'a pas pu être visité au cours de l'enquête.
    Description :
    Le château, bâti en brique, comprend une aile de sept travées accolées à un pavillon en retour détache nettement sur la brique. Trois lucarnes éclairent le comble de l'aile ouest, couverte d'un toit à longs pans brisés. Le pavillon, élevé d'un étage carré et d'un étage en surcroît, est couvert d'un haut
  • Autel, gradin, tabernacle dit autel de Saint-Joseph
    Autel, gradin, tabernacle dit autel de Saint-Joseph Céré-la-Ronde - Bourg
    Dimension :
    : longueur = 212 ; hauteur sans le gradin : 88.
  • La Bergerie : four à chaux
    La Bergerie : four à chaux Céré-la-Ronde - La Bergerie - isolé - Cadastre : 1826 E1 105-112 2009 E01
    Historique :
    La date de construction du four à chaux n'est pas connue mais il figure sur le premier plan
    Observation :
    La localisation de la Bergerie sur le plan cadastral actuel est erronée. Le lieu-dit mentionné sur le plan "la Bergerie" est en réalité celui de Beauvoir. La Bergerie se situe au sud de Beauvoir
    Description :
    Four à chaux à cuve unique et une bouche de défournement, construit en moellon calcaire. Le four, à
  • Calice
    Calice Céré-la-Ronde - Bourg - en village
    Inscriptions & marques :
    Inscription sur le pied et sur la coupe du calice : "Hic est enim calix : sanguinis mei". Poinçon
    Historique :
    Le calice date de la fin du 19e siècle ou du début du 20e siècle. Bien qu'actuellement associé à
    Représentations :
    Le pied est orné d'un médaillon quadrilobé émaillé, à croix rouge sur fond bleu.
  • Moulin Bailly : moulin dit moulin Bailly
    Moulin Bailly : moulin dit moulin Bailly Céré-la-Ronde - le Moulin Bailly - en écart - Cadastre : 2009 OE 388
    Historique :
    Le moulin Bailly, appelé aussi Moulin de la Chaussée, relevait au moins depuis le 18e siècle de la châtellenie de Montpoupon dont il devait vraisemblablement constituer le moulin banal. Il figure sur le plan cadastral de 1826, où l'on voit qu'il est alimenté, comme le moulin Gauthier et le moulin Brouillon situés en amont, par le ruisseau dit du moulin Brouillon.
    Description :
    Le moulin, comme les bâtiments construits à proximité, est bâti en moellons de calcaire avec enduit . Les encadrements (les baies et chaînages d'angle) sont en pierre de taille. Le toit à longs pans est couvert en tuile plate. La poquerie a disparu. D'après le plan cadastral ancien, la roue du moulin était
    Localisation :
    Céré-la-Ronde - le Moulin Bailly - en écart - Cadastre : 2009 OE 388
    Illustration :
    Vue générale du moulin et de la ferme, avec le lavoir au premier plan. IVR24_20083700483NUCA
  • Moulin du Courbat : moulin dit moulin de Courbat
    Moulin du Courbat : moulin dit moulin de Courbat Céré-la-Ronde - Le Moulin du Courbat - isolé - Cadastre : 2009 OF 60, 62
    Historique :
    On ne connaît pas la date de construction de ce moulin, qui figure sur le plan cadastral de 1826 . Le rez-de-chaussée, l'étage et le comble semblent avoir été construits ou reconstruits au cours du 19e siècle, tandis que la partie basse des murs, ainsi que le chambranle à feuillure de la porte
    Description :
    Ce moulin était alimenté par le ruisseau du Courbat qui actionnait une roue "par en-dessous retaillée récemment. Le toit à deux pans est couvert en tuile plate. Un escalier intérieur a été installé , mais à l'origine les différents niveaux étaient desservis de l'intérieur par des échelles, sauf le
    Localisation :
    Céré-la-Ronde - Le Moulin du Courbat - isolé - Cadastre : 2009 OF 60, 62
  • Ensemble des stalles (n°1)
    Ensemble des stalles (n°1) Céré-la-Ronde - Bourg - en village
    Inscriptions & marques :
    Le monogramme de la famille de Prie est gravé au revers du dossier.
    Historique :
    siècle et sont de même facture. Elles ne portent pas le blason de la famille de Prie, seigneurs de Montpoupon, mais leur monogramme. Elles ont parfois été confondues avec le second groupe de dix stalles situé
    Description :
    ). Les sellettes sont mobiles. Les jouées, les accotoirs et les miséricordes sont sculptées. Le décor est
    Illustration :
    Groupe des stalles sud : détail d'une miséricorde ornée de feuilles superposées. Le motif de la
  • Verrière : Jésus entouré de saint Martin et de saint Vincent
    Verrière : Jésus entouré de saint Martin et de saint Vincent Céré-la-Ronde - Bourg
    Inscriptions & marques :
    Les noms des saints figurent en partie basse. Le nom de l'atelier n'a pas pu être lu.
    Représentations :
    Le Christ bénissant entouré de saint Martin, patron de l'église (à la droite du Christ) et de saint
  • Présentation de la commune de Céré-la-Ronde
    Présentation de la commune de Céré-la-Ronde Céré-la-Ronde
    Historique :
    Dans le bourg, le premier noyau bâti s'est implanté à proximité de l'église, aux XIIe-XIIe siècles développé vers l''ouest à partir du 16e siècle pour former le "bas bourg" tel qu'il est encore encore désigné sur le premier plan cadastral.
    Référence documentaire :
    BRABANT, Hyacinthe, CORDIER, Gérard, POULAIN, Thérèse, RIQUET, Raymond. Le Site archéologique du partie sur le cimetière mérovingien). Gallia,1972 et 1974.
    Texte libre :
    et à 10 km au sud de Montrichard. Le signal de la Ronde, à 188 m d'altitude, marque le point importante à l'élevage bovin et caprin en raison de la mauvaise qualité des sols. Le château de Montpoupon et Néolithique sont probables mais le potentiel archéologique de la commune reste à découvrir. Un menhir d'environ 1,60 mètre de haut se dressait au lieu-dit "le Gros Chillou" près du Chêne jusqu'en 1893, date à laquelle il fut renversé. Céré est cité dès le VIe siècle par Grégoire de Tours (Ceratinsius vicus, Cerate Châtellier, relevant du château de Montrichard, est citée dès 1480. Le plan d'un domaine à cour fermée comprenant quatre bâtiments et un étang au nord est encore bien visible sur le cadastre napoléonien, mais ces ares au lieu-dit « le Préau », qui comptait quatre habitants en 1982. On comptait 854 habitants en 1801
    Illustration :
    Le Châtellier : extrait du plan cadastral ancien, section B feuille 3, 1826. (Archives Le moulin du Parc : Extrait du plan cadastral ancien, section F, feuille 1, 1826. (Archives Le Grand Vêcher et 4 fontaines : Extrait du plan cadastral ancien, section F, feuille 2, 1826 Vue d'ensemble du bourg avec l'église et le cimetière. IVR24_20083700510NUCA Le château de Montpoupon. IVR24_20083700477NUCA
  • Tableau : saint Thomas d'Aquin
    Tableau : saint Thomas d'Aquin Céré-la-Ronde - Bourg
    Historique :
    Tableau anonyme datant du 17e ou du 18e siècle, restauré en 1978. Le tableau est supposé provenir
    Représentations :
    semble surpris par une vision qui le fait se lever à-demi et tourner la tête vers la gauche. Il tient une plume dans la main droite. Les doigts de la main gauche qui s'appuient sur le bord du fauteuil sont partiellement masqués par le cadre.
  • Tableau : saint Bonaventure
    Tableau : saint Bonaventure Céré-la-Ronde - Bourg
    Inscriptions & marques :
    Inscription peinte dans la partie supérieure gauche du feuillet placé sous le livre : St
    Historique :
    Tableau anonyme datant du 17e ou du 18e siècle, restauré en 1978. Le tableau est réputé provenir de
    Description :
    de saint Thomas d'Aquin, de dimensions analogues. Le traitement des livres est identique dans les
  • Chasuble, étole : ornement rouge
    Chasuble, étole : ornement rouge Céré-la-Ronde - Bourg - en village
    Représentations :
    Motifs floraux pour le fond damassé. Broderies à motifs de roses épanouies pour les orfrois, avec feuilles palmées sur le galon système.
  • Degrés d'autel (3) , autel, gradin, tabernacle, exposition : ensemble du maître-autel
    Degrés d'autel (3) , autel, gradin, tabernacle, exposition : ensemble du maître-autel Céré-la-Ronde - Bourg
    Historique :
    L'absence d'inscription n'a pas permis d'identifier le lieu de fabrication. L'inventaire de 1905
    Représentations :
    table, Judas tient une bourse dans la main gauche. Le fronton de l'exposition est orné d'un cœur géométriques (disques, carrés, losanges), le fronton en trapèze de l'exposition et les chapiteaux corinthiens
    Description :
    figurant la Cène, encadré de pilastres à chapiteaux corinthiens peints et dorés, imitant le marbre. Le degré orné de disques et demi-disques est traité de la même manière, ainsi que le tabernacle prolongé
  • Bourg : école de filles, actuellement maison
    Bourg : école de filles, actuellement maison Céré-la-Ronde - Bourg - 2 rue Rabelais - en village - Cadastre : 2009 OC 133
    Historique :
    Le 31 juillet 1869 la municipalité signe un projet de bail pour la location d'une maison destinée à la tenue d'une école de filles. En 1879, le ministère de l'Instruction publique donne 15000 francs à datés du 11 avril 1879 sont dressés par l'architecte de l'arrondissement de Loches, J. Collin. Le projet -chaussée pour 50 élèves, d'une cour et d'un préau. Le procès verbal de réception définitive des travaux est signé le 20 mars 1883. La maison est construite en pierre de Bourré, avec cave, carrelage au rez-de
    Référence documentaire :
    Plan du bourg de Céré, indiquant en rose le terrain à acquérir pour la construction d'une maison d'école de filles, et en bleu la partie du cimetière à retrancher pour agrandir le jardin de l'école des
    Description :
    La maison, de plan rectangulaire, abritait le logement de l'institutrice et une salle de classe corniches et le fronton triangulaire qui orne la façade sur rue sont en pierre de taille. Le toit à longs
    Illustration :
    Plan du bourg de Céré indiquant en rose le terrain à acquérir pour la construction d'une maison Loches, le 4 juillet 1879. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700079NUCA Vue de l'ancienne école de filles avec le logement de l'institutrice au premier plan Vue de l'ancienne école de filles avec le logement de l'institutrice au premier plan et la salle de
  • Bourg : école de garçons, mairie, actuellement école élémentaire publique
    Bourg : école de garçons, mairie, actuellement école élémentaire publique Céré-la-Ronde - Bourg - 4 rue Rabelais - en village - Cadastre : 2009 OC 132
    Historique :
    Jusqu'en 1846, la commune loue dans le bourg une maison à usage d'école. Le 21 juin 1843, l'agent -voyer Boutier dresse le devis estimatif des travaux à faire pour la construction d'une maison d'école et d'une salle de mairie. Le devis est soumis à l'approbation du conseil municipal en août 1843 ; l'adjudication des travaux a lieu le 21 avril 1844. La réception définitive des travaux a lieu le 18 juillet 1846 salle de classe : la classe de 45 m2 accueille alors 66 élèves ; cette situation entrave le bon conduisent parfois à la fermeture de l'école durant plusieurs semaines. Le 30 septembre 1894, le conseil préfecture accorde la somme de 200 francs pour l'installation d'une seconde classe à l'école de garçons. Le bâtiment, en rez-de-chaussée, est accolé au nord de la mairie et de l'école. En 1929, le conseil municipal décide de construire une nouvelle mairie mais le projet est ajourné faute de moyens. Finalement, une nouvelle mairie est construite le long de l'actuelle rue Rabelais en 1934. Les locaux de l'école de garçons
    Référence documentaire :
    Plan du bourg de Céré, indiquant en rose le terrain à acquérir pour la construction d'une maison d'école de filles, et en bleu la partie du cimetière à retrancher pour agrandir le jardin de l'école des Montrichard, le 12 mars 1887. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 46-34).
    Description :
    -chaussée. Le toit à longs pans et croupes est couvert en ardoise. La façade antérieure présente trois
  • Bourg : presbytère actuellement maison
    Bourg : presbytère actuellement maison Céré-la-Ronde - Bourg - place Saint-Martin - en village - Cadastre : 2009 OC 122
    Historique :
    communiquer directement avec celle-ci, le presbytère a été édifié dans le premier quart du 16e siècle, en même
    Référence documentaire :
    du 10 juillet 1875, approuvé par le préfet le 7 juin 1876.
    Description :
    Orienté nord-sud, le bâtiment est accolé à l'église au sud, au niveau des première et deuxième travées de la nef. Il comprend un étage carré, surmonté d'un haut comble dont le toit à longs pans est couvert en tuile plate. Le rez-de-chaussée est bâti en petit appareil de moellon calcaire, et le reste de
    Illustration :
    Détail du chapeau de triomphe ornant le linteau de la porte d'entrée de la tour d'escalier hors
  • Verrière : sainte Solange
    Verrière : sainte Solange Céré-la-Ronde - Bourg
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur Inscription concernant le donateur : armes de la famille de la Motte Saint-Pierre : "D’azur au lion
    Représentations :
    La scène hagiographique occupe le panneau central, ceux du haut et du bas sont traités en grisaille
    Description :
    Baie simple constituée de trois panneaux maintenus par deux barlotières. Le panneau supérieur est