Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port de Candes
    Port dit port de Candes Candes-Saint-Martin - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    municipal, l'ingénieur Cormier propose d'abattre les murs de clôture qui gênent la circulation et de créer Tourelle. Le projet est repris en 1869 par le conseil municipal. Il s'agit à nouveau de rectifier la rive Le port de Candes est mentionné sur les listes des ports de Loire de 1857 et 1862 mais il est difficile de savoir précisément à quelle partie de la rive ces documents font références. La lecture du règlement de police rédigé le 12 septembre 1843 pour le port de Candes pourrait nous éclairer. Il n'a malheureusement pas été retrouvé. Les plans anciens (le cadastre napoléonien de 1837 et le plan de 1844 notamment ) et la situation des ouvrages actuels permettent de localiser vis à vis du bourg trois sites d'abordage : à proximité de la rue du Bac, vis à vis de la place de l'Ormeau et au niveau de la rue de la Vienne (anciennement "la Douve" puis la rue de la Tourelle). Le projet de port à Candes daté de 1844 concerne toute la rive située vis à vis du bourg (depuis la rue du Bac jusqu'au delà de l'actuelle rue de
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur calque, Ech. 0,001 m pm, 55 x 30 cm, 1869. (archives départementales d'Indre . (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2046). (cf. illustration n° IVR24_20113702824NUCA). Encre et aquarelle sur papier, 1864. Par Béard (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et Encre sur papier, Ech. 6 lignes par décamètre, 36 x 22 cm, 1839. (archives départementales d'Indre Encre et aquarelle sur papier tissé, 81 x 35 cm, Ech. 0,001 m pm, détail, 1844. (archives (ingénieur). (archives nationales, F 14 6614). (cf. illustration n° IVR24_20073700454NUCA). Encre et aquarelle sur papier, détail, 1864. Par Béard (ingénieur). (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, section B, Ech. 1/2500e, détail, 1837. (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, section B2, Ech. 1/625e, détail, 1837. (archives départementales
    Précision dénomination :
    port de pied de coteau
    Description :
    Situé rive gauche, vis à vis du bourg, le port de Candes s'étend sur environ 600 mètres de long. Il est constitué de trois lieux d'abordages indépendants : à proximité de la rue du Bac (une cale abreuvoir en long simple et une cale abreuvoir simple), vis à vis de la place de l'Ormeau (une cale abreuvoir simple et une cale en tablier à quai incliné) et au niveau de la rue de la Vienne (deux cales
    Typologies :
    port de pied de coteau : port aménagé côté val sur la pente du pied de coteau
    Titre courant :
    Port dit port de Candes
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1837 : mention du port. (archives départementales d'Indre-et Extrait du cadastre napoléonien de 1837. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/042/2 Plan du Grand Port de Candes, 27 décembre 1839. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2036 Plan de la Loire à Candes, projet de port annexé au rapport daté du 4 février 1869. (archives Plan de la Loire à Candes, projet de port annexé au rapport daté du 17 novembre 1869. (archives Plan d'alignement de la rive gauche de la Loire vis à vis du bourg de Candes, dressé par l'ingénieur Cormier le 17 juillet 1844. Détail (partie amont). (archives nationales, F 14 6614 Plan d'alignement de la rive gauche de la Loire vis à vis du bourg de Candes, dressé par l'ingénieur Cormier le 17 juillet 1844. Détail (partie aval). (archives nationales, F 14 6614 Plan de la Loire à Candes, projet de port dressé par l'ingénieur Béard le 25 décembre 1864. Détail
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Candes-Saint-Martin (Indre-et-Loire)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Candes-Saint-Martin (Indre-et-Loire) Candes-Saint-Martin
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    le tarif de perception concernant la navigation entre Tours et Candes. Un bac assurait autrefois la La commune de Candes-Saint-Martin est particulièrement intéressante du point de vue des présente un état probablement assez représentatif de ce que devaient être les berges d'un bourg de Loire Basse, rue des Martins Pêcheurs). Suite à la loi du 30 floréal an 10 (1802), un bureau de perception pour l'octroi de la navigation est créé à Candes. On y installe un poteau garni d'une plaque précisant traversée de la Vienne vis à vis de Candes. Son service a perduré jusque 1969 environ, année de la , au bout de la rue du Port. L'accostage a été ensuite déplacé un peu en amont, à l'extrémité de la rue du Bac. Côté rive droite de la Vienne, le bac abordait à l'extrémité d'un chemin, au lieudit la Coue
    Référence documentaire :
    Document imprimé, 1848-1858, détail. Par Coumes ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives Encre et aquarelle sur papier, 1811, détail. Par Cormier (ingénieur). (archives nationales, F 14 Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 042 0063). (cf Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 042 0059). (cf Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 042 0058). (cf Encre et aquarelle sur papier, tableau d'assemblage, Ech. 1/10 000e, détail, 1837. (archives AN, F 14 6614. Rapport de l'ingénieur ordinaire sur le manque de banquettes de halage vis à vis de Ledet, Béatrice, "Les travaux réalisés au XIXe siècle dans le lit de la Loire pour l'amélioration de la navigation", in : Bulletin archéologique de la Société archéologique de Touraine, 1991, tome AN, F 14 449. Acquisition d'une charrière pour le bac de Candes, 1810.
    Description :
    Située rive gauche, à la confluence de la Loire et de la Vienne, la commune de Candes-Saint-Martin bénéficiait d'un port composé de plusieurs sites d'abordage vis à vis du bourg et d'une cale de bac établie sur la rive droite de la Vienne (côté pointe du Véron, lieudit la Coue du Pré).
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Candes-Saint-Martin (Indre-et-Loire)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1837. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/042/1 Plan de la Loire de Montsoreau à Mosne, 1er juillet 1811, ingénieur Cormier. Détail sur la pointe du Véron. (archives nationales, F 14 608/1). IVR24_20113702982NUCA Extrait de la carte de la Loire dressée par l'ingénieur Coumes (1848) et complétée en 1858 par l'ingénieur Collin. (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). IVR24_20113702984NUCA . (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 042 0058). IVR24_20113702979NUCAB Le bac transbordeur, début XXe siècle. Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et Le bac à Candes au milieu du XXe siècle. Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre Le bourg, vers l'ouest. Photographie aérienne de Henrard, 1951. IVR24_19873702710VA Le bourg, vers le nord-ouest. Photographie aérienne de Henrard, 1951. IVR24_19873702709VA
1