Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 36 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ville :  ancien hôtel de ville, halle et justice de paix (édifice détruit, place Jean-Jaurès)
    Ville : ancien hôtel de ville, halle et justice de paix (édifice détruit, place Jean-Jaurès) Château-Renault - place Jean-Jaurès
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Sous l’Ancien Régime, une halle appartenant au marquis de Château-Renault est située sur la place du Marché (actuelle place Jean-Jaurès). Une pièce située à l’étage sert de lieu de réunion pour la municipalité au début de la Révolution, puis c’est l’ancien presbytère qui est utilisé comme mairie. En 1803 , l’ancien presbytère retrouve son utilisation d’origine et la municipalité décide de louer à nouveau une partie de la halle. En 1818, la municipalité devient propriétaire de la partie des halles qu’elle occupe , et fait estimer les travaux nécessaires pour l’établissement de la mairie et de la justice de paix en 1820. La municipalité achète les maisons Angot et Bertault pour la somme de 12 100 francs en 1856 et la maison Latour pour 7 800 francs en 1861 contigües de la mairie, dans le but de faire construire un nouvel édifice. Plusieurs projets sont proposés par de La Morandière architecte à Blois, Mariau architecte à Blondel qui est chargé de réaliser les travaux de construction de la halle, à partir de 1867. En février
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Château-Renault. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 63). Bâtiments : mairie justice de paix. 1838-1940. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 63 Mairie, plans et élévations. (Archives municipales de Château-Renault, 1 M 1). Halle, plans et élévations. (Archives municipales de Château-Renault, 1 M 2). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 63 40. Bâtiments : hôtel de ville. 1849-1924. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 63 41. Bâtiments : mairie justice de paix. 1838-1940. bâtiments à la fois. 1852-1922. Archives municipales de Château-Renault. 1 M 1. Archives municipales de Château-Renault. 1 M 2. Archives municipales de Château-Renault. 1 M 3.
    Dénominations :
    hôtel de ville palais de justice
    Murs :
    fer pan de fer
    Description :
    était construit en pierre de taille et couvert d’une charpente métallique et verre. La partie centrale L’édifice accueillant la mairie et la justice de paix était composé d’un corps de bâtiment central mairie et la partie latérale droite par la justice de paix. La salle des pas perdus était également était adossée au bâtiment accueillant la mairie et la justice de paix. en rez-de-chaussée surélevé précédé d’un perron et escalier droit et deux ailes latérales. L’ensemble était occupée par la salle des pas perdus dite salle Sainte Antonia ; la partie latérale gauche par la reliée à la halle. La halle affectait la forme d’une rotonde avec charpente en fer et piliers en fonte et
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Titre courant :
    Ville : ancien hôtel de ville, halle et justice de paix (édifice détruit, place Jean-Jaurès)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plans, élévations et coupe dessinés par de La Morandière, architecte, le 20 mai 1852 (projet non Élévation de la façade antérieure dessinée par Mariau, architecte, le 12 avril 1863 (projet non Élévation de la façade latérale dessinée par Mariau, architecte, le 12 avril 1863 (projet non Élévation de la façade antérieure dessinée par Meffre, architecte, le 20 février 1866 (projet non Élévation de la façade latérale dessinée par Meffre, architecte, vers 1866 (projet non réalisé Élévation de la façade antérieure dessinée par Meffre, architecte, le 14 juillet 1866 (projet non Élévation de la façade latérale dessinée par Meffre, architecte, le 14 juillet 1866 (projet non Plan d'ensemble et élévation de la façade antérieure dessinés par Blondel, architecte, le 8 février Élévation de la façade antérieure dessinée par Blondel, architecte, en 1873. (Archives Élévation de la façade latérale dessinée par Blondel, architecte, le 15 janvier 1875. (Archives
  • Ville :  maison (73 rue de la République)
    Ville : maison (73 rue de la République) Château-Renault - 73 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 610 1835 B 611 1835 B 612 2015 AN 25
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Bazin de Jessey, propriétaire, loue à Lucien Coldefy, directeur de la Société Générale des Tanneries Françaises, mandataire de Armand Weil industriel à Paris et administrateur de la tannerie, "une maison bourgeoise sise 73 rue de la République comprenant un bâtiment servant d'habitation, construit en pierre , cour par côté, au levant de la cour un autre bâtiment comprenant écuries, remises, passage et serre épouse. Le 28 septembre 1938, Louise Marie Eugénie Léontine Edmontine Gatien, veuve de Jules Marie Claude , chambre dessus, cave dessous, jardin au midi de ces bâtiments". Le lendemain, un état des lieux précise , un fruitier et un serre-bois ; d'un rez-de-chaussée avec petite pièce, vestibule, petit office penderie, salle de bains ; d'un étage de comble avec cage d'escalier, chambre de bonne, tourelle, grenier.
    Référence documentaire :
    de la Société Générale des Tanneries Françaises. Maison de Château-Renault. Archives départementales d'Indre-et-Loire, 48 J 5. Documents personnels de Louis Coldefy, directeur
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    tourelle cylindrique couverte d'un toit conique en ardoise. La cour précédant la maison est séparée de la Edifice à un étage carré et étage de comble, construit en pierre et couvert de toits à longs pans et croupes en ardoise. Il se compose de deux corps de bâtiments placé en L auxquels est accolée une rue par un mur surmonté d'une grille en fer forgé. Des communs sont situés dans la cour et un jardin
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Château-Renault - 73 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 610 1835 B 611 1835 B
    Titre courant :
    Ville : maison (73 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Ville :  maison (107 rue de la République)
    Ville : maison (107 rue de la République) Château-Renault - 107 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 703 1835 B 704 2014 AO 210 2014 AO 211
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    alors de maison d'habitation au maître tanneur de la tannerie Peltereau-Tenneson. Il est aujourd’hui nouvelle maison est construite sur la parcelle B 703 vers 1853 (date d’imposition : 1856). L’édifice sert divisé en plusieurs logements gérés par l’OPAH. Les anciens communs (écuries, remises) appartenant à la
    Précisions sur la protection :
    ) ; l'écurie et la grange à foin, actuellement salles de réunion (cad. AO 210).
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    enduit et pierre de taille et couvert d'un toit à longs pans et croupes. La pierre est utilisée sur la façade nord donnant sur la rue, et au niveau de l'étage de soubassement, de l'encadrement des baies, du cordon et de la corniche à modillons. L'étage de comble est éclairé par trois lucarnes hautes à fronton Cet édifice est à rez-de-chaussée surélevé, étage carré et étage de comble, construit en moellon cintré (côté nord). Les anciens communs sont construits en pan de bois, moellon recouvert de crépi en ciment et brique, et couverts de toits à longs pans en tuile et en ardoise.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Château-Renault - 107 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 703 1835 B 704 2014 AO
    Titre courant :
    Ville : maison (107 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Ville :  maison (88 rue de la République)
    Ville : maison (88 rue de la République) Château-Renault - 88 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 88 1835 B 90 2015 AD 439
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    88 et B 90 sont détruites en 1854 pour la construction d'une nouvelle maison la même année. Cependant , la trace d'une ancienne chaîne d'angle observable sur le pignon ouest semble indiquer un remploi partiel de l'édifice plus ancien.
    Représentations :
    Le chambranle des baies du rez-de-chaussée est à crossettes.
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    C'est un édifice à un étage carré et étage de comble, construit en moellon enduit et pierre de taille (façade, chaînes d'angle à bossages, encadrements des baies, cordon, corniche) et couvert d'un toit à longs pans en tuile plate (sud) et ardoise (nord). L'étage de comble est éclairé par une lucarne
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Château-Renault - 88 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 88 1835 B 90 2015 AD 439
    Titre courant :
    Ville : maison (88 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Ville :  maison (86 rue de la République)
    Ville : maison (86 rue de la République) Château-Renault - 86 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 92 2015 AD 532
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    augmentation en 1872. L'ensemble de la façade a vraisemblablement été entièrement reprise à cette époque.
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    et pierre de taille (façade à bossages, cordons, corniche) couvert d'un toit à longs pans en ardoise -de-chaussée, trois baies de l'étage et la lucarne centrale s'inscrivent dans un avant-corps Il s'agit d'un édifice à un étage carré et étage de comble en surcroît, construit en moellon enduit . L'étage de comble est éclairé par trois lucarnes dont deux lucarnes hautes. L'entrée et deux baies du rez légèrement en saillie par rapport à la façade.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Château-Renault - 86 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 92 2015 AD 532
    Titre courant :
    Ville : maison (86 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Ville :  maison (113 rue de la République)
    Ville : maison (113 rue de la République) Château-Renault - 113 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 709 2015 AO 246
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    La maison présente sur le plan cadastral napoléonien est détruite en 1887. L'édifice actuel est probablement reconstruit peu de temps après pour servir de maison d'habitation. En 1948, l'édifice sert de
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    C'est un édifice à un étage carré, construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes
    Localisation :
    Château-Renault - 113 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 709 2015 AO 246
    Titre courant :
    Ville : maison (113 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Ville :  maison (71 rue de la République)
    Ville : maison (71 rue de la République) Château-Renault - 71 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 603 1835 B 604 1835 B 610 2015 AN 39
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Les édifices présents sur le plan cadastral napoléonien de 1835 (parcelles B 603, 610) sont
    Représentations :
    Le décor repose sur la bichromie brique et pierre.
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    enduit, brique (façade) et pierre de taille (chaînes d'angle, cordon, corniche, encadrements des baies une lucarne haute et quatre œils-de-bœuf. Un cordon marque la séparation entre le rez-de-chaussée et légèrement en saillie par rapport à la façade, afin de donner l'illusion de pavillons. L'édifice est placé au centre d'une cour dont l'entrée est encadrée de piliers en brique. Les angles de la cour donnant sur la enduit, pierre de taille (corniche, encadrements des baies) et brique (chaînes d'angle, cordons C'est un édifice à rez-de-chaussée surélevé, étage carré et étage de comble, construit en moellon , façade) couvert de toits à longs pans et croupes et noues en ardoise. L'étage de comble est éclairé par rue sont occupés par des pavillons isolés en rez-de-chaussée et étage de comble construits en moellon , encadrements des baies) et couverts de toits à longs pans et croupes en ardoise.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Château-Renault - 71 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 603 1835 B 604 1835 B
    Titre courant :
    Ville : maison (71 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Ville :  maison (114 rue de la République)
    Ville : maison (114 rue de la République) Château-Renault - 114 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 66 2015 AC 126
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    , construit à la limite du 19e et du 20e siècle. Cette maison est bâtie pour servir de siège social à "La accueille un bureau de poste de 1957 à 2013. "La Solidaire" possédait également une épicerie coopérative (située au 115 rue de la République). Solidaire", société coopérative de consommation, fondée en 1900 par les ouvriers tanneurs. Le bâtiment
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    ardoise. La pierre de taille est utilisée pour l'encadrement des baies, les chaînes d'angle, les cordons , construit en moellon enduit, brique et pierre de taille, couvert d'un toit à longs pans et croupes en et la corniche. L'étage de comble est éclairé, côté sud, par une lucarne haute à fronton cintré C'est un édifice à un étage de soubassement, rez-de-chaussée, un étage carré et étage de comble , accostée de volutes et à toit à deux versants en ardoise (deux petites lucarnes situées de part et d'autre de cette dernière ont été supprimées).
    Étages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Château-Renault - 114 rue de la République - en ville - Cadastre : 1835 B 66 2015 AC 126
    Titre courant :
    Ville : maison (114 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Ville :  salle de la machine à vapeur et cheminée, actuellement musée du cuir et de la tannerie (105 rue de la République)
    Ville : salle de la machine à vapeur et cheminée, actuellement musée du cuir et de la tannerie (105 rue de la République) Château-Renault - 105 rue de la République - en ville - Cadastre : 2014 AO 197
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Un bâtiment pour la machine à vapeur est construit en 1857 (parcelle B 702 du cadastre napoléonien ). L’édifice actuel pourrait avoir été reconstruit ou modifié vers 1878 : la corroierie (sèche d'hiver) à laquelle elle est adossée est achevée cette année-, et la cheminée à laquelle elle était reliée porte la
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    L'édifice est en rez-de-chaussée surélevé, construit en moellon enduit et pierre de taille (façades nord et ouest, chaînes d'angles), adossé au pignon nord de la sèche d'hiver. L'édifice a été rehaussé supplémentaires occupant l'espace qui en reste aujourd'hui et la cheminée (des traces de la construction disparue par un mur en ciment, couvert d’un toit plat en fibrociment. La salle des machines avait des travées sont encore visibles au nord de l'édifice).
    Localisation :
    Château-Renault - 105 rue de la République - en ville - Cadastre : 2014 AO 197
    Titre courant :
    Ville : salle de la machine à vapeur et cheminée, actuellement musée du cuir et de la tannerie (105 rue de la République)
    Dates :
    1878 porte la date
    Appellations :
    musée du cuir et de la tannerie
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la cheminée. IVR24_20143703705NUC4A Vue d'ensemble de la salle, la porte est surmontée de l'inscription "Machine à vapeur Vue intérieure de la salle de la machine à vapeur. IVR24_20143703700NUC4A
  • Ville :  corroierie dite sèche d'hiver, actuellement musée du cuir et de la tannerie (105 rue de la République)
    Ville : corroierie dite sèche d'hiver, actuellement musée du cuir et de la tannerie (105 rue de la République) Château-Renault - 105 rue de la République - en ville - Cadastre : 2014 AO 197
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Référence documentaire :
    BARRAY, Caroline. Musée du Cuir et de la Tannerie de Château-Renault, historique du site. 2003. MARCHAND, Pierre. Diagnostic sanitaire de la tannerie Peltereau-Tenneson. 2004.
    Murs :
    pierre pierre de taille pan de bois
    Statut :
    propriété de la commune
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Précisions sur la protection :
    Inscription des façades et toitures de la sèche d'hiver.
    Représentations :
    Des planches moulurées habillent les têtes de poutres en saillie de la façade et les pieds de est concentrique autour de croix de saint-andré.
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur
    Description :
    travées. Le soubassement est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angles et cordon L'édifice est en rez-de-chaussée surélevé, deux étages carrés et étage de comble à surcroît, à cinq ). Le reste de l'édifice est construit en pan de bois à grille hourdé de brique. Les poteaux sont moisés tuile mécanique. Un escalier extérieur en bois à doubles volées et paliers demi-tournants permet la crochets permettant de les suspendre.
    Localisation :
    Château-Renault - 105 rue de la République - en ville - Cadastre : 2014 AO 197
    Titre courant :
    Ville : corroierie dite sèche d'hiver, actuellement musée du cuir et de la tannerie (105 rue de la
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Appellations :
    musée du cuir et de la tannerie
    Illustration :
    Vue intérieure du rez-de-chaussée. IVR24_20143703701NUC4A Vue intérieure de l'étage de comble. IVR24_20143703871NUC4A
  • Tombeau des soldats morts pendant la guerre de 1870-1871
    Tombeau des soldats morts pendant la guerre de 1870-1871 Château-Renault - 21 rue de l'Espérance D 43 - Cadastre : 2014 AE 5
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Tombeau érigé en 1872, à l'initiative du comité local de la Société Française de Secours aux Blessés (ancêtre de la Croix-Rouge française), pour accueillir les dépouilles des militaires décédés aux ambulances et à l'hôpital de Château-Renault lors de la campagne de 1870-1871.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Tombeau en forme d'obélisque tronqué construit en pierre de taille, reposant sur un socle en pierre française de secours aux blessés comité de Chateaurenault ce monument a été élevé pour recevoir la dépouille mortelle des militaires décédés aux ambulances et à l'hôpital de Chateaurenault pendant la campagne 1870
    Localisation :
    Château-Renault - 21 rue de l'Espérance D 43 - Cadastre : 2014 AE 5
    Titre courant :
    Tombeau des soldats morts pendant la guerre de 1870-1871
    Dates :
    1872 porte la date
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de tombe pour les soldats de la guerre de 1870-1871. (Archives départementales d'Indre-et
  • Ville :  logement du concierge, actuellement musée du cuir et de la tannerie (105 rue de la République)
    Ville : logement du concierge, actuellement musée du cuir et de la tannerie (105 rue de la République) Château-Renault - 105 rue de la République - en ville - Cadastre : 2014 AO 197
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    La construction d’une maison est mentionnée en 1865 (parcelle B 702 du cadastre napoléonien).
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    Il s'agit d'un édifice en rez-de-chaussée et étage de comble, construit en brique et pierre de taille (chaînes d’angles, encadrements des baies, cordons, corniche) couvert d’un toit à longs pans en
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Localisation :
    Château-Renault - 105 rue de la République - en ville - Cadastre : 2014 AO 197
    Titre courant :
    Ville : logement du concierge, actuellement musée du cuir et de la tannerie (105 rue de la
    Appellations :
    musée du cuir et de la tannerie
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Tombe de Stéphane Pitard
    Tombe de Stéphane Pitard Château-Renault - 21 rue de l'Espérance D 43 - Cadastre : 2014 AE 5
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    1er avril de la même année. Afin d'honorer sa mémoire, la municipalité fait édifier sa tombe d'après Tombe de Stéphane Pitard, instituteur âgé de 23 ans, décédé le 4 avril 1931 des suites de ses blessures après avoir sauvé les enfants de sa classe d'un incendie, déclenché lors d'une séance de cinéma le le projet proposé par le sculpteur Georges Delpérier. La légion d'honneur lui est attribuée à titre posthume, et les insignes sont remis à sa mère au cours d'une cérémonie organisée en présence de M. Roustan , Ministre de l'Instruction Publique.
    Référence documentaire :
    HUTEAU, Lucette. Il y a 50 ans... Stéphane Pitard. Informations municipales de Château-Renault, n°3
    Représentations :
    Représentation de Stéphane Pitard : debout, revêtu de sa blouse d'instituteur, adossé à son bureau , avec des livres à l'arrière-plan. Il porte à la boutonnière la légion d'honneur qu'il a reçu à titre posthume. Palme en bronze sur la base.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    enseignant de Château-Renault à leur collègue" (sur la palme en bronze). inscriptions : "à Stéphane Pitard" (sur la base) ; "G Delpérier sculpteur" (sur la sculpture) ; "instituteur mort victime de son dévouement 28 septembre 1908 4 avril 1931" (sur plaque de marbre) ; "le personnel
    Localisation :
    Château-Renault - 21 rue de l'Espérance D 43 - Cadastre : 2014 AE 5
    Titre courant :
    Tombe de Stéphane Pitard
    Dates :
    1931 porte la date
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Détail de la signature. IVR24_20143704245NUC4A
  • Ville :  sèche d'été, actuellement musée du cuir et de la tannerie
    Ville : sèche d'été, actuellement musée du cuir et de la tannerie Château-Renault - 105 rue de la République - en ville - Cadastre : 2014 AO 197
    Historique :
    Une "basserie pour les peaux" (bâtiment accueillant un ensemble de cuves) est construite en 1864
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Référence documentaire :
    BARRAY, Caroline. Musée du Cuir et de la Tannerie de Château-Renault, historique du site. 2003. MARCHAND, Pierre. Diagnostic sanitaire de la tannerie Peltereau-Tenneson. 2004.
    Murs :
    pierre pierre de taille pan de bois
    Statut :
    propriété de la commune
    Étages :
    étage de comble
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Précisions sur la protection :
    Inscription de la sèche d'été en totalité.
    Description :
    sont en brique et pierre de taille (sommiers, clefs). Un cordon en pierre de taille, ceinturant suspendre et les abat-vents permettant l'aération de la pièce. L'étage de comble était utilisé pour le séchage et le stockage de la tannée (résidu des opérations de tannage utilisé sous forme de motte, comme Il s'agit d'un édifice à deux étages carrés et étage de comble, couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Le rez-de-chaussée et le premier étage sont construits en moellon crépi et brique (chaînes d’angles et piliers façade ouest). Le deuxième étage et l'étage de comble sont construits en pan de bois à remplissage en brique et bois (abat-vents). Les encadrements des baies du rez-de-chaussée et du premier étage l'édifice, marque la séparation entre le premier et le deuxième étage. Un clocheton surmontant le pignon nord de l'édifice possède une horloge, fabriquée par Gourdin de Mayet (Sarthe). A l'intérieur, le rez -de-chaussée était occupé par 39 fosses de basserie. Le premier étage était utilisé pour le stockage
    Localisation :
    Château-Renault - 105 rue de la République - en ville - Cadastre : 2014 AO 197
    Titre courant :
    Ville : sèche d'été, actuellement musée du cuir et de la tannerie
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Appellations :
    musée du cuir et de la tannerie
    Illustration :
    Détail de l'horloge et du clocheton. IVR24_20143703872NUC4A Vue intérieure du rez-de-chaussée. IVR24_20143703711NUC4A Vue intérieure de l'étage de comble. IVR24_20143703704NUC4A Détail des crochets de suspension des peaux. IVR24_20143703707NUC4A
  • Ville :  bureaux et magasins de la tannerie Delamotte, actuellement maison (38 rue Martin Gardien)
    Ville : bureaux et magasins de la tannerie Delamotte, actuellement maison (38 rue Martin Gardien) Château-Renault - 38 rue Martin Gardien - en ville - Cadastre : 2015 AN 256
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    la dissolution de cette société, Louis Delamotte dirige seul la tannerie qui prend le nom "Ancienne parisien, et Gaston Monteux, qui détient plus de la moitié des actions. Louis Delamotte est ensuite soixantaine de personnes et une trentaine en 1948. La tannerie cesse son activité en 1966. D'après le registre d'augmentations et diminutions des matrices cadastrales, de nombreux bâtiments sont construits dans la seconde l'usine s'est accompagné d'une canalisation du lit du Gault. Après la fermeture de la tannerie, tous les de fonder une tannerie sur le Gault, rue de l'Hôpital. En 1891, sa veuve, Louise-Alix Bouvet fonde une nouvelle société sous le nom de "Veuve Brossillon-Bouvet et Delamotte". A partir de 1904, date de remplacé par son gendre Lucien Coldefy. En septembre 1939, l'usine est mobilisée pour la défense nationale et certains administrateurs sont contraints de démissionner en 1941 suite aux mesures d'aryanisation . Lucien Coldefy devient président directeur général. En 1945, Bernard Reichenbach retrouve sa place de
    Référence documentaire :
    Société Générale des Tanneries Françaises. Bâtiment du broyeur : plan de la façade principale, non Société Générale des Tanneries Françaises. Corroierie en ciment armé : plan de la façade côté Cartes postales de Touraine : Château-Renault. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 63). Société Générale des Tanneries Françaises. Bâtiment du travail de rivière : plan en coupe/A. Rocher Société Générale des Tanneries Françaises. Corroierie, façade côté rue : plan du rez-de-chaussée
    Représentations :
    Le sommet du toit à longs pans est couronné par un épi de faîtage métallique. Le toit en pavillon est orné d'une balustre métallique surmontée de deux pots à feu. L'édifice conserve également un clé passante (rez-de-chaussée) avec monogramme (effacé) et une plate-bande à clé passante (étage ) ornée d'un caducée, d'une ancre et de motifs végétaux.
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    brique et pierre de taille (chaînes d'angles, cordon, corniche, encadrement des baies) et les pignons cintré. Le centre de la façade présente un avant-corps légèrement en saillie par rapport au reste de la Il s'agit d'un édifice à étage carré et étage de comble, dont les gouttereaux sont construits en sont construits en moellon recouvert d'enduit. L'ensemble de l'édifice est couvert d'un toit à longs pans et croupes en ardoise. L'étage de comble est éclairé par des lucarnes à toit longs pans et fronton façade, dans lequel s'inscrit l'entrée principale, une baie de l'étage et une lucarne interrompant un
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Ville : bureaux et magasins de la tannerie Delamotte, actuellement maison (38 rue Martin Gardien)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan du rez-de-chaussée de la corroierie, non daté. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 48 Élévations des façades de la corroierie, non daté. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 48 j Plan du premier étage et élévations des pignons de la corroierie, non daté. (Archives Coupes et élévations de la halle aux écorces, dressé par A. Rocher le 20 juin 1923. (Archives Projet d'établissement d'une tannerie par M. Brossillon, plan de 1877. (Archives départementales Plan de situation, 1921. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 5 M 258 Plan de localisation des bâtiments, 1921. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 5 M 258 Coupes du bâtiment de travail de rivière, dressé par A. Rocher le 27 juillet 1922. (Archives Plan, coupe et élévation de l'atelier des marteaux, dressé par A. Roche le 7 août 1923. (Archives Extérieur du bâtiment de travail de rivière. Carte postale, début du 20e siècle. (Archives
  • Ville :  moulin dit moulin de Launay
    Ville : moulin dit moulin de Launay Château-Renault - Launay - Cadastre : 1835 A 357 1835 A 358 2014 AP 106
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Charles-Henry comte d'Estaing et marquis de Château-Renault il est vendu comme bien national pendant la alors trois marteaux à battre le cuir (rez-de-chaussée), la corroierie (1er étage) et les sèches (2e étage et comble). La tannerie Hervé est la dernière de Château-Renault à fermer ses portes, en 1985. Révolution. En 1825, Pierre Alexandre Valère Lendormy, juge de paix du canton de Château-Renault , propriétaire du moulin, exprime dans une lettre adressée au Préfet sa volonté de "construire un moulin moderne à l'instar de ceux d'Etampes et Corbeil". Un plan est dressé en 1826, et le propriétaire obtient l'autorisation en 1827. Il sert toujours de moulin à blé lorsqu'il est augmenté en 1868, mais il est converti en moulin à tan vers la fin des années 1880 : deux halles aux écorces sont construites à proximité en 1887
    Référence documentaire :
    Rivière de la Brenne. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5572). Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 5572. Rivière de la Brenne. CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : Joseph Floch, 1977 (réédition).
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est à deux étages et comble à surcroit, construit en moellon crépi et pierre de taille
    Titre courant :
    Ville : moulin dit moulin de Launay
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait du plan dressé le 17 août 1826. Détail de la roue. (Archives départementales d'Indre-et Plan de la tannerie Hervé, 1901. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 5 M 249
  • Ville :  cimetière (D43, 21 rue de l'Espérance)
    Ville : cimetière (D43, 21 rue de l'Espérance) Château-Renault - 21 rue de l'Espérance D 43 - Cadastre : 1835 A 34 2014 AE 2 2014 AE 5
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    D'après un extrait des minutes de la secrétairerie d'Etat du 26 brumaire an XIII (17 novembre 1804 ), la commune de Château-Renault est autorisée à accepter deux terrains offerts en don par Mme Barrairon nouveaux travaux de clôture et la réalisation de piliers encadrant le portail d'entrée sont réalisés en . Le cimetière a de nouveau été agrandi dans la seconde moitié du 20e siècle. , pour servir, l'un de cimetière, l'autre de champ de foire. Le nouveau cimetière est clôturé en 1807. De terrain appartenant à Monsieur Calmon, situé sur les communes de Château-Renault (1,35 are) et de Neuville 1896. Ce projet prévoit également la construction d'un abri (dans le cimetière) et un hangar (à
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 J 138. Pièces relatives au cimetière de Château
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    précédée de la tombe de Daniel Richet, né en 1877, curé doyen de Château-Renault entre 1928 et 1936 et d'un chapelles funéraires. Parmi les tombes singulières on peut signaler la présence des sépultures de la famille Calmon, marquis de Château-Renault ; d'une tombe de la famille Brossillon-Delamotte réalisée et signée inconnu mort pendant la guerre de 1870-71, soldats français et britannique morts pendant les deux guerres Le cimetière clos de murs en maçonnerie et grillage a une forme de parallélogramme. L'abri est construit, à proximité de l'entrée, en pan de fer et verre. Le hangar est construit en pan de bois, moellon enduit et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. La partie centrale du cimetière primitif est occupée autre prêtre, curé de Château-Renault, décédé au début du 19e siècle. Le cimetière ne possède que deux par G(ustave) Angibault, marbrier à Amboise ; et de plusieurs sépultures militaires (soldat allemand
    Localisation :
    Château-Renault - 21 rue de l'Espérance D 43 - Cadastre : 1835 A 34 2014 AE 2 2014 AE 5
    Titre courant :
    Ville : cimetière (D43, 21 rue de l'Espérance)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Sépultures de la famille Calmon, marquis de Château-Renault. IVR24_20143704252NUC4A Tombe de la famille Brossillon-Delamotte réalisée par Gustave Angibault. IVR24_20143704256NUC4A Tombe de la famille Brossillon-Delamotte. Détail de la signature : G. Angibault Tombe d'un soldat inconnu allemand de la guerre de 1870-71. IVR24_20143704258NUC4A Tombes de soldats morts pour la France lors de la Première Guerre mondiale. IVR24_20143704259NUC4A Projet de clôture du cimetière. Plan du 3 octobre 1842. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Croix et tombe de Pierre Richet, curé de Château-Renault. IVR24_20143704253NUC4A Pierre tombale d'un prêtre de Château-Renault décédé au début du 19e siècle. IVR24_20143704254NUC4A
  • Ville :  pavillon, actuellement hôtel de ville (rue du château)
    Ville : pavillon, actuellement hôtel de ville (rue du château) Château-Renault - rue du château - en ville - Cadastre : 1835 B 187 2014 AD 29
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Édifice semblant dater du 17e siècle, probablement construit par la famille Rousselet.
    Référence documentaire :
    HUTEAU, Lucette. Le vieux Château-Renault : le château. Informations municipales de Château-Renault
    Précisions sur la protection :
    Le château et ses dépendances, à l'exception de son annexe ouest, mais y compris la porte du 17e
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est à un étage carré et un étage de comble, construit en pierre de taille et moellon enduit, et couvert d'un toit à longs pans et croupes en ardoise. L'étage de comble est éclairé par des
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Ville : pavillon, actuellement hôtel de ville (rue du château)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Destinations :
    hôtel de ville
    Illustration :
    Extrait du plan de la route de Tours à Paris par Château-Renault et Vendôme dans l'étendue de la Plan de situation des bâtiments, état actuel. IVR24_20173701084NUDA généralité de Tours, 1784. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, C 206/2). IVR24_20143703467NUCA
  • Ville :  moulin dit moulin de Vauchevrier, actuellement salle d'exposition (rue de l'Abreuvoir)
    Ville : moulin dit moulin de Vauchevrier, actuellement salle d'exposition (rue de l'Abreuvoir) Château-Renault - rue de l'Abreuvoir - en ville - Cadastre : 2014 AC 4
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    différentes tanneries de la ville jusqu’à la première moitié du 20e siècle. En 1839, une ordonnance royale la déviation de Château-Renault. Le moulin est utilisé jusque dans les années 1950 par la société Le demande qu’il soit construit un déversoir de 7 mètres de largeur à 130 mètres en amont des vannes de Cuir Lissé Français, avant d’être vendu à la ville en 1960. Le moulin et la halle voisine font l’objet d’une restauration en 1987. Depuis 1990, le moulin sert de lieu d’exposition.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 5572. Rivière de la Brenne. Exposition, le moulin de Vauchevrier fête ses 20 ans. Château-Renault infos, septembre 2010, p. 15.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    et la pierre de taille sont utilisées pour l'encadrement des baies et les chaînes d’angles. Le moulin L'édifice est construit en moellon enduit et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. La brique
    Localisation :
    Château-Renault - rue de l'Abreuvoir - en ville - Cadastre : 2014 AC 4
    Titre courant :
    Ville : moulin dit moulin de Vauchevrier, actuellement salle d'exposition (rue de l'Abreuvoir)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Détail de la roue. IVR24_20143704294NUC4A
  • Ville :  orangerie, actuellement hôtel de ville (rue du château)
    Ville : orangerie, actuellement hôtel de ville (rue du château) Château-Renault - rue du château - en ville - Cadastre : 1835 B 187 2014 AD 29
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    accueillir des services administratifs de la mairie. Bâtiment datant du début du 19e siècle (entre 1784 et 1835), ayant servi initialement de pressoir
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 J 192. Pièces concernant le château de Château-Renault
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est en rez-de-chaussée, construit en moellon crépi et pierre de taille (chaînes d’angles ) et couvert d’un toit en appentis en ardoise. Il est appuyé à la motte artificielle sur laquelle est
    Étages :
    en rez-de-chaussée
    Titre courant :
    Ville : orangerie, actuellement hôtel de ville (rue du château)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Destinations :
    hôtel de ville
    Illustration :
    Extrait du plan de la route de Tours à Paris par Château-Renault et Vendôme dans l'étendue de la Plan de situation des bâtiments, état actuel. IVR24_20173701084NUDA généralité de Tours, 1784. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, C 206/2). IVR24_20143703467NUCA