Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Présentation de Champrond-en-Perchet
    Présentation de Champrond-en-Perchet Champrond-en-Perchet
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Référence documentaire :
    Dessin de l'église de Champrond-en-Perchet /par A. Jubault. Daté du 12 octobre 1877. (Archives Carte postale début 20e siècle. (Archives communales de Champrond-en-Perchet). Carte postale ancienne, début 20e siècle. (Archives communales de Champrond-en-Perchet). Archives départementales d'Eure-et-Loir, B 2483. Foi et hommage à la seigneurie de Brunelles par Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 600 à 3 P 601. Matrices cadastrales de 1811. Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3887 à 3 P 3891. Plans cadastraux de 1811. de l'art sous la direction de Jean Guillaume : Université François Rabelais : Tours : 1992. communales de Champrond-en-Perchet). Tableau synthétique des édifices repérés dans la commune de Champrond-en-Perchet. (Parc naturel Extrait de la carte de Cassini. 3e quart du 18e siècle. IGN, carte de Cassini nord.
    Titre courant :
    Présentation de Champrond-en-Perchet
    Annexe :
    documents d'archives) accompagnent les dossiers. Une synthèse de ce travail (feuillet de 4 pages A5 L´inventaire topographique du patrimoine architectural de la commune de Champrond-en-Perchet a été ) présente de manière succincte le patrimoine bâti communal.
    Texte libre :
    siècle à Champrond-en-Perchet. L'examen des archives montre que son activité porte sur l'affinage de la HISTORIQUE Le territoire communal de Champrond-en-Perchet aurait été occupé dès l'époque gallo -romaine. La découverte au lieu-dit Les Salles de "grands pavés de diverses couleurs comme rouge, vert mosaïques à l'intérieur d'une villa romaine » attesterait cette hypothèse. La paroisse de Champrond-en Perchet. Champrond figure au nombre des donations faites par Geoffroy II au monastère Saint-Denis de Nogent, fondé en 1031. Sous l'Ancien Régime, le territoire de Champrond-en-Perchet est sous l'autorité féodale du seigneur du Grand Champrond. Aux 15e et 16e siècles, il s'agit de la famille Beaulieu , commanditaire du manoir du Grand Champrond, qui rend foi et hommage au seigneur de Brunelles, lui-même vassal du seigneur de Nogent-le-Rotrou. Dans la seconde moitié du 16e siècle, les comtes du Perche se font construire une résidence de chasse au lieu-dit Les Salles. Une forteresse est alors mentionnée, dont les fossés
    Illustration :
    ancienne, début 20e siècle. (Archives communales de Champrond-en-Perchet). IVR24_20082800692NUCB Le Petit Champrond, église paroissiale Saint-Aubin actuellement en ruine. (Archives communales de Carte de Cassini : Champrond-en-Perchet. (IGN, carte de Cassini nord.) IVR24_20082800736NUCA Épicerie et bâtiment non identifiable. Carte postale ancienne, début 20e siècle. (Archives communales de Champrond-en-Perchet). IVR24_20082800651NUCB Alignement de deux maisons et d'une maréchalerie, vue partielle depuis le sud. Carte postale Bourg de Champrond-en-Perchet. IVR24_20082800722NUCA Vue d'ensemble de Champrond-en-Perchet. IVR24_20082800723NUCA
  • Grand Champrond : manoir
    Grand Champrond : manoir Champrond-en-Perchet - le Le Grand Champrond - isolé - Cadastre : 1811 C 23 1987 C 163
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    Dès le 11e ou le 12e siècle, la terre de Champrond et sa forêt des Perchets appartiennent au -Gontier, et la suite des seigneurs de Nogent. Par mariage, elles arrivent, au quatrième quart du 15e siècle, entre les mains de la famille Beaulieu qui rend foi et hommage au seigneur de Brunelles, lui-même vassal du seigneur de Nogent-le-Rotrou. L'un de ses membres, Loys de Beaulieu, est probablement à l'initiative de la construction (ou reconstruction) du manoir à cette même période, comme le montrent le décor de la porte de la tour d'escalier ainsi que la charpente. Au cours du 16e siècle, un de ses descendants, Floridas de Beaulieu, agrandit le manoir vers l'est (une pièce par niveau) et en retour d'équerre au sud-ouest, en attestent les cheminées monumentales de l'étage et les fenêtres chanfreinées de les deux portes charretières en anse de panier. Suite à la Révolution, le manoir est vendu comme bien de "l'augmentation d'une maison" à l'initiative d'Ernest Viette en 1884, date probable de la
    Observation :
    Ce manoir, bien connu par les archives, a subi trois campagnes de construction. Edifié à la fin du 15e siècle, il est agrandit dans le courant du 16e siècle de deux adjonctions (à l'est et au sud-ouest de son mémoire de maîtrise d'histoire de l'art portant sur la maison des champs du Perche nogentais , compare le Grand Champrond aux autres manoirs de la même époque et du même secteur. D'après lui, l'édifice pan de bois (comme d'autres manoirs du secteur) - dont il reste quelques vestiges - ce dernier a été significatifs de l'architecture seigneuriale percheronne tels que la tour hors-oeuvre abritant l'escalier à vis en bois et trois cheminées originelles. Les parties agricoles, bien conservées et de grandes dimensions, font probablement de cette ferme l'une des plus importantes à la fin du 19e siècle. Le Grand Champrond est un élément patrimonial de premier ordre à l'échelle communale (voire supra).
    Référence documentaire :
    maîtrise d'histoire de l'art sous la direction de Jean Guillaume, université François Rabelais, Tours, 1992 Plan cadastral napoléonien, commune de Champrond-en-Perchet, section C. 1811. (Archives Archives départementales d'Eure-et-Loir, B 2483. Foi et hommage à la seigneurie de Brunelles par Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 600 à 3 P 601. Matrices cadastrales de 1811. Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 3887 à 3 P 3891. Plans cadastraux de 1811. de l'art sous la direction de Jean Guillaume : Université François Rabelais : Tours : 1992. du Perche nogentais, 1450-1560. Mémoire de maîtrise d'histoire de l'art sous la direction de Jean Guillaume, université François Rabelais, Tours, 1992. (Université François Rabelais, Tours). Plan schématique du manoir. In : Maison des champs du Perche nogentais, 1450-1560. Mémoire de . (Université François Rabelais, Tours).
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    Le manoir est implanté à l'est du plateau du bois des Perchets, non loin de la source du ruisseau ouverte. - Au sud, le logis manorial comprend aujourd'hui quatre corps de bâtiment : un corps principal de plan rectangulaire, une tour hors-oeuvre, un corps de bâtiment de plan presque carré rez-de-chaussée, deux chambres à l'étage. Pourvues chacune à l'origine d'une cheminée monumentale , seuls quelques vestiges de consoles subsistent à l'étage à l'ouest, tandis que la cheminée de la chambre de cave, le rez-de-chaussée, un étage carré et le comble. Elle est accessible par une porte en anse de panier surmontée d'un larmier. Elle est éclairée par de petites ouvertures aux encadrements chanfreinés à congés coupés. Le corps de bâtiment aligné à l'est du logis comprend deux pièces, une au rez-de chambre était également accessible par un escalier extérieur dont les vestiges ont été mis au jour lors de récents travaux de restauration. Le corps de bâtiment en retour d'équerre au sud-ouest comprend un rez-de
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [commanditaire] De Beaulieu Loys [commanditaire] De Beaulieu Floridas
    Précision localisation :
    Communauté de communes du Perche
    Illustration :
    Extrait du cadastre de 1811, section C : Le Grand Champrond. (Archives départementales d'Eure-et Plan de localisation des parties constituantes du lieu-dit (fond : extrait du cadastre de 1987 Rabelais, Tours). IVR24_20112800083NUC Vue rapprochée de la tour hors-oeuvre. IVR24_20112800067NUCA Vue de détail de la porte de la tour. IVR24_20112800070NUCA Vue de détail de l'escalier en vis en bois. IVR24_20112800071NUCA Vue de détail de l'escalier en vis en bois. IVR24_20112800072NUCA Corps principal, cheminée monumentale de la chambre, démontée et remontée dans la salle Corps de bâtiment aligné à l'est, cheminée monumentale de la chambre. IVR24_20112800075NUCA Comble du corps principal, détail de la charpente. IVR24_20112800076NUCA
  • Bourg : mairie-école (R.D. 922)
    Bourg : mairie-école (R.D. 922) Champrond-en-Perchet - Bourg - R.D. 922 - en village - Cadastre : 1811 B 94 2002 AA 153
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    (garçons et filles) de Champrond-en-Perchet de six à quatorze ans vont dans les écoles des communes environnantes (Brunelles, La Gaudaine, Trizay et même Nogent-le-Rotrou). En 1880, le conseil municipal, en qu'il dresse les plans et devis d'un projet de bâtiment faisant office de mairie et d'école publique primaire mixte. En 1883, l'adjudication de la construction revient à M. Chevron-Tonnellier, entrepreneur , pour la somme de 25 149, 46 francs. Les travaux, réalisés conformément au cahier des charges de l'adjudication, seront terminés en 1886 comme l'atteste l'examen des matrices du cadastre de 1811. Plusieurs adjonctions (usage probablement de sanitaires) datent vraisemblablement du 3e quart du 20e siècle.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 600 à 3 P 601. Matrices cadastrales de 1811. ./par Manceau (architecte). 4 janvier 1880. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 643). Plan pour l'installation de la mairie-école de Champron-en-Perchet/par Manceau (architecte). 28 juillet 1880. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 643). Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 643. Mairie-école : travaux, devis, plans. 1879-1882.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Située sur la route départementale 922, en retrait de la voie publique, la mairie-école comprend un premier bâtiment à usage de mairie (au rez-de-chaussée) et de logement de l'instituteur (étage carré). Lui est adjoint une aile en retour d'équerre en rez-de-chaussée, au nord-est, à fonction d'unique salle de . L'ensemble des murs est en moellons de calcaire couverts d'un enduit plein, à l'exception du soubassement en moellons de silex ; les encadrements des baies, les chaînages d'angle et la corniche surmontée d'un bandeau . L'ensemble est ceint par un muret en moellon de calcaire et silex et fermé par une grille en fer forgé.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Précision localisation :
    Communauté de communes du Perche
    Illustration :
    Projet de construction d'une école mixte et mairie, plan du terrain à acquérir dressé par l'architecte Manceau le 4 janvier 1880. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O 643 Projet de construction d'une école mixte et mairie, plan de localisation prévue par rapport au bourg dressé par l'architecte Manceau le 28 juillet 1880. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 2 O Vue de trois-quart depuis l'ouest. IVR24_20082800654NUCA Vue partielle de l'élévation sud-est (classe et cour). IVR24_20082800655NUCA
1