Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Présentation de la commune de Chisseaux
    Présentation de la commune de Chisseaux Chisseaux
    Référence documentaire :
    et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1883. (3 vol.). Loire. 106 notices archéologiques de synthèse. HERVE, Christèle, CHIMIER, Jean-Philippe. Chisseaux "les
    Texte libre :
    identifiés, notamment les restes d'un aqueduc. La voie romaine Tours-Bourges traverse le bourg. Un atelier , Chisseaux s'étend sur 5 km du nord au sud. Les ruisseaux de Morue et de la Charvière s'écoulent du nord-nord entaillé dans les craies du Turonien supérieur, de même que la vallée de la Charvière. A l'ouest, il est miocènes. La vallée du Cher, étroite à l'est et qui s'élargit vers Chenonceaux, concentre les axes de ) sont connus : l'un au Grand Noyer, creusé dans le coteau, l'autre sur le plateau au lieu-dit les
    Illustration :
    les premières piles du pont de Moulin-Fort. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 3 P , Tours, 3 P). IVR24_20123701802NUCA départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 3 P). IVR24_20123700223NUCA Extrait du plan cadastral ancien, section C2, 1824. Le bourg et les Caves. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 3 P). IVR24_20123700201NUCA départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 3 P). IVR24_20123700222NUCA -Loire, Tours, 3 P). IVR24_20123700212NUCA Extrait du plan cadastral ancien, section C1, 1824. Les Caves. (Archives départementales d'Indre-et -Loire, Tours, 3 P). IVR24_20123700228NUCA d'Indre-et-Loire, Tours, 3 P). IVR24_20123700229NUCA
  • Bourg : barrage mobile (
    Bourg : barrage mobile ("l'écluse") Chisseaux - La Varenne - en village
    Référence documentaire :
    p. 48-51 MAURET-CRIBELLIER, Valérie. Les barrages mobiles du Cher canalisé. La Loire et ses
    Texte libre :
    fixe. A partir de 1869 la concurrence du chemin de fer (ligne Vierzon-Tours) entraîne une baisse . Entre les deux et en aval de l'écluse, le barrage à aiguilles est relevé en période de basses eaux ou abaissé pendant les fortes eaux. Il faut environ 600 aiguilles de sapin pour fermer le barrage. Les le système mis au point par l'ingénieur Camille Bailloud en 1837. Toutes les maisons éclusières la façade. Cette disposition est semblable sur les façades antérieure et postérieure. L'escalier est toit à longs pans est couvert en ardoise ; les souches de cheminée sont en brique. Tous les dossiers
  • Bourg : église paroissiale Saint-Pierre (rue de l’Église)
    Bourg : église paroissiale Saint-Pierre (rue de l’Église) Chisseaux - Bourg - rue de l’Église - en village
    Historique :
    les architectes tourangeaux Alison et Guérin, prévoyait la construction d'un transept. Ce projet d'après les plans des architectes tourangeaux P. Bataille et E. Boué. Ils réalisent également les plans de
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 73- 37. Projet d'agrandissement dressé par les architectes Guérin et Alison. Plan et coupe en travers de la nef à construire. Tours, le 15 mai 1865. , signé P. Bataille, E. Boué architectes à Tours, le 31 octobre 1903. Rayé et signé Paul Bataille le 30 , E. Boué architectes à Tours le 31 octobre 1903. Rayé et signé Paul Bataille le 30 janvier 1904. et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1880. Archéologique du Centre de la France, 53, FERACF, Tours, 2014. Sicotière. Bulletin Monumental, publié sous les auspices de la Société française pour la conservation et la
    Description :
    d'origine est couvert d'une fausse voûte lambrissée ; les entraits de la charpente sont apparents. Le dresse une cloche abritée sous un dais. Toutes les couvertures sont en ardoise. Toit à longs pans sur le
    Illustration :
    Plan et coupe transversale, état actuel. Par Guérin et Alison, architectes. Tours le 15 mai 1865 . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700070NUCA , architectes, Tours, le 15 mai 1865. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O . Tours le 15 mai 1865. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700071NUCA Projet de porte d'entrée. Signé P. Bataille, E. Boué architectes à Tours, le 31 octobre 1903. Rayé et signé Paul B. le 30 janvier 1904. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O Projet d'agrandissement de la sacristie. Signé P. Bataille, E. Boué architectes à Tours, le 31 octobre 1903. Rayé et signé Paul B. le 30 janvier 1904. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre Chisseaux - le bourg - en village
    Référence documentaire :
    . Tours, Archives départementales d'Indre-et-Loire, G 772. Compte de fabrique avec inventaire des objets mobiliers, 1854. Tours : Archives départementales
    Annexe :
    ) - Verrière : saint Pierre ; signée et datée : Lobin, Tours, 1870. 20) - Verrière : L’Éducation de la Vierge
    Texte libre :
    Tours en 1699. On y recense un grand nombre d’éléments textiles ; y sont notamment listées 24 nappes de chapes, deux toiles communes servant à cacher les représentations des saints pendant le carême. Un calice burettes et leur plateau, quatre grands chandeliers en cuivre et quatorze autres plus petits. Les statues Vincent, car deux grands fourreaux verts servent à les couvrir. Aucun tableau n'est mentionné représentant saint Vincent est déposé dans la sacristie. Une statue de Jeanne d’Arc en plâtre polychrome et les déplacé. Un tabernacle datant de la fin du 15e ou du début du 16e siècle est mentionné dans les sources
  • Moulin-Fort : moulin dit Moulin Fort
    Moulin-Fort : moulin dit Moulin Fort Chisseaux - Le Moulin-Fort - isolé - Cadastre : 1824 C 479
    Historique :
    reste les piles et les avant-becs portant les bases des tourelles. Les murs élevés au-dessus des piles d'une baie. Reconstruit dans les années 1920, le moulin transformé en habitation est restauré vers 1985
    Référence documentaire :
    BOUDON, Françoise, MIGNOT, Claude. Jacques Androuet du Cerceau, les dessins des Plus excellents
    Description :
    quadrangulaire couvert d'un toit à croupe en ardoise. Côté est, les avant-becs portent les culs de lampes de deux construit en pierre de taille de tufeau, tant pour les parties conservées d'origine que pour celles
    Texte libre :
    d’Anne de Bretagne) acquiert les terres de la Chervière à Chisseaux et Vrigny à Saint-Georges-sur-Cher acquiert les eaux et pêcheries du Cher depuis le ruisseau de Bray (commune de Saint-Georges) jusqu’au gênait la navigation et entraîna l’aménagement d’un canal en rive gauche du Cher en 1739, d’après les entre 1902 et 1912, montrent qu’il ne restait alors que les parties basses du moulin (piles, avant-becs partie habitable sur les piles d’origine dans les années 1920. De nouveaux propriétaires entreprennent
    Illustration :
    , Tours, 3 P). IVR24_20123701801NUCA Cher par un pont qui a disparu. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 3 P Vue d'ensemble à l'ouest avec les deux îles. IVR24_20123701915NUCA
1