Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 14 sur 14 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Croix de chemin
    Croix de chemin Cigogné - - route de Bléré angle voie communale n°2 - isolé - Cadastre : 2017 ZT 25 Non cadastré : à l'ouest et hors parcelle ZT 25.
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    La croix peut être datée du 15e ou du 16e siècle.
    Dénominations :
    croix de chemin
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    polygonal et d'une croix monolithique. Présence d'une cassure à la base de la croix qui a été remontée sur Croix de chemin en pierre dure reposant sur un socle rectangulaire en pierre, constituée d'un fût
    Localisation :
    Cigogné - - route de Bléré angle voie communale n°2 - isolé - Cadastre : 2017 ZT 25 Non cadastré
    Titre courant :
    Croix de chemin
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
  • Bourg : maison (2 rue de Bléré)
    Bourg : maison (2 rue de Bléré) Cigogné - 2 rue de Bléré - en village - Cadastre : 1823 D1 28-29 2010 D01 84
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    du bâti dans cette partie du bourg. Elle figure sur le plan cadastral de 1823. La façade a été (IA37005257). Le rez-de-chaussée accueillait l'ancien café de la place. refaite au début du 20e siècle, et l'un des pignons en 1838. La datation aux 19e et 20e siècles correspond à ce qui est visible aujourd'hui de l'extérieur, mais il est probable que ces constructions , remontant au moins au 18e siècle, comme le laisse penser la petite maison étudiée dans le sous-dossier joint
    Description :
    corniche, et des chaînages d'angle en pierre de taille entre l'étage et la corniche. Elle comprend un étage La maison est construite sur cave en moellons de tufeau, enduits récemment au ciment, avec une
    Localisation :
    Cigogné - 2 rue de Bléré - en village - Cadastre : 1823 D1 28-29 2010 D01 84
    Titre courant :
    Bourg : maison (2 rue de Bléré)
    Dates :
    1838 porte la date
    Appellations :
    ancien café de la place
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Date de réfection du pignon : 1858. IVR24_20103700885NUCA
  • Paluds : maison de notable
    Paluds : maison de notable Cigogné - Les Paluds - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Maison appelée localement "château des Paluds" construite à la fin du 19e siècle ou au début du 20e
    Description :
    central. Sur chacune des façades, un cordon en pierre de taille marque la séparation entre le rez-de Située dans un parc fermé par un portail à quatre piliers et grilles, la maison de notable dite pierre de taille. Elle comprend un sous-sol semi-enterré, un étage carré et un étage de comble. Les baies -chaussée et l’étage. Toutes les baies du rez-de-chaussée et de l’étage possèdent une clé saillante tandis que les lucarnes ont un fronton en arc segmentaire et sont accostées de volutes. Le toit à quatre pans
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Paluds : maison de notable
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure. (Collection particulière). IVR24_20103700756NUCAB
  • Bourg : maison (13 rue de Bléré)
    Bourg : maison (13 rue de Bléré) Cigogné - 13 rue de Bléré - en village - Cadastre : 2008 D1 59
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    théoriquement sa construction en 1846. La partie droite, mentionnée comme une augmentation de construction, date de 1856. Cette maison située dans le bourg le long de la route de Bléré abritait l'auberge "Au bon
    Description :
    . On note la présence d'une corniche en pierre de taille et d'un bandeau en façade. Pignon découvert Il s'agit d'une construction d'un étage carré en moellons, avec encadrements en pierre de taille sur la partie gauche du toit, croupe sur la partie droite, le tout couvert en ardoise. Noter l'absence de lucarne.
    Localisation :
    Cigogné - 13 rue de Bléré - en village - Cadastre : 2008 D1 59
    Titre courant :
    Bourg : maison (13 rue de Bléré)
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure sur rue. IVR24_20103700616NUCA Vue de l'auberge vers 1910. IVR24_20103700759NUCAB
  • Bourg : maison dite ancien presbytère
    Bourg : maison dite ancien presbytère Cigogné - Bourg - en village - Cadastre : 1823 D 228
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Ancien logis rattaché au château puis devenu presbytère, actuellement maison. La partie la plus ancienne de l'édifice est l'escalier en vis, qui date du 15e siècle. Il demeure une cheminée en place datant du 16e siècle. De nombreux remaniements rendent les dispositions médiévales invisibles de
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    La maison est construite en moellons de calcaire, élevée d'un étage carré et couverte d'un toit à longs pans en ardoise. Le rez-de-chaussée a été agrandi et toutes les baies ont été remaniées. Les niveaux sont desservis par un escalier en vis en pierre, tronqué dans sa partie supérieure, situé dans la partie nord du logis. On note la présence d'un réseau souterrain.
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la façade antérieure sur cour. IVR24_20103700865NUCA Vue d'ensemble de la façade postérieure, avec l'église à gauche. IVR24_20103700862NUCA Cheminée du rez-de-chaussée. IVR24_20103700863NUCA Départ de l'escalier en vis du 15e siècle. IVR24_20103701211NUCA Escalier en vis tronqué par la construction d'un toit à longs pans. IVR24_20103701212NUCA Vue partielle du réseau souterrain avec départ de plusieurs galeries. IVR24_20103701213NUCA
  • Bourg : église paroissiale Notre-Dame
    Bourg : église paroissiale Notre-Dame Cigogné - Bourg - place de l'Église - en village - Cadastre : 1823 D1 234
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    supposé de l'église actuelle. Un diplôme de Louis d'Outremer daté de 943 confirme la possession du bourg et de la chapelle de Cigogné (villa Ciconiacum cum capella) à l'abbaye de Saint-Julien de Tours était déjà devenue église paroissiale. Le mur nord de la nef est construit pour les deux tiers de sa longueur en petit appareil de moellons irréguliers, dans la zone comprise entre le chevet et la portion de mur qui précède le premier contrefort de la nef. Il constitue la partie la plus ancienne de l'édifice niveau du premier tiers de la nef correspondent très vraisemblablement à l'emplacement du clocher du 15e ou du 16e siècle. La fausse voûte lambrissée enduite de plâtre n'a été posée qu'en 1790. Le choeur à chevet plat, éclairé par un triplet dont la baie médiane est la plus haute, date de la fin du , pour une raison inconnue, du clocher primitif accolé au nord de l'église. La flèche, de section carrée mortier de chaux hydraulique, la nef recarrelée en carreaux de Château-Renault et le chœur en carreaux
    Référence documentaire :
    départements limitrophes, in ZADORA-RIO, E. (dir.) Atlas Archéologique de Touraine, Supplément à la Revue Archéologique du Centre de la France, 53, FERACF, Tours, 2014. RANJARD, Robert. La Touraine archéologique. Guide du touriste en Indre-et-Loire. Tours, 1930. CARRE DE BUSSEROLLES, J.-X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1880.
    Représentations :
    d'une voussure à deux rouleaux surmontant un arc dont la base de chaque claveau est ornée de deux croix de Saint-André. Le premier rouleau de la voussure comprend 18 claveaux sculptés de feuillages de motif identique mais indépendants les uns des autres. La sculpture est fouillée en profondeur, de présentant ses feuillages, de taille réduite, comme s'ils étaient couchés. De part et d'autre, les chapiteaux de la voûte retombent sur des chapiteaux disproportionnés, eux-mêmes soutenus par de fines colonnes en délit. Ces chapiteaux, en pierre calcaire badigeonnée à la chaux, sont de facture différente Le portail occidental en tuffeau a été partiellement préservé de l'érosion par le clocher qui le précède, bien que ce dernier en masque les extrémités. Dépourvu de tympan, il est sobrement constitué manière à bien détacher les reliefs des ombres. Un cordon de chevrons sépare les deux rouleaux, le second qui les reçoivent sont également décorés d'arabesques et de motifs végétaux. Dans le choeur, les arcs
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    prolongée par un choeur à chevet plat. On remarque l'absence de baies ouvertes côté nord. La nef et le choeur sont couverts d'un toit à longs pans en ardoise. Le clocher actuel, de plan carré, est simplement bâti en moellons et épaulé de contreforts. Il n'est éclairé que par quelques jours étroits. On y pénètre par deux portes en arc brisé, l'une à l'ouest et l'autre au sud. La chambre des cloches n'est pas desservie par une vis, il faut y accéder par échelle. La flèche est couverte d'un toit en pavillon en ardoise. Le choeur est couvert d'une voûte d'ogives bombée aux arcs moulurés en tore et à la clé ornée d'une petite tête de personnage. A l'ouest, les retombées des ogives et des arcs formerets s'effectuent sur des culots également sculptés de petits personnages.
    Localisation :
    Cigogné - Bourg - place de l'Église - en village - Cadastre : 1823 D1 234
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Vue d'ensemble du chevet et de la façade sud. IVR24_20103700923NUCA Vue extérieure de la sacristie. IVR24_20103701220NUCA Vue de la nef en direction du choeur. IVR24_20103701453NUCA Vue d'ensemble de la nef en direction du choeur. IVR24_20103701953NUCA Vue d'ensemble de la nef depuis le choeur. IVR24_20103701954NUCA Vue de la nef depuis le choeur vers l'ouest. IVR24_20103701454NUCA Charpente de la nef : entraits des première et deuxième travées, avec poinçons Charpente de la nef : entraits avec poinçons (4e et 5e entraits, avant le choeur Baie, deuxième travée de la nef, côté sud. IVR24_20103701883NUCA Clé de voûte du choeur. IVR24_20103701217NUCA
  • Bourg : presbytère, école, mairie
    Bourg : presbytère, école, mairie Cigogné - - 1 place de la Mairie - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Ce bâtiment construit au cours de la seconde moitié du 19e siècle a d'abord servi de presbytère clôture percé d'un portail à deux piliers en pierre de taille. Ensuite l'école publique de filles y a été s'élevait alors en face, du côté de l'église, perpendiculairement à la façade sud, le long du mur de séparation avec la propriété voisine, a été démolie vers 1970-1975. Dans l'alignement de cette ancienne ; un prêtre y a habité jusqu'en 1933. Un jardin était accolé au presbytère, le tout ceint d'un mur de installée, avec une salle de classe unique qui pouvait accueillir 50 élèves. L'ancienne mairie, qui
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    taille et les encadrements des baies sont harpés. La porte et les baies du rez-de-chaussée sont en plein cordon; La façade antérieure est divisée en trois travées. Tous les angles sont chaînés en pierre de cintre tandis que celles de l'étage sont à plate-bande rectiligne. Un escalier intérieur en charpente
    Localisation :
    Cigogné - - 1 place de la Mairie - en village
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Plan, coupe et élévation d'un projet de mairie pour la commune de Cigogné. Par Gustave Guérin Vue d'ensemble de la mairie au sud-est. Le mur qui entourait le bâtiment et son jardin a été Plan du centre bourg avec l'emplacement de l'ancien cimetière, de l'ancienne mairie et du Le presbytère avec son mur de clôture, transformé ensuite en école de filles puis en mairie. (Carte
  • Bourg : école
    Bourg : école Cigogné - bourg - en village - Cadastre : 2008 D1 25,26
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    l’agent-voyer Boutier en 1842. En 1861, la commune demande à l’architecte Auguste Alizon de réaliser les plans d’une nouvelle maison d’école mixte avec logement de l’instituteur, sur la parcelle qu’occupe l’école actuelle. La disposition des bâtiments est cependant différente car le logement de l’instituteur salle de classe, tandis que la classe était à l’emplacement de la maison qui longe la route de Courçay Les plans d’une première école qui devait également abriter une salle de mairie sont dessinés par , d’une superficie de 41,60 mètres carrés, se trouvait approximativement à l’emplacement de l’actuelle . Cette école, en très mauvais état en 1908, doit être refaite. Le conseil municipal vote la destruction complète des locaux et leur reconstruction, toujours sur la même parcelle. Les plans sont dressées par l’agent-voyer Audin en décembre 1910. Le procès-verbal de réception définitive des travaux est signé le 27
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    taille ; les plates-bandes des baies sont en brique, de même que les deux bandeaux qui animent la façade La maison de l’instituteur est construite en moellons enduits et comprend un étage carré . L'élévation ordonnancée de la façade antérieure comporte trois travées. Les angles sont chaînés en pierre de et celui qui court en haut du mur gouttereau, en imitant une corniche. L’emploi de la brique, banal ailleurs, doit cependant être noté ici, car l’usage, dans ce secteur de la Touraine, est d’associer le moellon enduit et la brique uniquement. Le même parti a été adopté pour la salle de classe, au nord de la cour, mais le bâtiment est en rez-de-chaussée uniquement, agrandi de part et d’autre par une salle
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Projet de reconstruction de l'école mixte ; plan et élévation de la salle de classe. Par Audin Projet de reconstruction de l'école mixte ; plan et élévation de la maison de l'instituteur. Par Projet de reconstruction de l'école mixte ; coupes longitudinale et transversale de la salle de Vue d'une salle de classe et des bâtiments fermant la cour. Vue prise au nord Projet de restauration et d'appropriation d'un local pour servir d'école communale. Par Auguste Projet de reconstruction de l'école mixte par Audin, agent-voyer, 1910. IVR24_20153700421NUC2A Maison de l'instituteur : façade antérieure sur rue. IVR24_20103700610NUCA Bâtiments fermant la cour au sud. IVR24_20103700621NUCA
  • Coudray : ferme
    Coudray : ferme Cigogné - Le Coudray - en écart - Cadastre : 1823 A2 386 2010 ZO 33
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    par dendrochronologie : pour le logis, des années 1822-23 ; pour la grange, de 1819. Le logis semble
    Observation :
    cette partie de la Touraine. Ferme non transformée offrant un bon témoignage de l'architecture vernaculaire du 17e siècle dans
    Description :
    alcôve. La cheminée adossée au pignon ouest est en pierre de taille, à piédroits rentrants et hotte Plusieurs corps de bâtiments déterminant une vaste cour fermée constituent la ferme du Coudray. Le lucarne en façade, couverte en bâtière. La grange est séparée de l'étable par un mur de refend qui escalier droit en maçonnerie. La cave, de faible hauteur, est large d'environ 2,50 m ; elle est appareillée s'interrompt à mi-hauteur et libère l'accès au comble. La charpente à pannes et chevrons possède un sous faîtage raidi par une croix de Saint-André. Les fermes principales sont constituées de jambes de force formant arbalétriers et s'arrêtant à la hauteur des faux-entrait qu'elles supportent. Au-dessus, il n'y a -poinçon relie la panne faîtière au faux-entrait. Cette disposition (chevron relié directement au faux -entrait) n'est pas fréquente. L'accès à la cave s'effectue depuis l'extérieur par une porte ouvrant sur un droite. Un placard creusé dans l'épaisseur du mur gouttereau surmonte la pierre à évier (bassie). On
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Logis : bassie et placard de la pièce à feu ; à droite ouverture sur la chambre Charpente de la grange. IVR24_20103700573NUCA Petite loge avec cheminée, située à l'entrée de la cour. IVR24_20103700580NUCA Intérieur de la petite loge : cheminée. IVR24_20103700581NUCA Logis, étable et grange sous un même toit : façade sur la cour. IVR24_20103700660NUCA Logis accolé à l'étable et grange : façade sur la cour. IVR24_20103700662NUCA Logis n°1 : pièce à feu en rez-de-chaussée, vue d'ensemble de l'intérieur. IVR24_20103700666NUCA Charpente du grenier situé au-dessus de l'étable. IVR24_20103700576NUCA Vue d'ensemble d'un corps de bâtiment abritant le logis, l'étable, une grange et un hangar, le tout Escalier d'accès à la cave. IVR24_20103700578NUCA
  • Marqueterie : ferme
    Marqueterie : ferme Cigogné - La Marqueterie - en écart - Cadastre : 1823 E2 685 à 688, 709-710 2008 YA01 84
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    cadastral de 1823. A cette date, la Marqueterie constituait un écart deux fois plus important, limité au La maison et le bâtiment qui abritait vraisemblablement les ouvriers agricoles figurent sur le plan
    Description :
    pierre de taille, abrite une série de quatre logis accolés, en rez-de-chaussée. Il est couvert d'un toit Maison en rez-de-chaussée, construite en moellons, très remaniée, avec des linteaux de portes et de à longs pans en tuile plate, avec trois souches de cheminée en moellons. En partie gauche, présence de deux lucarnes couvertes en bâtière desservant le comble. Une grange en moellon enduit avec toit à longs pans en tuile plate est construite à l'écart. Un puits couvert en moellons, de forme cylindrique
    Localisation :
    Cigogné - La Marqueterie - en écart - Cadastre : 1823 E2 685 à 688, 709-710 2008 YA01 84
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Pignon d'une remise située avant la maison ; détail de la mise en oeuvre des moellons en angle Vue générale avec à gauche le bâtiment abritant les quatre logis et à droite la maison. Vue prise
  • Bourg : château
    Bourg : château Cigogné - Bourg - en village - Cadastre : 1823 D1 228 2010 D01 838
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Bazouger, sénéchal d'Anjou, nommé par Foulque Nerra. La construction de la tour actuelle date seulement du 14e siècle et on ne connaît pas le nom des seigneurs qui la firent bâtir. A cette époque le fief de la lige. La tour semble avoir eu davantage une fonction de résidence plutôt que de défense (absence de -est de la tour a disparu vers le milieu du XXe siècle. Le fief de Cigogné est mentionné dès le 10e siècle. Il appartenait, au 11e siècle, à Lysois de tour de Cigogné était tenu par des laïcs bien qu'il relevât de l'archevêché de Tours à foi et hommage système de défense en partie basse, absence de fossé). Un colombier qui se dressait face à l'angle nord
    Référence documentaire :
    p.109-133 CARRE, Gaël. Résidences en pierre de la petite et moyenne aristocratie en Anjou-Touraine -âge, Actes du colloque de Vendôme, 12 et 13 mai 2001. Vendôme : Éditions du Cherche-Lune, impr. 2005
    Description :
    Toute la tour, de plan carré, est construite en moellons. Elle est édifiée sur une vaste cave voûtée en berceau brisé, en moellons à mortier de terre ; on y accède par un escalier droit depuis l'extérieur. La façade est est percée d'une baie ogivale à deux lancettes et un jour. L'accès à l'étage s'effectue par un escalier extérieur en charpente récent. La porte a conservé un linteau polylobé. Les gros corbeaux. La toiture en terrasse est récente ; au début du XXe siècle, la tour était couverte par
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Angle sud-ouest de la tour : chaînage en pierre de taille dans lequel est ménagé l'espace d'une Détail de la base d'une échauguette disparue à l'angle nord-est. IVR24_20103700558NUCA Détail de la partie supérieure de la façade est, avec une bouche à feu. IVR24_20103700559NUCA Détail de la base d'une échauguette disparue à l'angle sud-est. IVR24_20103700560NUCA Porte sud, à l'étage : détail du linteau et de la partie supérieure des piédroits Détail d'un corbeau de la cheminée. IVR24_20103700552NUCA Logis indépendant de la tour situé sur la même parcelle, au nord-ouest. Façade antérieure Logis indépendant de la tour et situé sur la même parcelle, accolé à un corps de bâtiment situé sur Vue d'ensemble à l'est, prise vers 1910, où l'on voit la tour couverte d'un toit en pavillon et le colombier à droite qui a disparu de nos jours. IVR24_20103700762NUCAB
  • Charlé : ferme
    Charlé : ferme Cigogné - Charlé - isolé - Cadastre : 1823 A1 19-20 2010 YC 10
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    d'encadrement de la porte, date de la fin du 15e ou du 16e siècle puis a été modifié. La grange qui lui est accolée ne figure pas sur le plan cadastral de 1823, contrairement à la grange à porche. La maison à l'entrée de la cour date probablement du 17e siècle mais a été très remaniée. Avant la Révolution, l'église de Tours était propriétaire de l'ensemble du domaine qui fut vendu comme bien national en 1791. La porcherie, présente sur le plan de 1823, date de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle. La mare est Deux métairies sont identifiées à Charlé au 17e siècle, l'une appartenait à l'église de Tours
    Référence documentaire :
    CARRE DE BUSSEROLLES, J.-X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1878.
    Description :
    pierre de taille. Un second hangar maçonné lui est accolé. Fermant la cour à l'est, un long corps de maison en moellons dont le pignon ouest a été réenduit et les encadrements des ouvertures de la façade . Le comble à surcroît était desservi par une simple ouverture surmontant la fenêtre du rez-de-chaussée . Le toit à deux pans est couvert en tuile plate. La façade postérieure, en petits moellons de calcaire linteau portant l'inscription : Emile Laca. On ignore de qui il s'agit. A quelques mètres de la maison est accolée, est visible au niveau de la souche de cheminée en brique. La charpente est à pannes en moellons enduits et couverte en tuile plate avec des reprises en tuile mécanique. L'enduit de la bâtiment en moellons enduits, avec une haute lucarne placée au centre de la façade et interrompant le toit rectangulaire à faible hauteur du sol. A gauche de la porcherie subsiste l'un des piliers de l'ancien portail. Charlé est une grande ferme isolée qui regroupe plusieurs corps de bâtiments délimitant une vaste
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Vue de la ferme depuis la route, avec la porcherie au premier plan, le mur délimitant la mare et le pignon de la grange à porteau. IVR24_20103700670NUCA Entrée de la cour avec la maison à gauche et la porcherie à droite. IVR24_20103700668NUCA Porte : détail de la base des piédroits. IVR24_20103700588NUCA Ancien logis divisé par une cloison en bois et d'où part l'escalier de la cave Ancien logis en fond de cour accolé à la grange : intérieur avec cheminée à hotte droite et placard Vue prise de la cour avec au fond la grange et le logis attenant à gauche. IVR24_20103700674NUCA Vue d'ensemble des façades postérieures des granges et de l'ancien logis. IVR24_20103700672NUCA Mare dans la cour. IVR24_20103700677NUCA Vue d'ensemble des différents bâtiments délimitant la cour, avec la grange à porteau à droite et
  • Villepou : ferme
    Villepou : ferme Cigogné - Villepou - isolé - Cadastre : 1823 A2 386 2010 YA 39
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    L'un des logis date de la fin du 18e ou du début du 19e siècle. Le premier plan cadastral indique construction initiale est inconnue mais il figurait sur le cadastre de 1823. La grange qui lui est accolée, à l'est, lui est postérieure. Au 19e siècle, une mare se trouvait au centre de la cour. qu'au cours du premier quart du 19e siècle, la cour était fermée à l'ouest par un bâtiment qui a disparu de nos jours. Le second logis a été fortement remanié au milieu du 20e siècle. Sa date de
    Description :
    La ferme s'organise en deux rangées parallèles de bâtiments accolés, orientés est-ouest. Elle comprend deux logis et quatre granges. Ensemble de bâtiments situé au nord de la cour, de l'est : la bâtiment qui fermait la cour à l'ouest s'élève de nos jours un hangar en tôle ondulée, en mauvais état . Ensemble des bâtiments situés au sud de la cour, de l'est : vestiges d'un ancien logis en moellons, avec souche de cheminée en pierre de taille. En face : bâtiment abritant un four à pain, couvert en tuile plate et ardoise, de même que la grange accolée dont les piédroits de la porte dépassent légèrement la hauteur des murs gouttereaux. A l'ouest, troisième corps de bâtiment remanié en parpaings et dont la grange en moellons est couverte d'un toit à longs pans en tuile mécanique, le logis en rez-de-chaussée est surmonté d'un comble auquel on accède par une lucarne en façade interrompant l'avant-toit. La couverture a été refaite en tuile plate en 2010. La façade est recouverte d'un crépi peint en bleu. La grange
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
  • Tabardières : ferme
    Tabardières : ferme Cigogné - Les Tabardières - isolé - Cadastre : 1823 C2 215, 216 2010 C02 198, 526,527
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Les Tabardières figurent sur la carte de Cassini. Logis déclassé en remise dont subsiste une cheminée à gros corbeaux datant de la fin du 15e ou du début du 16e siècle. Une vaste grange à auvent a été
    Description :
    harpés en pierre de taille avec lits de briques intercalés. La grande porte de cette grange, en arc La grande ferme des Tabardières s'organise autour d'une cour fermée et se compose de plusieurs partie sur cave. Les corbeaux de la cheminée posés en boutisse ressortent à l'extérieur du pignon. La charretière décalée vers la gauche ; le toit de la grange est en tuile plate côté cour, et en tuile mécanique construits pour abriter les machines de l'exploitation, toujours en activité. Le logis n°1 est élevé en pièce abritant la cheminée possède un plafond à grosses solives apparentes, soutenues par une large poutre de chêne. Le manteau en bois de cette cheminé est sculpté d'un écu dont les armes ont été effacées . Le comble du logis n°2 est desservi par un escalier droit extérieur. La grange n°1 est décrite dans le dossier IA37005525. Le bâtiment abritant la grange n°3 et l'étable présentent des encadrements segmentaire, est surmontée d'un fronton en mitre. La grange n°4 possède un long porche percé d'une porche
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Granges accolées (n°3) et grange à porche (n°4), marquant la limite de la cour Pignon de la grange n°1 et pignons des logis. IVR24_20103700951NUCA Logis n°3 : vue d'ensemble de la façade antérieure, avec puits devant. IVR24_20103700967NUCA Vue générale, avec la mare au premier plan. IVR24_20103700969NUCA Vue d'ensemble du corps de bâtiment abritant les logis n°1 et 2. IVR24_20103700972NUCA Grange à porche (n°4) : vue de face. IVR24_20103700950NUCA Bâtiments agricoles, dont la grange à porche n°4. IVR24_20103700960NUCA
1