Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : moulin
    Bourg : moulin Courçay - Bourg - en village - Cadastre : 1826 E1 313-314 2019 E1 1779
    Historique :
    date, le Chapitre de l'abbaye Saint-Martin de Tours en est propriétaire et se charge de le faire
    Référence documentaire :
    . Joué-les-Tours : La Simarre, [ca 2001] . 125 p.
    Illustration :
    , Tours, 3 P). IVR24_20193700642NUCA départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 3 P). IVR24_20123700200NUCA
  • Doué : Moulin
    Doué : Moulin Courçay - La Doué - isolé - Cadastre : 1827 C3 1150-1154 2019 C 2166
    Historique :
    Avant la Révolution, le moulin appartenait au chapitre de Saint-Martin de Tours. A la fin du 15e siècle, la présence d'un moulin à blé en mauvais état est attestée et les chanoines chargent Jean Amonet transformation du moulin en cartonnerie. L'activité a cessé à la fin du 19e siècle. Les bâtiments situés le long
    Référence documentaire :
    . Joué-les-Tours : La Simarre, [ca 2001] . 125 p.
    Illustration :
    , Tours, 3 P). IVR24_20123700203NUCA
  • Verrière : saint Urbain
    Verrière : saint Urbain Courçay - Bourg - en village
    Historique :
    Cette verrière a été réalisée par l’atelier Van Guy (Yvan Guyet) à Tours dans les années 1950.
    Représentations :
    représenté tenant la croix à triple traverse et coiffé de la tiare à trois couronnes dont les fanons blancs retombent derrière les épaules ; il porte également le pallium et l’anneau papal à l’annulaire de la main
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Urbain
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Urbain Courçay - Bourg - en village
    Référence documentaire :
    MOUSSE (chanoine). Le culte de Notre Dame en Touraine. Tours : Alfred Mame et fils, 1915.
    Annexe :
    et les apôtres ; Lobin (maître verrier) ; 3e quart 19e siècle ; 1867; Atelier Lobin à Tours ; signée tombeaux latéraux en tuffeau. Christ debout sur le globe les bras écartés. Les instruments de la Passion verrier); 3e quart 19e siècle ; 1867; Atelier Lobin à Tours signée et datée. Nef. 12)- Verrière : Jésus ; 1872; Atelier Lobin à Tours ; signée et datée. Nef. 14) - Verrière : La Vierge en prière ; Lobin (maître verrier) ; 3e quart 19e siècle ; 1867; Atelier Lobin à Tours ; signée et datée. Nef. 15 Tours ; signée et datée. Nef. 16) - Tabernacle ; bois ; 19e siècle ; Tabernacle polygonal en bois
    Texte libre :
    1533. Les autels datent de la première moitié du 19e siècle. L’église abrite également des vitraux de la seconde moitié du XIXe siècle exécutés par l’atelier Lobin de Tours ; la verrière de la baie d’axe qui représente saint Urbain est une création du XXe siècle de l’atelier Van Guy de Tours. Le chemin de
  • Bourg : mairie, école (rue du Commerce)
    Bourg : mairie, école (rue du Commerce) Courçay - rue du Commerce - en village - Cadastre : 2019 C1 1048 ; 2383
    Historique :
    L'architecte Paul Raffet propose le 26 mars 1878 les plans d'une mairie-bibliothèque-école pour
    Description :
    triangulaire, en légère saillie par rapport aux ailes latérales construites en moellons enduits. Les façades de gauche) et celle des filles (à droite) sont rythmées chacune par trois travées. Les salles de classe sont
    Illustration :
    d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700024NUCA départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700025NUCA départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700026NUCA . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700027NUCA départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700028NUCA Plan général de Courçay où les nouveaux bâtiments sont teintés en rouge. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700029NUCA Projet de deux maisons d'école. Plan général du rez-de-chaussée. Dressé à Tours le 26 mars 1878 par Paul Raffet, architecte. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700030NUCA Projet de deux maisons d'école. Plan général du rez-de-chaussée. Dressé à Tours le 26 mars 1878 par
  • Présentation de la commune de Courçay
    Présentation de la commune de Courçay Courçay
    Référence documentaire :
    et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1883. (3 vol.).
    Texte libre :
    de Tours et couvre une superficie de 24,77 km2. La commune est traversée dans sa partie sud par ". (Le même phénomène s’observe sur l’autre rive à Cormery au lieu-dit "Rocher de la Pinone"). Les gare de Courçay-Tauxigny sur la ligne de Tours à Loches et Châteauroux. La commune possède deux sites inscrits : le sentier de la Doué, en 1942, et la partie du bourg comprenant l’église, la place, les rives de l’Indre avec le pont et le moulin en 1946. Malgré ces protections, les espaces naturels ont été , l’église et le bourg appartenaient à la collégiale Saint-Martin de Tours. Au XIIe siècle, le Chapitre de Saint-Martin de Tours éleva Courçay en prévôté et désigna cinq mairies chargées de rendre la justice fortifié en 1443. Il est dit en ruine en 1750 et il n’en reste rien. Les premiers registres paroissiaux datent de 1583. Le sentier des rochers, les bords de l’Indre et l’agrément du village ont contribué à
    Illustration :
    -Loire, Tours, 3 P). IVR24_20123700199NUCA d'Indre-et-Loire, Tours, 3 P). IVR24_20123700197NUCA départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 3 P). IVR24_20123700204NUCA d'Indre-et-Loire, Tours, 2 O). IVR24_20123700021NUCA Les bords de l'Indre entre le bourg et la Thibaudière. IVR24_20123700749NUCA Les bords de l'Indre. IVR24_20123700750NUCA Les bord de l'Indre entre le bourg et la Thibaudière. Vue prise de la rive droite
  • Bourg : manoir de Châtillon (rue du Repos)
    Bourg : manoir de Châtillon (rue du Repos) Courçay - Bourg - rue du Repos voie communale V.C. n°2 - en village - Cadastre : 1827 C1 698-699 2019 C1 2230
    Historique :
    Châtillon est un ancien fief qui appartenait en 1522 à Gilles Descartes, maire de Tours. Bien que Descartes. Les bâtiments situés sur les parcelles attenantes au nord-ouest du logis forment de nos jours une
    Référence documentaire :
    et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1878.
    Description :
    taille de tufeau posé en damier, en partie conservé. Les proportions du logis ont été diminuées : le mur
    Illustration :
    -Loire, Tours, 3 P). IVR24_20123700198NUCA Grille du portail d'entrée portant les initiales L et J. IVR24_20123701838NUCA
  • Grande Couture : manoir
    Grande Couture : manoir Courçay - La Grande Couture - isolé - Cadastre : 2012 YM 9 1826 E3 1791
    Historique :
    Couture, conseiller du Roy, trésorier de France à Tours". Les ouvertures de la façade du logis ont ont été
    Référence documentaire :
    Deux cents châteaux et gentilhommières d'Indre-et-Loire, Tours 1934. Reproduction d'une illustration à l'aquarelle. Par Reille, Karl (dessinateur). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours). p. 24-25 DUBREUIL-CHAMBARDEL, Louis. Les cadrans solaires tourangeaux. Mémoires de la société MONTOUX, André. Courçay, La Grande Couture. In : Vieux logis de Touraine, 1ère série. Chambray-les -Tours : CLD, 1974. p. 77-78.
    Description :
    carré. Les angles sont renforcés en partie seulement par des pierres de taille et en partie par des logis. Les deux sont couvertes d'un toit conique en ardoise. Les étages de la tour du logis sont
    Illustration :
    Vue prise du nord-ouest avec le corps de logis et les deux tours rondes. Le bâtiment au premier , Tours, 3 P). IVR24_20123700208NUCA départementales d'Indre-et-Loire, Tours). IVR24_19793700593Z
  • Chemalé : manoir
    Chemalé : manoir Courçay - Chemalé - isolé - Cadastre : 1827 E3 1750 2019 YL01 35
    Historique :
    Chemalé est une ancienne possession de la collégiale Saint-Martin de Tours. En 1477, le manoir disparu à une date indéterminée. Actuellement les parties les plus anciennes du domaine sont un grand 16e siècle dont les ouvertures ont été très remaniées. Les communs présentent des éléments antérieurs
    Référence documentaire :
    p. 74-76. MONTOUX, André. Courçay, Chemalé. In : Vieux logis de Touraine, 1ère série. Chambray-les -Tours : CLD, 1974. les mercredis, dans une chapelle que doit faire construire à Chemallé, Louis de Gannes, chevalier
    Description :
    Les différents bâtiments qui constituent ce manoir déterminent une cour carrée précédée au sud
  • Bourg : église paroissiale Saint-Urbain
    Bourg : église paroissiale Saint-Urbain Courçay - Bourg - en village
    Historique :
    nord et pour les contreforts, issu d’une carrière locale exploitée par les moines de Cormery entre 1050 16e siècle. Les baies ont été agrandies à une date indéterminée, à l’exception de la baie nord de la propose un devis pour refaire les enduits intérieurs au nord et remédier aux problèmes d'humidité. Le
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O/85. Devis estimatif des travaux à exécuter pour les RANJARD, Robert. La Touraine archéologique. Guide du touriste en Indre-et-Loire. Tours, 1930. formation des territoires. 34e supplément à la Revue archéologique du Centre de la France. Tours : FERACF
    Représentations :
    La corniche du chevet est ornée de demi-cercles que l'on observe également sur les tablettes des modillons sculptés. Les modillons présentent des motifs variés, figuratifs pour certains, dont un visage d'homme barbu. Les baies en plein cintre du chevet sont surmontées d'un double zigzag.
    Description :
    l'église. Dotée d'un plan très simple, l'église comprend une nef d'un seul vaisseau dont les murs quatre petites baies en saillie surmontées de gâbles. Les trous de boulin sont apparents sur le clocher
    Illustration :
    , Tours, 3 P). IVR24_20123700202NUCA
  • Villetivrain : ferme
    Villetivrain : ferme Courçay - Villetivrain - en écart - Cadastre : 1827 G1 162 2019 G 524
    Historique :
    Pour l'ensemble des bâtiments alignés fermant la cour à l'ouest : les analyses dendrochronologiques effectuées dans le logis et dans les charpentes des deux granges révèlent plusieurs dates de construction. Le poutre qui ont permis de le dater du début du 17e siècle (entre 1603 et 1606) mais sa disposition et les
    Illustration :
    , Tours, 3 P). IVR24_20123700211NUCA Façade antérieure du logis formant bloc-à-terre avec les granges, à l'est. IVR24_20123701846NUCA
1