Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port-Olivier : moulin ; minoterie
    Port-Olivier : moulin ; minoterie Francueil - Le Port-Olivier - isolé
    Historique :
    Le fief de Port-Olivier est cité dès 1516 et appartenait à Pierre Bérard, seigneur de Bléré. Un Thomas Bohier, propriétaire de Chenonceau. Il n’est pas question d’un moulin à cette date puisque le moulin banal était alors le Moulin Fort situé en amont. Le Port-Olivier constituait essentiellement un point de passage pour traverser le Cher. Le conseil municipal du 13 octobre 1815 avait voté la construction d’ « une arche de pierre », en remplacement du pont de bois. Le moulin de Port-Olivier a été autre construit avant à cet emplacement. Il est désigné comme usine à moudre l’écorce et le blé. Il témoigne d’une activité semi-industrielle plutôt qu’artisanale ; le terme de minoterie semble plus approprié pour le désigner. Une construction supplémentaire, vraisemblablement à usage de stockage, a été
    Hydrographies :
    le Cher
    Description :
    Le bâtiment principal construit en moellons enduits selon un plan rectangulaire comprend quatre travées et deux étages carrés. Il s'élève au-dessus d’une arche voûtée en berceau qui laisse passer le comprend 2 étages carrés. Le toit à longs pans est couvert en ardoise. Les angles et les encadrements de grand bâtiment. A l’est le bâtiment de stockage est construit en béton ; son toit à longs pans est couvert en ardoise. Le pignon ouest est percé de deux baies horizontales à damiers de part et d’autre de
    Localisation :
    Francueil - Le Port-Olivier - isolé
1