Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ferrière : ferme, actuellement maison
    Ferrière : ferme, actuellement maison Frazé - La Ferrière - isolé - Cadastre : 1813 H 37 2016 H 151
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    de bois, ainsi qu'une partie de la charpente. Vers 1774 (date portée sur une pierre de taille du siècle. Témoignent de cette époque, les cheminées de la cuisine et de la chambre, le cloisonnement en pan chaînage d'angle), le bâtiment est remanié : la probable ossature en pan de bois est remplacée par des murs maçonnés en moellons de silex, de nouvelles ouvertures sont percées, la cheminée de la salle est restaurée , la charpente remaniée (les poinçons longs sont raccourcis pour pénétrer dans de nouveaux entraits retroussés, facilitant la circulation dans le comble). Alexandre Thiroux de Gervilliers, propriétaire du domaine de Frazé, fait détruire la ferme du Châtellier en 1813, récupère les matériaux pour construire de nouveaux bâtiments (partie porcherie et bergerie). La ferme entre dans le giron de Joseph Dulong de Rosnay : construction des deux tourelles sur le pignon ouest du logis, construction (ou reconstruction ?) de la cave et de la laiterie, réaménagement (et/ou reconstruction) des dépendances, construction du fournil
    Observation :
    différentes périodes : ossature et charpente en pan de bois, pigeonniers de comble en céramique dans le hourdis de remplissage d'une ferme, rares dans ce secteur. Son développement agricole important du début du 20e siècle - sous l'influence de Joseph Dulong de Rosnay, grand propriétaire terrien - a pour conséquence la construction d'une vaste bergerie au plancher métallique novateur pour l'époque, d'un lavoir d'un grand hangar. Ce dernier abrite une collection de machines agricoles des années 1950.
    Référence documentaire :
    AD d'Eure-et-Loir, 3 P 6748 - 6766. Plan du cadastre de 1813. ´Eure-et-Loir, 2002 (fac-similé de l'édition de Chartres : Garnier, 1856).
    Description :
    des corbeaux en pyramide inversée, en pierre de taille calcaire. Les linteaux des cheminées de la , répartis autour d'une cour ouverte en "O", ainsi qu'un fournil : - Placé au nord de la ferme, le bâtiment : deux d'entre elles (celles de la cuisine et de la chambre) possèdent des piédroits semi-circulaires et salle et de la chambre sont en bois sculpté, tandis que celui de la cheminée de la cuisine est en pierre de taille calcaire, soulagé par un arc de décharge. De l'ossature originelle en pan de bois de l'édifice, il subsiste le cloisonnement en pan de bois entre la salle et la chambre, séparées par l'entrée retroussé. Un puits collé à la façade sud (dont il ne subsiste en surface qu'une plaque de béton) possède un accès intérieur proche de la cheminée de la salle. - À l'ouest de la ferme se situe un second bâtiment de la porcherie est coupé pour permettre le passage des véhicules : l'accès à la ferme se fait aussi troisième bâtiment, face au précédent. Il comprend deux étables, une écurie et une grange. - Séparé de la
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [commanditaire] Dulong de Rosnay Joseph [] Thiroux de Gervilliers Alexandre
    Localisation :
    Frazé - La Ferrière - isolé - Cadastre : 1813 H 37 2016 H 151
    Dates :
    1774 porte la date
    Illustration :
    Plan de localisation des bâtiments de la ferme (fond : plan cadastral de 2016 Extrait du plan géométrique des seigneries de Frazé, du Châtelier, de la Ferrière et de la Flohorie Vue d'ensemble de la ferme depuis le nord-ouest. IVR24_20172800265NUCA Vue d'ensemble de la ferme depuis le sud-est. IVR24_20172800274NUCA Vue d'ensemble de la ferme depuis le sud. IVR24_20162800094NUCA Bâtiment principal, vue de détail de la façade sud. IVR24_20162800096NUCA Bâtiment principal, vue de détail de la date gravée sur une pierre de l'angle sud-est (1774 Bâtiment principal, intérieur, vue de la cheminée de la salle avec accès au puits, à gauche de la Bâtiment principal, intérieur, vue de la cheminée de la cuisine. IVR24_20162800102NUCA Bâtiment principal, intérieur, vue de la cheminée de la chambre. IVR24_20162800103NUCA
  • Grand Écossé : ferme
    Grand Écossé : ferme Frazé - Le Grand Écossé - isolé - Cadastre : 1813 I2 292 2016 ZX 10
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    vraisemblablement vers 1841 (date portée sur une pierre de taille calcaire du chaînage d'angle de la bergerie) pour dépendant de la seigneurie de Frazé. Le bâtiment le plus ancien conservé semble être le logis secondaire , qui pourrait remonter au 17e siècle, comme le montre son ossature en pan de bois. La partie centrale . Propriétés de la famille Thiroux de Gervilliers, quatre bâtiments organisés en "O" autour d'une cour ouverte sont présents sur le plan cadastral de 1813. Les travaux d'agrandissement de la ferme débutent se terminer dans les années 1930. Ils sont commandités par la famille Thiroux de Gervilliers, puis D'après Édouard Lefèvre, Le Grand Écossé est mentionné pour la première fois en 1475 comme fief par Joseph Dulong de Rosnay (nouveau propriétaire du château) à partir des années 1890. Durant cette période, la grange et l'étable sont reconstruites, deux écuries et une dépendance sont construites aux extrémités du bâtiment principal, une bergerie en prolongement de l'étable, un poulailler et un toit à porcs
    Observation :
    Avec la ferme de la Flohorie, celle du Grand Écossé est considérée comme la plus importante de la
    Référence documentaire :
    AD d'Eure-et-Loir, 3 P 6748 - 6766. Plan du cadastre de 1813. ´Eure-et-Loir, 2002 (fac-similé de l'édition de Chartres : Garnier, 1856).
    Murs :
    torchis pan de bois enduit
    Description :
    La ferme se situe au sud-est de la commune, à environ deux kilomètres au sud-est du bourg. Elle comprend six bâtiments : - Le bâtiment principal se trouve au nord-ouest de la ferme. Il comprend sous un côté de la cour, une vaste dépendance est divisée en grange, étable et bergerie. - Perpendiculairement et au milieu de la cour - délimitant l'ancienne cour agrandie au 19e siècle -, se situe un logis l'angle ouest de la cour, se trouve l'ancien fournil. - Un hangar est placé à l'est de la ferme. A même toit deux écuries, deux dépendances (?) et le logis (salle et chambre). - En face et de l'autre secondaire aligné à deux dépendances (poulailler et toit à porcs). En pan de bois hourdé en briquette, cet ancien logis secondaire servait très certainement de logement de journalier. - Au sud, une remise abrite l'exception de ceux du logis secondaire, les murs sont en moellons de silex couverts d'un enduit plein. Les encadrements des baies et les chaînages d'angles sont essentiellement de brique, plus rarement en pierre de
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [commanditaire] Dulong de Rosnay Joseph [] Thiroux de Gervilliers Alexandre
    Dates :
    1841 porte la date 1897 porte la date
    Illustration :
    Plan de localisation des bâtiments de la ferme (fond : plan cadastral de 2016, section ZX Vue partielle de la ferme depuis le nord-est. IVR24_20162800257NUCA Bâtiment principal, vue de détail de la date 1897 portée en haut du pignon nord-est Intérieur, partie aire à battre de la remise (pavage circulaire), et pompe à bras Bâtiment secondaire, vue de détail du chaînage d'angle nord-est, gravé de la date 1841 Extrait du cadastre de 1813, section I2 (AD d'Eure-et-Loir, 3 P 6748 - 6766). IVR24_20162800254NUCA
  • Bourg : ferme du château (1 rue du 8 mai 1945)
    Bourg : ferme du château (1 rue du 8 mai 1945) Frazé - Le Bourg - isolé - Cadastre : 1813 E 351 2016 AB 11
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    notamment du bâtiment des dépendances au sud de la ferme, qui conserve des parties en pan de bois datant en pan de bois, dont les bois les plus anciens pourraient remonter à la même époque. La ferme assurait la production agricole des denrées alimentaires consommées au château de Frazé. La cour de la ferme jouxte un ancien bief (à sec aujourd'hui) dérivé de la Foussarde, qui fournissait la force motrice , ainsi que l'ancien portail d'entrée. Propriété des seigneurs de Frazé jusqu'à la Révolution (et même après), la ferme - à l'instar des autres propriétés du domaine de Frazé - est rachetée par Joseph Dulong de Rosnay à la fin du 19e siècle. Ce dernier fait restaurer la ferme (remplacement de certaines pièces du pan de bois du logis, et remplacement du hourdage en torchis par de la brique) et fait , remplacement de l'ancien portail par un corps de bâtiment joignant le logis à la grange, et création d'un Les parties les plus anciennes de cette ferme semblent remonter au 16e ou au 17e siècle. Il s'agit
    Référence documentaire :
    AD d'Eure-et-Loir, 3 P 6748 - 6766. Plan du cadastre de 1813.
    Murs :
    brique pan de bois
    Description :
    cintre) ainsi que les jambes harpées sont en pierre de taille calcaire, parfois alternée avec de la portail ont été réunis suite à la suppression de ce dernier dont les traces sont encore visibles dans la maçonnerie (piliers en pierre de taille calcaire et pierre de taille de roussard en soubassement). Le logis au nord, éclairent le comble. Ces dernières sont couronnées d'épis de faîtage. La grange et les d'angle et les encadrements d'ouvertures (les deux portes de la grange, piétonne et cochère en plein La ferme se situe au cœur du bourg, directement à l'est du château. Elle comprend deux bâtiments en vis-à-vis, de part et d'autre d'une cour ouverte. Le bâtiment principal abrite les fonctions s'élève sur deux niveaux habitables : rez-de-chaussée et un étage carré (intérieur non vu). Reposant sur un solin maçonné en moellons de silex, ses murs sont en pan de bois hourdé en briques, posées à 45 °. La façade nord est rythmée par trois travées d'ouvertures. Quatre lucarnes, dont deux à la capucine
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [commanditaire] Dulong de Rosnay Joseph
    Illustration :
    Plan de localisation des bâtiments de la ferme (fond : plan cadastral de 2016, section AB Partie grange, vue de détail de la porte en plein cintre. IVR24_20162800329NUCA Partie écuries/étables, vue de détail de la mise en oeuvre côté sud. IVR24_20162800330NUCA Intérieur de la ferme, vue d'ensemble des bâtiments. IVR24_20162800332NUCA Logis, vue de détail des ouverture du rez-de-chaussée. IVR24_20162800326NUCA Logis, vue de détail d'un épi de faîtage couronnant une lucarne. IVR24_20162801063NUCA Logis, vue de détail d'un épi de faîtage couronnant une lucarne. IVR24_20162801062NUCA Ancien portail, vue de détail du pilier. IVR24_20162800328NUCA Partie écurie-étable, vue de détail de l'épi de faîtage. IVR24_20162801060NUCA
  • Calvaire : Ferme
    Calvaire : Ferme Frazé - Le Calvaire - isolé - Cadastre : 1813 B2 235, 236 2016 OB 166
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Historique :
    siècle, comme tend à le montrer la structure en pan de bois à grille du logis et de la dépendance bâtiment présent au Calvaire sur le plan des seigneuries de Frazé, La Ferrière, Le Châtellier et La Flohorie, datant du troisième quart du 18e siècle. Présente sur le plan cadastral de 1813, la laiterie est en 1868 pour la famille Thiroux de Gervilliers, propriétaire du château (mention des matrices cadastrales). Le domaine passe ensuite entre les mains de Joseph Dulong de Rosnay qui développe la ferme en Probablement édifiée pour les seigneurs de Frazé, cette ferme semble avoir été construite au 18e attenante - le bâtiment le plus ancien - ainsi que sa pente de toit assez prononcée. Celui-ci est l'unique le second bâtiment construit à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle. Le fournil est édifié
    Référence documentaire :
    AD d'Eure-et-Loir, 3 P 6748 - 6766. Plan du cadastre de 1813.
    Murs :
    torchis pan de bois enduit
    Description :
    La ferme se situe au nord-ouest du bourg, face au château et séparée de celui-ci par le ruisseau de la Foussarde. Elle comprend quatre bâtiments : - En rez-de-chaussée, le bâtiment principal possède (de fonctions indéterminées). Une lucarne à la capucine permet l'accès au comble à usage de grenier évier creusé en pierre de taille de grès ferrugineux (roussard), ainsi que des étagères murales en bois . - De construction similaire au précédent, le troisième bâtiment abrite le fournil, la voûte du four construit en brique, à l'exception de la façade principale de la partie étable et écurie, édifiée en Rosnay à Frazé mais également à La Croix-du-Perche, le plancher est constitué de voûtains en terre cuite des murs en pan de bois hourdés en torchis, reposant sur un solin maçonné en moellons de silex. Il . - La laiterie aux murs en terre crue, reposant également sur un solin maçonné en silex, conserve un accolée à un petit toit à porcs, et une dépendance à la fonction indéterminée. En alignement au nord, se
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [commanditaire] Thiroux de Gervilliers Alexandre [commanditaire] Dulong de Rosnay Joseph
    Illustration :
    Plan de localisation des bâtiments de la ferme (fond : plan cadastral de 2016, section OB Bâtiment d'exploitation (fournil, toit à porcs et remise), vue de détail de la mangeoire des Bâtiment d'exploitation (fournil, toit à porcs et remise), vue d'ensemble de la façade principale Extrait du cadastre de 1813, section B2 (AD d'Eure-et-Loir, 3 P 6748 - 6766). IVR24_20162800388NUCA Étable et écurie, vue de détail d'un épi de faîtage couronnant une lucarne. IVR24_20162800019NUCA Étable et écurie, vue de détail d'un épi de faîtage couronnant une lucarne. IVR24_20162800020NUCA Étable et écurie, vue intérieure de l'étable. IVR24_20162800021NUCA
1