Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port de la Faïencerie
    Port dit port de la Faïencerie Gien - quai Guérin - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    La faïencerie de Gien, fondée en 1821, utilise dès 1822 les rives de la Loire comme lieu de dépôt de marchandises. C'est probablement la proximité de la Loire qui a incité l'anglais Hall à implanter sa manufacture à cet emplacement. A partir de 1828, la faïencerie dispose de la cale abreuvoir simple située en aval du quai de Gien. En 1846, la crue emporte une partie de la rive sur plus de 100 m vis à vis de la faïencerie et le chemin de halage devient impraticable ainsi que l'abordage des bateaux. En halage le moins possible sur les propriétés riveraines et pour éviter la démolition de plusieurs bâtiments ainsi que l'expropriation de terrains, il suggère de remplacer la cale aval du quai de Gien projet est accepté et les travaux réalisés en 1848. La cale abreuvoir amont (reconstruction) et le perré de remédier à ce problème et l'achat des terrains par l'Etat est envisagé. La création du port de la de la manufacture). Les travaux consistent à exhausser et niveler le chemin de halage à la hauteur
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Le port de la faïencerie (rive droite) est composé de deux cales abreuvoir simples reliées par un que cet ouvrage existe encore mais il est complètement recouvert par les alluvions et la végétation.
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Titre courant :
    Port dit port de la Faïencerie
    Appellations :
    port de la Faïencerie
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la rive opposée. IVR24_20064500720NUCA Extrait du cadastre, section A, révision du littoral de la Loire, 1848. (archives départementales à un port sec pour les marchandises de la faïencerie, 30 novembre 1849. (archives départementales du à un port sec pour les marchandises de la faïencerie, 30 novembre 1849. (archives départementales Plan du port de la faïencerie, détail, 16 mars 1850. (archives départementales du Loiret, Liasse Projet de transformation du chemin de halage en port près de la faïencerie, 31 octobre 1850 Port d'embarquement et de débarquement de la manufacture de faïence, 22 février 1854. (archives
  • Port dit port des Capucins
    Port dit port des Capucins Gien - quai de Châtillon - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Au XVIIIe siècle, le dépôt du bois est fixé sur la rive gauche de la Loire en amont du pont, au port des Capucins (appelé aussi port de la Terrasse des Capucins ou port de la Pelouse des Capucins ). Ce port, déjà bien endommagé par les eaux de la Loire, est en grande partie détruit par la crue de réalisation et pourtant ce port correspond à peu près à la cale en tablier actuelle du port des Capucins. En 1844, le conseil municipal de Gien renouvèle son souhait de construire un port au bois sur la rive propose de construire sur la rive gauche et immédiatement en amont du pont deux ports : l'un pour le bois bois à brûler (en aval : emplacement correspondant au port du Colombier sur la commune de Saint-Martin -sur-Ocre). Il semble que la structure actuelle du port des Capucins date de cette période. Un plan simple. Ces travaux n'empèchent pas la réalisation entre 1855 et 1860 d'un port au bois sur la rive
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    Carte des bords de la Loire (extrait), ech. 1/400 toises, 18e siècle. (archives nationales, F 14
    Description :
    Le port des Capucins est situé sur la rive gauche et est composé d'une cale à tablier très longue
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la partie aval du port. IVR24_20064500908NUCA Carte de la Loire, rive gauche, non datée (XVIIIe siècle). (archives nationales, site de Paris, CP Projet de construire une banquette sur le quai de la rive droite pour préserver la ville des Plan entre la ferme du Colombier et le pont de Gien (rive gauche), détail, 22 novembre 1854. Projet d'abaissement de la levée pour la mettre au niveau du parapet à construire sur le quai de la rive droite Plan entre la ferme du Colombier et le pont de Gien, rive gauche, détail, 22 novembre 1854. Projet d'abaissement de la levée pour la mettre au niveau du parapet à construire sur le quai de la rive droite Plan entre la ferme du Colombier et le pont de Gien, rive gauche, détail, 22 novembre 1854. Projet d'abaissement de la levée pour la mettre au niveau du parapet à construire sur le quai de la rive droite
  • Port dit port au bois
    Port dit port au bois Gien - quai de Nice - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    En 1844, on envisage d'établir un port au bois sur la rive droite en amont du pont à Gien. Entre 1846 et 1852, des remblais de terre sont placés au sud de la route nationale (Briare Angers) et moment des basses eaux. En 1853, alors que la somme offerte par la ville pour contribuer à la dépense est trop faible, la proposition de construction d'un port sur la rive droite est ajournée par le ministre soumis à un arrêté réglementaire de police à partir du 14 août 1863. La surveillance et la police du port domiciles des déposants, le numéro et la catégorie de l'emplacement qui leur est concédé, la nature et la quantité des marchandises déposées, la date des dépôts et celle des enlèvements, le montant des droits déposées doivent toujours être placées au moins à 6 m de la crête du talus perreyé afin de laisser cette port commence à décliner dès la fin des années 1860 avec l'arrivée du chemin de fer entre Paris et Gien en 1864. En 1880, le port est abandonné et des arbres sont plantés sur la plateforme en 1891. La
    Hydrographies :
    la Loire
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Illustration :
    Vue d'ensemble de la rive opposée. IVR24_20064500862NUCA Plan général de la Loire pour servir au projet d'établissement de deux ports aux bois (charpente et Projet de construire une banquette sur le quai de la rive droite de Gien pour préserver la ville
1