Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port de Guihut
    Port dit port de Guihut Jargeau - rue du 71ème-Bataillon-de-Chasseurs-à-pieds - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Au milieu du XIXe siècle, la ville de Jargeau afferme le port de Guihut par bail de trois ans. Le construit le mur de quai séparant la Loire de la ville. Il faut distinguer le port de Guihut proprement dit l'ouest de cette arche. En 1822, l'ingénieur ordinaire Gretry propose, suite à la demande des habitants améliorer l'accès du bac. En 1852, la surface du port de Guihut est de 3,5 ares. La nature des marchandises , toutes destinées à l'approvisionnement de la commune. Aucune marchandise n'est embarquée, le port étant élevé et mal commode. Les droits de dépôt sont perçus conformément au tarif prescrit par la loi du 28
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Port non mentionné dans la base DIREN.
    Description :
    Barrault) assurant le lien entre la ville et la Loire et d'une esplanade destinée à recevoir les ville, en haut de la rampe, des coulisses permettaient de placer des batardeaux pour arrêter les eaux en permettait probablement aussi de l'obturer (une planche de bois pouvait être maintenue par la pression de
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Illustration :
    Projet, à la demande des habitants de Jargeau, de construire une rampe en avant du mur de quai vis déclassement comme levée de la rue des Moulins. (archives départementales du Loiret, Liasse 30872 L'arche à Barrault, vue prise du haut de la rampe. A gauche se trouve la place du port de Guihut L'arche à Barrault. Vue prise du haut de la rampe. IVR24_20094500771NUCA
  • Port dit port de Jargeau
    Port dit port de Jargeau Jargeau - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    En juin 1835, à la demande du conseil municipal, l'Etat soumet un avant projet de port d'embarquement (100 mètres de long) à Jargeau en amont du pont suspendu. L'ingénieur Lefort propose en outre la mise en place d'un épi attaché à la rive droite et destiné à diriger les eaux vers Jargeau. Ce premier justifier la dépense qu'exigerait la construction d'un port. En août 1847, le conseil municipal demande à et Tours. Cette disposition ne semble pas convenir localement puisque dès 1849, la municipalité de ordinaires. En 1852 le port, considéré comme inachevé, est la propriété de l'Etat et présente une étendue de mètre carré). En 1876, lorsque les murs de quais de la ville sont exhaussés, il semble qu'une cale (1846, 1855) en aval de l'ancien pont suspendu : il n'a pas été possible de la localiser précisément ni
    Hydrographies :
    la Loire
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Illustration :
    Plan de la cale de débarquement et d'embarquement à construire à l'amont du pont de Jargeau, 22 mai Plan général de la ville de Jargeau par l'ingénieur ordinaire Biard, 18 janvier 1875, détail déclassement comme levée de la rue des Moulins. (archives départementales du Loiret, Liasse 30872 Plan du port de Jargeau établi par le conducteur le 8 mars 1900, détail sur l'abreuvoir et la rampe Le port, partie située en aval du pont suspendu. Présence d'une petite cale descendant de la culée du pont vers la Loire. Carte postale ancienne. (archives départementales du Loiret, Coll. Petit 301 Vue d'ensemble de la section située en aval du pont. IVR24_20094500764NUCA qui permettaient d'isoler la ville du fleuve au moment des hautes eaux. IVR24_20094500773NUCA
1