Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Chapelle-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Chapelle-sur-Loire (Indre-et-Loire) La Chapelle-sur-Loire
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    ) : mentions en 1747 (bac du port de la Hudaude appartenant au chapitre de Saint-Martin de Tours), vers 1750 Appelée la Chapelle-Blanche jusqu'au début du XIXe siècle, la commune prend peu à peu le nom de la Chapelle-sur-Loire (en 1852 la Chapelle Blanche-sur-Loire) pour éviter la confusion avec la commune de la face du bourg de la Chapelle (projet de banquettes de halage). Le projet concerne 568 mètres de développement et comprend l'établissement de deux cales pour faciliter l'abordage des bateaux, de cinq escaliers et de six pieux d'amarre en chêne (ouvrages de maçonnerie en moellons des carrières d'Ussé et en pierre de taille de Champigny). Le Ministre des Travaux publics approuve le projet mais les travaux sont ajournés face au refus de la commune de participer à la dépense d'exécution. Il semble néanmoins que les travaux s'engagent peu après puisqu'en 1852 l'ingénieur Cormier propose d'achever la banquette de halage en face du bourg. En 1855, une partie des quais devant le bourg de la Chapelle (entre l'amont du
    Référence documentaire :
    Encre et crayon de couleur sur papier quadrillé, détail, 1902. (archives départementales d'Indre-et Hudaude, dans la paroisse de la Chapelle Blanche, propriété du cha^pitre de Saint-Martin de Tours, 27 -Martin de Tours dans le droit de tenir un bac sur la Loire au port d'Ablevois, 1747. AD Indre-et-Loire, C 273. Turcies et levées de la Généralité de Tours, ouvrages à faire en 1788 chef : rédaction de projet suite à la demande du Conseil municipal pour l'établissement de quais à la Encre et aquarelle sur papier, Echelle de 300 toises, 87 x 22 cm, 22ème feuille (détail), plan 11 , milieu XVIIIe siècle. (archives départementales d'Indre-et-Loire, C 277). (cf. illustration n Encre et aquarelle sur papier, tableau d'assemblage, Ech. 1/10 000e, détail, 1831. (archives Encre et aquarelle sur papier, section D 1, Ech. 1/2500e, détail, 1831. (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, section D2, Ech. 1/2500e, détail, 1831. (archives départementales
    Description :
    La commune de la Chapelle-sur-Loire est située sur les deux rives du fleuve mais les ouvrages portuaires sont établis côté rive droite. De nombreux lieux d'abordage existent sur le territoire de la commune : les plus importants sont le port des Trois Volets, le port Genièvre, le port de la Chapelle, le port Neuf et le port d'Ablevois (de l'amont vers l'aval). Il faut ajouter à cette liste plusieurs lieudits, tous situés entre les Trois Volets et le bourg de la Chapelle-sur-Loire, portion de rive probablement particulièrement propice à l'abordage. On observe d'ailleurs sur cette section la présence de
    Titre courant :
    Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Chapelle-sur-Loire (Indre-et-Loire)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan des levées de Tours à Langeais, milieu XVIIIe siècle, détail : Les Trois Maries. (archives Plan des levées de Tours à Langeais, milieu XVIIIe siècle, détail : Port de la Hudaude. (archives Extrait du cadastre napoléonien de 1831 : cale de la Corne du Cerf, cale des Volets. (archives Extrait du cadastre napoléonien de 1831 : cale de la rue Malesse. (archives départementales d'Indre ordinaire Cormier, 29 novembre 1844. Détail sur la cale à établir au niveau de l'église. (archives ordinaire Cormier, 29 novembre 1844. Détail sur la cale à établir en aval de l'église. (archives , 30 mars 1852. Détail sur la section située vis à vis de l'église. (archives départementales d'Indre , 30 mars 1852. Détail sur les deux cales situées au niveau de l'église et de la mairie. (archives , 30 mars 1852. Détail sur la cale située en aval de l'église. (archives départementales d'Indre-et , 30 mars 1852. Détail sur la cale située en aval de l'église et le projet d'une autre cale. (archives
  • Port dit port de la Chapelle
    Port dit port de la Chapelle La Chapelle-sur-Loire - le Bourg - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    . L'ouverture en 1848 de la ligne de chemin de fer reliant Tours à Saumur a peut-être joué un rôle dans le Deux ports étaient établis vis à vis du bourg de la Chapelle-sur-Loire, le port Genièvre (en amont de l'église) et le port de la Chapelle (en aval de l'église). La situation précise de ces deux ports est indiquée sur un plan daté de 1852. Le port de la Chapelle a été complètement reconstruit suite à la rupture de la levée du 4 juin 1856 qui a détruit les ouvrages existants ainsi que de nombreuses maisons du bourg. Avant cette catastrophe, des travaux importants avaient pourtant été effectués. De 1844 à 1852, une banquette de halage (chemin de halage) est construite vis à vis du bourg sur 538 mètres de long par l'ingénieur Cormier. Cette banquette était constituée d'un remblai de terre argileuse revêtu côté fleuve d'un perré maçonné. Elle était desservie par cinq escaliers d'un mètre de large et par deux cales (l'une au droit de l'église, l'autre plus en aval) de 4 mètres de large avec une pente de
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier collé, Ech. 1/2500e, 1852. (archives départementales du Loiret Encre et aquarelle sur papier, section C, Ech. 1/2500e, détail, 1831. (archives départementales Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 58-5). (cf. illustration Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 038-0047). (cf
    Précision dénomination :
    port de levée
    Description :
    Situé rive droite, en aval de l'église, le port de la Chapelle se compose d'une cale en tablier à
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Titre courant :
    Port dit port de la Chapelle
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1831. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/0104 Plan de localisation du port Genièvre et du port de la Chapelle, 16 août 1852. (archives Vue d'ensemble vers l'amont. Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10
  • Cale dite cale abreuvoir simple de la Rue des Parfaits (Port Neuf)
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Rue des Parfaits (Port Neuf) La Chapelle-sur-Loire - le Port Neuf - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    faute de crédit accordé par le conseil municipal. Le port Neuf est mentionné en 1799 alors qu'une rampe de ce port doit être réparée (pavé et blocage ). Il est difficile de savoir s'il s'agit de la cale actuelle. L'ouvrage figurant sur le cadastre napoléonien de 1831 semble quant à lui bien correspondre à la cale qui nous intéresse. En 1865, suite à la pétition de divers habitants qui demandent que la pente de la cale soit adoucie (de 0,11 m pm à 0,05 m pm ), un projet de remaniement de l'ouvrage est réalisé. Chargé du dossier, le conducteur des Ponts-et -Chaussées Germain considère que la cale existante (5,60 m de large) suffit pour les besoins de la navigation estime en revanche que la construction d'une nouvelle cale permettrait de consolider la levée et de
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37058-1.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur calque, 20 x 31 cm, Ech. 1/1000e, 1865. (archives départementales d'Indre-et Encre et aquarelle sur papier, 35 x 22,5 cm, 1844. Par Cormier (ingénieur). (archives Encre et aquarelle sur papier, section B, Ech. 1/2500e, détail, 1831. (archives départementales
    Description :
    mètres de large sur cent mètres de long. Un muret soutient le perré haut.
    Titre courant :
    Cale dite cale abreuvoir simple de la Rue des Parfaits (Port Neuf)
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Extrait du cadastre napoléonien de 1831. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/0104 Plan du Port Neuf, 16 septembre 1844, par l'ingénieur Cormier. (archives départementales d'Indre-et Projet de remaniement de la cale d'abordage de la rue des Parfaits au Port Neuf, plan dressé par le conducteur le 8 juillet 1865. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5004). IVR24_20063700052NUCA
  • Port dit port des Trois Volets
    Port dit port des Trois Volets La Chapelle-sur-Loire - les Trois Volets - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    La carte des levées de Tours à Langeais du milieu du XVIIIe siècle signale trois cales d'abordages sur le cadastre napoléonien de 1831. Ce dernier document mentionne en outre l'abordage d'un bac reliant la Chapelle-sur-Loire à Huismes. Le port des Trois Volets est cité sur les listes de ports de Loire de 1857 et 1862. On observe en outre sur le cadastre napoléonien de 1831 la présence d'un second lieudit "Port des Trois Volets" situé sur la rive opposé de la Loire (commune de Huismes). Cette mention est confirmée par les cadastres de Avoine (1837) et de Rigny-Ussé (1813). Elle s'explique par le fait qu'en 1831, un territoire en bord de Loire de la rive gauche est distrait de la commune de la Chapelle -sur-Loire et réuni à celle de Huismes.
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37058-7.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, 1862. Par De Vésian (ingénieur). (archives départementales d'Indre départementale de l'équipement, Tours). (cf. illustration n° IVR24_20113702709NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Echelle de 300 toises, 87 x 22 cm, 22ème feuille (détail), plan 11 , milieu XVIIIe siècle. (archives départementales d'Indre-et-Loire, C 277). (cf. illustration n . (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20073700162NUCA). Encre et aquarelle sur papier, section E, Ech. 1/2500e, détail, 1831. (archives départementales
    Précision dénomination :
    port de levée
    Description :
    trois cales d'abordage. Aucun de ces ouvrage n'a été repéré sur le terrain.
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan des levées de Tours à Langeais, milieu XVIIIe siècle : Les Trois Volets. (archives Extrait du cadastre napoléonien de 1831 : le port des Trois Volets équipé de trois cales. (archives Plan du port des Trois Volets par l'ingénieur de Vésian, 12 juillet 1862. (archives départementales départementale de l'équipement, Tours). IVR24_20113702709NUCA Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), rive droite , port des Trois Volets, milieu XIXe siècle. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28 Plan des rives de la Loire par l'ingénieur topographe Jarre, 1922. Détail. (direction
  • Port dit port d'Ablevois
    Port dit port d'Ablevois La Chapelle-sur-Loire - le Port d'Ablevois - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port d'Ablevois est mentionné au XIIe siècle dans le cartulaire de l'archevêché de Tours. Il est carte des levées de Tours à Langeais du milieu du siècle, la carte de Cassini et, en 1747, un arrêt du conseil d'Etat qui maintient les doyen, chanoines et chapitre de Saint-Martin de Tours dans le droit de alors décrit comme un port relativement important situé sur la voie reliant l'abbaye de Bourgueil et la forteresse royale de Chinon. Un certain nombre de documents du XVIIIe siècle citent également ce port : une tenir un bac sur la rivière de Loire au port d'Ablevois. Au cours du XIXe siècle, le port semble être plus ou moins délaissé : l'ingénieur en chef de Limay le mentionne en 1825 mais il ne figure plus sur les listes de ports de Loire de 1857 et 1862. La dénomination du port varie suivant les documents (cadastre napoléonien de 1831, carte IGN actuelle).
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur papier, Echelle de 300 toises, 87 x 22 cm, 23ème feuille (détail), plan 12 , milieu XVIIIe siècle. (archives départementales d'Indre-et-Loire, C 277). (cf. illustration n . (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20073700166NUCA). . (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28). (cf. illustration n° IVR24_20073700165NUCA). Encre et aquarelle sur papier, 20 x 11 cm, 1844. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, section B1, Ech. 1/2500e, détail, 1837. (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, section B, Ech. 1/2500e, détail, 1831. (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, section A, Ech. 1/2500e, détail, 1831. (archives départementales
    Précision dénomination :
    port de levée
    Description :
    Situé rive droite, en face du port refuge de l'embouchure de l'Indre (commune de Avoine), le port Ablevois comprend une cale abreuvoir simple. On observe en outre sur ce port la présence de deux ruelles perpendiculaires à la Loire et débouchant directement sur le dessus de la levée. L'accès à cette dernière s'effectue au moyen d'une sorte de rampe disposée dans le prolongement de la ruelle. Côté fleuve, il n'y a pas de descente correspondante pour accéder à l'eau : on ne peut par conséquent lier ces dispositions à la navigation ni, comme le propose le recensement de la DIREN de 2006, désigner ces ouvrages de "cale ruelle". Tout au plus pourrait-on leurs attribuer la dénommination de "rampe ruelle". Ces deux ruelles ne portent pas de nom et mesurent de 20 à 25 mètres de long sur 1,5 mètre de large.
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    Plan des levées de Tours à Langeais, milieu XVIIIe siècle, détail : Port d'Ablevoir. (archives Extrait du cadastre napoléonien de La Chapelle-sur-Loire, 1831 : le Port d'Ablevois. (archives Extrait du cadastre napoléonien de La Chapelle-sur-Loire, 1831. (archives départementales d'Indre XIXe siècle : le port de la Belle Voie. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28 XIXe siècle : le port de la Belle Voie. (archives départementales du Loiret, 12 Fi 7-28 Extrait du cadastre napoléonien de Avoine, 1837 : parcelle dénommée le Port d'Ablevois (rive gauche ). (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2/011/4). IVR24_20113702707NUCA Plan du port d'Ablevois, 13 septembre 1844, par l'ingénieur Cormier. (archives départementales Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial d'Indre-et-Loire), milieu Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial d'Indre-et-Loire), milieu
  • Cale dite cale abreuvoir simple (Port Genièvre)
    Cale dite cale abreuvoir simple (Port Genièvre) La Chapelle-sur-Loire - le Port Genièvre - en village
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Absente des plans de 1844, la cale figure pour la première fois sur des documents datés de 1852 (état de projet) et 1855 (réalisée). En 1860, les habitants de la commune expliquent dans une pétition qu'il n'existe, suite à la crue de 1856, que deux cales raides et étroites vis à vis du bourg de la Chapelle-sur-Loire (les deux existant devant le centre bourg ont été détruites lors de la rupture de la être l'ouvrage qui nous intéresse. Les plans de 1865 et 1867 représentent bien la cale (contrairement à celui de 1922 !).
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37058-6.
    Référence documentaire :
    Encre et aquarelle sur calque, détail, 1867. Par De Basire (ingénieur). (archives départementales départementale de l'équipement, Tours). (cf. illustration n° IVR24_20113702708NUCA). Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/1000e, détail, 1852. Par Cormier (ingénieur). (archives Encre et aquarelle sur papier, 37 x 16 cm, 1855. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/1000e, détail, 1865. Par Biard (ingénieur). (archives
    Description :
    mètres de large sur 25 mètres de long et est recouverte de terre et d'herbe.
    Aires d'études :
    Région Centre-Val de Loire
    Illustration :
    , 30 mars 1852. Détail sur la section située vis à vis de l'église. (archives départementales d'Indre Basire, 16 juillet 1867. Détail sur la cale située en amont de l'église. (archives départementales départementale de l'équipement, Tours). IVR24_20113702708NUCA Projet d'achèvement de la banquette de halage en face du bourg de la Chapelle, ingénieur Cormier Plan du petit quai du bourg de la Chapelle-sur-Loire par l'ingénieur Cormier, 17 décembre 1855 . (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5001). IVR24_20063700044NUCA Plan de la commune de la Chapelle-sur-Loire, ingénieur du 4ème arrondissement Biard, annexé au rapport daté du 9 janvier 1865 (construction d'un mur de soutènement par le sieur Delaunay). Détail . (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2044). IVR24_20113702710NUCA Plan général de la brèche de 1856 à la Chapelle-sur-Loire dressé par l'ingénieur ordinaire de
1