Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Les maisons et fermes de la commune de Néons-sur-Creuse
    Les maisons et fermes de la commune de Néons-sur-Creuse Néons-sur-Creuse
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Titre courant :
    Les maisons et fermes de la commune de Néons-sur-Creuse
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Texte libre :
    Parmi les 189 édifices inventoriés dans la commune de Néons-sur-Creuse, l'analyse typologique a trop peu représenté pour justifier un traitement individuel (au sein de l’ancien canton, seule la fermes sont avant tout localisées sur les anciennes terrasses de la vallée de la Creuse et de la Gartempe , c’est à dire principalement dans l’ouest, le nord et l’est de la commune ; les plateaux de l’interfluve semblant moins attractifs. Elles sont le plus souvent installées dans les écarts de taille variable (Thais cadastral de Lureuil en 1812 (du moins leur état antérieur car la plupart des édifices a été modifiée). Au logis de ferme du 15e siècle aurait été fortifié au 16e siècle. A la Lochetterie, à la Grève et à Mallet (1740-1743), la demeure du Plessis ou une partie des fermes de Grand-Roche. L’Époque contemporaine est siècle ou de la première moitié du 20e siècle. Durant cette période, les maisons et fermes connaissent reconstruites ou remaniées. C’est à partir du milieu du 19e siècle que sont construites la demeure de la
    Illustration :
    Logis de la ferme de la Bonnelière (15e-16e siècles). IVR24_20183600674NUCA Logement secondaire avec accès en pignon de la ferme de la Grève (daté par dendrochronologie de Ferme de la Lochetterie, dont une partie du logement a été datée par dendrochronologie de 1482-1486 Ferme à cour ouverte de la Grande Couture (début du 20e siècle). IVR24_20163600605NUC2A Grange-étable à accès en mur-pignon de la ferme de la Rairie (19e siècle). IVR24_20153600307NUC2A Bâtiment "vinicole" du château de Néons, daté par dendrochronologie de 1743. IVR24_20153600322NUC2A Maison de l'écart de Thais (18e siècle). Le mur-pignon de cette maison présente un plein-de-travée appareillé en pierre taillée (influence tourangelle). IVR24_20183600694NUCA La demeure du Plessis (17-18e siècles). IVR24_20163600736NUC2A Ferme de type bloc-à-terre à Champagne (19e siècle). IVR24_20163600492NUC2A
  • Chaurais : maison de notable dit manoir
    Chaurais : maison de notable dit manoir Néons-sur-Creuse - A distinguer de Choré Chaurais - en écart - Cadastre : 2015 ZC 110, 111, 112
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La maison a été construite en 1900 par le propriétaire de la ferme de la Petite Couture (cf . dossier IA36010107) qui a rebaptisé le lieu en « Chaurais » (à distinguer de l’écart de Choré).
    Référence documentaire :
    Manoir de Chaurais. [S.l] : [S.n], [s.d]. 1 impression photomécanique (carte postale), noir et blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 6924).
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    Description :
    oeil-de-boeuf, au dessus de la façade principale (nord). Les quatre élévations, organisées en symétrie d’angle sont en pierre de taille en calcaire et harpés. Les élévations sont couronnées d'une corniche moulurée. Les murs sont en pierre calcaire toutefois les corps de bâtiment latéraux de la maison comportent au sud-ouest de la maison. Il s’agit d’une dépendance abritant notamment une buanderie et une remise . Une cour avec bassin d’eau (alimenté par l’eau de ruissellement de la toiture) ainsi qu’un jardin à charmille s’étendent au nord de la maison. Cette maison de notable, orientée nord-ouest/sud-est, possède un étage carré et un étage de comble . Son rez-de-chaussée est surélevé. Un perron à volée droite mène à l’entrée principale, en mur gouttereau ; d’autres accès existent dans les élévations ouest et sud. Elle comprend trois corps de bâtiment formant avant-corps et arrière-corps. La toiture, à longs pans et à quatre croupes, est en ardoise. Elle
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - A distinguer de Choré Chaurais - en écart - Cadastre : 2015 ZC 110, 111, 112
    Titre courant :
    Chaurais : maison de notable dit manoir
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la maison depuis le nord-est. IVR24_20183600673NUCA Vue de la maison depuis le nord. IVR24_20183600672NUCA Vue de la maison depuis l'ouest. IVR24_20153600198NUC2A Vue de la dépendance depuis le nord-est. IVR24_20153600200NUC2A Vue de la charmille. IVR24_20153600201NUC2A Manoir de Chaurais, carte postale du début du 20e siècle. (Archives départementales de l'Indre, 48
  • Bourg : presbytère (14-16 place des Marronniers)
    Bourg : presbytère (14-16 place des Marronniers) Néons-sur-Creuse - Bourg - 14-16 place des Marronniers - en village - Cadastre : 2015 C 2, 3 1812 C 52, 53
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    de cette construction, Mélaine Guyonnet, curé de la paroisse Saint-Vincent de Néons de 1767 à 1809 remaniements au cours du 20e siècle et au début du 21e siècle, lors de sa dernière rénovation. La dépendance . Elle a été rénovée à la fin du 20e siècle. Un mur de clôture fermait, en 1900, la propriété du siècle (Lerat, 2002). Le four à pain à la fin des années 1990. Il provient de la ferme de la Petite Le presbytère de Néons a été bâti en 1783. L’inscription où figure cette date cite le commanditaire , prenant le surnom de Mathieu (Sécheresse, Jean, 2019, Plaux, 2013). L’édifice a subi de légers figure sur le plan cadastral de 1812. Sa construction pourrait être contemporaine de celle du presbytère presbytère (Archives municipales de Néons, 1 O). Il est encore visible sur une vue aérienne du milieu du 20e
    Référence documentaire :
    de la Brenne, Association touristique de Néons-sur-Creuse, 2013. Archives municipales de Néons-sur-Creuse. 1 O. Voirie-rues, chemins, routes. (24 dossiers). Archives municipales de Néons-sur-Creuse, 2 M (série M : Biens communaux, édifices). Église Collection privée. Histoire de Tournon-St-Martin et ses environs. SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse : Comité Municipal d'Animation de Néons-sur-Creuse, 1994 (seconde édition augmentée en 2019 par l'Association touristique de Néons-sur-Creuse).
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    -est). Sa toiture est à longs pans et à pignons couverts. Les ouvertures de l’édifice sont, pour la se trouve dans les jardins de la Cure. Le presbytère se compose de deux bâtiments accolés et orientés nord-ouest/sud-est. Ils sont partiellement enduits et couverts de tuile plate. Le bâtiment ouest est en rez-de-chaussée et à accès en mur plupart, cintrées et feuillurées. Celles du bâtiment ouest montrent des pleins-de-travée, en partie haute , appareillés. Une inscription en latin et une date figurent au dessus de l’entrée principale : SUMPTIBUS DOMINI / MELANII GUYONNET / RECTORIS DE NEON: ANNO / .1783. Au sud du presbytère, se dressent, alignés, une couvert. Les accès sont en mur gouttereau ; celle de l’étable est à jambages chanfreinés. Une pompe à eau
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Dates :
    1783 porte la date
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    (parcelles C 52 et 53), dans la droite de l'image. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137 Vue de la dépendance depuis le nord-est. IVR24_20153600219NUC2A Vue du four à pain (provenant le ferme de la Petite Couture). IVR24_20153600222NUC2A Vue du puits-pompe à eau du jardin de la Cure. IVR24_20153600152NUC2A Vue de la porte à encadrement chanfreiné de la dépendance. IVR24_20153600220NUC2A Vue de l'inscription en latin au dessus de la porte d'entrée du presbytère, et de la date portée Vue d'une ferme de la charpente du presbytère. IVR24_20153600230NUC2A Le presbytère et sa dépendance (sans le four à pain) est porté sur le plan cadastral de 1812 Le presbytère et son mur de clôture sont visibles sur cette vue aérienne du bourg de Néons-sur Vue du presbytère depuis la place des Marronniers. IVR24_20153600235NUC2A
  • Monteboeuf : maison 01
    Monteboeuf : maison 01 Néons-sur-Creuse - Monteboeuf - - en écart - Cadastre : 2015 A 499 1812
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La maison figure sur le plan cadastral de 1812 mais elle a vraisemblablement été reconstruite au milieu ou dans la seconde moitié du 19e siècle. Sur un plan de la voirie en 1901, la maison est équipée d’un escalier extérieur en mur-pignon nord (Archives municipales de Néons-sur-Creuse, 1 O).
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de Néons-sur-Creuse/par M. Alisard, géomètre du cadastre , sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur vérificateur . Terminé en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137). Archives municipales de Néons-sur-Creuse. 1 O. Voirie-rues, chemins, routes. (24 dossiers).
    Description :
    et en rez-de-chaussée à comble à surcroît. La toiture, à longs pans, est en tuile plate. L'accès Cette maison élémentaire est alignée à la route (orientée nord-sud). Elle est partiellement enduite s'effectue par le mur gouttereau, lequel est équipé d'un placard extérieur au dessus d’une pierre d’évier (la tradition locale en fait un égouttoir à fromages). La pièce unique est dotée d’une cheminée adossée à jambages et à corbeaux taillés en doucine.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    La maison est portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelle A 1208), dans le haut de l'image Vue de la maison depuis le sud-est. IVR24_20163600668NUC2A Vue de la maison depuis l'est. IVR24_20163600669NUC2A Vue de la pierre d'évier et placard extérieur. IVR24_20163600670NUC2A Vue de la cheminée. IVR24_20163600671NUC2A . (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137). IVR24_20153600042NUC2A
  • Thais : maison
    Thais : maison Néons-sur-Creuse - Thais - 45 route de Marigny - en écart - Cadastre : 2015 A 20, 456 1812 A 11
    Copyrights :
    (c) Parc naturel régional de la Brenne (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique L'architecture rurale du parc naturel régional de la Brenne
    Historique :
    La maison est portée sur le plan cadastral de 1812. Les caractères morphologiques extérieurs (étage chaînages d’angle du mur-pignon suggèrent que la maison a fait l’objet d’un rehaussement. La niche contenant la statuette (création récente) a été creusée dans le chaînage d’angle nord-ouest, à la fin du 20e
    Référence documentaire :
    Plan cadastral parcellaire de la commune de Néons-sur-Creuse/par M. Alisard, géomètre du cadastre , sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur vérificateur . Terminé en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137).
    Description :
    . Les pleins de travées sont par ailleurs appareillés en pierres de taille. Les abouts de cadre et les le mur gouttereau ouest ; la fenêtre à l’étage est à linteau délardé. Parmi les baies de l’élévation d'équerre de la maison, se dressent de petites dépendances domestiques (un toit à porcs en appentis et un La maison, partiellement enduite, est à un étage carré. Elle est implantée perpendiculairement à la rue. Le mur-pignon nord compte une travée de fenêtres à encadrement feuilluré et à linteau délardé contrepoids de corbeau des cheminées sont visibles dans l'élévation. L'accès (entrée cintrée) s'effectue par est, l’une est cintrée. Un espace (étable ou cellier), contigu à la maison (au sud), a été converti en espace d’habitation. La toiture, à longs pans et à pignons couverts, est en tuile plate. Au retour
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Thais - 45 route de Marigny - en écart - Cadastre : 2015 A 20, 456 1812 A 11
    Aires d'études :
    Parc naturel régional de la Brenne
    Illustration :
    La maison est portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelle A 11), dans le haut de l'image Vue générale de la maison depuis le nord-ouest. IVR24_20183600694NUCA Vue de la maison depuis l'est. IVR24_20163600583NUC2A Vue du mur-pignon nord de la maison. IVR24_20163600581NUC2A Vue de l'élévation ouest de la maison, du cellier/toit à porcs (dans la droite de l'image . (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137). IVR24_20153600043NUC2A
1