Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 14 sur 14 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre Neuillé-le-Lierre
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Vierge à l'Enfant, datée du 14e siècle. D'après une lettre du maire de Neuillé au préfet, datée du 17 blanche, un calice et ciboire d'étain, deux aubes de toille fort simples, quelques menus linges (...) pas même encore de chaire à prêcher". L'essentiel des objets actuellement présents dans l'église date des 19e et 20e siècles. Suite aux recommandations de Léon Palustre, archéologue et président de la Société Archéologique de Touraine, deux petits autels présents dans la nef furent supprimés et remplacés par deux nouveaux en 1890. Cependant ces deux autels, situés devant les niches accueillant les statues de saint Pierre et de la Vierge, furent à leur tour supprimés en 1957 au cours du réaménagement du choeur, réalisé par l'abbé Marcadel. C'est au cours de ces travaux que les stalles furent déplacées dans l'abside et les deux autels, du choeur et de l'abside, édifiés. Les verrières datent de la fin des années 1940
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 V 106. Inventaire des biens dépendant de la fabrique municipaux et des fabriques, comptes de fabrique, quittances, états, observations de la direction des paroissiale de Neuillé-le-Lierre du 7 mars 1906. Archives départementales d'Indre-et-Loire, 5 V 65. Revenus, rentes et charges des fabriques, achat , aliénation ou remboursement de rentes : décrets, procès-verbaux d'enquête, délibérations des conseils Domaines, correspondance ; emprunt : cahier des charges, délibérations des conseils municipaux et des TROUPEAU, Gérard. A propos de la Vierge aux raisins ou les vicissitudes d'une statue. Bulletin municipal, juin 1987. Bulletin paroissial de Auzouer et Neuillé-le-Lierre, février 1928. Neuillé-le-Lierre. Intérieur de l'église. Carte postale. (Collection privée).
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Pierre
    Annexe :
    d'oeuvre, auteur inconnu, chêne, 19e siècle, h = 140 cm, l = 310 cm, pr = 100 cm, mur sud de la nef . Ensemble de 2 bancs, auteur inconnu, chêne, 17e siècle (?), 19e siècle (?), bancs à séparation et une stalle (VIII), inscription : places numérotées de I à V et de VI à IX, représentation : volutes, h = 120 noir veiné de blanc, 19e siècle (?), socle carré, pied octogonal et vasque circulaire, h = 96 cm, la ), mur nord de la nef Chemin de croix, Desgodets (éditeurs), Daniel (éditeur), Lemercier (imprimeur), J de I à XIV, quatrième quart du 19e siècle (la fabrique a fait une demande de secours pour l'acquisition d'un chemin de croix en 1874), h = 105 cm, la = 62 cm, nef. Croix (crucifix), auteur inconnu , plâtre (Christ), bois (croix), h = 100 cm (dimensions approximatives), mur est de la nef. Commode de célébrant et deux tabourets, bois, 20e siècle, nef. Harmonium, auteur inconnu, chêne, ivoire 20e siècle (1920), morts de la Première Guerre mondiale, accompagné de deux médailles : la médaille
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Intérieur de l'église. Carte postale, premier quart 20e siècle. (Collection privée Intérieur de l'église. Carte postale, première moitié du 20e siècle. (Collection privée Vue d'ensemble, de la nef vers le choeur. IVR24_20123701942NUCA Mur sud de la nef. IVR24_20123701937NUCA Mur nord de la nef, chaire à prêcher et chemin de croix. IVR24_20123701941NUCA Pavillon de ciboire. IVR24_20123701957NUCA Groupe sculpté : Vierge de Pitié. IVR24_20123700676NUC2A
  • Bourg : mairie, écoles (2 rue de la République)
    Bourg : mairie, écoles (2 rue de la République) Neuillé-le-Lierre - 2 rue de la République - en village - Cadastre : 1819 D1 139 2011 OD 414
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    1884. En 1881, le conseil municipal décide d'acquérir une maison pour servir à l'établissement de En 1842, le conseil municipal vote 1 200 francs pour la construction d'une maison pour loger le maître d'école. En 1852, le conseil municipal fait estimer l'acquisition d'une maison et les travaux municipalité n'ayant toujours pas acquis de maison d'école faute d'avoir trouvé un local convenable, fait réaliser de nouveaux plans et devis estimatif par Brutinel, agent-voyer, pour la construction d'un ensemble comprenant mairie, logement de l'instituteur et école. Une maison et dépendances sont acquises en janvier 1855, et les travaux achevés deux ans plus tard en avril 1857. Le rez-de-chaussée est alors occupé par une salle de classe mixte où les filles et les garçons sont séparés par une cloison et le logement de ) proposés par Aubert, architecte à Tours, n'ont pas abouti. En 1880, l'école des filles est installée provisoirement dans une maison louée par la municipalité, puis dans plusieurs pièces du presbytère à partir de
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Neuillé-le-Lierre. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Neuillé-le-Lierre, école : plans, coupes et élévations. 1852-1935. (Archives départementales Neuillé-le-Lierre, plans et élévations. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 1). Archives départementales d'Indre-et-Loire. E dépôt 166 M5. École. 1852-1935. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 166 1. Archives communales. Registre des délibérations. 1896-1926. Archives communales. Registre des délibérations. 1928-1959.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Il s'agit d'un ensemble mairie-école composé de deux édifices distincts. Le premier édifice , accueillant actuellement la mairie, comprend un corps de bâtiment à un étage carré et un corps de bâtiment en rez-de-chaussée placé en retour d'équerre. L'édifice est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angle, encadrements des baies, corniches, cordon), et couvert de toits à longs pans en ardoise. Le second édifice en rez-de-chaussée et étage de comble, accueillant l'école, est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angle, encadrements des baies, corniche). L'étage de comble
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 2 rue de la République - en village - Cadastre : 1819 D1 139 2011 OD 414
    Titre courant :
    Bourg : mairie, écoles (2 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    mairie et logement de l'instituteur, Brutinel, 1854. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 Projet d'agrandissement de l'école (non réalisé). Plan, Aubert, 1875. (Archives départementales Projet d'agrandissement de l'école (non réalisé). Élévation, Aubert, 1875. (Archives Projet d'agrandissement de l'école (non réalisé). Plan, Aubert, 1878. (Archives départementales Projet d'agrandissement de l'école (non réalisé). Élévation, Aubert, 1878. (Archives Projet de construction d'une mairie et école de filles (non réalisé). Plan, Aubert, 1880. (Archives Projet d'école de garçons et d'école de filles. Plan, Aubert, 1881. (Archives départementales Projet d'école de garçons et d'école de filles. Plan, 1883. (Archives départementales d'Indre-et Projet de grilles à la mairie et aux écoles. Plan et élévation, 1902. (Archives départementales Projet d'acquisition d'une maison pour y installer la mairie, les écoles et le logement de
  • Présentation de la commune de Neuillé-le-Lierre
    Présentation de la commune de Neuillé-le-Lierre Neuillé-le-Lierre
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Neuillé-le-Lierre. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Plan des rivières de Brenne, du Bourot et des prairies (entre Neuillé-le-Lierre et Reugny). Non daté (deuxième moitié du 17e siècle ?). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, H 120). Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Armorial général de la Touraine. Marseille : Laffitte Reprints, 1978 COUDERC, Jean-Mary, AUDIN, Pierre, HUBERT, Martine. Dictionnaire des communes de Touraine. Chambray -les-Tours : C.L.D., 1987. GORRY, Jean-Michel. Paroisses et communes de France, Dictionnaire d'histoire administrative et TROUPEAU, Gérard. Neuillé-le-Lierre, une paroisse tourangelle sous l'Ancien Régime. Tours, 2005.
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Neuillé-le-Lierre
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Texte libre :
    Aspects géographiques Située à 27 km de Tours, à 16 km de Vouvray, chef-lieu de canton, et l'un des deux Noviliacus fondés au 6e siècle, mentionnés par Grégoire de Tours dans son Histoire des seulement 15 km d'Amboise et 11 km de Château-Renault, chefs-lieux des cantons voisins, la commune de Neuillé-le-Lierre compte 765 habitants (données INSEE de 2010) et couvre une superficie de 16,63 km², soit une densité de population de 46 hab/km². La commune est traversée du nord au sud par la Brenne, qui a mètres. Elle est également traversée par le ruisseau de l'Archevêque au nord-ouest du bourg, et le Madelon au sud-est. La nature des sols est constituée de trois ensembles géologiques principaux : argiles à silex sur les versants de la vallée de la Brenne, terrains éocènes à l'ouest et marnes lacustres oligocènes dans la partie est de la commune. L'altitude est comprise entre 67 mètres (Prairie de La se concentrent sur les coteaux de la Brenne (Bourot, La Roche) et de l'Archevêque ainsi que sur le
    Illustration :
    Carte postale, début 20e siècle. Vue de la place de l'Église. (Archives départementales d'Indre-et Tableau d'assemblage du plan cadastral napoléonien, 1819. (Archives départementales d'Indre-et Extrait du plan cadastral napoléonien, section D1 (bourg), 1819. (Archives départementales d'Indre Extrait du plan des rivières de Brenne, du Bourot et des prairies, non daté (deuxième moitié du 17e siècle ?). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, H 120). IVR24_20123700503NUC2A détruit). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 166). IVR24_20123700504NUC1AB Carte postale, début 20e siècle. Vue du pont du bourg. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Carte postale, début 20e siècle. Vue de la place de l'Église et de l'actuelle rue de la République . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 166). IVR24_20123700507NUC1AB Carte postale, début 20e siècle. Ancienne tuilerie-briqueterie du bourg (détruite). (Archives
  • Bourg : maison (1 place de la Mairie)
    Bourg : maison (1 place de la Mairie) Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Mairie - en village - Cadastre : 1819 D1 142 2011 OD 268
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    l'année suivante. Le 8 novembre 1925, le conseil municipal décide de louer l'ancien presbytère pour municipalité décide d'acquérir et de restaurer une maison du bourg pour y installer le presbytère. Cette maison fait l'objet de plusieurs campagnes de travaux tout au long du 19e siècle (1838, 1855, 1861, 1867). La , l'édifice est frappé d'alignement et fait l'objet d'une nouvelle restauration, afin d'être loué à partir de accueillir le bureau de poste. L'édifice accueille aujourd'hui la poste et des salles communales.
    Référence documentaire :
    Neuillé-le-Lierre, maison 1 place de la Mairie, plan. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 Neuillé-le-Lierre, Maison place de la Mairie, plan, profil de la corniche. 1828 et 1838. (Archives Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre Neuillé-le-Lierre, plans et élévations. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 1). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 166 3. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 166 1. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 166 4. Archives départementales d'Indre-et-Loire. E dépôt 166 M4.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est de plan rectangulaire, en rez-de-chaussée, construit en moellon enduit et pierre de
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Mairie - en village - Cadastre : 1819 D1 142 2011 OD 268
    Titre courant :
    Bourg : maison (1 place de la Mairie)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Profil de la corniche, 1838. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 166 M4 Extrait du plan cadastral napoléonien, section D1, 1819. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Plan, par Pallu, 1828. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 166 M4 Plan, 1884. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 1). IVR24_20123700529NUC2A Plan, 1906. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 4). IVR24_20123700530NUC2A Détail de la corniche. IVR24_20123700533NUC2A
  • Forge : manoir dit manoir de Forge
    Forge : manoir dit manoir de Forge Neuillé-le-Lierre - Forge - en écart - Cadastre : 1819 E1 32b, 32c ZR 5
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Ancien fief qui relevait à foi et hommage lige de la baronnie de Rochecorbon. A la fin du 15e siècle il appartient à Étienne Le Loup, maître d'hôtel du roi, puis à sa veuve, Artuse de Ballan. Il est , seigneur du Plessis et Claude Scarron, sa femme. La saisie de 1681 et l'adjudication de 1686 sont déclarées nulles et non avenues en 1700 au profit de Marie-Claude Scarron, épouse d'Antoine Bergeron de La Goupillière. Charles de Bridieu, mari de Marie-Armande Bergeron de La Goupillière et curateur de Jacques -Antoine Bergeron de La Goupillière son beau-frère, assure la gestion du domaine à partir de 1720. Saisi sur la famille de Bridieu, Forge est vendu comme bien national en 1792. Dans l'aveu rendu au roi en environ, le tout clos de fossés". En 1654, un nouvel aveu décrit Forge comme composé "d'un grand corps de cour devant, un puits en icelle, le tout renfermé de murailles, à l'un des coins desquelles murailles renfermé de murailles, deux tourelles au coin d'icelles murailles, le tout couvert de tuiles, un grand
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. E 19. Fonds de Bridieu. Archives départementales d'Indre-et-Loire. E 20. Fonds de Bridieu. Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : Joseph Floch, 1977 (réédition). TROUPEAU, Gérard. Neuillé-le-Lierre, une paroisse tourangelle sous l'Ancien Régime. Tours : CLD
    Représentations :
    Les baies de la façade est (anciennes fenêtres à meneau et croisillon et fenêtres à traverse) sont encadrées de pilastres doriques dont les chapiteaux possèdent une fleur de tailloir en forme de fleur.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Édifice en rez-de-chaussée surélevé, construit en moellon crépi et pierre de taille (façade est) et couvert de toits à longs pans en tuile (côté nord) et tôle ondulée (côté sud). Une cave voûtée en pierre de taille est située sous l'édifice. Une tour d'escalier hors-oeuvre carrée, en moellon recouvert de semble pas avoir constituée l'entrée principale du logis. Des contreforts en pierre de taille occupent les angles sud-est et nord-ouest du logis ainsi que l'angle nord-ouest de la tour d'escalier. La pierre de taille est également utilisée pour les chaînes d'angles, l'encadrement des baies et la corniche.
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Titre courant :
    Forge : manoir dit manoir de Forge
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan de localisation des bâtiments de Forge, réalisé d'après le plan cadastral de 2011. Dessin, A Extrait du plan cadastral napoléonien, section E1, 1819. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Détail de la tour d'escalier, depuis le sud-ouest. IVR24_20133700281NUC2A Détail de la tour d'escalier, depuis le nord-ouest. IVR24_20133700282NUC2A Détail de la porte. IVR24_20163702588NUCA Détail d'un pilastre et de son chapiteau dorique. IVR24_20163702589NUCA Détail de l'escalier. IVR24_20163702593NUCA
  • Bourg : gare (1 place de la Gare)
    Bourg : gare (1 place de la Gare) Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Gare - en village - Cadastre : 2011 OD 1071
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    La gare de Neuillé-le-Lierre a été construite sur la ligne d’État rejoignant Tours à Sargé-sur -Braye (41) inaugurée en 1894. Le lot prévoyant la construction des stations de Vernou, Chançay, Reugny montant global de 310 000 francs et un délai d'exécution d'un an. Le projet comprend la construction à Neuillé d'un bâtiment d'accueil des voyageurs, d'une lampisterie et d'un entrepôt de marchandises. Les . L'ancien bâtiment d'accueil des voyageurs sert de logement depuis 1976.
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Neuillé-le-Lierre. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 2606. Adjudication des travaux. Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 2595. Projets et enquêtes d'utilité publique.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    d'une lampisterie (pour entreposer lampes et lanternes) faisant également fonction de cabinets d'aisance sont encore visibles dans des communes proches de Neuillé-le-Lierre : Vernou-sur-Brenne, Reugny d'un toit à longs pans en ardoise. La pierre de taille est utilisée uniquement pour les chaînes
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - 1 place de la Gare - en village - Cadastre : 2011 OD 1071
    Titre courant :
    Bourg : gare (1 place de la Gare)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan du rez-de-chaussée du bâtiment des voyageurs. (Collection particulière Plan de situation de la station de Neuillé. (Collection particulière). IVR24_20133700402NUC2A Carte postale, premier quart 20e siècle. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 166
  • Pomigny : moulin dit moulin de Pomigny
    Pomigny : moulin dit moulin de Pomigny Neuillé-le-Lierre - Pomigny - en écart - Cadastre : 1819 C2 303, 304, 305 2011 ZB 68, 69
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Un moulin est mentionné en 1594. En 1735, le moulin et métairie de Pomigny consistent en plusieurs bâtiments habitables, composés de "trois chambres à feu à cheminée, four en l'une d'icelle, vers le midi, la écuries étant solivées et planchayées, lesdits bâtiments ayant comble et couverture de tuiles et bardeaux de fer et de ses ustensiles ; un autre bâtiment placé dans la grange dudit lieu fait en charpente et comble dessus, couvert de tuiles et bardeau ; la part du moulin où est le passage de l'eau faisant boulangerie ; une grange et une grande écurie". Moulin à fouler le drap, dépendant de l'abbaye de Fontaine-les propriétaire Denis Maupuy demande au préfet l'autorisation de transformer son moulin foulon en moulin à blé et de faire construire un déversoir. Les travaux ayant été réalisés sans autorisation, il lui est demandé trois ans plus tard de démolir et reconstruire un nouveau déversoir. La reconstruction du moulin (avant 1906) et aurait servi de ferme, puis de logis. La roue et les mécanismes ont été supprimés et le
    Référence documentaire :
    Moulin de Pomigny. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5574). Archives départementales d'Indre-et-Loire. H 120. Fonds de l'Abbaye de Fontaine-les-Blanches. Mense Plan des rivières de Brenne, du Bourot et des prairies (entre Neuillé-le-Lierre et Reugny). Non daté (deuxième moitié du 17e siècle ?). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, H 120). AUDIN, Pierre. Les moulins les plus anciens du val de Brenne. Rivières Tourangelles, La Brenne (sous-affluent de la Loire). Société d’Étude de la Rivière Indre et ses Affluents (SERIA), n°2, 2001, p CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : Joseph Floch, 1977 (réédition). TROUPEAU, Gérard. Neuillé-le-Lierre, une paroisse tourangelle sous l'Ancien Régime. Tours : CLD
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Ensemble de bâtiments organisés autour d'une cour : ancien moulin, logis primitif et anciennes transformés en logis) au sud. L'ensemble des bâtiments sont construits en moellon enduit et pierre de taille (encadrements des baies, chaînes d'angles) et couvert de toits à longs pans en tuile plate (avec rives d'ardoises pour la grange). L'ancien moulin (aujourd'hui logis) et la grange sont en rez-de-chaussée et les anciennes écuries, le logis primitif et le corps de bâtiment au sud de la cour sont en rez-de-chaussée et étage de comble doté de lucarnes, interrompant l'avant-toit, à deux pans, qui permettaient l'accès au
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Pomigny : moulin dit moulin de Pomigny
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait du plan des rivières de Brenne, du Bourot et des prairies, non daté (2e moitié du 17e siècle ?). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, H 120). IVR24_20123700688NUC2A Extrait du plan cadastral napoléonien, section C2, 1819. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Plan du moulin, 1829. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5574). IVR24_20123700689NUC2A Règlement hydraulique. Plan du moulin,1852. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5574 Vue d'ensemble des bâtiments au nord de la cour. IVR24_20123700687NUC2A Détail de l'ancien moulin (emplacement de la roue). IVR24_20123700691NUC2A Corps de bâtiments au sud de la cour, façade nord. IVR24_20123700696NUC2A
  • Sainte Croix : moulin dit moulin de Sainte Croix
    Sainte Croix : moulin dit moulin de Sainte Croix Neuillé-le-Lierre - Sainte Croix - en écart - Cadastre : 1819 B1 123,124 2011 ZD 43
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Moulin acquis par Laurent Le Blanc, entre 1579 et 1596. Moulin à blé, il aurait ensuite servi de moulin à foulon au début du 18e siècle, avant d'être de nouveau utilisé comme moulin à blé à la fin du . Cependant, en 1843 son fils décide de remplacer les deux moulins en ruine, placés de part et d'autre de la rivière et possédant chacun une paire de meules mues chacune par une roue, par un seul au levant de la Brisgault, fabricant de meules à Cinq-Mars-la-Pile entre le milieu du 19e siècle et le milieu du 20e siècle
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 65 J 216. Fonds du château de la Vallière. Travaux de Moulin de Sainte-Croix. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5574). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 65 J 216. Fonds du château de La Vallière. Travaux et Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 5574. Moulins. TROUPEAU, Gérard. Neuillé-le-Lierre, une paroisse tourangelle sous l'Ancien Régime. Tours : CLD
    Description :
    Le corps de bâtiment principal qui abritait la halle et le logis, en rez-de-chaussée et étage de baies et les chaînes d'angles sont en brique et pierre de taille. Les autres bâtiments, en rez-de -chaussée, sont également construits en moellon enduit et couverts de toits à longs pans et noue, en tuile
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Sainte Croix : moulin dit moulin de Sainte Croix
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral napoléonien, section B1, 1819. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Relevé des moulins de Sainte Croix (B) et du Coudray (C), non daté (première moitié 19e siècle ). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 65 J 216). IVR24_20123700544NUC2A Plan du moulin, 1843. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5574). IVR24_20123700546NUC2A Plan, non daté (19e siècle). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5574 Vue d'ensemble de la poquerie. IVR24_20163702349NUCA Détail de la poquerie. IVR24_20163702350NUCA Détail de la roue. IVR24_20123700547NUC2A
  • Bourg : cimetière (rue Nationale)
    Bourg : cimetière (rue Nationale) Neuillé-le-Lierre - rue Nationale - en village - Cadastre : 1819 D1 148 2011 OD 252
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    restaurés. En 1895, le conseil municipal décide l'édification d'une croix par Allette et Courtault à Tours sud. Un nouveau projet d'agrandissement est prévu en 1939 mais n'est pas réalisé à cause de la guerre
    Référence documentaire :
    Neuillé-le-Lierre, plans et élévations. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 166 1). Archives départementales d'Indre-et-Loire. E dépôt 166 M4. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 166 1. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 166 3. Archives communales. Extrait registre des délibérations. 1928-1959. TROUPEAU, Gérard. Neuillé-le-Lierre, une paroisse tourangelle sous l'Ancien Régime. Tours : CLD
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le cimetière est de plan rectangulaire, l'entrée est située dans l'angle coupé sud-ouest. Il est organisé autour de deux allées principales à l'intersection desquelles est édifiée une croix. Cette croix
    Auteur :
    [entrepreneur de maçonnerie] Cosnier
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet d'érection d'une croix dans le cimetière. Plan, 1895. (Archives départementales d'Indre-et Vue d'ensemble de la croix du cimetière. IVR24_20123700515NUC2A Détail du socle de la croix. IVR24_20123700517NUC1A Détail du socle de la croix. IVR24_20123700518NUC2A Chapelle funéraire de la famille Proust. IVR24_20123700519NUC2A Chapelle funéraire de la famille de Lamontagne. IVR24_20123700520NUC2A Chapelle funéraire de la famille Blanchard-Percheron. IVR24_20123700521NUC2A
  • Bourg : monument aux morts
    Bourg : monument aux morts Neuillé-le-Lierre - en village - Cadastre : 2018 D 267
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Le 1er mai 1921, le conseil municipal décide l'édification d'un monument dans le cimetière, et le marché de gré à gré est attribué à Daniel Cosnier pour 7 098 francs. Suite à la demande des habitants de la commune le monument est finalement construit sur la place de l'église, et inauguré le 2 juillet 1922. Le socle est supprimé et le monument restauré et déplacé à l'occasion de travaux de réaménagement
    Référence documentaire :
    Neuillé-le-Lierre, monument aux morts. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 166 M3). Archives départementales d'Indre-et-Loire. E dépôt 166 M3. Monument aux morts.
    Précision dénomination :
    monument aux morts de la guerre 1914-1918
    Représentations :
    croix de guerre Croix de guerre et palme gravée sur l'obélisque. Motifs végétaux s'inscrivant dans des figures
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    partie haute, en granite rose. Le socle sur lequel reposait l'ensemble jusqu'en 2018 était en ciment de forme octogonale partiellement cerné de chaînes. Des carreaux de céramique décoraient le socle.
    Auteur :
    [entrepreneur de maçonnerie] Cosnier
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan et élévation, 1921. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, E dépôt 166 M3 Vue d'ensemble (place de l'église, avant la restauration et le déplacement du monument en 2018
  • Neuillé-le-Lierre : église paroissiale Saint-Pierre
    Neuillé-le-Lierre : église paroissiale Saint-Pierre Neuillé-le-Lierre - place de l'Église - en village - Cadastre : 1819 D1 196 2011 OD 281
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    La première mention de l'église paroissiale, placée sous le vocable de saint Pierre, remonte au 11e siècle. Les murs gouttereaux de la nef semblent remonter à cette époque. Le choeur a été ajouté à . Le seigneur de Brouard, puis de Bourot à partir de 1555, avait droit de litre à l'intérieur et à l'extérieur de l'édifice. Disparues aujourd'hui, ces armoiries seigneuriales étaient encore visibles au 18e siècle. La sacristie date du 17e siècle, le clocher de la fin du 18e siècle. Un porche d'entrée en fausse voûte lambrissée de la nef a été remplacée en 1853 par une fausse voûte en plâtre entrainant la suppression des poinçons. Le carrelage est refait en carreaux blancs de Château-Renault entre 1853 et 1855. La place devant l'église est abaissée en 1867, afin de ne plus être obligé de descendre dans l'église mais 1709 d'après Troupeau, mais un devis de travaux qui prévoit notamment de "fermer la porte au sud-ouest " est daté de 1867.
    Référence documentaire :
    Cartes postales de Touraine : Neuillé-le-Lierre. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre Archives départementales d'Indre-et-Loire. E dépôt 166 M4. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 166 1. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 166 3. TROUPEAU, Gérard. Neuillé-le-Lierre, une paroisse tourangelle sous l'Ancien Régime. Tours : CLD TROUPEAU, Gérard. Un procès relatif aux droits honorifiques dans l'église de Neuillé-le-Lierre . Bulletin Société Archéologique de Touraine, 1995, p. 517-523.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est de plan allongé, construit en moellon enduit et pierre de taille. La nef construite est éclairée par trois petites baies, dont l'une est surmontée d'un arc de décharge en tuile et trois contreforts. Au-dessus de cette porte d'entrée, se trouve une niche concave voûtée en cul-de-four en pierre de taille, encadrée de pilastres toscans, dans laquelle fut placée la statue de la Vierge à l'Enfant qui se sud par deux baies en anse de panier et l'abside par deux baies en plein cintre. Une meurtrière sur le mur sud du choeur et une petite baie de l'abside ont été murées. La charpente du choeur est à chevron pierre de taille et couverte d'un toit en appentis en tuile plate et ardoise. A l'intérieur, la nef est couverte d'une fausse-voûte en berceau plein cintre, mais a conservé les cinq entraits de l'ancienne voûte -de-four toutes recouvertes de plâtre. La voûte du choeur s'appuie sur deux arcs en plein cintre visible uniquement de l'intérieur éclairait le pignon ouest.
    Localisation :
    Neuillé-le-Lierre - place de l'Église - en village - Cadastre : 1819 D1 196 2011 OD 281
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Couvrements :
    cul-de-four
    Illustration :
    Carte postale, début 20e siècle. (Archives départementales de l'Indre-et-Loire, 10 Fi 166 Extrait du plan cadastral dit cadastre napoléonien, section D1 (bourg), 1819 (Archives Vue du mur sud de la nef. IVR24_20123700677NUC2A Détail de la porte murée, mur sud de la nef. IVR24_20123700682NUC2A Détail de la baie murée du chevet. IVR24_20123700683NUC2A Détail des graffitis sur un contrefort du mur sud de la nef. IVR24_20123700684NUC2A Vue intérieure, de la nef vers le choeur. IVR24_20123701942NUCA Vue intérieure, mur sud de la nef. IVR24_20123701937NUCA Vue intérieure, mur nord de la nef. IVR24_20123701941NUCA
  • Statue : Vierge à l'Enfant
    Statue : Vierge à l'Enfant Neuillé-le-Lierre
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Sculpture datée stylistiquement de la première moitié du 14e siècle. En 1862, l'abbé Glassier installe la statue dans la niche extérieure de la façade de l'église, ce qui occasionna des dégradations liées aux intempéries. En 1889, sur les conseils de l'archéologue Léon Palustre, l'abbé Badier, curé de Reugny, la fait installer à l'intérieur, au-dessus de la porte. La statue est ensuite installée dans les années 1950 sur le maître-autel dans l'abside, avant de trouver sa place actuelle, sur un socle dans le choeur. La statue est restaurée en 1991-1992 par l'atelier de Brigitte Estève. Avant cette restauration , la Vierge tenait dans sa main droite une grappe de raisin. Cette main en plâtre avait probablement
    Référence documentaire :
    MOUSSE (chanoine). Le culte de Notre Dame en Touraine. Tours : Alfred Mame et fils, 1915. TROUPEAU, Gérard. A propos de la Vierge aux raisins ou les vicissitudes d'une statue. Bulletin municipal, juin 1987.
    Représentations :
    fleur de lys Vierge couronnée, légèrement hanchée vers la gauche, portant l'Enfant Jésus au creux de son bras manteau-voile rouge à fleurs de lys bleues. Son visage penché vers l'Enfant exprime la douceur maternelle . L'Enfant-Jésus, vêtu d'une tunique, tient dans sa main droite un oiseau qu'il serre contre la poitrine de couronne d'épines de la Passion.
    Statut :
    propriété de la commune
    Dimension :
    Hauteur = 138 ; largeur de la base = 39 ; profondeur = 27.
    États conservations :
    Main droite de la Vierge cassée. Tête de l'oiseau cassée. Main gauche de l'Enfant-Jésus cassée.
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Stalles
    Stalles Neuillé-le-Lierre
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    En 1686, quatre stalles furent installées (deux de chaque côté) sous l'arcade qui sépare la nef du choeur. Elles furent installées dans l'abside lors de la réorganisation du choeur par l'abbé Marcadel en
    Référence documentaire :
    TROUPEAU, Gérard. Neuillé-le-Lierre, une paroisse tourangelle sous l'Ancien Régime. Tours : CLD TROUPEAU, Gérard. A propos de la Vierge aux raisins ou les vicissitudes d'une statue. Bulletin municipal, juin 1987.
    Représentations :
    Les parcloses galbées sont décorées d'ornements végétaux (feuilles) sculptés dans la masse et de volutes gravées. Les miséricordes ont une forme de culot.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble de quatre stalles, associées deux à deux, installées de part et d'autre de l'abside.
    Dimension :
    Dimensions d'une paire de stalles : hauteur = 108 ; longueur = 136 ; profondeur = 39.
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Petit Villiers : moulin, dit moulin du Petit Villiers
    Petit Villiers : moulin, dit moulin du Petit Villiers Neuillé-le-Lierre - Le Petit Villiers - isolé - Cadastre : 1819 C2 751, 752 2011 ZB 64
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Ancien moulin appartenant au début du 16e siècle à la famille de Maran. Par contrat du 19 octobre 1538 le moulin est vendu à Jean Morin, charge à lui de le réédifier. La famille Le Blanc acquiert progressivement plusieurs parties du moulin à partir de 1547. Vers 1610, il appartient en totalité à Laurent Le Blanc, seigneur de La Vallière. A l'origine moulin à blé, il est mentionné en 1787 comme étant un se compose "d'une halle dans laquelle est un petit cellier avec grenier sur une partie de la halle pierre de taille et couvertes de tuiles ; au nord, une écurie, une petite grange et un autre écurie construites en colombage et torchis, grenier sur les écuries et deux toits à porcs au pignon de la première écurie au midi ; au levant des chambres ci-dessus une grange construite en moellon et pierre de taille couverte en tuile". La grange mentionnée à l'est et l'écurie nord ont disparu depuis. En 1852, lors de l'adoption du règlement général des usines de la Brenne, il est décrit comme un moulin à une roue de côté
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 65 J 7. Fonds du château de La Vallière. Consistance du Archives départementales d'Indre-et-Loire. 65 J 1. Fonds du château de la Vallière. Inventaire des Archives départementales d'Indre-et-Loire. 65 J 7. Fonds du château de La Vallière. Consistance du Plan des rivières de Brenne, du Bourot et des prairies (entre Neuillé-le-Lierre et Reugny). Non daté (deuxième moitié du 17e siècle ?). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, H 120). domaine de La Vallière. Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre titres du marquisat de la Vallière et de ses dépendances. domaine de La Vallière. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 1725. Registre présentant les augmentations et
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    L'ancien moulin est un édifice en rez-de-chaussée et étage de comble, construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angles, encadrement des baies) couvert d'un toit à longs pans en tuile plate. Le bâtiment qui accueillait la grange et deux écuries est construit en moellon enduit et pan de bois à grille hourdé de torchis, couvert d'un toit à longs pans et à une croupe (pignon sud-ouest) en tuile plate. La suppression d'une écurie a conduit à la transformation du mur de refend en pignon (nord
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral napoléonien, section C2, 1819. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Extrait du plan des rivières de Brenne, du Bourot et des prairies, non daté (deuxième moitié du 17e siècle ?). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, H 120). IVR24_20123700537NUC2A État estimatif des bâtiments de la terre de La Vallière. Plan non daté (début 19e siècle ). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 65 J 7). IVR24_20123700538NUC1A Vue de la grange, depuis le nord-est. IVR24_20123700535NUC2A
1