Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port de la Nièvre (quais de Nevers)
    Port dit port de la Nièvre (quais de Nevers) Nevers - boulevard Pierre de Coubertin - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port de la Nièvre longeait les rives droites de la Nièvre et de la Loire. Une inscription gravée sur une pierre d'une maison située à l'angle de la rue Casse-Cou et du quai de Mantoue rappelle d'ailleurs la présence vis à vis de la Nièvre du "quay de Loire". Contrairement au port de Médine établi sur la rive gauche de la Nièvre et réservé aux dépôts des forges de la Chaussade, le port de la Nièvre cet emplacement sert de port. A la fin du XVIIIe siècle (voir plan de 1793-1794), il est bordé du côté de la ville par un mur de quai percé d'une rampe assurant une liaison entre le port et la ville -Nicolas » durant tout le XIXe siècle. Un escalier double, reliant également la Nièvre à la ville, est siècle le long de la Loire mais aucune preuve n'a pu être apportée à ce sujet. En 1813, les marchands de bois et négociants de la ville se plaignent de l'encombrement de ce port et du chemin de halage qui le l'attache des bateaux. Un arrêté préfectoral précise le 22 juillet 1813 que ce port appartient à la ville
    Hydrographies :
    la) ; Nièvre Loire
    Référence documentaire :
    départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800395NUCA). Photographie ancienne. (service du patrimoine de la ville de Nevers). (cf. illustration n Carte postale ancienne. (service du patrimoine de la ville de Nevers). (cf. illustration n départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800435NUCA). ). (archives départementales de la Nièvre, S 633). (cf. illustration n° IVR24_20125800388NUCA). Photographie ancienne. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 844). (cf. illustration départementales de la Nièvre, S 4823). (cf. illustration n° IVR24_20125800510NUCA). . Par Coinchon (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n Encre sur papier, 34,5 x 19,5 cm. (archives départementales de la Nièvre, S 7054). (cf Carte postale ancienne colorisée. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 6992). (cf
    Description :
    Situé rive droite, à l'embouchure de la Nièvre dans la Loire, le Port de la Nièvre mesurait environ 270 mètres de long (depuis l'île des Pâtis jusqu'au pont de Loire). Le port était établi à la fois sur les rives de la Nièvre et de la Loire. Avec la construction du pont Mal Placé (1865), le port est recouvert par la déviation de la RN 7 entre 1958 et 1962.
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Titre courant :
    Port dit port de la Nièvre (quais de Nevers)
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Plan général des Ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres ouvrages à leurs abords, 8 janvier 1812, ingénieur Coinchon. (archives départementales de la Nièvre, S 634 Plan général des abords de la levée du port de Nevers au coteau de Saint-Eloi présenté par l'ingénieur ordinaire Tibord le 4 février 1812. Détail sur l'embouchure de la Nièvre.. (archives départementales de la Nièvre, S 633). IVR24_20125800388NUCA Plan des quais de Loire, 8 août 1827. Détail sur la section située en amont du pont (port de Nièvre Plan du port de Médine, non daté (1er quart XIXe siècle). (archives départementales de la Nièvre départementales de la Nièvre, S 7054). IVR24_20125800486NUCA Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854
  • Port dit port refuge (ou gare) de la Nièvre
    Port dit port refuge (ou gare) de la Nièvre Nevers - quai de Médine - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    L'embouchure de la Nièvre à Nevers a probablement été utilisée comme abri à bateaux pendant des protégé des assauts du fleuve par la levée de Médine dont on ne connaît pas la date de construction et qui a été modifiée et exhaussée en 1862-1865 lors des travaux de défense de la ville puis écornée par l'implantation de la Maison de la Culture à la fin des années 1960. Au début du XIXe siècle, l'utilisation de la Nièvre comme refuge et port est bien établie et un arrêté préfectoral relatif à la police et à la navigation dans la gare de la Nièvre est prescrit le 6 octobre 1819. Ce document précise qu'il importe mariniers sont notamment tenus de réserver au milieu de la gare un passage commode pour la circulation et de laisser l'entrée du bassin libre d'accès. A cette date, seule la partie située en aval du Pont Madame est occupée et on projette d'augmenter les dimensions de la gare en la prolongeant vers l'amont. En 1822 , l'inspecteur général de la navigation déplore de nouveau l'encombrement de la gare et propose un arrêté
    Hydrographies :
    la) : Nièvre Loire
    Référence documentaire :
    Reproduction d'un dessin non daté (début XIXe siècle ?). (archives départementales de la Nièvre, 2 départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800395NUCA). Carte postale ancienne. (musée de la Loire, Cosne-Cours-sur-Loire). (cf. illustration n Orthophoto du Ministère de la Construction, mission 2087, 1954. (archives départementales de la Orthophoto du Ministère de la Construction, mission 6086, cliché 2057, année 1967. (archives départementales de la Nièvre, Fi vrac boite 6). (cf. illustration n° IVR24_20125800442NUCAB). Carte postale ancienne. (service du patrimoine de la ville de Nevers). (cf. illustration n départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800435NUCA). Photographie aérienne, non datée. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 1572). (cf départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 827. Fonds Belile n° 769). (cf. illustration n° IVR24_20125800446NUCAB).
    Description :
    Située à l'embouchure de la rivière de la Nièvre (rive droite), la gare d'eau mesurait environ 35 ) suivant les deux bras principaux de la rivière. Sur les berges de la gare étaient établis deux ports : le port de Médine (rive gauche) et le port de la Nièvre (rive droite). Ces deux ports ont été étudiés individuellement. La gare n'existe plus aujourd'hui.
    Titre courant :
    Port dit port refuge (ou gare) de la Nièvre
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Nevers en 1566 par Amédée Jullien (d'après un dessin conservé à la Bibliothèque Nationales Plan général des abords de la levée du port de Neversau coteau de Saint-Eloi, 4 février 1812 , ingénieur ordinaire Tibord. Détail sur l'embouchure de la Nièvre. (archives départementales de la Nièvre, S départementales de la Nièvre, 10 J 98). IVR24_20125800435NUCA Dessin représentant la gare de la Nièvre vue depuis le pont sur la Loire, non daté (début XIXe siècle ?), non signé. (archives départementales de la Nièvre, 2 Fi Nevers 2688). IVR24_20125800386NUCA Voyage aérien sur la Loire et ses bords par Guesdon, 1848-1849. Détail. (médiathèque de Nevers Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854 . Détail. (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). IVR24_20125800395NUCA
  • Port dit port de Médine
    Port dit port de Médine Nevers - quai de Médine - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    rivières de Loire et de Nièvre » est concédé par le duc de Nevers à Pierre Babaud de La Chaussade qui décide d'y établir un port. Nous n'avons pas connaissance de la nature des aménagements du site portuaire durant les premières décennies d'utilisation. On sait seulement que la levée de Médine est construite de La Chaussade situées à Guérigny à une douzaine de kilomètres en amont de Nevers. Ce port était donc à l'origine un port privé réservé à un usage privé. Le 8 mars 1781, Pierre Babaud de La Chaussade vend au roi les forges de La Chaussade ainsi que "le fief de Médine (...) consistant en une maison et considérable sur la Nièvre, près la Loire". Les plans de 1793-1794, de 1812 et de 1865 mentionnent une corderie immédiatement en amont du port de Médine. Actuellement, la présence d'une "rue des Corderies" à cet emplacement rapporte que le port de Médine appartient à la Marine Nationale, qu'il sert de magasin découvert et de port l'embouchure de la Nièvre sur la rive droite de la rivière du côté de la ville. Plusieurs plans dressés en
    Hydrographies :
    la) ; Nièvre Loire
    Référence documentaire :
    départementales de la Nièvre, 10 J 98). (cf. illustration n° IVR24_20125800435NUCA). ). (archives départementales de la Nièvre, S 633). (cf. illustration n° IVR24_20125800388NUCA). (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n° IVR24_20125800391NUCA).
    Description :
    Situé rive droite, entre la rivière de la Nièvre et la Loire (près de l'embouchure de la Nièvre d'environ 40 mètres. Aujourd'hui, seules la cale simple et une partie de la levée qui formait sa limite côté
    Auteur :
    [propriétaire] Babaud de La Chaussade, Pierre
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Plan général des abords de la levée du port de Nevers au coteau de Saint-Eloi présenté par l'ingénieur ordinaire Tibord le 4 février 1812. Détail sur le port de Médine. (archives départementales de la Plan général des ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres départementales de la Nièvre, S 634). IVR24_20125800391NUCA Plan du port de Médine, non daté (1er quart XIXe siècle). (archives départementales de la Nièvre
  • Port dit port de Billereux (quais de Nevers)
    Port dit port de Billereux (quais de Nevers) Nevers - quai des Eduens quai des Mariniers - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port de Billereux tient son nom du « coteau de Bilereux » (plan de 1789) et de la levée de probablement maçonner la rive depuis la levée de Billereux jusqu'au pont sur la Loire. Nous manquons le port ait été construit entre 1835 et la fin des années 1830. Une grue établie près de la Loire , vis-à-vis de la manufacture de Porcelaine est mentionnée en 1823 et sur le plan de 1834. Cet engin de 1836, on projette de le démolir car en très mauvais état. En 1841, à l'occasion de la construction du nouvel abattoir, le maire de Nevers propose diverses mesures pour rétablir l'ordre et la circulation sur ne savons pas si les travaux ont été exécutés. La même année, l'inspecteur de l'arrondissement de la navigation de Nevers rapporte au préfet de la Nièvre que le port de Billereux est trop petit pour les besoins descendre » le cours de la Loire jusqu'à leur destination.
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    . Par Coinchon (ingénieur). (archives départementales de la Nièvre, S 634). (cf. illustration n Encre et aquarelle sur papier, 61 x 47 cm. (archives départementales de la Nièvre, S 7034). (cf de la Nièvre, S 3066). (cf. illustration n° IVR24_20125800519NUCA). Encre sur papier, 55,5 x 43 cm. Par Couppery (conducteur). (archives départementales de la Nièvre Encre sur papier, Ech. 0,002 m pm, non daté (vers 1843-1844). (archives départementales de la départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800394NUCA).
    Description :
    Situé rive droite, de part et d'autre du pont de chemin de fer (entre la rue de Billereux et la rue de la Verrerie), le port de Billereux s'étendait sur environ 400 mètres de long. En face de
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de Plan général des Ponts de Nevers sur la Loire avec les chemins, quais, ports, levées et autres ouvrages à leurs abords, 8 janvier 1812, ingénieur Coinchon. (archives départementales de la Nièvre, S 634 Plan géométrique de la Loire à l'état d'étiage dans l'année 1834, détail. Mention d'une grue . (archives départementales de la Nièvre, S 3066). IVR24_20125800519NUCA Vue et plan de Nevers, 1835, détail sur la Loire en aval du pont. (médiathèque de Nevers, I 20 Plan de la ville de Nevers, 1839. Détail. (médiathèque de Nevers, Plan 10 carton 1 Plan relatif à la pétition tendant à obtenir l'autorisation d'établir une rampe d'accession à Plan de l'abattoir et de ses abords, non daté (1842 ?). (archives départementales de la Nièvre, S Plan du bas quai de la Verrerie (port de Billereux), entre l'abattoir et la manufacture de
  • Port dit port Neuf
    Port dit port Neuf Nevers - quai de Médine - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le port Neuf est aussi désigné sous les noms de « port réservé au dépôt de la Houille » (1845 Médine » (plans de 1857 et 1898). Dans une pétition adressée au préfet de la Nièvre durant l'été 1844 au commerce de la houille. Ils évoquent le manque de place pour recevoir ce matériau dont la consommation à Nevers est de plus en plus considérable et dont les dépôts se font à cette époque sur la rive droite de la gare de la Nièvre malgré l'interdiction d'un arrêté préfectoral de 1831. L'ingénieur chargé de répondre à la demande des pétitionnaires estime qu'il est possible d'établir un nouveau port près s'agit d'aménager un terrain constitué de sables apportés par la Loire et situé en amont de la cale simple de Médine, le long de la levée de Médine. Le 28 mai 1845, un avis annonce l'ouverture d'une enquête au sujet de l'établissement d'un port pour la houille à Nevers. Le 24 août suivant, le conseil sont réalisés de 1846 à 1848. Une partie des terres extraites (4000m3) lors du curage de la gare de la
    Hydrographies :
    la Loire
    Référence documentaire :
    départementales de la Nièvre, S 11043). (cf. illustration n° IVR24_20125800509NUCA). départementales de la Nièvre, S 4823). (cf. illustration n° IVR24_20125800510NUCA). départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). (cf. illustration n° IVR24_20125800395NUCA).
    Description :
    Situé rive droite, en amont de l'embouchure de la Nièvre et à l'emplacement de l'actuel hôtel
    Typologies :
    port de rive : port aménagé et appareillé directement sur la rive du fleuve. Il n'y a pas de levée
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Nevers avec la localisation des ports reportés sur un fond de plan de ordinaire Verdevoye. (archives départementales de la Nièvre, S 11043). IVR24_20125800509NUCA Plan général de la Loire aux abords de Nevers par l'ingénieur ordinaire Verdevoye, 23 janvier 1854 . Détail sur l'embouchure de la Nièvre et sur le Port au Bois (Port Neuf). (direction départementale de l'équipement de la Nièvre, Nevers). IVR24_20125800395NUCA Plan figurant le port de Médine (dénommé par erreur port de la Nièvre) et le Port Neuf (dénommé par Projet d'affectation au service des Ponts-et-Chaussées du port de la Marine dit port de Médine à Nevers, 30 mai 1879, ingénieur en chef Moreau. (archives départementales de la Nièvre, S 4823 Linge séchant sur le port Neuf, vue prise vers l'aval. Au premier plan, la cale d'abordage séparant Emplacement de l'ancien Port Neuf. Vue prise vers l'amont depuis la Maison de la Culture
1