Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Nevers (Nièvre) : cathédrale Saint-Cyr et Sainte-Julitte, 13 verrières de Gottfried Honegger et Jean Mauret
    Nevers (Nièvre) : cathédrale Saint-Cyr et Sainte-Julitte, 13 verrières de Gottfried Honegger et Jean Mauret Nevers - rue du Cloître Saint-Cyr rue Abbé Boutillier rue de la Cathédrale rue de la Basilique - en ville
    Historique :
    roman sont réalisées par Ubac et le verrier Charles Marq (atelier Simon) au début des années 1980. La auraient à fournir des œuvres indépendantes et originales mais à travailler en commun pour la mise en Gaudin, Guy Meliava, Charles Marcq, Jean Mauret, Jean-Luc Perrot et des artistes Jean Bazaine, René Dans la nuit du 16 au 17 juillet 1944, des bombardements atteignent gravement la cathédrale Saint orientales de la nef ainsi que toutes les verrières de l’édifice. La restitution des éléments architecturaux étant achevée en 1960, l’administration envisage la réfection des vitraux. Lors de la délégation permanente de la commission des Monuments historiques du mois d’octobre, l’architecte en chef des Monuments un long débat autour de la création des vitraux de la cathédrale de Nevers. L’administration propose , dès le début des années 1960, de confier la réalisation des vitraux à un ou plusieurs artistes, mais Honegger et Jean Mauret, objets de notre propos) : - En 1962, Jacques Dupont, inspecteur général des
    Observation :
    La cathédrale de Nevers est classée au titre des Monuments historiques depuis 1862.
    Référence documentaire :
    KAGAN, Judith. L'exemple des vitraux de la cathédrale de Nevers, genèse d'une commande. Monumental LOISY, Jean de (dir.). L'affaire des 1052 m², les vitraux de la cathédrale de Nevers. 2010.
    Description :
    nombreuses esquisses pour les vitraux de Nevers (voir les 54 maquettes déposées au Centre national des arts , propres à l’artiste. Honegger a aussi réalisé des vitraux dans la tour de la Lanterne de La Rochelle (1986 ses études en plaçant ses figures sur des fonds blancs. Après le rejet de son projet initial (deux , Honegger retravaille ses esquisses et simplifie la trame de fond et le dessin des courbes. Les vitraux /roses différents, du plus foncé vers le plus clair. Le cahier des charges rédigé en 1988 en l’impression de progression apportée par les arcs de cercle et par l’évolution des tons d’ouest en est. On cathédrale Saint-Paul de Liège posés en 2014. Concernant la fabrication des vitraux de la nef haute, on observe que dès 1989 Jean Mauret et Gottfried Honegger font modifier le dessin de l’armature métallique modifications, la serrurerie forme une trame régulière pouvant accueillir des petits panneaux de 38 x 40,5 cm verrières hautes de la nef sont tous des verres plaqués : blancs plus ou moins opalescents pour les fonds
    Illustration :
    Plan de situation des baies de la cathédrale Saint-Cyr et Sainte-Julitte de Nevers (vitraux de (fin des années 1980 ?) Crayon et gouache sur papier, échelle 1/10e. Atelier de Saint-Hilaire-en Étude (maquette) de vitrail pour la nef, début 1989. Centre national des arts plastiques. Inv. FNAC Étude (maquette) de vitrail pour la nef, début 1989. Centre national des arts plastiques. Inv. FNAC Étude (maquette) de vitrail pour la nef, début 1989. Centre national des arts plastiques. Inv. FNAC Étude (maquette) de vitrail pour la nef, début 1989. Centre national des arts plastiques. Inv. FNAC Étude (maquette) de vitrail pour la nef, début 1989. Centre national des arts plastiques. Inv. FNAC Étude (maquette) de vitrail pour la nef, début 1989. Centre national des arts plastiques. Inv. FNAC Etude (maquette) de vitrail pour la nef, début 1989. Centre national des arts plastiques. Inv. FNAC Étude (maquette) de vitrail pour la nef, début 1989. Centre national des arts plastiques. Inv. FNAC
1