Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 35 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Logement dit
    Logement dit "pavillon Louis XIII", maison du régisseur, actuellement Musée-Château Saint-Jean Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Historique :
    -cintre observées sur son élévation. Le « pavillon Louis XIII » tient son nom du style début 17e siècle
    Référence documentaire :
    Pavillon Louis XIII. 1947-1955. Photographie. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine
    Titre courant :
    Logement dit "pavillon Louis XIII", maison du régisseur, actuellement Musée-Château Saint-Jean
    Appellations :
    Pavillon Louis XIII
    Illustration :
    Pavillon Louis XIII, vue du sud-est (milieu 20e siècle). IVR24_20172800047NUCA Pavillon Louis XIII, vue du sud-est. IVR24_20152800523NUCA Pavillon Louis XIII, vue du sud-est. IVR24_20132800010NUC4A Pavillon Louis XIII, vue de l'ouest. IVR24_20132800011NUC4A Pavillon Louis XIII, vue de l'ouest. IVR24_20152800524NUCA Pavillon Louis XIII, tours de Saint-Victor et de Brunelles, vue du nord-ouest Pavillon Louis XIII, vue du nord. IVR24_20152800525NUCA
  • Hôtel du Soleil d'Or, actuellement garage de réparation automobile et maison (1 rue Giroust)
    Hôtel du Soleil d'Or, actuellement garage de réparation automobile et maison (1 rue Giroust) Nogent-le-Rotrou - 1 rue Giroust - en ville
    Historique :
    travaux. En effet, un bail de 1578 le mentionne déjà. Un autre bail de 1648 mentionne Louis-Julien Dupin
    Référence documentaire :
    p.238 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Auteur :
    [propriétaire] Dupin Louis-Julien
    Texte libre :
    comme l’auberge de la Fleur de Lys. Son propriétaire, Louis-Julien Dupin (sieur de la Fleur de Lys), est l’inventaire sommaire des archives départementales d’Eure-et-Loir. Julien Dupin, le père présumé de Louis fils présumé de Louis-Julien, est cité dans un procès en 1695, il exerce la fonction de maître des
  • Château Saint-Jean
    Château Saint-Jean Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Historique :
    « dit pavillon Louis XIII » lui est attribuée.
    Référence documentaire :
    p. 189. FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Description :
    d’enceinte. La basse-cour, située 5 m en contrebas, est bordée au nord par le « pavillon Louis XIII ». Il se
    Texte libre :
    1424, le comte de Salisbury enlève le château de Nogent à Louis Ier de Bar, petit-fils de Yolande de l’image de Julien-René-Louis Etiembre qui en 1826 détruit le couronnement des courtines, éventre la tour Louis XIII se développant au revers de la courtine nord. Elle communique avec la haute cour par deux Louis XIII ont fait l'objet d'un sous dossier. Le donjon L'enceinte Le logis seigneurial Le pavillon Louis XIII Conclusion Implantation Barrant le plateau Saint-Jean, le castrum de Nogent commande la . D’abord défensif, avec la dite salle des gardes, et certainement résidentiel avec le pavillon Louis XIII pavillon Louis XIII. Le fait est certainement à mettre en relation avec la personnalité de Rotrou III qui
    Illustration :
    Enceinte, vue du sud-ouest, pavillon Louis XIII, tours de Saint-Victor et de Brunelles Pavillon Louis XIII, vue du sud-est. IVR24_20132800010NUC4A
  • Hôtel Le Sueur (3 rue des Poupardières)
    Hôtel Le Sueur (3 rue des Poupardières) Nogent-le-Rotrou - 3 rue des Poupardières - en ville
    Historique :
    l’édifice étudié. Ils appartiennent alors à Louise Le Sueur qui les tient de son père, Jean Le Sueur. Louise
    Référence documentaire :
    p.95 ; p.224 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le
    Auteur :
    [propriétaire] Le Sueur Louise
    Texte libre :
    l’emplacement de l’édifice étudié. Ils appartiennent à Louise Le Sueur qui les tient de son père Jean Le Sueur . Louise est l’épouse de Jouachim de Lespinay, écuyer et sieur de Montgobert. Le couple possède plusieurs
  • Maison Michelet (4 rue Bourg-le-Comte)
    Maison Michelet (4 rue Bourg-le-Comte) Nogent-le-Rotrou - 4 rue Bourg-le-Comte - en ville
    Historique :
    , d’un appentis et de commodités". En 1823, la maison est acquise par l'instituteur Louis Arsène Meunier
    Auteur :
    [propriétaire] Meunier Louis Arsène
    Texte libre :
    l’hôtel Carpentin. En 1823, la maison est acquise par l’instituteur Louis Arsène Meunier. Il y fonde un
  • Hôtel dit Maison du Chapitre, groupe scolaire dit institution Delfeuille, actuellement maison dite l'association des dames institutrices (2 rue Bourg-le-Comte)
    Hôtel dit Maison du Chapitre, groupe scolaire dit institution Delfeuille, actuellement maison dite l'association des dames institutrices (2 rue Bourg-le-Comte) Nogent-le-Rotrou - 2 rue Bourg-le-Comte - en ville
    Historique :
    , puis sa fille, Louise Hubert, en 1648. Néanmoins, les origines de l'édifice remontent à la deuxième
    Référence documentaire :
    p.17 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Auteur :
    [propriétaire] Hubert Louise
    Texte libre :
    propriétaire de l’édifice est Louise Hubert, veuve du sieur de Villeroussien et fille de Denys Hubert. Le
  • Hôtel dit Hôtel Carpentin, actuellement immeuble (6 rue du Paty)
    Hôtel dit Hôtel Carpentin, actuellement immeuble (6 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 6 rue du Paty - en ville - Cadastre : 1990 BO 56
    Auteur :
    [propriétaire] Le Sueur Louise
  • Église Saint-Étienne (détruite, enceinte château Saint-Jean)
    Église Saint-Étienne (détruite, enceinte château Saint-Jean) Nogent-le-Rotrou - Château Saint-Jean - en ville - Cadastre : BM 83
    Référence documentaire :
    p.182 sq. FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre p. 21 DOUBLET, Nicolas (libraire). Pouillé du Diocèse de Chartres. Chartres : Nicolas Doublet,1738.
  • Église collégiale Saint-Jean (détruite, enceinte du château Saint-Jean)
    Église collégiale Saint-Jean (détruite, enceinte du château Saint-Jean) Nogent-le-Rotrou - Saint-Jean (quartier) - en ville - Cadastre : 1990 BD 1, 2, 3, 4, 5,10, 11
    Référence documentaire :
    DOUBLET, Nicolas (libraire). Pouillé du Diocèse de Chartres. Chartres : Nicolas Doublet,1738. DUVAL, Louis. État de la généralité d'Alençon sous Louis XIV. Alençon : Librairie Loyer-Fontaine FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre d'histoire
  • Église abbatiale Saint-Denis, caserne Saint-Denis, actuellement collège Arsène Meunier
    Église abbatiale Saint-Denis, caserne Saint-Denis, actuellement collège Arsène Meunier Nogent-le-Rotrou - 9 rue Saint-Denis - en ville
    Référence documentaire :
    p. 197. DUVAL, Louis. État de la généralité d'Alençon sous Louis XIV. Alençon : Librairie Loyer p. 2-14. CARRÉ, Gaël, PAYRAUD, Nicolas. L’abbaye de Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, Histoire et
  • Chapelle de chanoines, actuellement maison (7 rue de la Collégiale)
    Chapelle de chanoines, actuellement maison (7 rue de la Collégiale) Nogent-le-Rotrou - - 7 rue de la Collégiale - en ville
    Référence documentaire :
    p.182 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
  • École chrétienne de filles, actuellement maison (62 rue Gouverneur)
    École chrétienne de filles, actuellement maison (62 rue Gouverneur) Nogent-le-Rotrou - 62 rue Gouverneur - en ville
    Référence documentaire :
    p.230 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
  • Maison dite La Tour d'Ardenay (17 rue de Rhône)
    Maison dite La Tour d'Ardenay (17 rue de Rhône) Nogent-le-Rotrou - 17 rue de Rhône - en ville
    Référence documentaire :
    p.161 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Texte libre :
    seigneurie de la Chenelière. Celle-ci appartient à Gui de Dampierre en 1554-1555, puis à Louis de Dampierre , son fils supposé, en 1563. Ils sont tous deux seigneurs de la Chenelière. La femme de Louis
  • Couvent d'ursulines, actuellement établissement pour les handicapés physiques André Beulé
    Couvent d'ursulines, actuellement établissement pour les handicapés physiques André Beulé Nogent-le-Rotrou - 86 rue Gouverneur - en ville - Cadastre :
    Référence documentaire :
    p.198 DUVAL, Louis. État de la généralité d'Alençon sous Louis XIV. Alençon : Librairie Loyer p.220-221 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
  • Cimetière de Notre-Dame, actuellement place Sully
    Cimetière de Notre-Dame, actuellement place Sully Nogent-le-Rotrou - - place Sully - en ville
    Référence documentaire :
    p. 193 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
  • Maison dite la Croix d'or, prieuré de bénédictines Notre-Dame de Nazareth, auberge de Nazareth, actuellement ensemble de 6 maisons (rue Sully)
    Maison dite la Croix d'or, prieuré de bénédictines Notre-Dame de Nazareth, auberge de Nazareth, actuellement ensemble de 6 maisons (rue Sully) Nogent-le-Rotrou - 22, 24, 26, 28, 30, 32, 34 rue Sully - en ville
    Référence documentaire :
    p. 198. DUVAL, Louis. État de la généralité d'Alençon sous Louis XIV. Alençon : Librairie Loyer
  • Abbaye de bénédictins Saint-Denis
    Abbaye de bénédictins Saint-Denis Nogent-le-Rotrou - 1 rue de la Jambette 47 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 170
    Référence documentaire :
    p. 197. DUVAL, Louis. État de la généralité d'Alençon sous Louis XIV. Alençon : Librairie Loyer
    Texte libre :
    Saint-Louis en 1257, avant de l’être une seconde fois par son petit-fils, Philippe le Bel en 1299. En l’horloge de Marc-Aurèle (1580) que dans l’écriture des sermons évangéliques (1582) qu’il dédie à Nicolas de administré par un prieur claustral pour le compte de Nicolas Colbert, prieur doyen commendataire. Ce dernier , le moine Louis Ozan fait réparer à ses frais les chapelles de l’abbatiale. L’église est décrite dans 1690 par Nicolas Colbert nuance la description fournie par l’état de la généralité d’Alençon. Si , Louis Antoine. L’inventaire du doyenné mentionne la présence de cinq moines en 1788. D’abord sécularisée
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Référence documentaire :
    FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre d'histoire CARRÉ, Gaël, PAYRAUD, Nicolas. L’abbaye de Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, Histoire et archéologie LOUISE, Gérard. La seigneurie de Bellême (Xe-XIIe siècle), le Pays Bas-Normand. Revue trimestrielle REVEYRON, Nicolas. Conclusion. Identité ecclésiologique et rôle morphologique de l'ecclesia beatae
  • Couvent de Capucins
    Couvent de Capucins Nogent-le-Rotrou - rue de la Touche - en ville - Cadastre : 1990 BS 120
    Référence documentaire :
    p. 222 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
  • Maison dite La Papotière (3 rue Bourg-le-Comte)
    Maison dite La Papotière (3 rue Bourg-le-Comte) Nogent-le-Rotrou - 3 rue Bourg-le-Comte - en ville
    Historique :
    ». Son nom proviendrait de Louis Escuyer, seigneur de la Papotière, secrétaire de la reine mère Anne
    Texte libre :
    Papotière". Son nom proviendrait de Louis Escuyer, seigneur de la Papotière, secrétaire de la reine mère . Il n’est fait aucune mention de Louis Escuyer. En revanche, en 1823, l’hôtel dit de Carpentin, accolé