Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 18 sur 18 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
    Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste Saint-Jean-Pierre-Fixte - le Bourg - en village - Cadastre : 1811 B 200 2018 B 78
    Historique :
    Les parties les plus anciennes de l'église paroissiale Saint-Jean-Baptiste, la nef et le choeur édifiée en 1622 par le maçon Mathurin Peiller. La précédente tour-clocher, construite en 1619, s'était conseil municipal dans les étages de la tour-clocher (le presbytère avait été vendu comme bien national en Taillandier, agent voyer cantonal de Nogent-le-Rotrou, fait état d'un sol très humide à assainir, d'un pavage ainsi que la construction de la sacristie (non pas à l'emplacement prévu sur le plan, mais en publics à Nogent. Le décor intérieur de l'édifice date également de cette campagne. Six verrières sont principaux épisodes de la vie de saint Jean-Baptiste. En 1904, la municipalité, trouvant le logement du curé
    Observation :
    Insolite, cette petite église de campagne a abrité dans les étages de son clocher le logement du a récemment été restauré et le décor constitué d'objets anciens restitués. Il s'agit d'une des trois
    Référence documentaire :
    , dressé par l'agent-voyer cantonal le 7 août 1852. p. 14-15 Édifices religieux des cantons de Nogent-le-Rotrou et Authon-du-Perche. Bulletin de la
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    L'église paroissiale se situe quasiment dans le fond de vallée de la Rhône, juste à côté d'une niche. De petites ouvertures de type lancettes éclairent les salles des étages. Le mur séparant la nef deux autels latéraux, l'un dédié à la Vierge, l'autre à saint Jean-Baptiste. La nef et le choeur sont (dans la nef), ou enduite et peinte (dans le choeur). Les murs sont en moellons de calcaire et de silex le choeur et la sacristie, en doucine pour la tour-clocher) sont en pierre de taille calcaire. Les
    Localisation :
    Saint-Jean-Pierre-Fixte - le Bourg - en village - Cadastre : 1811 B 200 2018 B 78
    Illustration :
    Plan d'ensemble (avec l'ancien presbytère et la fontaine Saint-Jean) dressé par le Géomètre René Vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20182800236NUCA Statue de saint Jean-Baptiste surmontant le portail de la tour-clocher. IVR24_20192800305NUCA Vue de trois-quart vers le nord-est. IVR24_20192800301NUCA grands titoirs pour le cadastre ancien. IVR24_20192800319NUCA
  • Grand Prainville : manoir
    Grand Prainville : manoir Saint-Jean-Pierre-Fixte - Le Grand Prainville - isolé - Cadastre : 1811 B 136, 138 2018 OB 102
    Historique :
    Siguret, le manoir a été construit vers 1485 pour Patrice de Boisguyon, écuyer, fils cadet de Philippe de Boisguyon, seigneur de Montdoucet. De cette époque remontent le logis seigneurial (à étage), ainsi que la de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. En 1811 – date du premier plan cadastral –, Le Grand Prainville compte quatre bâtiments : le logis manorial et la ferme (un bâtiment principal avec logis du cultivateur, l’acquière en 1862, exploite et habite la ferme. En 1907, le baron Henri Jean Guillier de Souancé transforme en grange pour le bâtiment sud et maison du jardinier, écurie et sellerie. Il fait également
    Observation :
    Le baron Henri Jean Guillier de Souancé marque de son empreinte le Grand Prainville au cours du
    Référence documentaire :
    SIGURET, Philippe. Introduction Historique. Les coutumes du Perche. Nogent-le-Rotrou et le Perche
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Le manoir du Grand Prainville se situe à l’extrémité sud du territoire communal. L’ensemble comprend 3 bâtiments : - Le logis manorial, placé à l’est de l’ensemble, possède deux ailes. L’aile accolade couronnée d’un fleuron et encadrée de pinacles). Le rez-de-chaussée surélevé contient probablement ). Dans le prolongement du premier corps de bâtiment se trouve un second corps en rez-de-chaussée sous un même toit le logement du jardinier, les écuries et la sellerie. Si les chaînages d’angle et les
    Localisation :
    Saint-Jean-Pierre-Fixte - Le Grand Prainville - isolé - Cadastre : 1811 B 136, 138 2018 OB 102
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord-ouest. (Carte postale, second quart du 20e siècle, collection Vue générale depuis le sud-ouest. (Carte postale, second quart du 20e siècle, collection
  • Moulin à Papier : moulin, actuellement siège de la Fédération départementale de pêche
    Moulin à Papier : moulin, actuellement siège de la Fédération départementale de pêche Saint-Jean-Pierre-Fixte - Le Moulin à Papier - isolé - Cadastre : 1811 C 115 2018 OC 113
    Historique :
    Bien qu'aucune archive ne mentionne la présence d'un moulin avant le 18e siècle, on peut aisément penser que son implantation soit antérieure (Renaissance ?). L'édifice, figurant en plan sur le cadastre devient le propriétaire. Il fait transformer l'établissement en moulin à tan. Ces interventions sont , construction nouvelle d'une maison en 1867. À la fin 19e siècle, la parcelle compte le moulin et cinq maisons quadrangulaires sans décor, lucarnes en bâtière à frontons triangulaires). Dès le début du 20e siècle, le moulin recensements de population). Il en devient le propriétaire en 1921 jusqu'à sa fermeture, à la veille de la Seconde guerre mondiale. Le site est acheté en 1952 par la Fédération départementale de pêche, qui en fait d'abord une pisciculture, puis le siège de son administration (intérieur entièrement réaménagé en bureau
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Le Moulin à Papier se situe au nord de la commune, sur la rivière de la Ronne. Il consiste en un . L'ancienne usine se trouvait dans le corps de bâtiment ouest. Les corps de bâtiment est étaient réservés aux
    Localisation :
    Saint-Jean-Pierre-Fixte - Le Moulin à Papier - isolé - Cadastre : 1811 C 115 2018 OC 113
    Illustration :
    Vue générale depuis le sud. IVR24_20182800340NUCA Partie sud-ouest, vue générale depuis le sud. IVR24_20182800342NUCA Vue générale depuis le nord. IVR24_20182800344NUCA Ponceau sur le bief, en aval du moulin. IVR24_20182800345NUCA
  • Charme : ferme, actuellement maison
    Charme : ferme, actuellement maison Saint-Jean-Pierre-Fixte - Le Charme - - en village - Cadastre : 1811 B 124, 127 2018 OB 116, 206, 209
    Historique :
    La Bouchère (paroisse de Mâle). En 1791, le procès-verbal d'adjudication comme Bien national du "lieu du Charme" dépendant du couvent des ursulines de Nogent-Le-Rotrou décrit sommairement la propriété premier cadastre, l'ensemble est propriété d'un chanoine de Nogent nommé Coissy. À cette époque, Le Charme comprend deux fermes. Celle située au sud, Le Petit Charme, a été détruite ; une maison a été reconstruite -ouest. Il fait également construire un second logement dans le bâtiment principal en 1883 pour son fils en façade nord. La ferme a été convertie en maison dans la seconde moitié du 20e siècle. Le bâtiment abritant le pressoir a été dissocié de la propriété, et transformé en maison.
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    autour d'une cour ouverte : - Le bâtiment principal se trouve au nord de l'ensemble et possède une façade ancienne est précédée d'un palier et d'un escalier extérieur à emmarchement à quatre degrés. - Le bâtiment / écuries. - Le bâtiment abritant le pressoir se trouve à l'ouest des deux premiers. - Une remise, charpente
    Localisation :
    Saint-Jean-Pierre-Fixte - Le Charme - - en village - Cadastre : 1811 B 124, 127 2018 OB 116, 206
    Illustration :
    Bâtiment principal, vue générale depuis le sud. IVR24_20182800293NUCA Bâtiment principal, appentis ouest, vue générale depuis le sud. IVR24_20182800294NUCA Bâtiment principal, vue générale depuis le nord. IVR24_20182800298NUCA Bâtiment secondaire, vue générale depuis le nord. IVR24_20182800301NUCA
  • Bourg de Saint-Jean-Pierre-Fixte
    Bourg de Saint-Jean-Pierre-Fixte Saint-Jean-Pierre-Fixte - Bourg - en village - Cadastre :
    Historique :
    Sur le plan cadastral de 1811, le village de Saint-Jean-Pierre-Fixte se résume à l'église Nicolas Drouet, cafetier et fripier, demeurant à Nogent-le-Rotrou. La fontaine est reconstruite en 1839 et , Alexandre Riguet devient propriétaire de l'ancien presbytère et le transforme en débit de boisson. A partir de 1920 et jusqu'à sa fermeture en 1970, le commerce fait également office de bureau de tabac et de , occupant les dents creuses et le long du chemin de la Vigne menant, à l'ouest, à La Ménardière.
    Référence documentaire :
    Rouen. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Terrains à acquérir pour l'établissement de cette ligne. 1883.
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Le village de Saint-Jean-Pierre-Fixte se situe au fond de la vallée de la Rhône, à trois kilomètres au sud de Nogent-le-Rotrou et de son château Saint-Jean. Il comprend l'église paroissiale et la fontaine Saint-Jean-Baptiste, l'ancien presbytère, le cimetière, la mairie et cinq maisons.
    Illustration :
    - Nogent-le-Rotrou, dressé en 1883. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 5 S 215 Vue générale depuis le nord-ouest. (Carte postale, premier quart 20e siècle Vue d'ensemble depuis le sud. IVR24_20192800309NUCA
  • Petit Châtillon : écart
    Petit Châtillon : écart Saint-Jean-Pierre-Fixte - Le Petit Châtillon - en écart - Cadastre : 1811 A 47, 49, 51, 53, 55 2018 OA 304, 305, 306, 421
    Historique :
    ) semblent remonter au 18e siècle. En témoignent le volume général et la pente de toit du logis de ferme du 20e siècle (parcelle 51 et 47 du cadastre de 1811). En 1811, le hameau compte quatre maisons et
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Le hameau du Petit Châtillon se situe en hauteur de plateau, dans la partie nord du territoire . - L'ancienne ferme comprend deux bâtiments alignés. Le bâtiment nord abrite le logis à pièce unique et une dans la cheminée). Le bâtiment sud abrite une écurie, une étable et une remise. Un appentis adossé au
    Localisation :
    Saint-Jean-Pierre-Fixte - Le Petit Châtillon - en écart - Cadastre : 1811 A 47, 49, 51, 53, 55
    Illustration :
    Maison 1, vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20182800330NUCA Alignement de deux maisons, vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20182800332NUCA Alignement de deux maisons, vue générale depuis le nord-est. IVR24_20182800334NUCA Ferme, actuellement maison, vue d'ensemble depuis le nord-ouest. IVR24_20182800335NUCA Ferme, actuellement maison, logis, vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20182800336NUCA Ferme, actuellement maison, dépendances, vue générale depuis le nord-est. IVR24_20182800337NUCA
  • Haudonnière : ferme
    Haudonnière : ferme Saint-Jean-Pierre-Fixte - La Haudonnière - - en village - Cadastre : 1811 C 72 2018 OC 77, 78
    Historique :
    Le fief de La Haudonnière (orthographié "Houdonnière" jusqu'au 20e siècle) est cité en 1576, dans Georges Ferré, bourgeois à Nogent. A cette époque, trois bâtiment la composent : le logis et deux dépendances. Le logis, probablement construit au 18e siècle, a été modifié au 19e siècle (portes et fenêtres , abritant les probables bergeries, date du début du 20e siècle. Le logis a été remanié à la fin du 20e
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Eure-et-Loir, B 2502. Foi et hommage au comté de Nogent pour le fief de
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    cinq bâtiments répartis autour d'une cour ouverte : - Au nord-ouest, est placé le logis en rez-de
    Illustration :
    Superposition du cadastre de 2018 sur le cadastre de 1811. IVR24_20182800274NUDA Vue de situation, depuis le nord-est. IVR24_20182800282NUCA Grange, remise et logis, vue générale depuis le sud-est. IVR24_20182800278NUCA Logis et bergeries (?), vue générale depuis le sud. IVR24_20182800280NUCA Bergeries (?), vue générale depuis le sud. IVR24_20182800281NUCA
  • Bourg : cimetière
    Bourg : cimetière Saint-Jean-Pierre-Fixte - Bourg - - en village - Cadastre : 2018 B 72
    Historique :
    Sur le plan cadastral de 1811, la parcelle occupée aujourd'hui par le cimetière apparaît entourée entourer l'église, il a très certainement été déplacé au milieu du 19e siècle. En 1910, le conseil (allées, croix de cimetière, murets maçonnés, portail) datent certainement de cette époque. Le monument aux morts est érigé dans le cimetière en 1922.
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Placé au sud-ouest de l'église paroissiale, le cimetière est ceint d'un muret en moellons de
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord. IVR24_20182800254NUCA
  • Poussineries : écart
    Poussineries : écart Saint-Jean-Pierre-Fixte - Les Poussineries - - en village - Cadastre : 1811 A 99, 114, 115 2018 OA 99, 100, 211
    Historique :
    En 1811 - date du premier cadastre - le hameau comprend sept maisons et fermes (probablement une ou ses habitants. Il semble que les maisons soient habitées par des journaliers ou des tisserands. Le été remaniée, et possède encore sa façade d'origine. L'alignement de trois maisons visible sur le plan
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    anciens, le hameau comprend une ferme et une maison. - La ferme se compose de deux bâtiments. Le bâtiment principal accueille sous le même toit l'habitation du fermier et des dépendances agricoles (étables, écuries ) ; le bâtiment secondaire abrite la grange. - La maison est en rez-de-chaussée très légèrement surélevé
    Illustration :
    Grange, vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20182800308NUCA Dépendance, vue générale depuis le nord-est. IVR24_20182800309NUCA Maison, vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20182800310NUCA
  • Bourg : monument aux morts
    Bourg : monument aux morts Saint-Jean-Pierre-Fixte - Bourg - en village - Cadastre : 2018 B non cadastré
    Historique :
    Un traité de gré à gré est signé entre la municipalité et M. Pinot Fournier, marbrier à Nogent-le -Rotrou, le 8 septembre 1921, afin d'ériger un monument commémoratif de la Grande Guerre. Le contrat précise que le monument sera constitué "tout en pierre de Lorraine". Il est construit en 1922, comme le montre sa réception définitive (par procès verbal en date du 21 décembre) le 7 décembre de la même année
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    Placé dans le cimetière, en plein cœur d'une allée, le monument aux morts se compose d'une stèle en pierre de taille calcaire sur laquelle figure la liste des morts et disparus de la commune durant le premier conflit mondial. Une palme en métal orne la partie basse tandis que le partie haute se termine en
  • Gouenneteries : ferme, actuellement maison
    Gouenneteries : ferme, actuellement maison Saint-Jean-Pierre-Fixte - Les Gouenneteries - - en village - Cadastre : 1811 A 92 2018 OA 320, 321
    Historique :
    La ferme des Gouenneteries semble remonter au 18e siècle comme tendent à le montrer les ouvertures aux encadrements en pierre de taille calcaire non calibré, sans décor particulier, ainsi que le volume siècle, qu'une seule maison et qu'un seul ménage dans le bâtiment principal aux Gouenneteries. Sur le plan cadastral de 1811, la ferme comprend trois bâtiments : le bâtiment principal qui disposait
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    La Ferme de La Gouenneterie se situe au nord du territoire communal, sur le plateau et surplombant : - Le bâtiment principal abrite sous un même toit un ancien logis (converti en chambre suite à la construction du nouveau logis ?), le logis (à salle unique), une écurie et une dépendance (fonction initiale
    Illustration :
    Vue générale depuis le nord-est. IVR24_20182800316NUCA Vue générale depuis le nord-est. IVR24_20182800317NUCA Bâtiment principal, vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20182800318NUCA Bâtiment principal, vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20182800323NUCA Grange, vue générale depuis le nord. IVR24_20182800324NUCA Ancienne remise, vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20182800325NUCA Ancienne remise et vestiges d'une dépendance, vue générale depuis le nord. IVR24_20182800326NUCA
  • Bigotière : ferme, actuellement maison
    Bigotière : ferme, actuellement maison Saint-Jean-Pierre-Fixte - La Bigotière - - en village - Cadastre : 1811 B 9, 10 2018 OB 259
    Historique :
    témoignent le volume général des deux bâtiments, ainsi que la charpente et les ouvertures en plein cintre du bâtiment secondaire. En 1811, la ferme appartient à M. Fergon-Desboulayer, notable de Nogent-le-Rotrou. Le propriétaire, Henri Chevée, soit également cultivateur à La Bigotière. Ce dernier est probablement le dernier
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    de part et d'autre d'une cour ouverte, au nord et au sud. Le bâtiment principal placé à l'est dispose ou écuries, un cellier, le logis et un toit à porcs. Les encadrements d'ouverture sont en pierre de l'épaisseur du mur du comble (boulins en pierre de taille calcaire). Le bâtiment secondaire comprend des . Deux écuries ou étables sont accessibles par deux portes jumelées en plein cintre. Le puits circulaire
    Illustration :
    Vue générale depuis le sud. IVR24_20182800224NUCA Bâtiment principal (ouest), vue générale depuis le sud-est. IVR24_20182800225NUCA Bâtiment principal (ouest), vue depuis le nord-est. IVR24_20182800226NUCA Bâtiment secondaire (est), vue générale depuis le nord-est. IVR24_20182800229NUCA
  • Bourg : fontaine Saint-Jean-Baptiste
    Bourg : fontaine Saint-Jean-Baptiste Saint-Jean-Pierre-Fixte - Bourg - - en village - Cadastre : 2018 B non cadastré
    Historique :
    le 23 juin récupérer l'eau miraculeuse. L'édicule, qui apparaît de manière stylisée sur le plan cadastral de 1811, a, selon le même auteur, été reconstruit vers 1839 pour un "industriel afin d'exploiter
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    une croix. Le toit à longs pans et à croupe ronde est couvert en tuile plate.
    Illustration :
    Vue générale depuis le sud. IVR24_20192800307NUCA
  • Ferme de Prainville : ferme, actuellement maison
    Ferme de Prainville : ferme, actuellement maison Saint-Jean-Pierre-Fixte - Ferme de Prainville - - en village - Cadastre : 1811 B 144 2018 OB 351
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    La ferme de Prainville se situe au sud de la commune, entre le manoir et le moulin éponymes. De plan en "O", elle dispose de cinq bâtiments répartis autour d'une cour ouverte : - Le bâtiment
    Illustration :
    Vue générale depuis le sud-est. IVR24_20182800284NUCA Bâtiment d'habitation, vue générale depuis le sud-est. IVR24_20182800285NUCA Remises tardivement transformées en écuries/étables, vue générale depuis le sud-ouest Grange, vue générale depuis le nord. IVR24_20182800289NUCA
  • Marchais : ferme puis alignement de maisons de journaliers
    Marchais : ferme puis alignement de maisons de journaliers Saint-Jean-Pierre-Fixte - La Bigotière - - en village - Cadastre : 1811 B 9, 10 2018 OB 259
    Historique :
    d'ouverture en pierre de taille calcaire, volume général). Comme le montre la superposition des cadastres de 1811 et de 2018, l'édifice a été agrandi en prolongement vers le nord et en retour d'équerre vers l'est héritier de Nogent-le-Rotrou, Joseph Rocton, l'autre à Denis Pinceloup, cultivateur. Les matrices du ) dans le premier cas et de l'extension en retour d'équerre (étable et logis ou fournil ?) dans le second
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Illustration :
    Superposition du cadastre de 2018 sur le cadastre de 1811. IVR24_20182800261NUDA Vue générale depuis le nord-ouest. IVR24_20182800263NUCA Vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20182800268NUCA Vue partielle depuis le sud-est. IVR24_20182800269NUCA
  • Bourg : mairie
    Bourg : mairie Saint-Jean-Pierre-Fixte - Bourg - en village - Cadastre : 2018 B 180
    Historique :
    La mairie a été construite en 1956. Avant cela, la salle du conseil municipal se trouvait dans le
    Canton :
    Nogent-le-Rotrou
    Description :
    enduit plein. Le toit à longs pans et à croupe est couvert en ardoise.
  • Maisons et fermes à Saint-Jean-Pierre-Fixte
    Maisons et fermes à Saint-Jean-Pierre-Fixte Saint-Jean-Pierre-Fixte
    Référence documentaire :
    CAILLY, Claude. L'industrie étaminière dans le Perche au XVIIIe siècle : Une activité proto
    Texte libre :
    Parmi les 37 édifices repérés (23 fermes, 14 maisons) sur le territoire de la commune de Saint-Jean question ci-contre). Deux hameaux regroupant maisons et fermes, Le Petit Châtillon et Les Poussineries , font l'objet d'un dossier d'ensemble. Repères historiques : Le bourg étant quasiment inexistant, les 17e siècle ou du 18e siècle. Elles étaient construites pour des journaliers, le plus souvent agricoles , mais également des ouvriers travaillant dans l'industrie étaminière de Nogent-le-Rotrou et des communal. La commune compte une petite quarantaine de lieux-dits dont le bourg, de petits hameaux, fermes abritant sous un même toit le logis et les dépendances. C’est le cas notamment aux Granges, aux Marchais, à ou moins ordonnée : 3 ont des bâtiments en vis-à-vis (qui se font face). C’est le cas à La Bigotière Maillardière), 6 ont des bâtiments en "U" (la Tertillère, le Charme, les Gouenneteries) et 1 des bâtiments en surélevées (sur cave) pour deux d'entre elles (Le Charme, Les Gouenneteries), parfois surmontées d’un comble
  • Présentation de la commune de Saint-Jean-Pierre-Fixte
    Présentation de la commune de Saint-Jean-Pierre-Fixte Saint-Jean-Pierre-Fixte
    Référence documentaire :
    CAILLY, Claude. L'industrie étaminière dans le Perche au XVIIIe siècle : Une activité proto SIGURET, Philippe. Introduction Historique. Les coutumes du Perche. Nogent-le-Rotrou et le Perche p. 14-15 Édifices religieux des cantons de Nogent-le-Rotrou et Authon-du-Perche. Bulletin de la Archives départementales d'Eure-et-Loir, B 2502. Foi et hommage au comté de Nogent pour le fief de , dressé par l'agent-voyer cantonal le 7 août 1852. Rouen. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Terrains à acquérir pour l'établissement de cette ligne. 1883.
    Annexe :
    8 pages A5) présente de manière succincte le patrimoine bâti communal.
    Texte libre :
    Historique Dès l'époque Néolithique, le territoire de Saint-Jean-Pierre-Fixte semble habité. En la D9 et la hameau de Montrousset comme l'indique le nom de "pierre levée" pour cette parcelle de -Jean) et Savigny (garde-champêtre de Nogent-le-Rotrou) ont, au début du 20e siècle, découvert un , vassale des seigneurs de Montdoucet, fait construire et habite le manoir du Grand Prainville dès la fin du 15e siècle. Bienfaiteurs de la paroisse, les seigneurs de Prainville étaient inhumés dans le chœur de seigneuries laïques ou ecclésiastiques de paroisses voisines : L'Aumônerie (abbaye des Clairets), Le Charme -Buthon). A la Révolution, la paroisse est rattachée à celle de Trizay, et le presbytère de Saint-Jean de la commune, avec la présence de fermes isolées assez importantes (La Haudonnière, La Joustière, Le Grand Châtillon, Le Guimpier). De petits hameaux regroupaient également des maisons construites et/ou fer reliant Nogent-le-Rotrou à Patay est inaugurée. Le trafic voyageurs cesse en 1945 ; 5 ans plus
1