Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Cours : ferme
    Cours : ferme Sublaines - Cours - en écart
    Historique :
    ancienne métairie a appartenu à la collégiale Saint-Martin de Tours. Une vaste grange au nord a été datée
    Référence documentaire :
    p. 215 MONTOUX, André. Vieux Logis de Touraine. Chambray-les-Tours : C.L.D., 1982.
    Description :
    Les bâtiments de la vaste ferme de Cours déterminent une cour fermée. Le pigeonnier porche de plan carré est construit en petit moellon enduit. Les arcs sont désormais murés ce qui a transformé l'espace règne un cordon en saillie (localement appelé "randière"). Les boulins se répartissent en 3 niveaux de
    Illustration :
    Détail du portail accolé au pigeonnier et au bâtiment d'exploitation sud : vue prise depuis les prise depuis les champs. IVR24_20103702463NUCA Vue d'ensemble prise à l'ouest, montrant les façades postérieures de la grange à porteau à gauche
  • Hommes : manoir, actuellement ferme
    Hommes : manoir, actuellement ferme Sublaines - Hommes - en écart
    Historique :
    époques. Le plus ancien est un logis-porche de la seconde moitié du 16e siècle. Les autres bâtiments grands hangars en tôle ont été construits à l’extérieur de la cour pour les besoins de l'exploitation.
    Référence documentaire :
    p. 213 MONTOUX, André. Vieux logis de Touraine. Cinquième série, 1982. Chambray-lès-Tours : C.L.D
    Description :
    couvert d’un toit en pavillon. Le niveau supérieur a été abaissé car les pilastres sont interrompus. Le y a été aménagée. Les façades est (sur cour) et ouest sont percées d’une grande arcade encadrée de tel. Cette grange possède une charpente à pannes ; les entraits reposent sur les murs gouttereaux édicule à auvent en moellons et pierres de taille servait à abriter les porcs.
  • Présentation de la commune de Sublaines
    Présentation de la commune de Sublaines Sublaines
    Référence documentaire :
    et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1880. CORDIER, Gérard, BRENOT, Philippe et RIQUET, Raymond, POULAIN, Thérèse. Les Tumulus hallstattiens CORDIER, Gérard. Les Mérovingiens de Sublaines (Indre-et-Loire). Complément à l'étude p. 109-113 TEXIER, M., CHAMBON, P., FRENEE, Éric. Les sépultures du Néolithique moyen de Sublaines .). Les cistes de Chamblandes et la place des coffres dans les pratiques funéraires du Néolithique moyen
    Texte libre :
    favorable et a évolué vers la fin des années 1950, modifiant le parcellaire et les zones boisées pour créer mérovingienne. Le plus célèbre est celui des Danges, au sud-est du territoire communal, où les fouilles deux tumulus hallstattiens, datés respectivement vers -800 et -500. Les travaux de l'autoroute A85 en
    Illustration :
    Sublaines, Les Danges : léger relief indiquant l'emplacement des tumulus arasés
  • Bourg : école
    Bourg : école Sublaines - Bourg - en village - Cadastre : 1994 D 65-66
    Historique :
    , architecte à Tours, en présente les devis et plans en septembre 1874. En 1875, la commune acquiert le terrain : un logement (maison à un étage carré), deux classes et deux cours. Les plans indiquent clairement
    Description :
    Le logis est construit en moellons enduits ; les encadrements des baies et les chaînages d'angles l'emplacement de l'escalier. Les deux salles de classe sont abritées dans un bâtiment en rez-de-chaussée adossé perpendiculairement au mur gouttereau est de la maison. On entre dans les classes en passant par la cour, celle des garçons au nord, celle des filles au sud. Les deux salles de classes sont prolongées chacune par un préau
  • Bourg : église paroissiale Saint-Martin
    Bourg : église paroissiale Saint-Martin Sublaines - Bourg - en village
    Historique :
    Le village de Sublaines appartenait au IXe siècle à la collégiale Saint-Martin de Tours ; cette , notamment dans la nef, dont la charpente a été refaite à cette époque. Cette charpente ainsi que les poteaux
    Description :
    châtaignier. Les entraits et les poinçons de la charpente sont visibles ; les entraits reposent au nord et au sud sur une sablière soutenue par quatre poteaux et non sur les murs gouttereaux. Le chœur comprend
1