Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 23 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin Sublaines - Bourg - en village
    Historique :
    historique le 8 juin 1892 ; elle est identifiée sous la référence PM37000796 dans la base de données Mobilier récente est présente dans le clocher. La chaire à prêcher est mentionnée dans l'inventaire de 1906 ainsi
    Référence documentaire :
    MOUSSE (chanoine). Le culte de Notre Dame en Touraine. Tours : Alfred Mame et fils, 1915.
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Martin
    Annexe :
    ; satin blanc ; orfrois dorés ; 2e moitié 19e siècle. Chasuble longue devant et plus courte dans le dos imitant le marbre rose. L = 252 ; la = 111 ; h = 90 (autel seul). Chœur. 8) Exposition ; bois peint avec est moisie. Décor brodé en blanc : feuilles de vigne et épis de blés. Sacristie. 14) Ornement blanc ) Ornement blanc ; soie ; 2e moitié 19e siècle (?) ; étole avec un galon et deux glands frangés ; bourse de
  • Statue : sainte Catherine
    Statue : sainte Catherine Sublaines - Bourg - en village
    Représentations :
    droite. La roue, instrument de son supplice est posée à ses pieds, côté droit. Remarquer le nœud de la
    Description :
    Sculpture en pierre recouverte d'un badigeon blanc.
    Dimension :
    Hauteur totale : 118 cm avec le socle ; hauteur du personnage : 92 cm.
  • Peinture monumentale
    Peinture monumentale Sublaines - Bourg - en village
    Historique :
    On ne connait rien de l'histoire de ces peintures. Les sondages réalisés en 1993 dans le chœur ont
    Représentations :
    livre ouvert, debout à côté d’une tour crénelée ; peut-être faut-il y voir sainte Barbe. Dans le blonds mi-longs, debout, les mains jointes en prière. Ce dernier tourne le dos au cavalier et semble en au-dessus d'une frise à losanges bruns sur fond blanc, séparés en son centre par une ligne ocre continue. Le décor initial et encore sous-jacent de l'abside consiste en un grand Christ en Majesté dans
    États conservations :
    des sondages dans le chœur.
  • Statue : saint Yves (?)
    Statue : saint Yves (?) Sublaines - Bourg - en village
    Représentations :
    Le saint est vêtu d'une tunique courte, plissée à partir de la taille et retenue par une ceinture nouée sur le ventre. Il porte une cape ouverte et est coiffé d'un bonnet carré à bords relevés laissant considéré comme saint Yves en raison de son bonnet carré, le fait que cette statue soit de même facture que
    Description :
    Statue en pierre calcaire recouverte d'un badigeon blanc figurant un homme debout, ayant perdu
  • Statue : saint Martin
    Statue : saint Martin Sublaines - Bourg - en village
    Description :
    Statue en bois recouverte d'un badigeon blanc.
  • Banc d’œuvre
    Banc d’œuvre Sublaines - Bourg - en village
    Description :
    Le banc d’œuvre est en partie démonté. Le dorsal comprend cinq panneaux à plis de serviette mais se prolongeait à l'origine. Les éléments qui constituent le côté gauche sont présents et consistent en quatre panneaux à plis de serviette et un retour bas à deux panneaux en plis de serviette. Le côté droit qui n'est
    États conservations :
    Il manque un ou plusieurs panneaux au dorsal. Les éléments qui forment le côté droit sont désolidarisés de l'assise et en très mauvais état : le panneau de gauche a glissé et la partie gauche de la frise sculptée est manquante. Le pied formant l'angle entre le dorsal et la partie droite manque sans doute depuis longtemps car le pied de l'assise a été modifié.
  • Statue : saint Yves
    Statue : saint Yves Sublaines - Bourg - en village
    Description :
    Statue en pierre calcaire recouverte d'un badigeon blanc. Quelques manques laissent deviner une
  • Statue : Vierge à l'Enfant
    Statue : Vierge à l'Enfant Sublaines - Bourg - en village
    Représentations :
    La Vierge couronnée tient l'Enfant assis dans le creux de son bras gauche. Ce dernier tient le globe dans la main gauche et tend sa main droite vers celle de sa mère, tout en la regardant ; le visage
    Description :
    traces de dorure sur la robe et le manteau de la Vierge.
  • Calice, patène
    Calice, patène Sublaines - Bourg - en village
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur Inscription sous le pied : "Louis Louvet 14 et 15 juin 1924". Inscription en référence à la date
    Historique :
    Le calice et la patène forment un ensemble et portent la date de l'ordination de Louis Louvet : 14
    Représentations :
    Le pied du calice est orné d'une guirlande de feuilles de lierre portant une croix pattée dans un cercle. Une guirlande de lierre est présente également sur le nœud et la fausse coupe. La patène est
  • Statue : saint évêque
    Statue : saint évêque Sublaines - Bourg - en village
    Description :
    Statue en bois recouverte d'un badigeon blanc qui imite la pierre. Traces de polychromie au revers
  • Présentation de la commune de Sublaines
    Présentation de la commune de Sublaines Sublaines
    Référence documentaire :
    FRENEE, E., IRRIBARIA, R. Aperçu des occupations domestiques et funéraires de Sublaines "Le Grand « Le Grand Ormeau » (Indre-et-Loire) : un exemple de coffrage mixte. In : MOINAT P., CHAMBON P. (dir BRABANT, Hyacinthe, CORDIER, Gérard, POULAIN, Thérèse, RIQUET, Raymond. Le Site archéologique du partie sur le cimetière mérovingien). Gallia,1972 et 1974.
    Texte libre :
    favorable et a évolué vers la fin des années 1950, modifiant le parcellaire et les zones boisées pour créer puits dans le bourg. L'habitat, d'abord concentré au bourg autour de l'église, s'est développé le long Guichardière) sont dispersées sur le plateau. II - Aspects historiques : La commune possède un riche passé archéologique. L'occupation humaine est attestée dès le Néolithique, à l'est du bourg actuel. Un dolmen se mérovingienne. Le plus célèbre est celui des Danges, au sud-est du territoire communal, où les fouilles entreprises entre 1962 et 1968 par l'archéologue Gérard Cordier ont révélé le riche mobilier que renfermaient et surtout un souterrain-refuge médiéval, creusé avant le XIe siècle. La forme Sublena apparaît au passe sous la barre des 200 habitants en 1968 avec 167 habitants. Le plus petit nombre d'habitants a été
    Illustration :
    Plan indiquant par une teinte rose le terrain à acquérir pour le transfert du cimetière de la commune de Sublaines, par A. Boucher géomètre-expert, le 19 décembre 1931. Echelle : 1/2500e Plan indiquant le terrain à acquérir pour le transfert du cimetière et définissant une zone Etablissement d'un cimetière : dessin des ouvrages. Par Vivini, ingénieur, le 10 août 1932
  • Fonts baptismaux
    Fonts baptismaux Sublaines - Bourg - en village
    Illustration :
    Vue d'ensemble sans le couvercle. IVR24_20103701943NUCA
  • Bourg : école
    Bourg : école Sublaines - Bourg - en village - Cadastre : 1994 D 65-66
    Historique :
    , architecte à Tours, en présente les devis et plans en septembre 1874. En 1875, la commune acquiert le terrain pour construire l'école (parcelle 669, section B). Le devis de Paul Raffet est approuvé par le préfet le 25 janvier 1876, complété par Raffet le 19 mars de la même année, et définitivement approuvé par le préfet le 23 juin 1876. La réception des travaux a lieu le 8 septembre 1878. L'école consiste en
    Description :
    Le logis est construit en moellons enduits ; les encadrements des baies et les chaînages d'angles sont harpés en pierre de taille. Le toit est à longs pans et pignons découverts. La maison comprend un
    Illustration :
    d'école. Visé par la préfecture d'Indre-et-Loire le 4 juin 1875. IVR24_20103702056NUCA architecte, le 1er septembre 1874. Echelle : 0,02 par mètre. IVR24_20103702057NUCA Projet d'école mixte, détail. Elévation de la maison de l'institutrice. Paul Raffet architecte, le Projet de maison d'école. Coupe transversale du logement. Paul Raffet architecte, le 1er septembre Projet d'école mixte. Elévation latérale. Paul Raffet architecte, le 1er septembre 1874. Echelle Projet de maison d'école. Coupe transversale de la classe. Paul Raffet architecte, le 1er septembre classes. Paul Raffet architecte, le 1er septembre 1874. IVR24_20103702062NUCA Raffet architecte, le 1er septembre 1874. echelle : 0,01 par mètre. IVR24_20103702063NUCA
  • Bourg : école, presbytère, mairie
    Bourg : école, presbytère, mairie Sublaines - Bourg - en village
    Historique :
    correspond à l'actuelle sacristie. En 1854, la commune signe le procès-verbal de réception définitive des d'élèves. Le plan initial a été modifié en 1853 avec la proposition de supprimer la cuisine (pièce est) et de transformer le pignon en appentis (salle de classe). Les fenêtres de l'étage devaient être mentionnent, en 1859, la construction d'une boulangerie au presbytère. En 1856, le curé occupe le logement commune décide de louer une maison dans le bourg pour y installer l'école avec deux salles de classe l'absence de logement, puisque le seul logement communal était occupé par le curé. Suite au déménagement de salle de classe. Une nouvelle école est construite en 1878 le long de la route de Loches (voir dossier
    Description :
    Maison construite en moellon enduit avec chaînage en pierre de taille harpé aux angles. Le logis prolonge le logis de chaque côté, à l'est et à l'ouest, dans l'alignement de celui-ci. Le logis est couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Le décor de la façade est constitué de deux cordons, l'un au-dessus
    Illustration :
    , agent-voyer le 5 juillet 1853. Ech. 0,01 pour 1. IVR24_20103702050NUCA . Guérin, architecte agent-voyer, le 8 novembre 1852. (Noter que ce plan indique également l'emplacement de . Guérin, architecte agent-voyer, le 8 novembre 1852 : détail de l'école, de la cour et du jardin Projet de maison d'école : plans, coupe, élévation par L. Guérin, architecte agent voyer ; le 14 cuisine et remplacement du pignon par un appentis sur la classe). L. Guérin, architecte agent voyer, le 8 Projet de maison d'école, détail : coupe sur le logis par L. Guérin, architecte agent voyer ; le 14
  • Cours : ferme
    Cours : ferme Sublaines - Cours - en écart
    Historique :
    par analyse dendrochronologique du 3e quart du 15e siècle (voir dossier Grange IA37005240). Le
    Description :
    Les bâtiments de la vaste ferme de Cours déterminent une cour fermée. Le pigeonnier porche de plan hauteur inégale séparés par deux cordons. Le premier niveau comporte 7 rangées de boulins, le deuxième 6 et le dernier 5, soit au total environ 680 boulins. Le pigeonnier est couvert d'un toit en pavillon
    Illustration :
    Vue d'ensemble prise depuis la cour avec la grange à porteau à droite, le pigeonnier et un bâtiment Vue d'ensemble prise depuis la cour, à l'est, avec le pigeonnier et la grange à porteau Vue d'ensemble prise depuis le nord de la cour, au nord, avec la face nord du pigeonnier et, à Façade sud du pigeonnier et portail accolé, avec à droite le bâtiment d'exploitation sud : vue , la grange accolée au centre et le pigeonnier à droite. IVR24_20103702464NUCA Vue d'ensemble prise depuis la cour, au nord, avec à droite le pignon de l'ancien logis désaffecté
  • Bourg : église paroissiale Saint-Martin
    Bourg : église paroissiale Saint-Martin Sublaines - Bourg - en village
    Historique :
    Le village de Sublaines appartenait au IXe siècle à la collégiale Saint-Martin de Tours ; cette possession fut confirmée par l'archevêque Gilbert en 1119 puis par le pape Alexandre III en 1177. L'église a lattis a été mise en place, remplacée en 1980 par le lambris de couvrement actuel, en lattis de châtaignier. Dans le clocher, un nouveau beffroi a été installé en 2009.
    Description :
    L'église, de plan allongé, comprend une nef à vaisseau unique construite en moellons ; le clocher et le chœur sont en pierre de taille. La façade ouest, très sobre, est simplement percée d'une porte en plein cintre (refaite) surmontée d'une accolade dont le fleuron a disparu, et d'une baie en plein , soutenant le clocher. La nef n'est pas voûtée mais couverte par une fausse voûte en berceau en lattis de sud sur une sablière soutenue par quatre poteaux et non sur les murs gouttereaux. Le chœur comprend plein cintre, et qui est voûtée en cul de four. Le chevet possède une corniche à modillons ornés de têtes de personnages. Le clocher carré, dépourvu de flèche, est couvert par un court toit pyramidal en
    Illustration :
    Vue intérieure de la nef depuis le choeur, vers l'ouest. IVR24_20103701941NUCA
  • Contenquière : ferme
    Contenquière : ferme Sublaines - La Contenquière - en village
    Historique :
    Ferme construite dans la seconde moitié du 19e siècle. La grange porte la date 1864 sur le mur
    Description :
    s’appuyer un toit à porcs en basse goutte. La partie sud de la grange est aménagée en hangar. Le logis est
  • Cours : grange
    Cours : grange Sublaines - Cours - en écart
    Description :
    l’entrait, lui-même soutenant les sablières en about ; un poinçon montant de l’entrait qui reçoit le sous -faîtage et porte le faîtage ; deux arbalétriers montant à la tête du poinçon et qui reçoivent un cours de le faîtage et le sous-faîtage ainsi qu’entre poteaux et sablières.
    Illustration :
    Intérieur de la grange à porteau, vue d'ensemble vers le sud. IVR24_20103702479NUCA
  • Sublaines : Maisons, fermes
    Sublaines : Maisons, fermes Sublaines
    Historique :
    Sur les 19 maisons repérées dans le bourg de Sublaines, 15 occupent un emplacement déjà bâti au moment où fut levé le premier plan cadastral de la commune. Seules six d'entre elles ont pu être
    Description :
    carré. Les matériaux employés pour le gros œuvre sont systématiquement le moellon calcaire recouvert
  • Barrières : ferme
    Barrières : ferme Sublaines - Les Barrières - en village
    Historique :
    à la sortie du bourg au lieu-dit « La Contenquière ». Le logis semble légèrement postérieur, ou a
    Description :
    permettant le stockage. On y accède par deux lucarnes pendantes à fronton triangulaire en pierre de taille ; les encadrements des baies sont harpés en pierre de taille. Le toit à longs pans est couvert en toit à longs pans en tuile plate ; le porteau, à deux pans et une croupe est couvert en ardoise