Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Port dit port de Saint-Cyr
    Port dit port de Saint-Cyr Tours - la Péraudière - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    le bac reliant Saint-Cyr et la Riche accostait vis à vis du bourg de Saint-Cyr en l'an 12 et en 1848 Saint-Martin et les religieux de la Clarté-Dieu (commune de Saint-Paterne Racan). On ne sait rien des construite en face de Saint-Cyr "pour la facilité du commerce" : l'ouvrage est dégradé et doit être réparé . Un passage sur la Loire est mentionné à Saint-Cyr depuis le début du XVIe siècle. Il appartenait (carte de Coumes). En 1789, suite à la chute de quatre arches du pont de Tours, un pont flottant a été épreuve et permettait de faire passer dix à douze voitures à la fois avec les chevaux. La traversée
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    Le port de Saint-Cyr est établi sur la rive droite, vis à vis du bourg de Saint-Cyr. Une seule cale
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Localisation :
    Tours - la Péraudière - en ville
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Tours avec localisation des ports sur un fond de plan de 1880 Carte du tracé de la Loire de Briare à Nantes (étude relative à l'amélioration de la Loire), 1835 Extrait de la carte de Coumes (1848) complétée en 1858 par l'ingénieur Collin. Détail sur Saint-Cyr
  • Port dit port du canal de jonction Cher Loire
    Port dit port du canal de jonction Cher Loire Tours - quai de la Loire - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    Le canal de jonction du Cher à la Loire (2,4 kilomètres) est creusé entre 1824 et 1828. Au moment de son ouverture à la navigation, le canal est équipé de deux écluses (une à chaque bout) et d'une gare d'eau située à son extrémité nord, tout près de la Loire. Pour passer du canal au fleuve (et inversement), les bateaux empruntaient une ouverture large de 5,20 m (c'est la largeur d'une écluse du canal ) pratiquée dans la levée sud de la Loire et surmontée d'un pont. En 1828, il n'y a pas d'aménagement particulier du côté de la Loire. Seule une ancienne petite cale abreuvoir simple orientée vers l'aval est de la rive de la Loire située en amont du canal est réservée pour l'amarrage des bateaux à du canal. Le passage entre la Loire et la gare d'eau est équipé d'encoches verticales destinées à recevoir des batardeaux, ce qui permettait d'isoler le canal de la Loire en cas de crues ou de réparations dans la gare. La gare d'eau du canal se présentait sous la forme d'un bassin de forme triangulaire
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Ouvrage non recensé par la Diren. Ouvrage situé sur deux communes : Tours et Saint-Pierre-des
    Typologies :
    port d'entrée de canal : port aménagé à la jonction du fleuve et d'un canal. Le passage de l'un à
    Localisation :
    Tours - quai de la Loire - en ville
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Tours avec localisation des ports sur un fond de plan de 1880 Extrait du plan de la levée de Montlouis avec mention des rampes, par Marie, 28 juillet 1787 . Emplacement de la future entrée du canal de jonction Cher Loire (1824-1828). (archives nationales, F 14 1202 Plan général de la ville de Tours dressé par Jacquemin Bellisle en 1818, détail sur l'emplacement où sera établie la gare du canal de jonction Cher Loire en 1824-1828. (archives départementales Projet d'un pont à établir sur la passe entre la Loire et la gare du canal de jonction, vers 1826 Projet d'un pont à établir sur la passe entre la Loire et la gare du canal de jonction, vers 1826 Extrait du cadastre napoléonien, entre 1835 et 1840, détail figurant la gare du canal de jonction Extrait du cadastre napoléonien, entre 1835 et 1840, détail figurant la gare du canal de jonction Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), années 1840
  • Port dit port de Portillon
    Port dit port de Portillon Tours - Portillon - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    , lors du projet d'améliorer la navigation sur la Loire au moyen de digues et d'épis, entre Tours et pouvant accueillir que deux bateaux à la fois et que l'on déplore que des bateaux chargés attendent souvent longtemps pour déposer leurs marchandises. A la demande des propriétaires des usines implantées à 0,25 m pm et qu'ils soient pavés sur toute leur surface. Des travaux sont réalisés : la carte de Coumes port de Portillon est cité sur la liste des ports de Loire de 1857. En 1863, les industriels exposent que le port de Portillon s'est en partie ensablé suite à la construction d'une digue submersible établie du côté de la rive gauche pour maintenir le chenal contre le quai de Tours (la digue relie l'île Aucard à la 4e pile de droite du pont de pierre). Le port de Portillon qui présentait un très bon
    Hydrographies :
    la Loire
    Description :
    cale de la Brétèche.
    Typologies :
    port de levée : port situé au pied du perré de la levée
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Tours avec localisation des ports sur un fond de plan de 1880 Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire, Service spécial de la Loire, milieu XIXe Projet de réfection de la rampe amont du port de Portillon, 1873. (archives départementales d'Indre
  • Port dit port de Tours
    Port dit port de Tours Tours - place Anatole France - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique régionale Les aménagements portuaires de la Loire
    Historique :
    La fin du XVIIIe siècle voit à Tours la réalisation de travaux importants aux abords du fleuve : construction d'un nouveau pont sur la Loire (1765-1778), percement de l'actuelle rue Nationale (perpendiculaire séparées par la culée gauche de l'ouvrage d'art. Les plans de cette période montrent que chaque partie du Tours ne subit pas de modification notable durant la première moitié du XIXe siècle. La partie située en plus incommode à la fois. Les cales trop peu spacieuses sont encombrées de dépôts permanents qui donnent au port un aspect hideux, indigne de la belle ville dont il forme l'abord ». Il précise qu'un , l'ingénieur Jégou réaffirme que le port de Tours est dans un très mauvais état. Il déplore que la ville ne souhaite pas contribuer à la dépense qui aurait permis de l'agrandir et de l'embellir. Un nouveau projet léger élevée constamment de 1,50 m au-dessus de l'étiage"). « L'inclinaison du port sera de 15%, la même que celle du port de Nantes, celle que proposent aujourd'hui tous les ingénieurs de la Loire ». Cette
    Hydrographies :
    la Loire
    Observation :
    Numéro de l'ouvrage dans la base Diren : 37261-12.
    Référence documentaire :
    (G) (architecte de la ville de Tours). (archives municipales de Tours, 1 O 114). (cf. illustration n (G) (architecte de la ville de Tours). (archives municipales de Tours, 1 O 114). (cf. illustration n
    Description :
    long (entre l'université François Rabelais et la Bibliothèque municipale de Tours). Il est constitué
    Illustration :
    La traversée de la Loire à Tours avec localisation des ports sur un fond de plan de 1880 Plan de la ville de Tours, entre 1765 et 1785 (présence des deux ponts). (bibiothèque municipale de Plan du cours de la Loire à Tours, destiné à faire connaître le système d'après lequel la Plan du cours de la Loire aux abords du pont de Tours indiquant l'état de la navigation dans cette Atlas de la Loire depuis son embouchure à la mer jusqu'au canal d'Orléans à Combleux, 1843 par Guérin architecte de la ville. IVR24_20123701145NUCA Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), détail sur le novembre 1848, architecte de la ville de Tours Guérin.. (archives municipales de Tours, 1 O 114 La ville de Tours vue depuis la rive droite, lithographie de Tirpenne non datée, entre 1847 Plan de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire (Service spécial de la Loire), détail sur le
1