Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Rue Nationale
    Rue Nationale Tours - Quartier sinistré nord - 15 à 49, 26 à 64, 71 rue Nationale - en ville - Cadastre : 2010 DW 5 2010 DY 151 à 158, 168, 169, 175 à 179, 192 à 197, 277 2010 DZ 84 à 92, 101 à 107, 179 à 189
    Historique :
    Édifiée sur le tracé de la route d'Espagne, la rue Nationale résulte des travaux lancés au 18e cette artère principale. Le caractère prioritaire de la reconstruction de la rue Nationale est reconnu par les plus hautes instances ministérielles qui en confient le plan d'aménagement à l'architecte à la silhouette des immeubles anciens conservés dans le tiers sud de la rue. C'est finalement l'architecte Pierre Patout, chargé en 1946 par le ministère de la Reconstruction de diriger les opérations de toitures d'ardoise et des façades de pierre blanche rappelant le tuffeau des maisons anciennes. Les
    Référence documentaire :
    Calque : plan dressé le 27 avril 1953. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours / Luc Véga-Roche, Bâtir, juillet 1959, n°86, p. 22 Le problème de la rue Nationale / Paul Métadier, Tours : Arrault et Cie, 1942, p. 29. Impr Le deuxième sinistre de la rue Nationale : sa reconstruction / Paul Métadier, Tours : Arrault et Calque : plan dressé le 10 octobre 1951. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Calque : plan dressé le 9 octobre 1947. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de p. 29 La rue Nationale à Tours / Auteur inconnu. [1942]. 1 impr. photoméc. n. et b. Extr. de : "Le inconnu. [1943]. 1 impr. photoméc. n. et b. Extr. de : "Le deuxième sinistre de la rue Nationale : sa solution proposée par le conseil municipal. La Dépêche, 9 octobre 1941. Le plan de reconstruction de la rue Nationale. La Dépêche, 17 août 1942.
    Description :
    croupes couverts d'ardoise et hérissés de souches de cheminées en brique. Le Crédit Lyonnais suit une mitoyens que le balcon de leur premier étage carré sur la rue Nationale forme saillie. Deux d'entre eux se
    Texte libre :
    Pour l'architecte Camille Lefèvre auquel est confié le plan d'aménagement de la rue Nationale fin personnalités influentes de Tours qui prônent le maintien à sa largeur d'avant-guerre. Après plusieurs mois l'issue de longues discussions avec le ministère des Travaux publics, la largeur de la rue Nationale est finalement fixée à 23 mètres à la fin de l'année 1941. Sur la base d'une proposition de Lefèvre en 1942, le constructions précédentes. De nouvelles destructions touchant la ville de Tours en 1943 et 1944, le plan . En 1946, le ministère de la Reconstruction charge l'architecte Pierre Patout de diriger les monumentale, celui-ci intègre à sa réflexion le problème de la déclivité de la rue Nationale, évaluée à sept rappelant le tuffeau des maisons anciennes. En 1948 toutefois, Patout doit reprendre son étude pour le haut de la rue Nationale, le service des Monuments historiques lui demandant de dégager l'église Saint -Julien de toute construction. Le second modificatif du plan d'aménagement et de reconstruction entérine
    Illustration :
    Vue générale des îlots G, H et I depuis le carrefour des rues Nationale et Colbert, [1959
  • Boulevard de Lattre-de-Tassigny
    Boulevard de Lattre-de-Tassigny Tours - Quartier du Sanitas - boulevard de Lattre-de-Tassigny - en ville
    Historique :
    d'Aménagement, d'Extension et d'Embellissement (PAEE) en 1933 par Donat-Alfred Agache. Repris dans le Plan de partir de juillet 1954 par Jacques Henri-Labourdette. Au fil des projets, les plans évoluèrent, le déménagement de la gare fut annulé et la nouvelle voie nord-sud imaginée pour desservir le nouveau secteur
    Description :
    Le boulevard de Lattre-de-Tassigny, prolongé par la rue Blaise-Pascal au nord et flanqué de l'allée de Montrésor, est le principal axe nord-sud du secteur urbain du Sanitas. Parallèle à l'avenue desservir le Sanitas. Enfin, elle est bordée de bâtiments en R+10 et R+15 (respectivement dix et quinze
    Texte libre :
    Le projet d'avant-guerre Le principe d'une voie nouvelle à grand gabarit reliant le boulevard emprises ferroviaires, vit le jour dès le Plan d'Aménagement, d'Extension et d'Embellissement (PAEE) de 1933. Donat-Alfred Agache, son auteur, y prévoyait l'élargissement de la rue de Nantes entre le -Orléans. Ce nouvel axe, de même largeur que l'avenue de Grammont, formait avec elle un angle de 15°. Le d'aménagement ne fut entrepris, le rectificatif du PAEE de 1938 abandonnant même le principe de la réaffectation de ce secteur de la ville. Les projets d'après-guerre Le plan de Jean Dorian, présenté en 1946 après la nouvelle gare, à travers le quartier neuf. Prévue quelques dizaines de mètres plus à l'est que dans le PAEE, l'avenue monumentale conservait le même angle de 15° avec l'avenue de Grammont. Elle -Labourdette reprit, avec la collaboration de Jean Dorian, les principes développés dans le plan de parallèle à l'avenue de Grammont, sur le tracé prévu par Dorian dans ses esquisses de 1949. Les premiers
    Illustration :
    Vue de l'ancienne promenade plantée depuis le Palais des Sports. IVR24_20103701522NUC1A
  • Entrée de ville monumentale
    Entrée de ville monumentale Tours - Quartier sinistré nord - place Anatole-France rue Nationale rue du Commerce rue Colbert - en ville - Cadastre : 2010 CD 2 2010 DY 197, 198, 200 à 204, 222 à 225, 228 à 239, 300 2010 DZ 8 à 29, 78 à 84, 357, 358
    Historique :
    ensemble architectural prolongé le long de la rue Nationale par une longue enfilade de façades ordonnancées les plans de reconstruction et d'aménagement successifs produits entre 1942 et 1950. Le premier transversales partant de la place de tête de pont, ainsi qu'un front bâti de style néoclassique. Le successeur de Lefèvre, Jean Dorian, reprend l'idée dans les grandes lignes en 1946. Dans le même temps
    Référence documentaire :
    Calque : plan dressé le 5 novembre 1947. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Calque : plan dressé le 10 septembre 1947. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales Calque : plan dressé le 10 novembre 1947. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Calque : plan dressé le 22 février 1951. Par Patout, Pierre (architecte) ; Chaume, Robert Calque : plan dressé le 8 septembre 1950. Par Patout, Pierre (architecte) ; Chaume, Robert photographie accompagnant le programme d'aménagement. Photogr. pos. n. et b. : élévation Calque : plan dressé le 30 juin 1948. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Calque : plan dressé le 9 février 1950. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de 318. Tours. Le square de la place du Musée / Auteur inconnu. [1er quart 20e siècle]. 1 impr [Vue de l'entrée nord depuis le pont Wilson] / Robert Arsicaud. [1959]. 1 photogr. pos. : n. et b
    Description :
    visibles depuis le débouché du pont.
    Texte libre :
    vaste place aux terrasses plantées. Encadrant le haut de la rue Nationale, deux bâtiments identiques plan de reconstruction du quartier sinistré. Le premier projet établi par l'architecte Camille Lefèvre néoclassique sur le pourtour de la place, qui reprend les anciens gabarits des édifices détruits. Les nouvelles vagues de bombardements qui frappent la ville en 1943 et 1944, comme le sinistre du quartier de la Dorian conçoit un premier modificatif en 1946 qui affirme davantage le tracé en "patte d'oie" esquissé . Le lancement du second modificatif du plan de reconstruction au début de l'année 1950 se traduit par également repoussée vers le cœur de ville, au-delà de l'axe est-ouest formé par les rues Colbert et du extrémités de la place et placés de part et d'autre de la tête de pont. En juillet 1950, le ministère de la quelques transformations, telles que le réaménagement des espaces paysagers et la disparition des deux
    Illustration :
    Plan masse de l'entrée nord, P. Patout arch., publié dans La Nouvelle République le 28 décembre Vue de la place Anatole-France depuis le square Rabelais, [1er quart 20e siècle]. (archives Vue de l'entrée nord depuis le pont Wilson, [1960]. (archives départementales d'Indre-et-Loire Vue de l'entrée nord depuis le pont Wilson, août 1965. (ministère de l'écologie, du développement
1