Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Chambre des notaires d'Indre-et-Loire et Institut des métiers du notariat (32 rue Richelieu)
    Chambre des notaires d'Indre-et-Loire et Institut des métiers du notariat (32 rue Richelieu) Tours - Quartier sinistré nord - 32 rue Richelieu - en ville - Cadastre : 2010 DZ 246
    Historique :
    d'Indre-et-Loire n'est pas directement touchée par le sinistre du quartier nord en juin 1940. Elle doit Bureau de bienfaisance, englobée dans le remembrement de l'îlot U. Suivant les plans dressés par
    Référence documentaire :
    Façades agréables dans le nouveau Tours. La Nouvelle République, 28 décembre 1955. p. 1342 Le patrimoine des communes d'Indre-et-Loire. Tome II. Paris : Flohic éditions, 2001.
    Description :
    souligne le décrochement entre bâti ancien et bâti reconstruit. Adoptant un plan rectangulaire régulier cheminées en béton. Une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons constituent le gros-œuvre. La éclairé par trois lucarnes à fronton-pignon. Un revêtement de granito différencie le niveau de
    Annexe :
    Extrait de l'article Façades agréables dans le nouveau Tours. La Nouvelle République, 28 décembre , nécessaires à ce trait d'union entre le Tours ancien et le Tours moderne."
  • Chambre des métiers d'Indre-et-Loire, actuellement Centre de soins spécialisés pour toxicomanes Port-Bretagne (26 rue Richelieu)
    Chambre des métiers d'Indre-et-Loire, actuellement Centre de soins spécialisés pour toxicomanes Port-Bretagne (26 rue Richelieu) Tours - Quartier sinistré nord - 26 rue Richelieu - en ville - Cadastre : 2010 DZ 230
    Historique :
    Instituée par décret le 5 octobre 1931, la Chambre des métiers d'Indre-et-Loire occupait depuis l'établissement. Le plan de remembrement de 1948 attribue à celui-ci une parcelle de l'îlot T, à l'angle de la rue Jacques Boille, qui signe en octobre 1950 les plans annexés au permis de construire. Débuté fin 1951, le chantier est marqué par la visite de Jean-Paul Chapel, préfet d'Indre-et-Loire, venu le 4 février 1952 le Centre de soins spécialisés aux toxicomanes (CSST) Port-Bretagne.
    Référence documentaire :
    Tirage : plan dressé le 14 octobre 1950. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 14 octobre 1950. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 14 octobre 1950. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tirage : plan dressé le 14 octobre 1950. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de
    Description :
    moellons constituent le gros-œuvre. L'édifice comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée, deux étages encadrements verticaux en pierre qui regroupent les baies des deux étages-carrés. Le niveau de soubassement protégées par un barreaudage métallique horizontal. Le premier étage dispose de fenêtres à demi-vantaux croupe. Le toit polygonal, qui accuse une plus forte pente que celui des immeubles mitoyens, est couvert d'ardoise. L'entrée de l'édifice rue Richelieu bénéficie d'un traitement particulier, qui rompt avec le
1