Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 35 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : maison (14 rue de la République)
    Bourg : maison (14 rue de la République) Vernou-sur-Brenne - 14 rue de la République - en ville - Cadastre : 1817 F 172 2009 AM 215
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    s'échelonne de 1837 à 1888. Il semble qu'elle compte parmi les plus anciennes maisons construites à cet emplacement, car elle figure sur un plan d'alignement daté de 1838. Les dépendances (hangar et écurie) datent de 1887 et sont l'oeuvre de l'architecte Paul Raffet. L'ancien vivier du château existe toujours dans la propriété.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    en pierre de taille. La maison est couverte d'un toit à longs pans et croupes couvert d'ardoise , construites en moellon enduit, utilisent la brique, la pierre de taille et la tuile mécanique comme éléments Il s'agit d'une maison en pierre de taille, élevée d'un étage carré, comprenant deux travées sur rue et trois sur cour. La séparation entre le rez-de-chaussée et l'étage est soulignée par un cordon . L'étage de comble est éclairé par trois lucarnes hautes à deux pans. Une porte sur la rue permet de décoratifs : encadrement des ouvertures, cordons, crête de faîtage, rebords de la toiture. pénétrer dans la propriété close d'un mur. Un portail permet d'accéder aux dépendances. Celles-ci
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Vernou-sur-Brenne - 14 rue de la République - en ville - Cadastre : 1817 F 172 2009 AM 215
    Titre courant :
    Bourg : maison (14 rue de la République)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Porte d'entrée de la propriété. IVR24_20103700460NUC2A
  • Cousse : école (1 rue de La Touche)
    Cousse : école (1 rue de La Touche) Vernou-sur-Brenne - Cousse - 1 rue de la Touche - en écart - Cadastre : 2009 B 353
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Suite à une pétition signée par les habitants des hameaux de la vallée de Cousse, Le Cassereau, La Touche, Les Mortiers, Les Closeaux, Le Rocheron, Le Vilmier et La Joubardière, le Conseil municipal de Vernou accepte, en mai 1880, de louer une maison afin d'y faire la classe. En 1882, cette maison étant 1950. Les préaux et les logements de fonction ont été transformés en salle de classe dans la seconde trop petite, Paul Raffet, architecte à Tours, se voit confier la construction d'une école double (filles et garçons), ainsi que les logements de l'instituteur et de l'institutrice. Les travaux de toitures ne soient emportées par le vent. Le conseil municipal décide la création d'une cantine scolaire en
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 270. Mairies et écoles : école de la vallée de L'école de filles. Carte postale. (collection communale, Mairie de Vernou-sur-Brenne).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    alternant brique et pierre de taille, servait de logements à l'instituteur et l'institutrice. Ce bâtiment filles (à droite), également construites en moellon enduit avec chaînes d'angles en pierre de taille et Le bâtiment central de plan presque carré, construit en moellon enduit avec chaîne d'angle est couvert d'un toit à longs pans et croupes en ardoise. Un préau se trouve de part et d'autre du bâtiment central. A l'extrémité des préaux, se trouvent les salles de classe des garçons (à gauche) et des brique. Les préaux et les salles de classe sont couverts de toits à longs pans.
    Localisation :
    Vernou-sur-Brenne - Cousse - 1 rue de la Touche - en écart - Cadastre : 2009 B 353
    Titre courant :
    Cousse : école (1 rue de La Touche)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet (initial) de construction de l'école double de la vallée de Cousse, Raffet, 1882. Élévation de la façade sud donnant sur les cours. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 270 Projet (modifié) de construction de l'école double de la vallée de Cousse, Raffet, 1884. Élévation de la façade Sud donnant sur les cours. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 270 Carte postale, début 20e siècle. Vue du bâtiment servant de logement aux instituteurs et de la cour et du préau des filles. (Collection communale, Mairie de Vernou-sur-Brenne
  • Présentation de la commune de Vernou-sur-Brenne
    Présentation de la commune de Vernou-sur-Brenne Vernou-sur-Brenne
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Référence documentaire :
    (Vernou-sur-Brenne, Indre-et-Loire). Revue archéologique du Centre de la France, tome 56, 2017. PROVOST, Michel. Carte Archéologique de la Gaule, l'Indre-et-Loire. Paris : Académie des VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P2 270. Plan cadastral dit cadastre napoléonien de COUDERC, Jean-Mary, AUDIN, Pierre, HUBERT, Martine. Dictionnaire des communes de Touraine. Chambray GORRY, Jean-Michel. Paroisses et communes de France, Dictionnaire d'histoire administrative et
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Vernou-sur-Brenne
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Texte libre :
    d'altitude, sont taillés dans du tuffeau jaune du Turonien supérieur. Au pied de ces coteaux, de la craie , la commune de Vernou-sur-Brenne compte 2 781 habitants (données INSEE de 2007) et couvre une superficie de 25,91 km², soit une densité de 107 hab/km². La commune de Vernou occupe les derniers kilomètres de la vallée de la Brenne à l'orientation générale nord-est/sud-ouest. Elle est bornée au sud par la Loire, et également traversée par la Brenne, qui coule du nord vers le sud, et la Cisse, de l'est . La partie sud du territoire communal est occupée par les varennes de la Loire et de la Cisse, qui s'étendent sur environ 2 km de largeur et se prolongent à l'intérieur de la vallée de la Brenne, sur un blanche micacée du Turonien moyen est présente. La majeure partie de la commune est constituée de plateaux caillouteux et occupe aujourd'hui 20% de la superficie communale. Les axes routiers principaux sont la route TGV Tours-Vendôme-Paris Montparnasse. Aspects historiques La présence de nombreux sites
    Illustration :
    Carte postale, début du 20e siècle. Vue de la vallée de la Brenne. Au premier plan, l'ancienne Carte postale, début du 20e siècle. Vue de la mairie et de l'actuelle rue Anatole France. (Archives Vue du bourg, depuis le coteau de La Poultière. IVR24_20103702142NUC2A Caves troglodytiques, ruelle de la rue Neuve. IVR24_20103702145NUC2A Vue de la levée de la Loire, 15-17 route de la Frillière. IVR24_20103702138NUC2A Paysage viticole de la vallée de Cousse. IVR24_20163702544NUCA Vue de la vallée de Vaugondy depuis la voie communale 327 de la rue Baffert à Vaugondy Croix, rue du Coteau de La Poultière. IVR24_20163702290NUCA Plan du bourg de Vernou, réalisé à partir d'un extrait du plan cadastral de 2009 ligne de chemin de fer et le pont de Cosson. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 270
  • Bourg : maison (41 rue du Coteau-de-la-Poultière)
    Bourg : maison (41 rue du Coteau-de-la-Poultière) Vernou-sur-Brenne - 41 rue du Coteau-de-la-Poultière - en ville - Cadastre : 1817 G 330 2009 AD 439
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Cette maison est présente sur le cadastre de 1817, la façade a dû être remaniée au 19e siècle
    Référence documentaire :
    VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    C'est une maison en pierre de taille à un étage carré et étage de comble, décorée d'un cordon et d'une corniche. L'étage de comble est éclairé par une lucarne à fronton cintré. La façade sur la rue ne possède pas de porte, l'entrée se faisant du côté opposé en passant par la cour. Les dépendances sont en dans le coteau, à l'est de la cour. moellon enduit et brique, avec lambrequins de toit en bois. On trouve des caves troglodytiques creusées
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Vernou-sur-Brenne - 41 rue du Coteau-de-la-Poultière - en ville - Cadastre : 1817 G 330 2009 AD
    Titre courant :
    Bourg : maison (41 rue du Coteau-de-la-Poultière)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Domaine de la Touche" (74 route de Château-Renault) Vernou-sur-Brenne - 74 route de Château-Renault - en ville - Cadastre : 1817 F 369 2009 AN 63
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Ancienne closerie de la Touche également appelée Les Cadortyères. La maison actuelle date de 1719 . Les maisons situées au numéros 70 et 72 de la route de Château-Renault sont dites "les pavillons de la
    Référence documentaire :
    VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Description :
    corniche en pierre de taille. Le comble est éclairé par trois lucarnes, dont deux à fronton cintré. La taille. Il existe un accès côté cour, et un côté jardin. La façade sud est ornée d'un cordon et d'une troglodytiques creusées dans le coteau à l'ouest de la cour. Il s'agit d'une maison à pignon sur rue en moellon enduit, avec chaînes d'angles en pierre de lucarne centrale possède un fronton triangulaire portant la date "1719". On trouve des caves
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Vernou-sur-Brenne - 74 route de Château-Renault - en ville - Cadastre : 1817 F 369 2009 AN 63
    Titre courant :
    Bourg : maison dite "Domaine de la Touche" (74 route de Château-Renault)
    Dates :
    1719 porte la date
    Appellations :
    Domaine de la Touche
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "La Brifauderie" (18 rue Neuve) Vernou-sur-Brenne - 18 rue Neuve - en ville - Cadastre : 1817 G 493, 496 2009 AM 41
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Cet ancien domaine faisait partie du fief de Quincampoix. Le nom proviendrait d'un sieur Briffault . Cette construction a été augmentée en 1876. Elle est aujourd'hui occupée par une maison de retraite de la congrégation des Dominicaines du Rosaire. Dans la cour, une ancienne dépendance en moellon enduit et brique recouverte de tuile plate date probablement du 18e siècle.
    Référence documentaire :
    JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    construite en pierre de taille. La pierre de taille a également été utilisée pour les chaînes d'angles, le Maison comprenant un étage carré en moellon enduit, à l'exception de la façade ouest sur le jardin cordon et la corniche.
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Bourg : maison dite "La Brifauderie" (18 rue Neuve)
    Appellations :
    la Brifauderie
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la façade ouest et extension 20e siècle. IVR24_20103700494NUC2A Vue de l'ancienne dépendance. IVR24_20103700495NUC2A
  • Étoile : château dit de l’Étoile
    Étoile : château dit de l’Étoile Vernou-sur-Brenne - L'Étoile - chemin du Clos à l'Étoile - en ville - Cadastre : 1817 G 3446 2009 AL 209
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Ce domaine de l’Étoile faisait partie du fief d'Argouges à Noizay. La partie sud du logis servi pour la construction de la cathédrale de Tours, les pierres étant acheminées par la Cisse , construite à la fin du 17e siècle, a été profondément remaniée par l'augmentation d'un étage et l'ajout d'une aile en retour d'équerre à l'ouest à la fin du 19e siècle. Des pierres extraites du coteau auraient (partiellement canalisée) située en contrebas, puis par la Loire.
    Référence documentaire :
    DUBREUIL-CHAMBARDEL, Louis. Les cadrans solaires tourangeaux. Mémoire de la Société Archéologique VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : Joseph Floch, 1977 (réédition). de Touraine, 1922, t. 51, p. 45. JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Représentations :
    Les consoles des balcons sont ornées de fruits sculptés.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    nombreux éléments de décor à base d'étoiles (à cinq et six branches) sont également présents. Sur la propriété, la présence de cavités troglodytiques dont certaines aménagées en habitation (maison du closier L'ensemble est composé de deux corps de logis en équerre, reliés par une tourelle située à l'angle lanternon. La partie nord est adossée au coteau. La façade sud est percée d'une fenêtre thermale en demi -cercle divisée par deux meneaux au rez-de-chaussée. Au premier étage, une fenêtre à meneau et croisillon et deux fenêtres possédant un balcon sont encadrées de pilastres à disque en miroir à chapiteau l’Étoile ?) sont présentes en fer forgé sur deux cheminées et en pierre sculptée sur une lucarne. De ), pigeonnier, orangerie et pavillon de chasse.
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Étoile : château dit de l’Étoile
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Vue de détail de la tourelle d'angle nord-est. IVR24_20103700502NUC2A Corps de logis ouest et tourelle d'angle sud-ouest. IVR24_20103700500NUC2A Corps de logis sud, tourelle d'angle nord-est et entrée de l'ancien pavillon de chasse Vue de l'entrée de l'ancienne orangerie (rez-de-chaussée) et du pigeonnier (niveau supérieur
  • Pouvray : manoir dit de Pouvray
    Pouvray : manoir dit de Pouvray Vernou-sur-Brenne - Pouvray - en écart - Cadastre : 1817 D2 1945 2009 D 1726
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Pouvray relevait de la baronnie de Vernou. En 1699, les héritiers de Charles de Coustely vendent Pouvray à Louis de Houdan, dont la famille est propriétaire de nombreux domaines à Vernou. Lors de cette comble dessus couvert de tuiles. Pierre Lambert, receveur de la duchesse de La Vallière à Reugny, achète vente, Pouvray est composé d'un logis de maître de trois chambres à cheminées par le bas et deux tout en pavillon, un escalier de bois pour le service dudit logis, le comble couvert d'ardoise ; une grande grange en laquelle est un pressoir à roue avec ses ustensiles, grenier et comble dessus couvert de Pouvray en 1751. Le domaine est séparé en trois lots en 1882 : la maison, la ferme et la grange
    Observation :
    Edifice n'ayant pu être visité lors de l'enquête.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 12 J 74. Fonds de La Côte Valmer. Terres de La Côte et VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts Cartes postales de Touraine : Vernou-sur-Brenne. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire, vol. 1. Tours : D. Jeanson, 1977 (2e édition).
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Manoir de plan carré à un étage carré et étage de comble en moellon enduit et pierre de taille couvert de toits à longs pans et croupes. Chaque façade est percée d'importantes fenêtres. Les lucarnes hautes couvertes de toits en bâtière, qui éclairent l'étage de comble, ont remplacé des lucarnes
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Pouvray : manoir dit de Pouvray
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Jallanges : château dit château de Jallanges
    Jallanges : château dit château de Jallanges Vernou-sur-Brenne - Jallanges - en écart - Cadastre : 1817 C1 639, 640 2009 C 1528, 1452
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Gaudin. Jallanges a été érigé en châtellenie en 1631 par union avec les domaines de la Galinière , Rochereau et Villemoreau. De 1672 à la Révolution, période au cours de laquelle Jallanges est vendu comme bien national, le château est la propriété de la famille Lefèvre de la Falluère. Plusieurs familles se tailles du Loudunois, seigneur de Jallanges et Montifray" en 1502. Ce corps de logis est prolongé de deux anse de panier possède des pilastres Renaissance, datés vers 1520) au milieu du 18e siècle. La chapelle dédiée à saint Joseph date de la fin du 17e ou du début du 18e siècle. Des restaurations sont (vitraux Lobin de 1865, voûte en plâtre) et ajouter la sacristie. Les intérieurs du château ont totalement banneret. Dans le dernier quart du 15e siècle, il semble que le domaine de Jallanges ait été partagé ou détenu en indivision par plusieurs familles : de Saint-Paul, Houdan des Landes, de Sainte-Marthe, Ruzé et succèdent aux 19e et 20e siècles : de Bizemont, de Contades, Gailleton, Meignan, Maggiar. En 1966, le
    Référence documentaire :
    AUDARD, E. Les Gaudin seigneurs de Jallanges, de Montifray et de la Bourdaisière. Bulletin de la VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts Cartes postales de Touraine : Vernou-sur-Brenne. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Carte postale. (Collection communale, Mairie de Vernou-sur-Brenne). Société Archéologique de Touraine, 1940, t. 27, p. 347-352. BOURON, Morgane. Le château de Jallanges. Tours : Mémoire de première année de Master : Université CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : Joseph Floch, 1977 (réédition). CRON, Eric. Le manoir en Touraine de 1450 à 1550 : caractéristiques distributives et architecturales. Tours : Mémoire de maîtrise d'histoire de l'art et d'archéologie : Université François Rabelais
    Représentations :
    La porte d'entrée de la tour d'escalier est surmontée d'un gâble à crochets et pinacles latéraux abrite une statue de femme protégée par un dais. Les grilles en fer forgé, à l'entrée de la cour (pour Jules de Contades propriétaire à partir de 1836 ?).
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    et pierre de taille. La façade est ornée d'un fronton courbe couronné d'une croix. La porte d'entrée Ensemble de bâtiments construits en brique et pierre et couverts de toits en ardoise. Au sud de la escalier en vis dont la cage forme un pavillon à lucarne au niveau du toit. A l'est de la cour d'honneur en anse de panier et accostée de pilastres sculptés, reliant la cour d'honneur à celle des communs découverts. La chapelle qui occupe l'angle nord-ouest de la cour d'honneur est construite en moellon enduit débordants. Trois lucarnes interrompant l'avant-toit à frontons triangulaires surmontés de fleurons , éclairent les combles. La tour d’escalier hors-oeuvre, placée devant la façade, a été construite modèle du corps central, furent ajoutées de part et d'autre du logis. Les angles de ces ailes abritent un , les communs forment un quadrilatère dont les angles sud-est, nord-est et nord-ouest sont flanqués de tourelles à damier de brique et pierre. L'aile ouest des communs est percée par un passage surmonté d'un arc
    Étages :
    étage de comble
    Titre courant :
    Jallanges : château dit château de Jallanges
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Carte postale, début du 20e siècle. Vue de la tour d'escalier et de la façade depuis la cour Vue d'ensemble des bâtiments au sud de la cour d'honneur. IVR24_20163702766NUCA Détail de la tour d'escalier. IVR24_20163702757NUCA Détail de l'entrée de la tour d'escalier. IVR24_20163702756NUCA Vue d'ensemble des communs à l'est de la cour d'honneur. IVR24_20163702747NUCA Détail du culot de la tourelle adossée à la tour d'escalier décoré d'un personnage Détail d'un culot aux armes de la famille de Contades "D'or à l'aigle éployée d'azur becquée et Détail d'un culot aux armes de la famille Amys du Ponceau "D'argent à un chevron de gueules Détail d'un culot décoré d'un personnage jouant de la musique. IVR24_20163702773NUCA Détail de la façade de la chapelle. IVR24_20163702746NUCA
  • Bourg : maison dite
    Bourg : maison dite "Logis de Cosson" (8 bis sentier de Cosson) Vernou-sur-Brenne - 8bis sentier de Cosson - en ville - Cadastre : 1817 F 480 2009 AP 280
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    L'ancien fief de Cosson appartient à la famille d'Athée dans la seconde moitié du 15e siècle, puis Tours, vend Cosson à Jean Gault, maire de la ville de Tours. Le logis date de la fin du 16e ou du début du 17e siècle. Il existait une carrière de pierre à Cosson à la fin du 18e siècle. Au 20e siècle, un à la famille Bodin dans la première moitié du 16e siècle. En 1607, Nicolas Motheron, marchand à
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 165 J. Fonds du domaine de Cosson. JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier en équerre
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Ce logis est construit en pierre de taille, à pignon découvert à rondelis, et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. Le rez-de-chaussée est semi-troglodytique. L'accès à la maison se fait par le premier étage grâce à un escalier en pierre extérieur. L'étage de comble est éclairé par une lucarne haute
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Vernou-sur-Brenne - 8bis sentier de Cosson - en ville - Cadastre : 1817 F 480 2009 AP 280
    Titre courant :
    Bourg : maison dite "Logis de Cosson" (8 bis sentier de Cosson)
    Appellations :
    Logis de Cosson
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Bas-Cousse : manoir de Bas-Cousse
    Bas-Cousse : manoir de Bas-Cousse Vernou-sur-Brenne - Bas-Cousse - en écart - Cadastre : 1817 C1 199 2009 C 48
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Au 14e siècle, Haut-Cousse et Bas-Cousse ne formaient qu'un seul fief relevant de la baronnie de de la première moitié du 16e siècle. Une cave qui se trouvait sous la cuisine du logis, souvent l'Île-Bouchard. La séparation des terres en deux fiefs date du 16e siècle. A partir du milieu du 18e siècle, Bas-Cousse est une dépendance de Jallanges. Le logis et le pavillon abritant une chapelle datent inondée par la Cousse, fut comblée en 1759. A cette époque, la chapelle est transformée en grange. Bas , mentionné sur le plan cadastral de 1817, a été détruit en 1946. Des travaux de restauration ont été entrepris à partir de 1968.
    Référence documentaire :
    Plan de la closerie de la Touche, de la dîme des Anges, etc/levé et dessiné par Chenon, commissaire à terrier de la châtellenie de Jallanges et les dits fiefs de Cousse. 1773. (Archives VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : Joseph Floch, 1977 (réédition). CRON, Eric. Le manoir en Touraine de 1450 à 1550 : caractéristiques distributives et architecturales. Tours : Mémoire de maîtrise d'histoire de l'art et d'archéologie : Université François Rabelais JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977. MONTOUX, André. Vieux logis de Touraine. Quatrième série. CLD, 1979. RANJARD, Robert. La Touraine archéologique, guide du touriste en Indre-et-Loire. 4e éd. Mayenne
    Description :
    hauteur du plancher de l'étage supérieur. L'ensemble est construit en moellon enduit et pierre de taille et couvert de toits en ardoise. Au cours des travaux de restauration de la façade est du logis, les " ("Utilise-les ne les compte pas") sur la façade du pavillon. La chapelle des Saints Anges, située au rez-de Le manoir de Bas-Cousse se compose d'un corps de bâtiment rectangulaire prolongé par un pavillon carré épaulé, aux angles sud-ouest, sud-est et nord-est, de contreforts amortis par un petit dôme à été surbaissé. On note la présence d'un cadran solaire portant l'inscription latine "Utere non numera
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Titre courant :
    Bas-Cousse : manoir de Bas-Cousse
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan de la closerie de la Touche, de la dîme des Anges, etc. dépendantes des chapelles Notre-Dame petit fief d'Angibault, paroisse de Vernou, levé et dessiné par Chenon, commissaire à terrier de la Détail de la façade est. IVR24_20103700484NUC2A des Anges et de Saint-Jacques, laquelle dîme se perçoit sur les fiefs des haut et bas Cousse et le châtellenie de Jallanges et les dits fiefs de Cousse, 1773. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, G 242 Pavillon abritant la chapelle. IVR24_20103700483NUC2A
  • Tableau : saint Jérôme
    Tableau : saint Jérôme Vernou-sur-Brenne
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    château de Jallanges, dans la deuxième moitié du 19e siècle. Tableau qui pourrait dater du 19e siècle. Il est offert par la famille Meignan, propriétaire du
    Observation :
    Lors de son inscription au titre objet, ce tableau a été considéré comme étant une représentation de saint Antoine ermite.
    Référence documentaire :
    : procès-verbaux de notification des opérations signés ou non par les curés, desservants ou présidents des bureaux de marguilliers, lettres de protestations (classement par ordre alphabétique des cantons). 1906
    Représentations :
    porte un cilice autour de la taille et tient dans sa main droite un objet (stylet lui permettant d'écrire la traduction de la Bible ?) et dans sa main gauche un crâne. Saint Jérôme est représenté à mi-corps, à moitié nu dans un drapé rouge, contemplant la croix. Il
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Tableau de forme rectangulaire verticale.
    Emplacement dans l'édifice :
    mur nord de la nef
    Dimension :
    la 110.0 centimètre
    États conservations :
    Toile crevée au centre, sur la partie gauche ; cadre : milieu de la bordure extérieure droite
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Bourg : maison (9 rue Aristide-Briand)
    Bourg : maison (9 rue Aristide-Briand) Vernou-sur-Brenne - 9 rue Aristide-Briand - en ville - Cadastre : 1817 F 227 2009 AC 86
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    servi de mairie. À la fin du 19e siècle, une partie de la maison était un café (café de la Renaissance). Maison construite au 17e siècle, modifiée aux 18e et 19e siècles. En 1830, une salle de l'étage a
    Observation :
    Niche concave en pierre de taille, couverte en cul-de-four, encadrée de moulures et d'une corniche
    Référence documentaire :
    VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts Carte postale. (Collection communale, Mairie de Vernou-sur-Brenne). JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Murs :
    pierre de taille pan de bois
    Description :
    Habitation constituée de plusieurs corps de bâtiment. Le bâtiment principal, donnant sur la rue , possède un étage carré et un étage de comble, dont la lucarne permettant de l'éclairer se trouve de l'autre côté. Il est construit en moellon enduit avec chaînes d'angles en pierre de taille. Côté jardin une niche située au dessus de la porte d'entrée. , le premier étage est en pan de bois. Un corps de bâtiment, adossé au pignon ouest et composé d'un rez -de-chaussée surmonté d'un comble, a été ajouté au milieu du 19e siècle. Un autre corps de bâtiment du 18e siècle vient en retour d'équerre du bâtiment principal. La façade sur la rue possède un oculus et
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Détail de la façade antérieure : niche. IVR24_20103700455NUC2A Carte postale, début du 20e siècle. (Collection communale, Mairie de Vernou-sur-Brenne
  • Bourg : chapelle, ancienne chapelle des Archevêques (8 rue Pasteur)
    Bourg : chapelle, ancienne chapelle des Archevêques (8 rue Pasteur) Vernou-sur-Brenne - 8 rue Pasteur - en ville - Cadastre : 1817 F 179 2009 AM 204
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    En 1458, Jean de Bernard, archevêque de Tours, rédige un testament prévoyant la construction d'une remplacement d'une chapelle reliée à l'avant-choeur de l'église paroissiale. La chapelle, utilisée comme grange diocésaine, la chapelle est classée Monument historique en 1965. En 2004, un caisson de préservation est acheté par le propriétaire de Valmer à Chançay, pour l'installer dans la chapelle troglodytique de son chapelle dédiée à saint Martin. Elle est construite, au nord du château, à la fin du 15e siècle en à partir du milieu du 18e siècle, est vendue comme bien national en 1791. En 1848, la construction d'une maison, accolée au sud, vient cacher un peu plus la chapelle, dont la façade occidentale est déjà installé à l'intérieur, afin de transformer l'édifice en salles paroissiales. Un bas-relief du 15e siècle , représentant une Pietà entourée de deux personnages agenouillés, constituait le devant d'autel. En 1892, il fut
    Référence documentaire :
    Séance du 28 novembre 1888. Bulletin de la Société Archéologique de Touraine, 1888, t. 7, p. 494. Séance du 26 novembre 1890. Bulletin de la Société Archéologique de Touraine. 1890, t. 8, p. 333 Séance du 25 novembre 1885. Bulletin de la Société Archéologique de Touraine, 1885, t. 6, p. 397. Séance du 30 novembre 1892. Bulletin de la Société Archéologique de Touraine, 1892, t. 9, p. 81. VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts Cartes postales de Touraine : Vernou-sur-Brenne. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977. RANJARD, Robert. La Touraine archéologique, guide du touriste en Indre-et-Loire. 4e éd. Mayenne
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est de plan allongé, comprenant un vaisseau unique, construit en pierre de taille et baies partiellement murées. Une ouverture permettant de rentrer du grain dans la chapelle utilisée comme chapelle disposait également de deux baies entièrement murées lors de la construction de la maison cachant la totalité de cette façade. L'accès à la chapelle se fait par un couloir traversant cette maison. A couvert d'un toit en ardoise. La façade ouest, partiellement cachée par une construction, présente un oculus en triangle curviligne. Le pignon débordant possède encore quelques vestiges de fleurons. Le chevet à cinq pans, à l'est, disposait de cinq baies, aujourd'hui murées. Le mur nord possède deux larges grange, et une porte permettant l'accès au jardin ont également été pratiquées dans ce mur. Côté sud, la l'intérieur, l'encadrement des anciennes baies de l'abside, les départs des branches d'ogives et deux entraits et leurs poinçons sont encore visibles au-dessus du caisson de protection.
    Auteur :
    [commanditaire] Bernard Jean de
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Vue du chevet et de la façade nord. IVR24_20103701431NUC2A Vue de la façade nord. IVR24_20103701432NUC2A Détail d'une baie de la façade nord. IVR24_20103701433NUC2A Vue intérieure de la chapelle au-dessus du caisson. IVR24_20103701434NUC2A Vue d'ensemble, pignon ouest depuis la rue Pasteur. IVR24_20103701435NUC2A
  • Madères : château dit des Madères
    Madères : château dit des Madères Vernou-sur-Brenne - Les Madères - en écart - Cadastre : 1817 G 3259 2009 AK 204
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Ancien fief, appelé Les Madères ou La Folière, il relevait de la prévôté de La Rochère (Noizay) et de la châtellenie de Pocé. Le corps de logis, du milieu du 17e siècle, a été agrandi d'une aile en la propriété de Jean-Antoine Ostrowski, sénateur palatin et général de la garde nationale de Varsovie , exilé en France après l'échec de l'insurrection polonaise face à la Russie en 1830-1831. C'est lui qui , père de la pédiatrie moderne. Après son décès en 1978, il devient la propriété de ses enfants, dont son la chapelle, présents à l'est de la propriété, sont situés sur la commune de Noizay. fit construire la chapelle en 1845. Une écurie, une remise et une sellerie (parcelle G 3257) ainsi
    Référence documentaire :
    DESBUQUOIS, Georges. Robert Debré et la Touraine. Bulletin de la Société Archéologique de Touraine SKORKA, Line. Il y a 150 ans arrivaient en Touraine les premiers émigrés polonais. Bulletin de la VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts Carte postale. (Collection communale, Mairie de Vernou-sur-Brenne). Cartes postales de Touraine : Vernou-sur-Brenne. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : Joseph Floch, 1977 (réédition). FAUNY, Béatrice, LIOT Clotilde. Rapport de présentation du projet de classement au titre des sites JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977. RANJARD, Robert. La Touraine archéologique, guide du touriste en Indre-et-Loire. 4e éd. Mayenne
    Précisions sur la protection :
    La propriété est classée au titre des sites par décret du 29 septembre 2017.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    étage carré et étage de comble édifié sur une terrasse. L'édifice est construit en pierre de taille et qui rappelle l'origine du commanditaire (exilé polonais) et la dédicace de la chapelle à la Vierge . Des caves et habitations troglodytiques sont creusées dans le coteau, au nord de la propriété. Corps de logis avec une aile en retour d'équerre au sud. L'aile sud se compose d'un bâtiment à un couvert d'un toit à longs pans et croupes en ardoise. L'étage de comble est éclairé par trois lucarnes à frontons triangulaires. La chapelle néo-classique possède une façade surmontée d'un fronton triangulaire
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Verrière installée en 1845. La scène centrale représentant une Vierge à l'Enfant, surmontée de la Carte postale, début du 20e siècle. Vue des caves des Madères. (Collection communale, Mairie de colombe du Saint-Esprit, encadrée de deux anges tenant un phylactère avec l'inscription "Ave domina angelorum" et une Annonciation, avec la Vierge lisant à gauche et l'ange Gabriel à droite, remonte à la fin Verrière datant de 1845. IVR24_20163702909NUCA Verrière datant de 1845. IVR24_20163702910NUCA Vue intérieure de l'écurie. IVR24_20163702893NUCA Vue intérieure de l'écurie. IVR24_20163702897NUCA Cave troglodytique ayant servi de pressoir. IVR24_20163702888NUCA
  • Folie : ferme
    Folie : ferme Vernou-sur-Brenne - La Folie - en écart - Cadastre : 1817 D1 869 2009 D 326
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    La Folie relevait de la baronnie de Vernou. Le logis d'origine 16e siècle a été agrandi d'un pavillon dans la première moitié du 17e siècle. Les dépendances en retour d'équerre par rapport au logis sont du 19e siècle. La grange, située dans l'avant-cour, date du 16e siècle.
    Référence documentaire :
    CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : Joseph Floch, 1977 (réédition).
    Escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit
    Murs :
    pierre de taille pan de bois
    Description :
    Le lieu-dit La Folie se compose de plusieurs fermes. La ferme étudiée, la plus ancienne, est située alternant brique et pierre de taille. L'ensemble est couvert d'ardoise. Un ensemble de bâtiments en ruine (probablement l'ancienne closerie), où est encore visible un four à pain, se trouve à l'extérieur de la cour grange construite en moellon enduit, pierre de taille et pan de bois hourdé de briques, ainsi que des cour fermée. Le corps de logis rectangulaire est en rez-de-chaussée surélevé, auquel on accède par un
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé
    Localisation :
    Vernou-sur-Brenne - La Folie - en écart - Cadastre : 1817 D1 869 2009 D 326
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Vue de la façade sud du logis. IVR24_20103702164NUC2A Vue de la façade nord de la grange située dans l'avant-cour. IVR24_20103702165NUC2A
  • Bourg : mairie (1 rue Anatole-France)
    Bourg : mairie (1 rue Anatole-France) Vernou-sur-Brenne - 1 rue Anatole-France - en ville - Cadastre : 2009 AN 158
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Avant la construction de la mairie à son emplacement actuel, le conseil municipal s'est réuni à la fin du 18e siècle dans l'ancien auditoire de la halle située à côté de l'église (vendue comme bien . En 1821, un premier projet (non réalisé) prévoit la création d'une halle, à l'extrémité de l'emplacement laissé libre par le transfert de l'ancien cimetière au lieu-dit La Croix-Buisée en 1814. En 1826 travaux d'agrandissement des écoles entrepris à partir de 1834. En 1860, un cabinet destiné à renfermer la architecte à Tours, prévoyant la construction et la restauration de la salle d'asile, de la mairie et des écoles est accepté. Les travaux extérieurs sont achevés en 1877. L'étage situé au-dessus de la halle est construit à cette époque pour accueillir la mairie et le logement de l'instituteur adjoint. L'escalier , débutent les travaux d'un "ensemble de constructions communales" composé d'une halle, d'une mairie, d'une école et d'un hospice. Les travaux sont exécutés par Châtain, entrepreneur de travaux publics à Vernou
    Référence documentaire :
    Carte postale. (Collection communale, Mairie de Vernou-sur-Brenne). Cartes postales de Touraine : Vernou-sur-Brenne. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    De chaque côté de la façade, se trouve un pavillon avec porte d'entrée et quatre pilastres à . La partie centrale de la façade est composée au rez-de-chaussée de cinq arcades (dont deux sont bossages au rez-de-chaussée, fenêtre et quatre pilastres au premier étage, cordons et fronton triangulaire aujourd'hui disparues. Au premier étage, des fenêtres surmontées de frontons triangulaires ou cintrés situées au-dessus des arcades, sont séparées par des pilastres. La façade est couronnée par une corniche à modillons et un fronton pignon où est gravé "Mairie" et "1877". La devise "Liberté Égalité Fraternité" est
    Dates :
    1877 porte la date
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de construction et de restauration, Jousset, 1875. Élévation de la façade. (Archives Vue d'ensemble de la façade est. IVR24_20163702278NUCA Détail de la façade du pavillon sud, entrée actuelle de la mairie. IVR24_20113700083NUC2A Détail de la façade du pavillon nord, ancienne entrée de l'école des garçons Vue d'ensemble de la façade ouest de la mairie. IVR24_20113700080NUC2A Détail de la façade ouest du pavillon sud. IVR24_20113700077NUC2A Pompe Briau-Soudée, dans la cour à l'arrière de la mairie. IVR24_20163702279NUCA Plan de localisation des constructions communales au 19e siècle, réalisé à partir d'un extrait du plan cadastral de 2009. Dessin, A. Paucton. (Pays Loire Touraine). IVR24_20113700051NUC1A Légende du plan de localisation des constructions communales. IVR24_20113700052NUC1A
  • Bourg : château dit Le Clos (13 rue Neuve)
    Bourg : château dit Le Clos (13 rue Neuve) Vernou-sur-Brenne - Le Clos - 13 rue Neuve - en ville - Cadastre : 1817 G 3442 2009 AL 389
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Vernou, dans la seconde moitié du 16e siècle. Le corps de logis central datant du 16e siècle a conservé de la grange ci après, grande cour d'honneur, au nord et levant des bâtiments sus désignés, au nord de la cour une grande grange divisée en deux (...). Au midi de la cuisine, une petite cour dans midi de cette promenade, un petit pavillon faisant (...). Au couchant de la première terrasse, de , une pièce de vignes et de la luzerne". Le registre des augmentations et diminutions des matrices cadastrales indique une augmentation de construction en 1859. Le Clos appartient à cette époque à la famille Valleteau de Chabrefy, également propriétaire de plusieurs châteaux et manoirs dans la vallée de la Brenne Seconde Guerre mondiale. Dans les années 1960-1970, le Clos fut transformé en colonie de vacances de la Le plus ancien propriétaire connu est Jehan Boydron, seigneur de Beauregard à Reugny et du Clos à son pignon débordant à l'est. Il fut agrandi à partir de 1630. En 1851, Le Clos est décrit comme une
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire. 12 J 33. Fonds de la Côte Valmer. Baux à fermes. 1791 VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Le corps de logis est construit en brique et pierre de taille et couvert d'un toit brisé en ardoise . La limite de l'ancienne façade est encore visible à l'ouest. Une tour d'escalier hors-oeuvre à cinq pans permet la distribution des étages. La partie inférieure de cette tour a été modifiée pour créer l'entrée actuelle. Deux piliers en pierre marquent l'entrée de la cour. Une ancienne dépendance, située à l'entrée de la cour, a également été transformée en logements.
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Détail de la tour d'escalier. IVR24_20103700474NUC2A Vue de l'ancienne dépendance, façade sud. IVR24_20103700475NUC2A
  • Bourg : moulin dit moulin des Landes (10-12 rue Aristide-Briand)
    Bourg : moulin dit moulin des Landes (10-12 rue Aristide-Briand) Vernou-sur-Brenne - 10-12 rue Aristide-Briand - en ville - Cadastre : 1817 F 142, 143 2009 AN 458, 600
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    de la transformation du moulin à foulon en moulin à blé. Deux constructions, situées à l'Ouest du corps de bâtiment, datent du début du 18e siècle et de la limite du 18e et 19e siècles. La halle , datant de la fin du 16e siècle ou du début du 17e siècle, a été en partie augmentée en 1851 par M. Bacot de Romand, propriétaire du moulin. A la même époque, il fait également élargir le chenal de la roue rapports, procès-verbaux et mises en demeure insistent sur la nécessité de faire des travaux pour rendre été détruit à la fin du 19e siècle lors de la création de la ligne de chemin de fer Tours-Sargé. afin de fabriquer des armures. Il sert de moulin à foulon au 16e siècle avant d'être transformé en moulin à blé en 1756. Le corps de bâtiment central a été construit vers 1625 pour Louis de Houdan , seigneur des Landes. Ce corps de bâtiment a été prolongé, vers l'Est, par un bâtiment édifié vers 1756 lors hydraulique et installer un système à double harnais et deux paires de meules. De 1849 à 1870 plusieurs
    Hydrographies :
    La Brenne
    Référence documentaire :
    VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts Cartes postales de Touraine : Vernou-sur-Brenne. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P2. Plan cadastral napoléonien de 1817. Section F. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 10 Fi 270. Cartes postales de Touraine : Vernou-sur JEANSON, Denis. Sites et monuments du Val de Loire. vol. 1. Tours : chez l'auteur, 1977.
    Murs :
    pan de bois
    Description :
    de bâtiment en équerre (divisé entre le n°10 et le n°12), dont une partie est située sur la Brenne ), composée de deux bâtiments, est construite en pierre de taille et moellon enduit. Ces deux bâtiments sont 3 juin 1856 est gravée sur la chaîne d'angle de la halle. Ensemble composé de plusieurs bâtiments aujourd'hui situés sur deux propriétés. Au centre, un corps , est construit en moellon enduit et pan de bois. Il a conservé un escalier droit à balustres Louis XIII de toits à longs pans et croupe, en tuile plate avec rives en ardoise. Deux constructions (n°12 ), dont l'une en appentis couvert de tuiles plates, sont situées à l'ouest. Au sud, l'ancienne halle (n°10 couverts de toits à longs pans en ardoise, dont l'un a conservé un pignon découvert. Une marque de crue du
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis la route départementale 46 de Vouvray à Château-Renault Corps de bâtiment en équerre de la première moitié du 17e siècle et bâtiment construit vers 1756 Partie de la halle augmentée au milieu du 19e siècle, façade est. IVR24_20103700491NUC2A Plan de localisation des bâtiments du moulin des Landes, réalisé à partir d'un extrait du plan cadastral de 2009. Dessin, A. Paucton. (Pays Loire Touraine). IVR24_20103702175NUC1A Carte postale, début du 20e siècle. Au premier plan, l'ancienne ligne de chemin de fer. (Archives Vue d'ensemble, depuis le nord-ouest. Au premier plan la construction en appentis sur le pavillon
  • Bourg : maison (7 rue Lucien-Arnoult)
    Bourg : maison (7 rue Lucien-Arnoult) Vernou-sur-Brenne - 7 rue Lucien-Arnoult - en ville - Cadastre : 1817 F 187 2009 AM 181
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    ancienne, détruite en 1886, dont les propriétaires sont connus à partir de la fin du 16e siècle. Cette maison a été construite à la fin du 19e siècle, sur le même emplacement qu'une maison plus
    Référence documentaire :
    VAGNINI, Hélène. Naissance d'un bourg ligérien au coeur de la Touraine, Vernou-sur-Brenne. Monts
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Maison en pierre de taille sur les rues Lucien Arnoult et Pasteur et en moellon enduit sur la façade postérieure. La façade principale possède un décor avec cordon et corniche à modillons. Plusieurs fenêtres donnant sur la rue Pasteur ont été murées. Une cave voûtée appartenant à l'ancienne maison démolie a été réutilisée, mais son accès depuis la rue a été lui aussi bouché.
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne