Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Résultats 1 à 20 sur 28 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Présentation de la commune de Villedômer
    Présentation de la commune de Villedômer Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Référence documentaire :
    Plans, élévations, documents divers. (Archives communales de Villedômer). Villedômer, carte géologique de la commune. Échelle 1:10000e. 1900. (Archives départementales Villedômer, carte hypsométrique de la commune. Échelle 1:10000e. 1900. (Archives départementales Villedômer, carte agricole de la commune. Échelle 1:10000e. 1900. (Archives départementales d'Indre Plan du fief de La Grassardière et du fief de Villedômer dépendant du chapitre de la cathédrale Saint-Gatien. Non daté (18e siècle). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, G 83). Villedômer, tableau d'assemblage du plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1835. (Archives Villedômer. Extrait du plan cadastral dit cadastre napoléonien, section D. 1835. (Archives AUDIN, Pierre. Les vestiges archéologiques en vallée de la Brenne. Rivières Tourangelles, La Brenne (sous-affluent de la Loire). Société d’Étude de la Rivière Indre et ses Affluents (SERIA), n°2, 2001, p
    Titre courant :
    Présentation de la commune de Villedômer
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Texte libre :
    Aspects géographiques Située à 25 km au nord-est de Tours et à 7 km de Château-Renault, chef-lieu l'archevêché de Tours indique la forme Villedômer. Les deux orthographes Villedômer ou Villedômé sont , relevant de Château-Renault, au chapitre de Tours. L'église est édifiée au 11e siècle. La présence d'une de canton, la commune de Villedômer couvre une superficie de 35 km² et compte 1 391 habitants (données INSEE de 2013), soit une densité de population de 40 hab/km². Du nord au sud, la Brenne sert de limite entre la commune et celle d'Auzouer-en-Touraine, sur la quasi-totalité de son parcours. La commune rejoint la Brenne à l'est du bourg de Villedômer. La vallée de la Brenne est large de plusieurs centaines de mètres, contrairement à la vallée du Madelon très encaissée. Plusieurs ruisseaux sont également présents : ruisseau de l'Archevêque, ruisseau de Gâtines, ruisseau Besnard. Les terres alluviales sont concentrées dans les vallées de la Brenne, du Madelon, de Besnard, de Gâtines et de l'Archevêque. Les terres
    Illustration :
    Carte géologique de la commune de Villedômer, 1900 (1:10000). (Archives départementales d'Indre-et Carte hypsométrique de la commune de Villedômer, 1900 (1:10000). (Archives départementales d'Indre Carte agricole de la commune de Villedômer, 1900 (1:10000). (Archives départementales d'Indre-et 20e siècle. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700352NUC1A Plan du fief de la Grassardière et du fief de Villedômer dépendant du chapitre de la cathédrale Saint-Gatien, non daté (18e siècle). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, G 83 Tableau d'assemblage du plan cadastral dit cadastre napoléonien, 1835. (Archives départementales Extrait du plan cadastral dit cadastre napoléonien, section D, 1835. (Archives départementales Étiquette d'une boîte de fromage, produit de la laiterie-fromagerie de La Grand Vallée, milieu du Vue du bourg depuis le square de Stappleford. IVR24_20133700493NUC2A
  • Gâtines : abbaye de Gâtines
    Gâtines : abbaye de Gâtines Villedômer - Gâtines - en écart - Cadastre : 1835 A1 82 1835 A1 85 1835 A1 97 1835 A1 100 1835 A1 101 2013 A 127 2013 A 136 2013 A 137
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    d’Étampes, archevêque de Tours, l'autorisation d'y établir un monastère. Le monastère est fondé l'année Dès le 11e siècle, le lieu de Gâtines est habité par des moines qui demandent en 1137 à Hugues suivante, sous le vocable de Notre-Dame et adopte la règle de saint Augustin. A la fin du 12e siècle Thibault de Champagne, comte de Blois, et l'église est consacrée en 1207. Dans le premier quart du 15e siècle, l'abbaye a perdu une grande partie de ses ressources en raison de la guerre et les moines sont obligés de mendier. Jean de Troyes, abbé de Gâtines, est pendu à Orléans par les protestants en 1562 l'abbatiat de Bertrand-César Taschereau de Linières : restauration de l'église en 1727, reconstruction du logis des moines, du logis abbatial et de bâtiments d'exploitation achevés en 1738, reconstruction de la grange en 1751. En 1769, le chapitre général de l'ordre réuni à l'abbaye de Sainte-Geneviève prévoit de supprimer l'abbaye et de la réunir à un autre ordre. Le 11 juillet 1791, l'abbaye est vendue comme bien
    Référence documentaire :
    MOUSSE (chanoine). Le culte de Notre Dame en Touraine. Tours : Alfred Mame et fils, 1915. Archives départementales d'Indre-et-Loire. H 143. Réparations bâtiments conventuels. 1551-1790. Archives départementales d'Indre-et-Loire. H 144. Baux. Archives départementales d'Indre-et-Loire. H 147. Divers. 1736-1790. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Écoles. 1858-1900. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P2 276. Extrait du plan cadastral napoléonien, section Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2938. Registre présentant les augmentations et Archives départementales d'Indre-et-Loire. 1 Q 35. Biens Nationaux. CARRE de BUSSEROLLE, J-X. Dictionnaire géographique historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : J. Floch, 1966.
    Représentations :
    Traces de peintures murales (rouge, noir, ocre, têtes à chevelures bouclées blondes) dans le choeur de l'église. Chapiteaux sculptés à décor feuillagé ou historié dans le choeur et sur le mur sud de la nef de l'église.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'église aujourd'hui en ruine, n'a conservé qu'une partie du mur sud de la nef et du choeur. Le mur sud de la nef est ouvert de trois baies en plein cintre et abrite un enfeu qui devait accueillir à nord de l'église est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angles, encadrements certaines murées), une archère et les traces d'une cheminée détruite. Le bâtiment à l'ouest, en rez-de -chaussée et étage de comble à surcroît, est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes en ardoise. L'édifice conserve de nombreuses baies et archères chanfreinées dont plusieurs sont . L'ancien logis abbatial, très remanié, en rez-de-chaussée, est construit en moellon enduit et pierre de ardoise. Un fronton triangulaire en pierre de taille surmonte l'ancienne porte en anse de panier placée au centre de la façade. Le bâtiment monastique, composé d'un corps de logis rectangulaire à étage carré et étage de comble, est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angles, encadrements des
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Gâtines : abbaye de Gâtines
    Annexe :
    Procès-verbal d'estimation des biens de l'abbaye de Gâtines non affermés (1790) Procès-verbal d'estimation des biens de l'abbaye de Gâtines non affermés District de Château-Renault Aujourd'hui vingt-six royal, expert nommé d'office par messieurs les administrateurs de Châteauregnault en conseil général , demeurant ville et paroisse de Neuvy-Roi Et François Menard, demeurant ville de Châteauregnault, expert nommé par le sieur Jean Barillault, huissier royal demeurant ville de Châteauregnault En exécution de l'arrêté de messieurs les administrateurs composant le directoire du district en date du Et à la requête de monsieur le procureur général et sindic du département d'Indre-et-Loire, poursuite et diligence de monsieur le procureur sindic du district dudit Châteauregnault Sommes transportés en la paroisse de Villedômer pour vacquer à la reconnaissance, visite et estimation des biens dépendants de l'abbaye de Gastines non affermés et compris dans la soumission faite par ledit sieur Barillault le neuf de ce mois, pour parvenir à
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan de localisation des bâtiments de l'abbaye de Gâtines réalisé d'après le plan cadastral. Dessin Extrait du plan cadastral dit cadastre napoléonien, section A1, 1835. (Archives départementales Ruines du mur sud de la nef de l'église. IVR24_20163702595NUCA Ruines du choeur de l'église. IVR24_20163702596NUCA Détail d'un chapiteau à décor végétal, mur sud de la nef de l'église. IVR24_20163702613NUCA Détail d'un chapiteau à décor végétal et historié, mur sud de la nef de l'église Détail d'un chapiteau à décor historié, mur sud de la nef de l'église. IVR24_20163702612NUCA Détail d'un chapiteau à décor végétal, choeur de l'église. IVR24_20163702614NUCA Traces de peintures polychromes, choeur de l'église. IVR24_20163702615NUCA Bâtiment ayant servi de logis et de grange. IVR24_20163702619NUCA
  • Bourg : mairie (1 place des Martyrs de la Résistance)
    Bourg : mairie (1 place des Martyrs de la Résistance) Villedômer - 1 place des Martyrs-de-la-Résistance - en village - Cadastre : 2012 D 513
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    réalisés l'année suivante d'après les plans de Bernard Tulasne, architecte à Tours. La mairie est à cette municipal décide de transformer le presbytère, alors loué à un particulier, en mairie et de construire une école de garçons dans le jardin attenant. Des plans sont dressés par Lorion, architecte à Tours et les revendu par ce dernier à la commune en 1827. Malgré les travaux de restauration réalisés au cours du 19e époque installée dans le bâtiment accueillant l'école de garçons depuis 1863. En 1907, le conseil travaux sont attribués en août 1908 pour un montant total de 23 383,84 francs. L'édifice accueille
    Référence documentaire :
    Mairie, plans. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276. Administration communale. an XI Plans. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276. Administration communale. 1841-1889). Mairie, école, plans. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276. Administration communale Écoles. 1902-1914. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Administration communale. An XI-1840. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Administration communale. 1841-1889. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Administration communale. 1890-1901. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Affaires communales. 1889-1936. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Écoles. 1858-1900. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Écoles. 1902-1914.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Il s'agit d'un édifice de plan rectangulaire à étage carré et étage de comble, comprenant trois travées, construit en moellon enduit et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. La pierre de taille est utilisée pour les chaînes d'angles, l'encadrement des baies, le cordon et la corniche. L'étage de comble est éclairé au sud par trois lucarnes hautes, à frontons triangulaires, en pierre de taille.
    Étages :
    étage de comble
    Localisation :
    Villedômer - 1 place des Martyrs-de-la-Résistance - en village - Cadastre : 2012 D 513
    Titre courant :
    Bourg : mairie (1 place des Martyrs de la Résistance)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de construction du nouveau presbytère. Élévation du presbytère, Tulasne, 1894. (Archives Projet de construction du presbytère. Élévation des servitudes, Tulasne, 1894. (Archives Projet de construction du presbytère. Plan du rez-de-chaussée, Tulasne, 1894. (Archives Projet de construction du presbytère. Plan du premier étage, Tulasne, 1894. (Archives Projet de construction du presbytère. Plan du grenier, Tulasne, 1894. (Archives départementales Projet de construction du presbytère. Plan des servitudes, Tulasne, 1894. (Archives départementales Projet de construction du presbytère. Coupe, Tulasne, 1894. (Archives départementales d'Indre-et Projet d'aménagement de l'ancien presbytère en mairie. Élévation, Lorion, 1907. (Archives Projet d'aménagement de l'ancien presbytère en mairie. Plan, Lorion, 1907. (Archives Plan du presbytère (détruit), Pallu, 1825. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276
  • Ensemble de 3 tableaux d'autel
    Ensemble de 3 tableaux d'autel Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    " (Bienheureux Gilles donnant son manteau à un pauvre qu'il guérit, sur le tableau de gauche). "S. Ludovicus Tunis, sur le tableau de droite).
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Peintures réalisées par Grandin, peintre à Tours, à l'occasion de la restauration du retable financée par le comte de Coubert, en 1883.
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre des délibérations de la fabrique de la paroisse de Saint Vincent de Villedômer.
    Représentations :
    Tableau de gauche : saint Gilles à Athènes donnant son manteau à un pauvre malade qu'il guérit . Tableau de droite : saint Louis et le pape Clément IV priant devant le tombeau de saint Gilles. Tableau central : femme accompagnée de son fils et sa fille priant saint Gilles leur apparaissant dans les nuées.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Ensemble composé de deux tableaux (placés dans les niches latérales) de forme rectangulaire centre de l'entablement).
    Emplacement dans l'édifice :
    sur le retable de la chapelle saint Gilles
    Titre courant :
    Ensemble de 3 tableaux d'autel
    Dimension :
    Hauteur de chaque tableau latéral = 157 ; largeur de chaque tableau latéral = 67.
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Vue d'ensemble du panneau de gauche. IVR24_20123702008NUC4A Détail du panneau de droite. IVR24_20123702007NUC4A Détail de la date et signature, panneau de gauche. IVR24_20133700342NUC1A Détail de la date et signature, panneau de droite. IVR24_20133700343NUC1A
  • Verrière : Charité de saint Martin, Messe de saint Martin, Enlèvement du corps de saint Martin (baie 2)
    Verrière : Charité de saint Martin, Messe de saint Martin, Enlèvement du corps de saint Martin (baie 2) Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "L. Lobin, Tours 1870, In memoriam B. Amedaei de Cools defuncti 28 febr. 1861".
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Verrière réalisée par l'atelier Lobin de Tours, payée par la baronne de Cools, en mémoire du baron Amédée de Cools, décédé le 28 février 1861.
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre des délibérations de la fabrique de la paroisse de Saint Vincent de Villedômer.
    Représentations :
    saint Martin de Tours Verrière dédiée à saint Martin, représentant de bas en haut : la charité de saint Martin ; la messe miraculeuse de saint Martin ; l'enlèvement du corps de saint Martin.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière composée de trois panneaux superposés, maintenus par deux barlotières, dont le panneau
    Titre courant :
    Verrière : Charité de saint Martin, Messe de saint Martin, Enlèvement du corps de saint Martin
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Verrière : Mariage de la Vierge, Sainte Famille dans l'atelier de Nazareth, Mort de saint Joseph (baie 1)
    Verrière : Mariage de la Vierge, Sainte Famille dans l'atelier de Nazareth, Mort de saint Joseph (baie 1) Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "L. Lobin, Tours 1870".
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Baie ré-ouverte en 1868 : verrière réalisée par l'atelier Lobin de Tours en 1870, payée par la
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre pour la dépense de la fabrique de l'église de Archives paroissiales de Villedômer. Registre des délibérations de la fabrique de la paroisse de Saint Vincent de Villedômer.
    Représentations :
    Mariage de la Vierge mort de saint Joseph Verrière dédiée à saint Joseph, représentant de bas en haut : le mariage de la Vierge et de saint Joseph ; saint Joseph, l'enfant Jésus et la Vierge filant, dans l'atelier de Nazareth ; mort de saint Joseph entouré de Jésus et de la Vierge.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière composée de trois panneaux superposés, maintenus par deux barlotières, dont le panneau
    Titre courant :
    Verrière : Mariage de la Vierge, Sainte Famille dans l'atelier de Nazareth, Mort de saint Joseph
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Verrière : Notre-Dame de Lourdes (baie 5)
    Verrière : Notre-Dame de Lourdes (baie 5) Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "J. P. Florence Heinrich, Tours 1904, ND de Lourdes P. (riez) P. (our) N. (ous), don de Mme A.R".
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Verrière réalisée par l'atelier de Florence et Heinrich en 1904. Elle a remplacé une verrière réalisée un siècle plus tôt par Bardet, identique à celles de la nef. La donatrice n'a pu être identifiée.
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre pour les délibérations du bureau de la fabrique de l'église de Villedômer.
    Représentations :
    Notre Dame de Lourdes.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière composée de quatre panneaux superposés, maintenus par trois barlotières, dont le panneau
    Emplacement dans l'édifice :
    mur nord de la nef
    Titre courant :
    Verrière : Notre-Dame de Lourdes (baie 5)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Noue : château dit château de La Noue
    Noue : château dit château de La Noue Villedômer - La Noue - en écart - Cadastre : 1835 D4 1094 2012 D 1634 2012 D 1635
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    finances de Tours, puis à son fils Étienne Marie de La Noue, trésorier de France, maire de Tours en 1800 jardinier, écuries, grange) ont été édifiés entre 1870 et 1881. En 1755, l'archevêque de Tours demande que Le plus ancien propriétaire connu est René Bouault, sieur de La Noue, maire d'Amboise entre 1596 et 1599. En 1672, le château est acquis par Archambault, président du grenier à sel de Neuvy-le-Roi. A partir de 1736, il appartient à Étienne Cassin, écuyer, président trésorier de France au bureau des . L'édifice est acheté en 1826 par le baron Amédée de Cools, chef d'état-major de la garde royale, décédé en 1861. Il appartient ensuite à sa veuve (jusqu'en 1874), puis à leur fils Emmanuel Jacques, baron de Cools, chef d'escadron des dragons puis lieutenant-colonel de réserve, (jusqu'en 1890), puis sa veuve Marguerite Sophie de La Faulotte. Le château, resté dans la même famille, accueille aujourd'hui une activité de gîte et de location de salle de réception. Un corps de bâtiment abritant un logis et un ancien
    Référence documentaire :
    de Tours. 1784. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, C 206/1). Plan de la route de Tours à Paris par Château-Renault et Vendôme, dans l'étendue de la généralité Plan cadastral napoléonien de 1835. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P2 276). Archives communales de Villedômer. Registre des délibérations. Archives paroissiales de Villedômer. Ordonnance de 1755. p. 202-204 MONTOUX, André. Vieux logis de Touraine, septième série. Chambray-lès-Tours : CLD, 1987. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2938. Registre des augmentations et diminutions CARRE de BUSSEROLLE, J-X. Dictionnaire géographique historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : J. Floch, 1966.
    Représentations :
    Portes en plein cintre de la façade ouest encadrées de pilastres doriques et sommées de tympans
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Château en forme de L dont les angles sud-est et nord-est sont occupés par des tours circulaires . Le corps de bâtiment principal, rectangulaire, en rez-de-chaussée surélevé et étage de comble, est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angles, encadrements des baies, corniches) et couvert d'un toit à longs pans et croupes en ardoise. Le rez-de-chaussée est éclairé par cinq baies précédées de trois marches (façade ouest) et trois portes précédées par un perron. L'étage de comble est éclairé par huit grandes lucarnes à fronton triangulaire en pierre de taille (quatre de chaque côté) et deux petites à oculus en pierre de taille (côté est). Ce corps de bâtiment est relié à la tour sud, par une aile en rez-de-chaussée et étage de comble, en moellon enduit et pierre de taille (encadrements carré et étage de comble, est construite en moellon enduit et pierre de taille (encadrement des baies , corniche) et couverte de toit en poivrière en ardoise surmonté d'un lanternon octogonal. Deux baies en arc
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Noue : château dit château de La Noue
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    généralité de Tours, 1784 : La Noue. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, C 206/1 Extrait du plan de la route de Paris à Tours, par Château-Renault et Vendôme, dans l'étendue de la Extrait du plan cadastral napoléonien, section D4, 1835 : château de La Noue. (Archives Plan de localisation des bâtiments de la Noue, réalisé d'après le plan cadastral de 2012. Dessin, A Extrait de plan (non daté), seconde moitié du 19e siècle ? (après 1835 et avant 1881 Détail de la tour sud-est. IVR24_20163702211NUCA Détail de la tour nord-est servant de chapelle. IVR24_20163702222NUCA Vue d'ensemble de l'autel et des verrières réalisés, pour Marguerite Sophie de la Faulotte, en 1896 Détail d'une verrière de la chapelle, J.P. Florence, 1896. IVR24_20133700663NUC1A Détail d'une verrière de la chapelle, J.P. Florence, 1896. IVR24_20133700664NUC1A
  • Cornilleau : moulin dit moulin de Cornilleau
    Cornilleau : moulin dit moulin de Cornilleau Villedômer - Cornilleau - en écart - Cadastre : 1835 D4 1053 1835 D4 1054 1835 D4 1055 2012 ZR 9 2012 ZR 10
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Moulin mentionné sur la carte de Cassini (1754-1755) qui dépendait du château de La Noue. L'origine est construit en 1824. Le moulin aurait servi de scierie au début du 20e siècle (avant 1906), il est remis en activité en 1913 par son propriétaire, le baron de Cools. Les anciennes écuries ont été transformées en logis et un corps de bâtiment a été construit, au début des années 2000, afin de les relier au
    Référence documentaire :
    de Tours. 1784. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, C 206/1). Plan de la route de Tours à Paris par Château-Renault et Vendôme, dans l'étendue de la généralité Plan cadastral napoléonien de 1835. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P2 276). Moulin de Cornilleau. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5576). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2938. Registre présentant les augmentations et Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 5576. Moulins sur le Gault. AUDIN, Pierre. Les moulins les plus anciens du val de Brenne. Rivières Tourangelles, La Brenne (sous-affluent de la Loire). Société d’Étude de la Rivière Indre et ses Affluents (SERIA), n°2, 2001, p
    Murs :
    pierre de taille pan de bois
    Description :
    Le moulin, le logis primitif et les anciennes écuries sont en rez-de-chaussée et étage de comble sont couverts de toits à longs pans en tuile plate. La pierre de taille et la brique sont utilisées pour l'encadrement des baies et les chaînes d'angles. Le second logis en pan de bois à grille hourdé de moellon enduit est couvert d'un toit à longs pans en tuile plate. La grange sur poteaux, en pan de bois à grille hourdé de moellon enduit et brique, est couverte d'un toit à longs pans en tuile plate. La charpente, constituée de quatre fermes maîtresses, dont deux engravées dans les pignons, possède un
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Cornilleau : moulin dit moulin de Cornilleau
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    généralité de Tours, 1784. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, C 206/1). IVR24_20133700501NUC1A Extrait du plan de la route de Tours à Paris par Château-Renault et Vendôme, dans l'étendue de la Extrait du plan et nivellement entre les moulins de Cornilleau et de Villedômer de février 1832 . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5576). IVR24_20133700502NUC2A Extrait du plan et nivellement entre les moulins de Cornilleau et de Villedômer de février 1832 . ((Archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5576). IVR24_20133700504NUC1A Extrait du plan cadastral napoléonien, section D4, 1835. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Vue d'ensemble du moulin, du logis primitif et de l'extension, depuis le nord
  • Boisnière : château dit château de La Boisnière
    Boisnière : château dit château de La Boisnière Villedômer - La Boisnière - en écart - Cadastre : 1835 C2 140, 146, 149, 152 2012 C 140, 143, 149, 632
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Il s'agit d'un ancien fief relevant de Château-Renault. Le plus ancien seigneur connu est Jean Desselles en 1558. Il appartient à Pierre Targas, écuyer sieur de la Boisnière, gentilhomme ordinaire de la de Villedômer de 1816 à 1821. Le château est vendu en 1825 à Dominique Lenoir, ancien agent de change parisien qui s'en sépare peu de temps après au profit d'un Monsieur de Marèze. Au milieu du 19e siècle , Louis Félix de Forestier, comte de Coubert, entre en possession du château, dont il était l'intendant , après le décès de M. de Marèze, et épouse sa veuve. Il reste dans cette famille jusqu'au milieu du 20e utilisation sociale. Des harkis accueillis par la ville de Château-Renault, y sont logés entre 1962 et 1969 . Depuis 1969, il accueille un institut médico-éducatif. Les bâtiments du château, de la ferme et de l'orangerie sont présents sur le premier plan cadastral de 1835 mais aucun ne semble présent sur un plan de 19e siècle. Le corps de bâtiment du château situé à l'est de la cour principale pourrait dater du
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Carte. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, C 206/2). La Boisnière, extrait d'un plan, non daté (entre 1784 et 1835). (Archives départementales d'Indre Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P2. Extrait du plan cadastral napoléonien, section C2 Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2938. Registre des augmentations et diminutions CARRE de BUSSEROLLE, J-X. Dictionnaire géographique historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : J. Floch, 1966. communes de France). tome 1.
    Représentations :
    La terrasse surmontant l'aile hexagonale du château possède un garde-corps orné de croix pattées et la terrasse de l'aile sud est couronnée de balustres en poire. Les baies du rez-de-chaussée et de l'étage de la façade est sont surmontées d'une corniche à l'exception des trois baies centrales permettant l'accès intérieur surmontées de frontons triangulaires reposant sur des consoles. La porte de la façade fleurs de lotus en bougie. Une porte d'entrée est encadrée de pilastres doriques surmontés d'un fronton
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Le château se compose de deux corps de logis en L placés de part et d'autre d'une cour. Le corps de logis, à l'est de la cour, possède un étage carré avec rez-de-chaussée surélevé (façade est) et étage en surcroît. Il est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angle, encadrements des baies , corniche) et couvert de toits à longs pans et à croupes en ardoise. Ce corps de logis est prolongé vers le sud par une aile rectangulaire en rez-de-chaussée et vers le nord par une aile hexagonale toutes les deux surmontées d'une terrasse. A l'ouest de la cour, le second corps de logis, à un étage carré et étage de comble, est construit en moellon enduit et pierre de taille (encadrement des baies, chaînes compose d'un corps de bâtiment en L et d'un bâtiment rectangulaire indépendant, organisés autour d'une cour carrée à l'origine fermée (piliers en pierre). Le bâtiment indépendant au sud-est de la cour servant à l'origine de grange est construit en moellon crépi et couvert d'un toit à croupe en tuile plate
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Boisnière : château dit château de La Boisnière
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Extrait d'un plan de la route de Tours à Vendôme dans la généralité de Tours, 1784. (Archives Plan de localisation des bâtiments de La Boisnière, réalisé d'après le plan cadastral de 2012 Extrait d'un plan, non daté (entre 1784 et 1835). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, C 206 Extrait du plan cadastral napoléonien, section C2, 1835. (Archives départementales d'Indre-et-Loire Vue d'ensemble, façade est du corps de bâtiment oriental du château. IVR24_20133700567NUC2A Vue d'ensemble, façade nord du corps de bâtiment oriental du château. L'extension à cinq pans Vue d'ensemble, façades ouest et nord du corps de bâtiment oriental du château Vue d'ensemble, façades ouest et sud du corps de bâtiment oriental du château Détail de la façade est du corps de bâtiment oriental du château. IVR24_20163702640NUCA Détail d'une baie en plein cintre encadrée de pilastres doriques et surmonté d'un fronton
  • Bourg : école de filles dite école de Sainte Antonia (5 rue Jean-Moulin)
    Bourg : école de filles dite école de Sainte Antonia (5 rue Jean-Moulin) Villedômer - 5 rue Jean-Moulin - en village - Cadastre : 2012 D 470
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    une pièce de sa maison. La municipalité loue à partir de 1858, puis achète en 1863, une maison située dans le bourg afin d'accueillir la mairie et la maison d'école. En 1873, le comte de Coubert fait donation à la commune d'une maison afin d'y établir une école de filles qui portera le nom de Sainte Antonia, en mémoire de sa défunte épouse. Elle sera dirigée par trois soeurs de la Charité qui feront l'école gratuite aux filles pauvres et soigneront les indigents de la commune. L'école est ouverte le 17 , parloir, salle de classe, chambres à coucher et grenier est évaluée à 16 000 francs. En 1887, un préau est édifié par Léon Rougé, maître charpentier à Villedômer. Un projet prévoyant l'agrandissement de la salle de classe et l'ajout d'un étage sur le pavillon central, est proposé en 1906, par Lorion, architecte à Tours, mais n'est pas réalisé. Un nouveau projet prévoyant la création d'un logement pour l'institutrice à côté et sur le préau, proposé par Labadie, architecte à Tours, est approuvé en 1911. Les travaux
    Référence documentaire :
    Plans, élévations, documents divers. (Archives communales de Villedômer). Archives communales de Villedômer. Plans et élévations. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276). Écoles. 1902-1914. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Administration communale. 1841-1889. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Affaires communales. 1876-1895. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Administration communale. 1902-1940. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Écoles. 1858-1900. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Écoles. 1902-1914.
    Représentations :
    Blason de la famille de Coubert (d'azur à l'ancre d'argent au chef accompagnée au canton senestre d'une étoile de même sur un rayon d'or) surmonté d'une couronne comtale, partiellement effacé, placé au -dessus de la baie centrale de la façade ouest. Statue de sainte Antonia placée au-dessus du fronton
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est composé d'un corps de bâtiment rectangulaire, flanqué de deux ailes rectangulaires placées perpendiculairement. Il est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angles , encadrements des baies, corniches, rondelis du pignon), et couvert de toits à longs pans en ardoise à pignons découverts. Trois baies à meneaux et croisillons éclairent le rez-de-chaussée de la façade ouest.
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Bourg : école de filles dite école de Sainte Antonia (5 rue Jean-Moulin)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Élévation, coupe et plan du préau, Martin, 1887. (Archives communales de Villedômer Élévation de la façade antérieure, état projeté (non réalisé), Lorion, 1906. (Archives Élévation de la façade postérieure, état projeté (non réalisé), Lorion, 1906. (Archives Élévation de la façade postérieure, Lorion, 1906. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O Plan du rez-de-chaussée projeté, Lorion, 1906. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276 Plan du rez-de-chaussée projeté (non réalisé), Lorion, 1906. (Archives départementales d'Indre-et Plan du rez-de-chaussée, Lorion, 1906. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276 Plans du rez-de-chaussée, du premier étage et coupe transversale, Labadie, 1911. (Archives Élévation de la façade ouest, Labadie, 1911. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276 Élévation de la façade sud, Labadie, 1911. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276
  • Bourg : bureau de poste, actuellement maison (2 rue du Général de Gaulle)
    Bourg : bureau de poste, actuellement maison (2 rue du Général de Gaulle) Villedômer - 2 rue du Général de Gaulle - en village - Cadastre : 2012 D 1737
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Un devis estimatif pour la construction d'un bureau de poste est réalisé le 12 janvier 1911, pour un montant de 5 146,54 francs. Deux projets sont proposés et les plans sont dressés par G. Labadie , architecte à Tours. Le deuxième projet est retenu, et les travaux sont réceptionnés définitivement le 28 juin 1912. Le bureau de poste est adossé à l'ancien logement de l'instituteur, transformé en logement du receveur. Le bureau de poste est transféré en mars 2009, puis l'édifice est vendu comme maison d'habitation
    Référence documentaire :
    Plans, élévations, documents divers. (Archives communales de Villedômer). Cartes postales de Touraine : Villedômer. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 276). Archives communales de Villedômer. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Affaires communales. 1889-1936. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Administration communale. 1902-1940. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2938. Registre présentant les augmentations et
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est en rez-de-chaussée, construit en moellon enduit et pierre de taille (encadrements des
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Localisation :
    Villedômer - 2 rue du Général de Gaulle - en village - Cadastre : 2012 D 1737
    Titre courant :
    Bourg : bureau de poste, actuellement maison (2 rue du Général de Gaulle)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    ouest, projet n°1 (non réalisé), 1910. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700415NUC1A nord, projet n°1 (non réalisé), 1910. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700416NUC2A , projet n°1 (non réalisé), 1910. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700417NUC1A , projet n°1 (non réalisé), 1910. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700418NUC1A ouest, projet n°2, Labadie, 1911. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700359NUC1A nord, projet n°2, Labadie, 1911. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700360NUC1A , projet n°2, Labadie, 1911. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700361NUC1A , projet n°2, Labadie, 1911. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700362NUC1A , projet n°2, Labadie, 1911. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700363NUC1A °2, Labadie, 1911. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700364NUC1A
  • Beauregard : château dit château de Beauregard
    Beauregard : château dit château de Beauregard Villedômer - Beauregard - en écart - Cadastre : 1835 D 946 1835 D 947 1835 D 948 1835 D 949 1835 D 950 1835 D 951 2014 D 1704 2014 D 1705 2014 D 988 2014 D 992 2014 D 994
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    appartient ensuite par alliances, aux familles de Thaix (entre 1475 et 1535) et Brossin (entre 1535 et le Aubin, veuve de Rufin Serpin, et Michel Huan étant également mentionnés comme seigneur de Beauregard au Gallant, décédé le 29 novembre 1650, était écuyer de La Bénardière, de La Coste et de Beauregard à cette époque. Le 28 décembre 1701, deux lots sont constitués pour François de Mareschau, chevalier seigneur de Corbeil, commissaire d'artillerie et François Guillemard, écuyer de Longueville, héritiers de François Mareschau, seigneur du Plessis et Beauregard. La famille Mareschau de La Chauvinière vend en 1800 à la famille de La Saussaye. Plusieurs familles se succèdent ensuite : Péon, Bruneau, de Bures, Durand. M. de Bures fait réaliser des travaux intérieurs (peintures de sujets allégoriques par Fayon, dans une partie 1852 par Mme Germinale Eulalie Gillet, pour 70 000 francs. Il change à nouveau de propriétaire (Claude restauré dans le premier quart du 18e siècle. En 1852, Mme Gillet achète la propriété composée "de vieux
    Référence documentaire :
    Plan cadastral napoléonien de 1835. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P2 276). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 2938. Registre présentant les augmentations et Archives privées.
    Murs :
    pierre pierre de taille pan de fer
    Description :
    Le château est un édifice en rez-de-chaussée et étage de comble, construit en moellon crépi et couvert d'un toit à longs pans et une croupe en ardoise. L'étage de comble est éclairé par cinq lucarnes corniche en pierre de taille entoure l'édifice. Une tourelle d'escalier carrée est adossée au pavillon nord . Le pavillon nord, à un étage carré et étage de comble, est construit en brique et pierre de taille en ardoise. La frise de la corniche du pavillon est ornée de motifs décoratifs en terre cuite. Une lucarne haute à fronton triangulaire éclaire l'étage de comble (ouest et est). La tourelle d'angle sud-est est également à un étage carré et étage de comble, construite en brique et pierre de taille un édifice à un étage carré et étage de comble, construit en moellon enduit et couvert d'un toit à longs pans en ardoise. L'étage de comble est éclairé par deux lucarnes hautes à toit à deux pans en brique. Les encadrements supérieurs des baies sont constitués de poutrelles métalliques. La serre est
    Étages :
    rez-de-chaussée étage de comble
    Titre courant :
    Beauregard : château dit château de Beauregard
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Plan de localisation et datation des bâtiments. IVR24_20143703528NUCA Détail du monogramme et de la date portée sur la serre. IVR24_20143703544NUCA Vue intérieure de la serre. IVR24_20163702261NUCA Bâtiment ayant servi de hangar et pressoir. IVR24_20143703534NUCA Bâtiment ayant servi de hangar et de pressoir, détail du pignon. IVR24_20163702264NUCA Bâtiment ayant servi de tuilerie. IVR24_20163702251NUCA
  • Verrière : l'Education de la Vierge, l'Annonciation, l'Assomption (baie 3)
    Verrière : l'Education de la Vierge, l'Annonciation, l'Assomption (baie 3) Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "L. Lobin, Tours 1868, Spes mea Deus, en mémoire de Jeanne-Marie-Pauline de Chastenet-Puységur
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Verrière réalisée par l'atelier Lobin de Tours en 1868, payée par le comte et la comtesse de Puységur, en souvenir de Jeanne Marie Pauline de Chastenet Puységur, leur fille aînée décédée à Tours le 22 celles de la nef.
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre pour les délibérations du bureau de la fabrique de Archives paroissiales de Villedômer. Registre des délibérations de la fabrique de la paroisse de l'église de Villedômer. Saint Vincent de Villedômer.
    Représentations :
    éducation de la Vierge fleur de lys Verrière dédiée à la Vierge. Lancette de gauche : l'éducation de la Vierge enfant par sainte Anne et saint Joachim. Lancette de droite : l'Annonciation. Médaillon : l'Assomption de la Vierge. Deux blasons surmontés d'une couronne de marquis et encadrés de licornes ailées dans la partie basse de la lancette de gauche. Blason de gauche : écartelé au 1 d'argent au lion de gueules à la bordure de sinople chargée de six écussons d'or, au 2 de gueules à trois flèches d'or empennées d'argent rangées en pal les pointes en bas, au 3 de gueules à trois pommes de pin d'or, au 4 d'azur à trois étoiles d'or, sur le tout d'azur au chevron d'or accompagné en pointe d'un lion passant de même et chef d'or (Chastenet de Puységur ). Blason de droite : d'azur au lion d'argent couronné d'or (de Cools).
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière à deux lancettes surmontées d'un tympan ajouré. Chaque lancette est composée de quatre
    Emplacement dans l'édifice :
    dans la chapelle de la Vierge
    Titre courant :
    Verrière : l'Education de la Vierge, l'Annonciation, l'Assomption (baie 3)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Verrière : Présentation de Jésus au Temple, Crucifixion, Résurrection (baie 0)
    Verrière : Présentation de Jésus au Temple, Crucifixion, Résurrection (baie 0) Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    "L. Lobin, Tours 1868, In memoriam Michaelis Blin, rectoris hujus parochiae, defuncti sept. 1862".
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    l'atelier Lobin de Tours, d'après une verrière de la cathédrale de Bourges. Ce vitrail a été réalisé en mémoire de Michel Blin, curé de la paroisse décédé en septembre 1862, représenté en prière et agenouillé au pied de la croix.
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Registre des délibérations de la fabrique de la paroisse de Saint Vincent de Villedômer.
    Représentations :
    Verrière dédiée au Christ, représentant de bas en haut : la Présentation de Jésus au Temple devant saint Siméon ; la Crucifixion avec la Vierge et saint Jean au pied de la croix, accompagné d'un prêtre en prière ; la Résurrection avec le Christ, encadré de deux anges et de trois soldats endormis à ses
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Verrière composée de trois panneaux superposés, maintenus par deux barlotières, dont le panneau
    Titre courant :
    Verrière : Présentation de Jésus au Temple, Crucifixion, Résurrection (baie 0)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
  • Bourg : maison, ancien logement de l'institutrice (5 rue Jean-Moulin)
    Bourg : maison, ancien logement de l'institutrice (5 rue Jean-Moulin) Villedômer - 5 rue Jean-Moulin - en village - Cadastre : 2012 D 470
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    1887, proposé par Labadie, architecte à Tours, est approuvé en 1911. Les travaux sont réceptionnés définitivement le 23 novembre 1913. Le logement de l'institutrice est aujourd'hui une habitation privée.
    Référence documentaire :
    Écoles. 1902-1914. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276). Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Écoles. 1902-1914.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice est de plan rectangulaire, à étage carré construit en moellon enduit, couvert d'un toit à pierre de taille. Un cordon en brique matérialise la séparation entre le rez-de-chaussée et l'étage. Une corniche en pierre de taille couronne l'édifice.
    Titre courant :
    Bourg : maison, ancien logement de l'institutrice (5 rue Jean-Moulin)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de logement de l'institutrice. Élévation de la façade ouest, Labadie, 1911. (Archives Projet de construction d'un logement de l'institutrice. Plans du rez-de-chaussée, du premier étage et coupe transversale, Labadie, 1911. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276 Projet de construction d'un logement de l'institutrice. Élévation de la façade sud, Labadie, 1911 . (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276). IVR24_20133700406NUC2A
  • Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Vincent et Saint-Gilles
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Vincent et Saint-Gilles Villedômer
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    certains d'entre eux n'ont pas été supprimés lors de leur remplacement par de nouveaux. On trouve ainsi aujourd'hui : deux statues de sainte Barbe, deux statues de saint Vincent, deux statues de la Vierge Marie , deux statues de la Vierge à l'Enfant... Elle s'explique également par les nombreux dons réalisés au 19e siècle par des paroissiens, notamment les familles de Coubert, de Cools et de Chastenet-Puységur. Neuf
    Référence documentaire :
    Archives paroissiales de Villedômer. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 5 V 83. Cultes, Fabriques.
    Titre courant :
    Le mobilier de l'église paroissiale Saint-Vincent et Saint-Gilles
    Annexe :
    , archevêque de Tours, le 23 septembre 1900 en remplacement d'un chemin de croix en papier qui avait été septembre 1898 par Mgr Renou Archevêque de Tours), la plus grosse (320 kg) prénommée Jeanne Marie Jacques a Liste des objets mobiliers non étudiés Bancs, auteur inconnu, chêne, 19e siècle, chapelles de la Vierge et de Saint-Gilles Banc d'oeuvre n°1, auteur inconnu, chêne, 19e siècle, avec porte et deux tiroirs fermant à clé, chapelle de Saint-Gilles Banc d'oeuvre n°2, auteur inconnu, chêne, 19e siècle , avec porte et tiroir, chapelle de la Vierge Banc d'oeuvre n°3, auteur inconnu, chêne, 19e siècle, avec porte, chapelle de la Vierge Ensemble de deux bancs, auteur inconnu, chêne, 19e siècle (?), accotoirs s'enroulant en volutes, h = 108 cm, l = 189 cm, p = 49 cm, croisée du transept Ensemble de 5 stalles (2 et 3 ), auteur inconnu, chêne, 19e siècle (?), parcloses s'enroulant en volutes et ornées de feuilles de palme, h = 114 cm, l = 246 cm, p = 46 cm, croisée du transept Ensemble de 8 stalles (4 et 4), auteur inconnu
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Vue d'ensemble, de la nef vers le choeur. IVR24_20123701976NUCA Vue d'ensemble de la chapelle Saint-Gilles. IVR24_20133700674NUCA Vue d'ensemble de la chapelle de la Vierge. IVR24_20123701978NUCA Ornement doré (n°1) : bourse de corporal, étole, manipule et voile de calice. IVR24_20133700698NUCA Ornement doré (n°2) : bourse de corporal, étole, manipule et voile de calice. IVR24_20133700699NUCA Ornement noir (n°1) : bourse de corporal, étole, manipule et voile de calice. IVR24_20133700702NUCA Ornement rouge (n°1) : bourse de corporal, étole, manipule et voile de calice Ornement vert (n°2) : bourse de corporal, conopée, étole, manipule et voile de calice
  • Bourg : gare dite gare de Villedômer-État (15 avenue des Tilleuls)
    Bourg : gare dite gare de Villedômer-État (15 avenue des Tilleuls) Villedômer - 15 avenue des Tilleuls - en village - Cadastre : 2012 D 1584
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    de chemin de fer Tours-Sargé inaugurée en 1894. Le lot prévoyant la construction des stations de La commune de Villedômer possédait autrefois deux gares : la gare dite de Crotelles (aujourd'hui détruite) sur la ligne Brétigny-la Membrolle, et la gare dite de Villedômer-État, construite sur la ligne , entrepreneurs à Ancenis, pour un montant global de 310 000 francs et un délai d'exécution d'un an. La ligne est déclassée en 1975 et la gare transformée pour accueillir une classe maternelle à partir de septembre 1976
    Référence documentaire :
    Plans, élévations, documents divers. (Archives communales de Villedômer). Archives communales de Villedômer. Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 2595. Projets et enquêtes d'utilité publique. Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 2606. Adjudication des travaux.
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    lampes et lanternes), faisant également fonction de cabinets d'aisance. Ces constructions furent édifiées communes proches de Villedômer : Vernou-sur-Brenne, Reugny, Chançay ou Neuillé-le-Lierre. Le bâtiment pierre de taille est utilisée uniquement pour les chaînes d'angles et l'encadrement des baies. Haut d'un
    Titre courant :
    Bourg : gare dite gare de Villedômer-État (15 avenue des Tilleuls)
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Carte postale, début du 20e siècle. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700397NUC2AB Façade ouest, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700408NUC2A Pignon nord, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700409NUC1A Façade est, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700410NUC2A Pignon sud, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700411NUC1A Coupe transversale, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700412NUC1A Plan du rez-de-chaussée, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700413NUC2A Plan du premier étage, Aymond, 1975. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700414NUC2A
  • Villedômer : église paroissiale Saint-Vincent et Saint-Gilles
    Villedômer : église paroissiale Saint-Vincent et Saint-Gilles Villedômer - place des Martyrs de la Résistance - en village - Cadastre : 1835 D2 414 2012 D 512
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    Hardion, architecte à Tours, réalise un devis et un plan pour le projet de voûtement des chapelles. De , architecte à Tours, dresse les devis et plans pour deux projets, l'un de restauration extérieure pour un La partie la plus ancienne de l'église est la nef dont les murs latéraux datent du 11e siècle chapelle sud, quelques années plus tard, au début du 16e siècle. L'édifice a fait l'objet de plusieurs campagnes de restauration ou de modification au 19e siècle. En 1828, le conseil de fabrique délibère et fait établir un devis pour la reconstruction du pignon de la nef et la réfection de la toiture de la nef que la couverture et la charpente de l'église "sont dans le plus mauvais état". La restauration du pignon et le portail occidental de la nef sont finalement réalisés en 1832 par Pierre Ambroise Samedy d'une charpente en bois en sous-oeuvre du clocher. Ces travaux sont réalisés et le bois de charpente provenant de la démolition du clocher est vendu aux enchères en janvier 1846. En 1866, Raphaël Sauger, agent
    Référence documentaire :
    Plans, élévations, documents divers. (Archives communales de Villedômer). Cartes postales de Touraine : Villedômer. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 276). Archives communales de Villedômer. Archives paroissiales de Villedômer. Registre des délibérations de la fabrique de la paroisse de HURON, Nicolas. L'église Saint-Vincent-et-Saint-Gilles de Villedômer. Tours : Ecclésia, 1991. 44 p. Villedômer, église Saint-Vincent et Saint-Gilles. Plans et relevés. (Archives départementales Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Administration communale. An XI-1840. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Administration communale. 1841-1889. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 2 O 276. Administration communale. 1890-1901. Archives départementales d'Indre-et-Loire. 5 V 83. Cultes, Fabriques.
    Représentations :
    Portail du mur sud de la nef en anse-de-panier, encadré de pilastres et surmonté d'un fronton décorés de sculptures représentant des scènes de l'Ancien Testament (le sacrifice d'Isaac par Abraham) et et la Samaritaine devant le puits de Jacob), des personnages, des animaux réels ou fabuleux (phénix , hybride, salamandre, oiseaux) ou des végétaux (feuille d'acanthe, palme, feuille de vigne, grappe de raisin, pomme de pin). Des traces de peintures murales et les vestiges d'un groupe sculpté représentant
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'édifice à plan en croix latine et à vaisseau unique est construit en moellon enduit et pierre de taille. La nef, la croisée du transept et les chapelles sont couvertes de toits à longs pans en tuile plate. Le chevet et la flèche octogonale à égout retroussé de plan carré sont couverts en ardoise. La nef est éclairée par quatre baies en plein cintre. Des vestiges de chaînages en pierre de taille de fenêtres romanes sont visibles sur les murs sud et nord de la nef. Le portail sud de la nef est protégé par un auvent, couvert d'ardoise, dont la charpente repose sur quatre corbeaux de pierre et deux poteaux contreforts sont également présents dans les angles des chapelles et un autre placé au centre du mur nord de visibles à l'angle nord-ouest de la chapelle nord et l'angle sud-est de la chapelle sud). Leurs murs gouttereaux possèdent des corniches en pierre de taille. La chapelle nord possède une baie à remplage gothique travées couvertes de fausses-voûtes d'ogives, la croisée du transept est couverte d'une fausse-voûte
    Localisation :
    Villedômer - place des Martyrs de la Résistance - en village - Cadastre : 1835 D2 414 2012 D 512
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Couvrements :
    cul-de-four lambris de couvrement
    Illustration :
    Élévation du portail occidental, Samedy, 1832. (Archives communales de Villedômer Élévation d'un portail latéral (non réalisé), 1832. (Archives communales de Villedômer Coupe de la charpente du clocher, 1844. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700385NUC2A Plan, Sauger, 1866. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700386NUC2A Coupe transversale de la nef et du clocher, Jousset, 1884. (Archives départementales d'Indre-et Projet d'installation des cloches. Élévation et plan, Bollée, 1898. (Archives communales de Principales périodes de construction de l'église. IVR24_20133700938NUDA Plan, Hardion, 1867. (Archives départementales d'Indre-et-Loire. 5 V 83). IVR24_20133700378NUC2A Coupe transversale, Hardion, 1867. (Archives départementales d'Indre-et-Loire. 5 V 83 Élévation, Jousset, 1884. (Archives départementales d'Indre-et-Loire. 5 V 83
  • Bourg : école (4 rue Pasteur)
    Bourg : école (4 rue Pasteur) Villedômer - 4 rue Pasteur - en village - Cadastre : 2012 D 513, 1568
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Vallée de la Brenne
    Historique :
    de garçons dans le jardin attenant. Des plans sont dressés par Lorion, architecte à Tours, et les de Tours (charpente, couverture) et Pré de Villedômer (menuiserie, serrurerie, peinture) pour un montant total de 23 383,84 francs. En 1960, Henry Lhéritier de Chézelle, architecte à Tours, dresse les En 1907, la municipalité décide de transformer le presbytère en mairie, et de construire une école travaux sont attribués en août 1908 à Ruer de Rochecorbon (maçonnerie, terrassements, plâtrerie), Delany plans pour la construction d'une nouvelle école de filles, au nord des bâtiments de l'école de garçons
    Référence documentaire :
    Plans, élévations, documents divers. (Archives communales de Villedômer). Archives communales de Villedômer. Écoles. 1902-1914. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 276).
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'ancienne école de garçons se compose d'un corps de bâtiment rectangulaire, en rez-de-chaussée, en chaînes d'angles sont en brique et pierre de taille. L'entrée est surmontée d'un fronton triangulaire légèrement en saillie par rapport à la corniche en pierre de taille. La baie Est de la façade a été transformée en porte. Le corps de bâtiment est prolongé vers l'ouest par un second, rectangulaire, également en rez-de-chaussée, construit en moellon enduit avec chaînes d'angles et encadrements des baies en brique et pierre de taille et couvert d'un toit à longs pans et à croupes, légèrement plus bas que le premier bâtiment. Le préau est placé en retour d'équerre à l'est. L'ancienne école de filles en rez-de -chaussée est construite en béton recouvert de crépi et couvert d'un toit à longs pans en ardoise.
    Étages :
    rez-de-chaussée
    Auteur :
    [architecte] Lhéritier de Chézelle [entrepreneur de maçonnerie] Ruer
    Aires d'études :
    Vallée de la Brenne
    Illustration :
    Projet de construction d'une école de garçons. Plan, Lorion, 1907. (Archives départementales Projet de construction d'une école de garçons. Élévation de la façade sud, Lorion, 1907. (Archives Projet de construction d'une école de garçons. Élévation de la façade Est, Lorion, 1907. (Archives Projet de construction d'une école de filles. Plan, Lhéritier de Chézelle, 1960. (Archives communales de Villedômer). IVR24_20133700466NUC1A Vue d'ensemble de l'école de garçons, façade nord. IVR24_20133700467NUC2A Détail du fronton de l'école de garçons. IVR24_20133700468NUC2A Préau de l'école de garçons. IVR24_20133700471NUC2A Bâtiment édifié en 1960 pour servir d'école de filles. IVR24_20133700472NUC2A Ancien logement du secrétaire de mairie, façade ouest. IVR24_20133700469NUC2A