Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois
    Abbaye d'augustins et de génovéfains Notre-Dame-de-Bourgmoyen, collège puis lycée de Blois Blois - place Louis-XII - en ville - Cadastre : 1810 A 1371, 1372, 1373
    Historique :
    bâtiments abbatiaux, délimitation d'un vaste enclos en bordure de Loire ; 14e siècle : le mur sud de qui subsistaient dans des maisons particulières, et les bâtiments sont détruits, le quartier est rasé concerne l'enseignement agricole, une école d'agriculture d'hiver a été créée par le Conseil général de
    Référence documentaire :
    réparations du cloître, le 28 décembre 1652. réparations de l'église, le 22 juin 1607. HARDEL, L. L'église Notre-Dame de Bourgmoyen. Le Loir-et-Cher Historique. Décembre 1895. p. 13-19. TROMBETTA, P.J. Une réussite dans le domaine de l'archéologie urbaine : la fouille de la
    Annexe :
    à Monsieur le Recteur de l’Académie de Paris, le 8 mars 1921 (Source : Archives départementales de . Le principe de la création d'une école d'Agriculture en Loir-et-Cher a été adopté, en août 1919, par le Conseil Général et le Conseil de l'Office départemental agricole. Ces assemblées, rejetant comme trop onéreux le projet présenté par la directrion départementale des services agricoles de [souligné par le proviseur], décidèrent que l'école serait annexée à un établissement scolaire. Les municipalités de Blois et de Romorantin déclinèrent les offres qui leur furent faites immédiatement par le d'académie Le Téo au début de septembre 1919. Toutefois, le mois de septembre tout entier s'écoula avant que je reçusse une confirmation officielle de ces intentions, je la provoquais même, sur le conseil de Monsieur l'Inspecteur, et je sollicitais une audience de Monsieur le Préfet. L'école s'ouvrit seulement le leurs enfants, bien que le minimun d'âge fût plus élevé que dans les autres écoles d'agriculture, bien
    Illustration :
    Report du plan d'ensemble sur le cadastre de 1980, (Les bâtiments qui subsistaient à la Révolution Report du plan d'ensemble (église et bâtiments) sur le cadastre de 1810 (section A de la ville Plan d'ensemble de l'enclos. Détail du plan de Blois et de ses abords. Non daté, vers le milieu du Plan de la nouvelle place des Boucheries avec l'église de Bourgmoyen et le percement de la rue du -devant abbaye dite de Bourgmoyen de Blois avec le tracé de la rue du Département projetée. Le plan ne Eglise abbatiale. Plans superposés de la crypte et de l'église d'après les fouilles de 1942 et le à gauche : ébrasement d'une ouverture dans le mur de chevet. IVR24_20194100075NUC Église abbatiale. Crypte dégagée lors des fouilles de 1942. Baie percée dans le mur médian de la Église abbatiale. Crypte dégagée lors des fouilles de 1942. Baie percée dans le mur médian de la Bâtiments abbatiaux : le pavillon sud-ouest a été édifié à partir de 1843 pour l'agrandissement du
  • Villedômer : église paroissiale Saint-Vincent et Saint-Gilles
    Villedômer : église paroissiale Saint-Vincent et Saint-Gilles Villedômer - place des Martyrs de la Résistance - en village - Cadastre : 1835 D2 414 2012 D 512
    Historique :
    campagnes de restauration ou de modification au 19e siècle. En 1828, le conseil de fabrique délibère et fait . L'année suivante les travaux n'ont pas été réalisés et le conseil constate que "le pignon menace ruine" et que la couverture et la charpente de l'église "sont dans le plus mauvais état". La restauration du pignon et le portail occidental de la nef sont finalement réalisés en 1832 par Pierre Ambroise Samedy d'une charpente en bois en sous-oeuvre du clocher. Ces travaux sont réalisés et le bois de charpente Hardion, architecte à Tours, réalise un devis et un plan pour le projet de voûtement des chapelles. De choeur ; remplacement de la porte de la sacristie qui donnait dans le sanctuaire par une autre située montant de 3 500 francs, et l'autre de restauration intérieure pour un montant de 5 171,61 francs. Le -voûte en briques reposant sur des colonnes pour remplacer le lambris en mauvais état, ainsi que la modification des baies. Les travaux extérieurs comprennent la restauration des contreforts, des enduits, le
    Représentations :
    décorés de sculptures représentant des scènes de l'Ancien Testament (le sacrifice d'Isaac par Abraham) et du Nouveau Testament (le baptême du Christ par saint Jean-Baptiste, Jésus enseignant au Temple, Jésus et la Samaritaine devant le puits de Jacob), des personnages, des animaux réels ou fabuleux (phénix
    Description :
    plate. Le chevet et la flèche octogonale à égout retroussé de plan carré sont couverts en ardoise. La fenêtres romanes sont visibles sur les murs sud et nord de la nef. Le portail sud de la nef est protégé par . Le chevet est renforcé par quatre contreforts, dont deux pris dans la maçonnerie des chapelles. Des d'ogives et le choeur semi-circulaire est surmonté d'une fausse-voûte en cul-de-four brisé, toutes
    Illustration :
    Vue de l'église depuis le sud-est. IVR24_20133700706NUCA Vue intérieure, de la nef vers le choeur. IVR24_20123701976NUCA Détail d'un chapiteau du mur nord de la nef : le Baptême du Christ. IVR24_20133700688NUCA Détail d'un chapiteau du mur sud de la nef : le sacrifice d'Isaac par Abraham
1