Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 46 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maison Saint-Quentin (3 rue Saint-Hilaire)
    Maison Saint-Quentin (3 rue Saint-Hilaire) Nogent-le-Rotrou - 3 rue Saint-Hilaire - en ville
    Historique :
    La maison Saint-Quentin est attestée par les textes en 1190. Rotrou IV confirme alors la donation d’une maison située près du pont Saint-Hilaire à Payen de Saint-Quentin. Celle-ci est cédée à l’abbaye un fief urbain. La tradition locale reconnaît l’édifice situé au 3 rue Saint-Hilaire comme la maison Saint-Quentin mentionnée dans ces textes anciens. Ces documents ne mentionnant toutefois pas précisément néanmoins probable puisque la maison est située près du pont Saint-Hilaire. Les premiers marqueurs
    Description :
    La maison est implantée sur une parcelle étroite entre la rue Saint-Hilaire, une cour et un jardin Saint-André.
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 3 rue Saint-Hilaire - en ville
    Titre courant :
    Maison Saint-Quentin (3 rue Saint-Hilaire)
    Appellations :
    maison Saint-Quentin
    Annexe :
    Robert de Saint-Quentin de la donnation faite à Payen de Saint-Quentin, son père, par Rotrou comte du Perche, d'une maison size à Nogent-le-Rotrou, au nouveau bourg près du Pont-Saint-Hilaire. Transcription l’abbaye des clairets, d’une maison sise à Nogent, dite maison Saint-Quentin. Transcription et traduction
    Illustration :
    Bâtiment 1, vue intérieure, niveau 1, détail d'une fenêtre bouchée sur la rue Saint-Hilaire
  • Statue : saint Yves (?)
    Statue : saint Yves (?) Sublaines - Bourg - en village
    Historique :
    statue de sainte Catherine de la même époque présente dans l'église.
    Représentations :
    Le saint est vêtu d'une tunique courte, plissée à partir de la taille et retenue par une ceinture considéré comme saint Yves en raison de son bonnet carré, le fait que cette statue soit de même facture que celle de sainte Catherine (interrogeant sur une association) ainsi que la présence d'une autre statue de saint Yves dans l'église laissent un doute sur son identification.
    Titre courant :
    Statue : saint Yves (?)
  • Abbaye de bénédictins Saint-Denis
    Abbaye de bénédictins Saint-Denis Nogent-le-Rotrou - 1 rue de la Jambette 47 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 170
    Historique :
    église paroissiale (Saint-Laurent), à l'est les bâtiments conventuels et le chevet ont été reconstruits la première moitié du 16e siècle. Désormais ouvert en direction de la rue Saint-Laurent, il est le ce qui reste de l'abbatiale Saint-Denis.
    Référence documentaire :
    Archives nationales. Série P : article 938, n°38. Aveu et dénombrement de Saint-Denis. 1690. fol n AD Eure-et-Loir. Série H : 2598-2645. Prieuré Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou. AD Eure-et-Loir. Série H : 2598. Inventaire des titres et papiers du prieuré doyenné de Saint-Denis Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série H : 2601. Cartulaire de Saint-Denis. Copie, 15e AD Eure-et-Loir. Série N : 4 N 114. Abbatiale Saint-Denis. Bibliothèque nationale de France. Manuscrits. Fr Moreau 32. Cartulaire de Saint-Denis. Copie, 18e Bibliothèque municipale du Mans. Manuscrits. Ms : 0023. Missel de Saint-Denis. 1081-1194. Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine. Cote : 0081 028 0064. Dossier Saint-Denis. Musée-Château Saint-Jean (Nogent-le-Rotrou). Coustumes des pays, comte et baillage du grand Perche , Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye, 1895.
    Précisions sur la protection :
    Abbaye Saint-Denis (ancienne) : inscription par arrêté du 12 octobre 1948
    Statut :
    propriété de la commune Actuel collège Arsène Meunier, église et cimetière Saint-Laurent
    Description :
    L’ancienne abbaye est accessible par une tour porte donnant sur l’extrémité nord de la rue Saint rue. L’église paroissiale Saint-Laurent et son cimetière sont situés à l’ouest. Ils sont encerclés par
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 1 rue de la Jambette 47 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 170
    Titre courant :
    Abbaye de bénédictins Saint-Denis
    Appellations :
    prieuré Saint-Denis
    Vocables :
    Saint-Denis
    Texte libre :
    Historique L'abbaye de Saint-Denis Fondation de l'abbaye Le terminus ante quem de la date de création de l’abbaye Saint-Denis est fixé par sa charte de fondation à l’année 1031. Geoffroy III, vicomte quatre moulins sur le même cours d’eau, auxquels s’ajoute l’église Saint-Hilaire, avec son droit de 1031, est desservie par des moines suivant la règle de Saint-Benoît. Ces derniers ont pour mission de d’assurer leur subsistance. Loin d’être cantonnée à un rôle spirituel, l’abbaye de Saint-Denis est dès sa du cartulaire de Saint-Denis est issue d’une réécriture effectuée à la fin du 12e siècle. S’il est des morts, Florian Mazel a récemment émis l’hypothèse que l’abbaye de Saint-Denis pourrait avoir été . Au regard de ces nouvelles études, la fondation de l’abbaye de Saint-Denis apparaît comme bien moins dans l’église de Saint-Denis, initiant ainsi le choix de l’abbatiale Saint-Denis comme lieu d’inhumation privilégié pour les membres de la maison Rotrou. La tutelle des moines de Saint-Père de Chartres
    Illustration :
    Plan du collège Saint-Denis (19e siècle). IVR24_20152800547NUCA Moulin et tribunal de Saint-Denis, vue du Sud (vers 1948). IVR24_20162801159NUCA Rue Saint-Denis, bâtiments conventuels (aile ouest), vue du sud-ouest. IVR24_20162801170NUCA Rue Saint-Denis, passage d'entrée, vue de sud. IVR24_20132800095NUC4A Eglise Saint-Laurent, vue du sud-ouest. IVR24_20152800348NUCA
  • Église paroissiale Saint-Solenne, actuellement cathédrale Saint-Louis (place Saint Louis)
    Église paroissiale Saint-Solenne, actuellement cathédrale Saint-Louis (place Saint Louis) Blois - place Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 D0 217
    Historique :
    Époque mérovingienne : premier sanctuaire dédié à Saint Pierre et cimetière ; fin 10e siècle  : construction d'une nouvelle église dédiée à Saint-Solenne et d'une crypte pour abriter les reliques du saint tour clocher, l'église est alors église paroissiale Saint-Solenne ; Premier quart 16e siècle : travaux cathédrale sous le vocable de Saint-Louis ; milieu 18e siècle : suppression du cimetière, transféré hors les murs, création de la place Saint-Louis ; 1847 : achèvement du décor sculpté du choeur ; 1867
    Référence documentaire :
    . Marchés pour la reconstruction et l'achèvement de l'église Saint-Solenne. 15 novembre 1681, 20 février chute de l'église Saint-Solenne. 7 juin 1678. l'église Saint-Solenne. 1780. HEMONEE, M. La crypte Saint-Solenne sous la cathédrale de Blois. Blois : Sille, 1936. LESUEUR, F. Les fouilles de la cathédrale Saint-Louis : l'église carolingienne Saint-Solenne MARTIN-DEMEZIL, J. Église et crypte Saint-Solenne. Congrès Archéologique de France, 189e session
    Représentations :
    saint Pierre saint Louis
    Localisation :
    Blois - place Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 D0 217
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Solenne, actuellement cathédrale Saint-Louis (place Saint Louis)
    Vocables :
    Saint-Solenne Saint-Louis
    Illustration :
    Vue de Blois au XVIIe siècle. Eglise Saint-Solenne à droite. IVR24_19934100020XA Dessein et élévation de la coupe et profil géométral de l'Eglise Paroissiale de Saint Solaine de la Mur sud de la sacristie construite vers 1865. Vue prise des petits degrés Saint Louis vue de l'église paroissiale Saint-Solenne actuellement cathédrale Saint-Louis IVR24_19934100051VA vue de l'église paroissiale Saint-Solenne actuellement cathédrale Saint-Louis IVR24_19934100053XA vue de l'église paroissiale Saint-Solenne actuellement cathédrale Saint-Louis IVR24_19934100054XA Façade sud et clocher (vue prise depuis le mail Saint Jean). IVR24_19864100077X vue de l'église paroissiale Saint-Solenne actuellement cathédrale Saint-Louis IVR24_19934100055XA Chapiteau originel de la Tour-clocher (troisième niveau). Dépôt lapidaire Saint Saturnin, Blois, n Chapiteau originel de la Tour-clocher (troisième niveau), dépôt lapidaire Saint Saturnin, Blois, n
  • Reugny : église paroissiale Saint-Médard
    Reugny : église paroissiale Saint-Médard Reugny - place de Verdun - en village - Cadastre : 1819 G1 107 2009 G 257
    Historique :
    (d'Orfeuil, de la Madeleine, de la Vallière, de Boissay, de la Côte, Sainte Barbe, de Launay, du Rosaire saint Médard. Le 1er juillet 1532, les fabriciers consentent à l'édification de la chapelle que le
    Référence documentaire :
    TRICOT, Louis. Saint-Médard de Reugny. Notes manuscrites, 48 pages.
    Titre courant :
    Reugny : église paroissiale Saint-Médard
    Vocables :
    Saint-Médard
  • Chabris : église Saint-Phalier, verrières
    Chabris : église Saint-Phalier, verrières Chabris - en village
    Historique :
    Église paroissiale Saint-Phalier : D'origine romane, l'église de Chabris a été largement
    Canton :
    Saint-Christophe-en-Bazelle
    Titre courant :
    Chabris : église Saint-Phalier, verrières
    Illustration :
    Chabris, église Saint-Phalier, vue intérieure vers le choeur. IVR24_20093603080NUCA Chabris, église Saint-Phalier, baie 0 : l'Annonciation et la Nativité. IVR24_20093603081NUCA Chabris, église Saint-Phalier, baie 4 : soldat présenté au Christ par Jeanne d'Arc Chabris, église Saint-Phalier, baie 7 losangée : l'Annonce aux Bergers (dans les jours de réseau du
  • Guilly : église Saint-Sulpice, verrières
    Guilly : église Saint-Sulpice, verrières Guilly - place Ferdinand de Lesseps - en village
    Historique :
    Église paroissiale Saint-Sulpice : Très remanié dans les années 1846-1854, cet édifice d'origine
    Titre courant :
    Guilly : église Saint-Sulpice, verrières
    Illustration :
    Guilly, église Saint-Sulpice, vue intérieure. IVR24_20093602908NUCA Guilly, église Saint-Sulpice, baie 1 : verrière abstraite. IVR24_20093602909NUCA Guilly, église Saint-Sulpice, baie 3 : le Christ entouré d'anges. IVR24_20093602911NUCA Guilly, église Saint-Sulpice, baie 4 : verrière abstraite. IVR24_20093602916NUCA
  • Maison (104 rue Saint-Hilaire)
    Maison (104 rue Saint-Hilaire) Nogent-le-Rotrou - 104 rue Saint-Hilaire - en ville - Cadastre : 1990 AR 42
    Description :
    prenant place sur la rue Saint-Hilaire. Le bâtiment 1 a son mur gouttereau sur rue. Il est accessible
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 104 rue Saint-Hilaire - en ville - Cadastre : 1990 AR 42
    Titre courant :
    Maison (104 rue Saint-Hilaire)
  • Chouday : église Saint-Martin, verrière
    Chouday : église Saint-Martin, verrière Chouday - en village
    Historique :
    -être datée de la première moitié du 16e siècle, et rapprochée de certaines verrières de l'église Saint
    Titre courant :
    Chouday : église Saint-Martin, verrière
    Illustration :
    Chouday, église Saint-Martin, baie 0 : verrière avec 5 pièces de verre en réemploi Chouday, église Saint-Martin, baie 0 (détail du tympan). IVR24_20093602662NUCA Chouday, église Saint-Martin, baie 0 (détail du tympan, partie centrale). IVR24_20093602663NUCA Chouday, église Saint-Martin, baie 0 (détail du tympan, partie inférieure). IVR24_20093602664NUCA Chouday, église Saint-Martin, baie 0 (détail du tympan, partie droite). IVR24_20093602665NUCA Chouday, église Saint-Martin, baie 0 (détail du tympan, partie gauche). IVR24_20093602666NUCA Chouday, église Saint-Martin, baie 0 (détail du tympan, partie supérieure). IVR24_20093602667NUCA
  • Abbaye de bénédictins et de mauristes Saint-Lomer, actuelle église paroissiale Saint-Nicolas (rue Saint Lomer ; quai Abbé Grégoire)
    Abbaye de bénédictins et de mauristes Saint-Lomer, actuelle église paroissiale Saint-Nicolas (rue Saint Lomer ; quai Abbé Grégoire) Blois - rue Saint Lomer quai Abbé Grégoire - en ville - Cadastre : 1980 DN 452, 807, 808
    Historique :
    873 : arrivée des moines de Saint-Lomer réfugiés à la chapelle Saint-Calais au château ; 10e siècle : fondation d'une abbaye bénédictine, les moines reçoivent l'église Saint-Lubin et un terrain au est rendue au culte en 1801 sous le vocable de Saint Nicolas) ; 1796 : bâtiments abbatiaux affectés à
    Référence documentaire :
    Archives des Monuments historiques. Travaux de A. de Baudot à Saint-Lourer, (1898-1903). Paris Archives départementales de Loir-et-Cher. Série T : 9 T 4. Restaurations de l'église Saint-Lomer et de l'église Saint-Lomer. An VIII. Archives départementales de Loir-et-Cher. Série B 1628. Baillage de Blois. Visite de l'abbaye Saint Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : 11 H 128. Cartulaire de Saint-Lomer. Manuscrit passées à Saint-Lomer. Copies d'actes collationnés par Dom Noël Mars en 1642. Archives municipales de Blois. Série 3 M 2. Destruction de l'éperon de l'abbaye Saint-Lomer, (1843). Archives municipales de Blois. Série 2 M 3. Réparations de l'église Saint-Lomer, (1831-1839). Projet de reconstruction de l'abbaye Saint-Lomer (plans d'ensemble et élévation du dortoir), par Vue de l'abbaye Saint-Laumer à la fin du XVIIe siècle, extraite du Monasticon Gallicanum, pl. 49.
    Représentations :
    saint
    Localisation :
    Blois - rue Saint Lomer quai Abbé Grégoire - en ville - Cadastre : 1980 DN 452, 807, 808
    Titre courant :
    Abbaye de bénédictins et de mauristes Saint-Lomer, actuelle église paroissiale Saint-Nicolas (rue Saint Lomer ; quai Abbé Grégoire)
    Destinations :
    église paroissiale Saint-Nicolas
    Vocables :
    Saint-Lomer
    Illustration :
    Vue de la ville et de l'église abbatiale Saint-Lomer. IVR24_19924100242XA Eglise Abbatiale : façade occidentale et parvis (avant percement de la rue Saint-Lomer église Saint-Lomer actuellement église Saint-Nicolas IVR24_19904100311XA église Saint-Lomer actuellement église Saint-Nicolas ; IVR24_19904100322XA vue de l'église abbatiale Saint-Lomer et du château IVR24_19934100052XA église Saint-Lomer actuellement église Saint-Nicolas ; portail IVR24_19904100336VA Eglise Saint-Lomer : déambulatoire, bas-côté nord. Statue de Madeleine (provenant du couvent des de l'abbaye Saint Lomer). Vestiges du chemin de ronde (b IVR24_19874100236X
  • Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte
    Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte Orléans - 28 rue de l'Ételon - en ville - Cadastre : 1981 BN 354
    Genre :
    de chanoines de la congrégation de Saint-Victor de chanoines réguliers de saint Augustin
    Cadre de l'étude :
    opération ponctuelle Quartier Saint-Euverte
    Historique :
    dominant la Loire, au nord-est des remparts de la cité Cenabum, dans lequel les restes de saint Euverte autour de ces reliques. Au début du 9e siècle, la première église Saint-Euverte est construite, et ensuite en corps canonial nommé religieux de Saint-Euverte dirigé par un "abbé de Saint-Euverte", puis au 12e siècle par des chanoines réguliers de Saint-Victor. Après sa destruction par un incendie qui rattachée à l'église Sainte-Croix. Vers 1802, Gabriel-Jacques Laisné de Villévêque (1766-1851), membre du manufacture de coton. En 1822, l'église est remise à la fabrique de la cathédrale Sainte-Croix ; elle est qui ouvrent un pensionnat d'enseignement primaire puis secondaire. En 1938, le pensionnat Saint
    Référence documentaire :
    Archives municipales d'Orléans ; Série 5M/12. Église Saint-Euverte - Entrepôt de poudres. an IX-an Archives municipales d'Orléans; Série 9M/14. Église Saint-Euverte. 1974-1987. Restaurations Archives municipales d'Orléans ; Série 9M/14. Acte notarié de la vente de l'église Saint-Euverte par l'Association "Sainte-Croix" à la ville d'Orléans. Acte reçu le 17 mars 1977 à l'étude des Mes Archives municipales d'Orléans ; Série 9M/15. Église Saint-Euverte, restauration du clocher Saint-Euverte. 1832. Archives départementales du Loiret ; série 50/J/184-188. Archives de l'évêché, abbaye Saint-Euverte concernant l'immeuble et l'église de Saint-Euverte. (s.d.). Archives départementales du Loiret ; Série 3Q/46. Transformation des bâtiments de Saint-Euverte en Archives nationales ; G/8/734. Abbaye Saint-Euverte. Transcriptions de titres concernant les
    Représentations :
    Le décor très simple est conforme à l'austérité de l'ordre de saint Augustin. Ensemble de cinq battant, portant la dédicace : SAINT EUVERTE, PRIEZ POUR NOUS (en haut de la robe) ; BOLLEE ET SES FILS : LOUIS BOLLEE ET SES FILS FONDEURS A ORLEANS (en haut de la robe) ; PENSIONNAT SAINT EUVERTE A ORLEANS
    Titre courant :
    Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte
    Annexe :
    Données historiques concernant l'Abbaye Saint-Euverte d'Orléans Durant la période gallo-romaine, le nord-est des remparts de la cité Cenabum, dans lequel les restes de saint Euverte, quatrième évêque le nom de chapelle Sainte-Marie-du-Mont (Sancta Maria in agro Tetradii), devient rapidement un important lieu de dévotion, saint Euverte étant réputé réaliser de nombreux miracles. Les fouilles menées en supposée de la mort de saint Euverte, ce qui tend à confirmer cette tradition. Aucune indication, tant saint Euverte et desservi par une communauté religieuse. Au début du 9e siècle, l'oratoire est détruit et remplacé par la première église Saint-Euverte dans laquelle on replace, en 875, les reliques du saint, lesquelles avaient été mises à l'abri lors des attaques normandes. L'église est desservie à l'origine par des Cénobites réunis ensuite en corps canonial, que l'on nomme religieux de Saint-Euverte. En 856, elle est dirigée par un "abbé de Saint-Euverte", l'abbé Agius, également évêque d'Orléans (843
    Vocables :
    Saint-Euverte
    Illustration :
    Abbaye Saint-Euverte, au milieu à droite (n° 24) sur le "Plan et profil au naturel de la ville Abbaye Saint-Euverte, en bas à droite sur un plan de la ville d'Orléans dessiné et gravé par Abbaye Saint-Euverte, en bas à droite (n° 47) sur un profil de la ville d'Orléans daté de la fin du Abbaye Saint-Euverte, en bas à droite sur un plan d'Orléans dessé en 1705 par Nicolas de Fer Abbaye saint-Euverte, en bas à droite sur le "Nouveau plan de la ville d'Orléans", plan en Abbaye saint-Euverte, en haut à droite sur le "Plan de la ville d'Orléans", plan en perspective Abbaye Saint-Euverte, au fond à gauche. Perspective générale d'Orléans et de ses environs Abbaye Saint-Euverte, en bas à droite sur un plan de la ville d'Orléans, établi entre 1856 et 1869 L'abbaye Saint-Euverte au 18e siècle (aquarelle non signée, non datée, propriété du lycée Saint "L'église Saint-Euverte et la tour à Pinguet vers 1824" (d'après une peinture de Jacques Salmon
  • Collégiale Saint-Sauveur (détruite, place du Château)
    Collégiale Saint-Sauveur (détruite, place du Château) Blois - place du Château - en ville - Cadastre : 1810 A 1076 1077
    Historique :
    grand portail dit porte des Saints, situé sur le côté nord est entièrement reconstruit au milieu du 15e siècle grâce aux dons de Jean de Saveuses qui sera inhumé dans la chapelle Sainte-Barbe, qu'il fait 1698, le chapitre de Saint-Sauveur est réuni à celui de la cathédrale. L'église est désaffectée dès le
    Référence documentaire :
    CROY, J. (de). Église Saint-Sauveur, chapelles et tombeaux. In : Notes biographiques. Mémoires de DUFRAY, G. L'église Saint-Sauveur au XVIIIe siècle. Mémoires de la société des Sciences et Lettres FROBERVILLE, J. (de). Deux églises disparues de Blois : Saint-Sauveur et Bourgmoyen. La Renaissance d'estimation de la collégiale Saint-Sauveur. 2 et 3 janvier 1793. Archives départementales de Loir-et-Cher. Série G : G 18, G 37, G 39, G 2482. Titres de Saint
    Titre courant :
    Collégiale Saint-Sauveur (détruite, place du Château)
    Vocables :
    Saint-Sauveur
    Illustration :
    communiquer de la rue Saint Martin à la dite place, 12 floréal An V. IVR24_19814101078X Collégiale Saint Sauveur (détruite) : tour- clocher et toiture. Vue prise du nord-ouest
  • Groupe sculpté : la Charité de saint Martin
    Groupe sculpté : la Charité de saint Martin Chançay
    Représentations :
    charité de saint Martin
    Description :
    Groupe sculpté en pierre calcaire polychromée. La polychromie d’origine était : saint Martin à
    Titre courant :
    Groupe sculpté : la Charité de saint Martin
    États conservations :
    Epée de saint Martin cassée.
  • Bourg : église paroissiale Saint-Romain (rue Principale)
    Bourg : église paroissiale Saint-Romain (rue Principale) Athée-sur-Cher - rue Principale - en village - Cadastre : 2011 D01 64
    Référence documentaire :
    François Rabelais, Tours). Étude de l'église Saint-Romain d'Athée-sur-Cher. 1992. 41p.
    Titre courant :
    Bourg : église paroissiale Saint-Romain (rue Principale)
    Vocables :
    Saint-Romain
  • Maison, actuellement immeuble (14 rue Saint-Laurent)
    Maison, actuellement immeuble (14 rue Saint-Laurent) Nogent-le-Rotrou - 14 rue Saint-Laurent - en ville
    Référence documentaire :
    -Château Saint-Jean, 2011.
    Description :
    . Le bâtiment principal est ménagé entre la rue Saint-Laurent et une cour postérieure. L’édifice est
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 14 rue Saint-Laurent - en ville
    Titre courant :
    Maison, actuellement immeuble (14 rue Saint-Laurent)
  • Maison Saint-Étienne (détruite, 2 rue du Paty)
    Maison Saint-Étienne (détruite, 2 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 2 rue du Paty - en ville
    Historique :
    La maison Saint-Étienne tient son nom d’une scène figurant sur l’un de ses poteaux cornier. Située Saint-Étienne afin d’éviter la déviation de la route nationale passant par Nogent-le-Rotrou. L’édifice poteau cormier, les goussets et un des pinacles de la porte sont conservés au Château-Musée Saint-Jean
    Référence documentaire :
    . Protections : maison Saint-Etienne, (projets, lettres et minutes), lettre. 1930-1984. Maison Saint-Etienne /J. Trouvelot. 1947. Photographies. (Médiathèque de l’architecture et du Maison Saint-Étienne / G. Massiot. 1947 et 1950. Aquarelles. (Château-Musée Saint-Jean. Fonds
    Titre courant :
    Maison Saint-Étienne (détruite, 2 rue du Paty)
    Appellations :
    Saint-Etienne
    Annexe :
    Aveu de 1648, Maison Saint-Etienne (Archives nationales) et Classement Monument historique Protections : maison Saint-Étienne, (projets, lettres et minutes), 1930-1984. Proposition d’inscription de la maison Saint-Étienne (1930) : […] Cette très belle maison ornée de pan de bois dans sa partie supérieure inférieure, le groupe important placé à l'angle de la maison représente la lapidation de Saint-Étienne qui -Arts, le 1er octobre 1951. La maison Saint-Étienne est édifiée à l'angle de deux rues et comprend un lapidation de Saint Etienne.[...] Au-dessus dans la hauteur de l'étage, le pan de bois est très simple et ne de : 1 000 000 frs pour l'acquisition et la démolition de la maison Saint-Etienne à Nogent le Rotrou château Saint-Jean ou ils sont entreposés plus ou moins en vrac. Aucun plan, à ma connaissance n'a été n'est plus possible de prévoir le remontage de la maison Saint-Étienne, la plus grande partie des
    Illustration :
    -château Saint-Jean). IVR24_20172800714NUCA Relevés de la Maison Saint-Etienne, coupes, profils et planchers, 1950. (Musée-château Saint-Jean Relevés des assemblages, 1950. (Musée-château Saint-Jean). IVR24_20172800713NUCA Saint-Jean). IVR24_20172800715NUCA Poteau cornier et goussets. (Musée-château Saint-Jean). IVR24_20172800716NUCA
  • Bourg : église paroissiale Saint-Martin (place de l'Église)
    Bourg : église paroissiale Saint-Martin (place de l'Église) Saint-Martin-le-Beau - Bourg - place de l'Église - en village - Cadastre : 1810 A1 444 2015 AI 0130
    Référence documentaire :
    régionale des Monuments historiques. Église de Saint-Martin-le-Beau. François Rabelais, Tours). Étude de l'église Saint-Martin de Saint-Martin le Beau. 1994. 48 p.
    Localisation :
    Saint-Martin-le-Beau - Bourg - place de l'Église - en village - Cadastre : 1810 A1 444 2015 AI
    Titre courant :
    Bourg : église paroissiale Saint-Martin (place de l'Église)
    Vocables :
    Saint-Martin
    Texte libre :
    primitivement à sainte Catherine puis à sainte Rose de Lima, datent de 1518. Le vaisseau nord y compris la siècle ; la chapelle dédiée à la Vierge et à sainte Barbe est légèrement postérieure à celle dédiée à sainte Rose et elle a vraisemblablement été construite vers 1520. Après l'incendie, une analyse Sainte-Rose, dû à des infiltrations d’eau. En 1826, d’importants travaux de couverture et de charpente des entraits - qui sont maintenus. Une voûte est également construite sur la chapelle Sainte-Rose. Au éclairée par une baie au sud et une grande baie à l’est, en partie masquée par le retable de sainte Rose.
  • Maison, restaurant (22 place du Général-Saint-Pol)
    Maison, restaurant (22 place du Général-Saint-Pol) Nogent-le-Rotrou - 22 place du Général-Saint-Pol - en ville
    Référence documentaire :
    418 bis - Nogent-le-Rotrou (E-et-L). La place Saint-Pol, panorama vers le nord-ouest. Vers 1920
    Description :
    Saint-Pol et une cour arrière. Il compte deux niveaux d’élévation sous comble. Le bâtiment 1 est
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 22 place du Général-Saint-Pol - en ville
    Titre courant :
    Maison, restaurant (22 place du Général-Saint-Pol)
    Appellations :
    restaurant le saint-Pol
    Illustration :
    Carte postale, place du Général-Saint-Pol, panorama vers le nord-ouest (vers 1920 ; Mairie de
  • Hôtel Saint-Pierre, actuellement immeuble (17 rue du Docteur Desplantes)
    Hôtel Saint-Pierre, actuellement immeuble (17 rue du Docteur Desplantes) Nogent-le-Rotrou - 17 rue du Docteur Desplantes - en ville - Cadastre : 1990 BO 172
    Référence documentaire :
    L'Hôtel Saint-Pierre, planche IV. 19e siècle. Aquarelle et collage. (Musée-Château Saint-Jean
    Titre courant :
    Hôtel Saint-Pierre, actuellement immeuble (17 rue du Docteur Desplantes)
    Appellations :
    hôtel Saint-Pierre
    Illustration :
    Aquarelle et collage, face ouest (19e siècle, Musée-Château Saint-Jean). IVR24_20162801569NUCA
  • Bourg : église paroissiale Saint-Thibault (place Sylvain Cormier)
    Bourg : église paroissiale Saint-Thibault (place Sylvain Cormier) Francueil - Bourg - place Sylvain Cormier - en village - Cadastre : 1824 D 1048
    Historique :
    consacrée à saint Thibault, pour des raisons inconnues. Le mur sud de la nef appareillé en moellons ainsi
    Titre courant :
    Bourg : église paroissiale Saint-Thibault (place Sylvain Cormier)
    Vocables :
    Saint-Thibault
1 2 3 Suivant