Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : château de Frazé
    Bourg : château de Frazé Frazé - le Bourg - 1 place du Château - en village - Cadastre : 1813 E2 312, 344, 345, 346 2016 AB 202
    Historique :
    début du 16e siècle pour Florentin Girard de Barenton. Les communs (grange devenu écuries) sont datés
    Référence documentaire :
    CASSAIGNE, Pascal, SIGURET, Philippe. Le Perche-Gouët. Présence du Perche, La Loupe : Les amis du
    Description :
    , le bâtiment dit "pavillon du bourg" à l'est et les communs (écuries, remises) au sud. Servant à alimenter en eau les bâtiments, un château d'eau est construit au sud-ouest de l'ensemble. Quelques parterres de buis). Les matériaux employés pour la construction des murs sont la pierre de taille de grison bourg), la pierre de taille calcaire et la brique. Les toits sont en tuile plate ou en ardoise.
    Annexe :
    Lettre de Jean, duc de Nemours, en date du 29 avril 1493, pour réparer les ravages commis par les cheuz en décadence et ruyne, tellement qu'il n'y a plus que les vieilles murailles et vielz foussez et , sur ce avec les gens de nostre conseil et aussi en consideration des grandes, louables et luy loger luy et les siens presens et avenirs toutes et quante fois que bon luy semblera, réedifier à cause de ce, luy ne les siens hoirs susdits, ne puissent pour advenir attribuer à eulx aucun seigneurie de Brou et que ledit chevalier sera tenu et les siens pour l'advenir bailler son adveu et dénombrement pardevant nous ladicte terre et seigneurie de Frazé et ses appartenances et faire les debvoirs de et licence ils et chacun d'eux souffrent et laissent ledict chevalier et les siens hoirs et qui de quatre vingt treize. (Archives du château de Beaumont-les-Autels. - Copie prise par M. Guillon). Renseignements sur la seigneurie de Frazé et développement d'après les notes de Denis René Lecomte
    Texte libre :
    pan de bois cloisonne les mâchicoulis de l'étage supérieur des tours. La porte piétonne du corps de tours, sont couverts en ardoise et coiffés d’épis et crêtes de faîtage en zinc. Conclusion Les maîtres de Brou, pour obtenir la permission de rebâtir le château fort et la "ville" de Frazé et les très populeuse autrefois […] le château était très fortifié." Les remparts étant entièrement détruits défendu, par tous les types de fortifications en usage à cette époque. Ainsi, de larges fossés "bien de la Foussarde vient combler les fossés, tandis qu’au nord l’eau d’un vaste étang baigne les murs du château. Pour entrer dans l’enceinte, dans son angle sud-ouest, un châtelet encadré de deux tours et d’une rez-de-chaussée de la tour nord-ouest. Les trois autres angles – points de faiblesse de toute enceinte – devaient être défendus par des tours circulaires dont il subsiste celle placée au sud-est, la tour dite . Des trois galeries qui formaient les côtés sud, est et ouest du quadrilatère, seule celle reliant le
    Illustration :
    fantastiques portant les armoiries de la famille Girard. IVR24_20162801047NUCA
  • Eglise paroissiale Sainte-Anne
    Eglise paroissiale Sainte-Anne La Riche - 98 rue de la mairie - en ville
    Historique :
    de Notre-Dame-la-Riche à Tours. En 1854, Gustave Guérin, architecte diocésain de Tours dresse, avec Plailly, les plans de église, à la demande du maire et de ses habitants et après une donation faite à la
    Référence documentaire :
    [Exposition. Tours. 1978]. Touraine néo-gothique, catalogue de l'exposition du musée des Beaux-Arts de Tours (29 janvier-27 mars 1978). Réd. MILTGEN V. , Tours.
    Description :
    commémoratif sous la forme d’une plaque est adossé au flanc nord de l’église pour commémorer les bombardements
    Illustration :
    dans les communes voisines de Tours depuis la fin du siècle dernier", THAUMIAUX J
  • Oeuvres apparentées de la statuaire publique
    Oeuvres apparentées de la statuaire publique
    Texte libre :
    musée des Beaux-Arts de Tours et le musée Rabelais-La Devinière à Seuilly conservent plusieurs projets concours lancé en 1878 par la ville de Tours pour l’édification d’un monument dédié à François Rabelais. Ce Auguste Préault. De même, le musée d'Art et d'Histoire Marcel Dessal de Dreux conserve les projets d’Emile
    Illustration :
    Maquette pour la statue de Rabelais de Tours. IVR24_20133701121NUC4A
  • Le Blanc : église Saint-Etienne, verrières
    Le Blanc : église Saint-Etienne, verrières Le Blanc - rue du Donjon - en ville
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    paroissiale, les chapelles latérales au nord de la nef sont remplacées par un unique bas-côté et le clocher est reconstruit au dessus de la façade. Les vitraux : A l'exception de la baie 1, posée dans le 3e quart du 20e siècle, les vitraux de cette église ont été réalisés entre 1920 et 1932, par les ateliers
    Illustration :
    Le Blanc, église Saint-Etienne, baie 2 : les Bons Saints du Blanc. IVR24_20093603178NUCA Le Blanc, église Saint-Etienne, baie 12 : saint Martin de Tours. IVR24_20093603192NUCA
  • Saint-Hilaire-sur-Benaize : église, verrières
    Saint-Hilaire-sur-Benaize : église, verrières Saint-Hilaire-sur-Benaize - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    et 16e siècles. Les ouvertures ont été reprises dans le 4e quart du 19e siècle. A cette époque furent sud de la nef. Les vitraux : Parmi les verrières signées de l'église Saint-Hilaire, on relève les (Tours). Trois verrières (baies 4, 6 et 8), demeurent anonymes.
  • Fléré-la-Rivière : église Notre-Dame, verrières
    Fléré-la-Rivière : église Notre-Dame, verrières Fléré-la-Rivière - en village
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Les vitraux de l'Indre
    Historique :
    (Tours, 1921). Les bordures ornementales des verrières créées par ce dernier montrent une évidente . Les vitraux : L'installation des verrières de l'église de Fléré-la-Rivière a fait l'objet de deux volonté d'harmoniser son travail avec celui de Clément. Les baies 5, 6, 9 et 10 (nef), présentant une
1