Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 15 sur 15 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Pont Saint-Hilaire (détruit, rue Saint-Hilaire)
    Pont Saint-Hilaire (détruit, rue Saint-Hilaire) Nogent-le-Rotrou - rue Saint-Hilaire - en ville - Cadastre :
    Historique :
    Le pont Saint-Hilaire aurait été construit au 12e siècle, il est attribué au comte du Perche Rotrou Rotrou IV (1144-1191). Au 17e siècle, le pont Saint-Hilaire fait l’objet d’attentions régulières, comme 1811, le pont Saint-Hilaire enjambait les deux bras de l’Huisne immédiatement au nord est de l’église du même nom. Un nouveau pont Saint-Hilaire est construit plus au sud en 1853, la destruction de l’ancien pont est achevée en 1858. Le terminus ante quem du pont Saint-Hilaire est fixé à 1190. Le droit de caractéristiques de l’ancien pont Saint-Hilaire, on peut tout au plus affirmer que l’ouvrage détruit en 1853 était
    Référence documentaire :
    Pont Saint-Hilaire/ Auteur inconnu (copie de MÉLIAND). 19e siècle. Lithographie. (Extrait de
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - rue Saint-Hilaire - en ville - Cadastre :
    Titre courant :
    Pont Saint-Hilaire (détruit, rue Saint-Hilaire)
    Appellations :
    Saint-Hilaire
    Illustration :
    Plan géométrique de la rivière d'Huisne. Lithographie du pont Saint-Hilaire, Album Percheron, pl.17 Vue de l'actuel pont Saint-Hilaire et de la ville de Nogent. IVR24_20132800061NUC4A
  • Château Saint-Jean
    Château Saint-Jean Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Historique :
    Le terminus ante quem du château Saint-Jean est fixé à 1031 par les textes. Le site est alors aux fils Thomas Ier. Le château Saint-Jean est démoli en 1357, son donjon est incendié entre 1428 et 1449
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série G : 3479. Inventaire des titres du chapitre Saint Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série G : 3485. Obituaire du chapitre Saint-Jean. Milieu Archives du Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou. Inventaire. 1607. Archives du Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou. État des réparations. 1688. Saint-Jean], 2004. Charte 5 DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye chartes 4, 7 et 13. GUERARD, Benjamin. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Père de Chartres. Tome 1 p. 4-15, 113. JOUSSET DE BELLÊME, Georges. Le château féodal de Saint-Jean. Mamers : Impr. Fleury municipal du château Saint-Jean], 2004. -Château Saint-Jean, 2011.
    Titre courant :
    Château Saint-Jean
    Appellations :
    château Saint-Jean
    Texte libre :
    de l’abbaye Saint-Denis, fixe à 1031 la date avant laquelle (terminus ante quem) un château est 11ème siècle. En 1080, le site dispose de deux chapelles sous les vocables de Saint-Jean et Saint de chanoines dans l’église Saint-Étienne . Le château Philippien En 1194, le chapitre Saint-Jean est fondé sous l’initiative du comte Geoffroy IV (1191-1202). Le chapitre de Saint-Etienne est alors réuni à celui de Saint-Jean. La collégiale Saint-Jean devient dès lors l’église majeure du château. Château par les troupes anglaises entre 1358 et 1561. L’église Saint-Jean est également ruinée à la suite des dans le Perche. Ainsi, elle effectue plusieurs dons au chapitre Saint-Jean, notamment pour le Montaigu, reprennent la Normandie. L’église Saint-Etienne est incendiée lors de la prise du château. En d'Anjou Au sortir de la guerre de Cent ans, la tour maîtresse et l’église Saint-Étienne sont ruinées. La refondation du collège Saint-Jean. Elle est effectuée en 1467, sous le consentement de Charles d'Anjou. La
    Illustration :
    Vue aérienne du château Saint-Jean et de la ville en 1950. IVR24_19922800080VA Château Saint-Jean, vue du nord-ouest. IVR24_20132800001NUC4A Enceinte, vue du sud-ouest, pavillon Louis XIII, tours de Saint-Victor et de Brunelles
  • Église Saint-Étienne (détruite, enceinte château Saint-Jean)
    Église Saint-Étienne (détruite, enceinte château Saint-Jean) Nogent-le-Rotrou - Château Saint-Jean - en ville - Cadastre : BM 83
    Historique :
    Les chartes II (1099) et VII (1080) du cartulaire de Saint-Denis mentionnent l’existence d’une église dédiée à Saint-Étienne avant 1100. Si la datation de la charte VII est remise en question par K l’église Saint-Étienne avant 1099. Néanmoins, rien n’indique que la création du chapitre de clercs soit castrum (Saint-Jean et Saint-Etienne, en 1194), Saint-Étienne n’est plus mentionnée comme ecclésia, mais comme chapelle. L’édifice desservi par les chanoines de Saint-Jean assure alors le rôle de capella au chapelle Saint-Étienne et ses archives sont brûlées. En 1467, la remise en état du pôle seigneurial s’accompagne de la refondation du collège Saint-Jean. La chapelle est certainement reconstruite à cette de la prison du château Saint-Jean. La date de sa destruction n'est pas connue.
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série G : 3479. Inventaire des titres du chapitre Saint Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série H : 2601. Cartulaire de Saint-Denis. Copie, 15e DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye, 1895. p. 641-666 THOMPSON, Kathleen. Sept Textes pour une fondation, les premiers temps de Saint-Denis de p. CCCXV GUERARD, Benjamin. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Père de Chartres. Tome 1. Paris
    Description :
    La date de destruction ainsi que l’emplacement de la chapelle Saint-Étienne sont inconnus. Les présence d’un édifice imposant au sud de la tour maîtresse qui pourrait être le vestige de l’église Saint
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - Château Saint-Jean - en ville - Cadastre : BM 83
    Titre courant :
    Église Saint-Étienne (détruite, enceinte château Saint-Jean)
    Vocables :
    Saint-Etienne
    Texte libre :
    Fondation La fondation du chapitre Saint-Étienne est connue grâce à l’Obituaire du chapitre Saint première moitié du 12e siècle. Localisation Le collège prend place dans l’église Saint-Etienne (in ecclesia de Saint-Denis. Préexistence d’une église Les chartes II (1099) et VII (1080) du cartulaire de Saint -Denis mentionnent l’existence d’une église dédiée à Saint-Étienne avant 1100. Si la datation de la ) permet d’attester de l’existence de l’église Saint-Étienne avant 1099. Néanmoins, rien n’indique que la probable qu’une église Saint-Étienne ait existé dans le castrum de Nogent avant le12e siècle. A titre -1012. Si tel était le cas à Nogent, la fondation du chapitre de Saint-Étienne serait à interpréter l’obituaire du chapitre Saint-Jean. Lors de sa création, le chapitre est ainsi doté parla comtesse Béatrice II et V du cartulaire de Saint-Denis, attestent de la donation des églises Saint-Jean et Saint -Étienne aux moines de Saint-Denis. Le don fut effectué par le comte Geoffroy II, avant 1099. L’église est
    Illustration :
    Château Saint-Jean, plan de distribution, avec emplacement supposé de la chapelle Saint-Etienne
  • Église collégiale Saint-Jean (détruite, enceinte du château Saint-Jean)
    Église collégiale Saint-Jean (détruite, enceinte du château Saint-Jean) Nogent-le-Rotrou - Saint-Jean (quartier) - en ville - Cadastre : 1990 BD 1, 2, 3, 4, 5,10, 11
    Historique :
    L’église Saint-Jean est attestée dès le 11e siècle, le chapitre du même nom fondé par les Rotrou chapitre de Saint-Étienne, la fondation du chapitre Saint-Jean nous est connue par l’obituaire du même nom chanoines dans l’église de Saint-Jean. La création du chapitre est attribuée à Geoffroy V, comte du Perche fondation, Renaud de Mousson aurait « refondé » le chapitre de Saint-Jean en y intégrant le chapitre Saint dans l’église Saint-Jean, elle-même située devant le château de Nogent : « capellam suam Sancti Régime aboutissent en 1793 à la destruction de l’église de Saint-Jean et de l’intégralité de ses
    Référence documentaire :
    Vue de Villebon. Après 1624. Peinture (copie). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série H : 2601. Cartulaire de Saint-Denis. Copie, 15e Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série G : 3486. Baux d'une maison au cloître Saint-Jean Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série G : 3496. Aliénation par le chapitre Saint-Jean. Archives départementales d'Eure-et-Loir. Série G : 3479. Inventaire des titres du chapitre Saint Ruisseau, paroisse de Saint-Hilaire de Nogent. 1577-1578. DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye, 1895. GUERARD, Benjamin. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Père de Chartres. Tome 1. Paris : Imprimerie de Saint-Jean, 2011. THOMPSON, Kathleen. Sept Textes pour une fondation, les premiers temps de Saint-Denis de Nogent-le
    Description :
    face du château Saint-Jean, figurant sur le cadastre de 1811. La forme comme l’orientation du bâtiment allant du château Saint-Jean à la croix des batailles. Enfin, le cimetière prenait certainement place au
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - Saint-Jean (quartier) - en ville - Cadastre : 1990 BD 1, 2, 3, 4, 5,10, 11
    Titre courant :
    Église collégiale Saint-Jean (détruite, enceinte du château Saint-Jean)
    Annexe :
    de Belleme. Les Cens et Rente relèvent de Saint-Denis. «[…] C'est assavoir une maison avec jardin [?] Maignan / Baillé par le chevecier de Saint-Jehan. Auteur : Philipot Noel, garde des sceaulx de la héritage [gut japieca] baillé par feu messire Jehan Gauche, en son vivant chevecier dudit Saint-Jehan, à
    Vocables :
    Saint-Jean
    Illustration :
    Vue de Villebon, détail, peinture (copie), après 1624. (Musée du château Saint-Jean). Tableau
  • Maison, actuellement immeuble (14 rue Saint-Laurent)
    Maison, actuellement immeuble (14 rue Saint-Laurent) Nogent-le-Rotrou - 14 rue Saint-Laurent - en ville
    Référence documentaire :
    -Château Saint-Jean, 2011.
    Description :
    . Le bâtiment principal est ménagé entre la rue Saint-Laurent et une cour postérieure. L’édifice est
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 14 rue Saint-Laurent - en ville
    Titre courant :
    Maison, actuellement immeuble (14 rue Saint-Laurent)
  • Maladrerie Saint-Lazare dite maison des lépreux, actuellement grange
    Maladrerie Saint-Lazare dite maison des lépreux, actuellement grange Nogent-le-Rotrou - 63-73 rue Saint-Lazare - en ville - Cadastre : 1990 BN 1-6,8-10, 225, 234.
    Historique :
    part. La communauté dispose de deux chapelles, l'une dédiée à saint Lazare, l'autre à saint Robert, et 1811. La chapelle Saint-Robert est détruite avant 1874, la chapelle Saint-Lazare en 1874 et la maison
    Référence documentaire :
    SUREAU, Séverine. Les établissement hospitaliers de Nogent-le-Rotrou : La maladrerie Saint-Lazare -Château Saint-Jean, 2011.
    Description :
    Le seul édifice encore en élévation et relevant potentiellement de la maladrerie Saint-Lazare est situé au 71 de la rue Saint-Lazare. Il se développe selon un plan rectangulaire allongé et parallèle à
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 63-73 rue Saint-Lazare - en ville - Cadastre : 1990 BN 1-6,8-10, 225, 234.
    Titre courant :
    Maladrerie Saint-Lazare dite maison des lépreux, actuellement grange
    Appellations :
    léproserie Saint-Lazare
    Vocables :
    Saint-Lazare
    Texte libre :
    communauté. Si comme les moines de Saint-Denis, la maison des lépreux a à charge de prier pour l’âme de ses bienfaiteurs, la dédicace de la communauté à Saint-Lazare, patron des lépreux, laisse peu de doute quant à sa tâches agricoles. L’assistance de la maison de Saint-Lazare s’assortit de l’obligation pour les lépreux de sa famille, ou encore des moines de Saint-Denis pour la rémission de leurs péchés. Au début du 13e percherons et anciens vassaux des Rotrou poursuivent leurs dons et aumônes. La maison de Saint-Lazare dispose historique et topographique de la maladrerie durant cette période. La maladrerie Saint-Lazare A partir du jointives et d’un cimetière. Ils sont tous trois attestés à partir de 1468. La chapelle Saint-Lazare est située à proximité de la maladrerie, elle est protégée par un mur de clôture. La chapelle Saint-Robert nombre de lépreux correspond à la moyenne des maladreries en France à la même époque, la maison de Saint textes du 16e siècle. La réunion avec l’Hôtel-Dieu Au début du 17e siècle, la maison Saint-Lazare
    Illustration :
    La chapelle Saint-Robert et l'ancienne maladrerie de Nogent-Le-Rotrou (1877). IVR24_20152800303NUCA Bâtiment au 71 rue Saint-Lazare, vue du sud-est. IVR24_20152800304NUCA Bâtiment au 71 rue Saint-Lazare, vue du nord-ouest. IVR24_20152800483NUCA Bâtiment au 71 rue Saint-Lazare, détail d'une baie de la face sud-est. IVR24_20152800305NUCA Bâtiment au 71 rue Saint-Lazare, détail d'un corbeau de cheminée. IVR24_20152800306NUCA
  • Grenier à sel (détruit, 59 rue Saint-Laurent)
    Grenier à sel (détruit, 59 rue Saint-Laurent) Nogent-le-Rotrou - 59 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 100
    Historique :
    départementales d’Eure-et-Loir portent sur le grenier à sel de Nogent-le-Rotrou, il est alors appelé Grenier Saint
    Référence documentaire :
    p.75 LECOMTE, Jacky. Le Perche de gare en gare. (Collection Mémoire en Images). Saint-Cyr-sur-Loire
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - 59 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 100
    Titre courant :
    Grenier à sel (détruit, 59 rue Saint-Laurent)
    Appellations :
    Grenier Saint-Jacques
  • Pont dit de bois (détruit, rue Saint-Laurent)
    Pont dit de bois (détruit, rue Saint-Laurent) Nogent-le-Rotrou - rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre :
    Historique :
    de 1690. Le doyenné de Saint-Denis déclare alors détenir le droit de péage sur toutes les moines de Saint-Denis les propriétaires du pont. « […] Item nous avons et nous appartient le droit de seigneurie lequel se nommeroit autrefois le pont de bois […]. » (in Déclaration et dénombrement de Saint l’Huisne à cet endroit avant le 15e siècle. Le fait que les moines de Saint-Denis soient titulaires d’un
    Référence documentaire :
    Archives nationales. Série P : article 938, n°38. Aveu et dénombrement de Saint-Denis. 1690. fol n
    Localisation :
    Nogent-le-Rotrou - rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre :
    Titre courant :
    Pont dit de bois (détruit, rue Saint-Laurent)
  • Logement dit
    Logement dit "pavillon Louis XIII", maison du régisseur, actuellement Musée-Château Saint-Jean Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Historique :
    du château, le bâtiment accueille aujourd’hui les bureaux du Musée Château Saint-Jean.
    Référence documentaire :
    -Château Saint-Jean, 2011. SIGURET, Philippe. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Cahiers Percherons, 1957, n°2.
    Description :
    Le pavillon prend place entre les tours de Brunelles et de Saint-Victor-de-Buthon selon un plan
    Titre courant :
    Logement dit "pavillon Louis XIII", maison du régisseur, actuellement Musée-Château Saint-Jean
    Appellations :
    Bureau du Musée-Château Saint-Jean
    Illustration :
    Pavillon Louis XIII, tours de Saint-Victor et de Brunelles, vue du nord-ouest
  • Chapelle de chanoines, actuellement maison (7 rue de la Collégiale)
    Chapelle de chanoines, actuellement maison (7 rue de la Collégiale) Nogent-le-Rotrou - - 7 rue de la Collégiale - en ville
    Historique :
    La localisation comme la forme de l’édifice permettent de le rapprocher de l’église Saint-Jean collégiale. Elle aurait alors compté parmi les sept chapelles de la collégiale Saint-Jean. Néanmoins, il est
    Référence documentaire :
    charte II (1088-1099) DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789
    Appellations :
    bourg saint-Jean
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Historique :
    -comte situé au pied de l’éperon Saint-Jean. L’espace est occupé par la curia et les milites comtale. Le monastère Saint-Denis qui donne lieu à la création d’un bourg du même nom. Le bourg neuf qui fait suite à la construction du pont Saint-Hilaire, passage propice à l’installation d’un pôle économique (Marchés
    Référence documentaire :
    Saint-Jean], 2004. -Gaillard, Chambois, Fécamp, Notre-Dame de Gravenchon (Fontaine-Saint-Denis), Grimbosq (Olivet), Mirville , Grosley (Le Pin), le Plessis-Grimoult, Condé-sur-Huisne (Rivray), Saint-Sauveur-le-Vicomte et DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye, 1895. GUERARD, Benjamin. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Père de Chartres. Tome 1. Paris : Imprimerie de JOUSSET DE BELLÊME, Georges. Le château féodal de Saint-Jean. Mamers : Impr. Fleury, 1912. MATAOUCHEK, Victorine. Le château Saint-Jean à Nogent-le-Rotrou. Rapport de fouilles. 1998. MOUTON, Benjamin. Château Saint-Jean, donjon. Restauration et mise en valeur, avant-projet détaillé SIGURET, Philippe. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Cahiers Percherons, 1957, n°2. Saint-Jean], 2004.
    Texte libre :
    dédicace des églises Saint-Étienne et Saint-Hilaire, toutes deux attestées au 11e siècle, suggère une droit de sépulture lié à l’église Saint-Hilaire en 1031, qui suggère son statut d’église paroissiale. Le . Le castrum et le monastère Saint-Denis (11e siècle) Le château de Geoffroy III, loin de se réduire à autonomie. C’est certainement une des raisons qui le pousse à fonder l’abbaye de Saint-Denis. Conscient de dynastique célébrant sa famille. La création du bourg monastique de Saint-Denis représente le dernier élément siècle, au-delà du château Saint-Jean, du prieuré Saint-Denis et de leurs bourgs, des établissements . Le château Saint-Jean est alors le siège du pouvoir administratif et judiciaire des Rotrou : l’adoption du modèle de la tour-palais en est une illustration. Le prieuré Saint-Denis exerce un contrôle léproserie Saint-Lazare, le chapitre Saint-Jean et la Maison-Dieu. La création du vicus novus et la manne combattent (castrum), ceux qui prient (le prieuré Saint-Denis) et ceux qui travaillent (marché). Elle peut
    Illustration :
    Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou, vuedu donjon et du châtelet d'entrée L'Abbaye Saint-Denis, actuellement collège Arsène Meunier. IVR24_20132800122NUC4A La porte de l'abbaye Saint-Denis et l'église paroissiale Saint-Laurent. IVR24_20132800096NUC4A Eglise paroissiale Saint-Hilaire (choeur, abside et clocher fin du 12e siècle début du 13e siècle Maison Saint-Étienne, détruite, 2 rue du Paty. Vue ancienne et aquarelle. IVR24_20172800715NUCA
  • Logis seigneurial
    Logis seigneurial Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville - Cadastre :
    Historique :
    Le château Saint-Jean est démoli en 1357 et incendié entre 1428 et 1449. Le site est reconstruit investi par la prison Saint-Jean en 1803. Les dispositions du logis sont bouleversées, des fenêtres en , entre 1955 et 1968, vise à installer le musée du château Saint-Jean. Les travaux portent à la fois sur
    Référence documentaire :
    Affiche de vente du château Saint-Jean / Imprimerie Macaire. 1825. Lithographie. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Château féodal de Saint-Jean [...] / G. Massiot. 1948. Dessin. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le -Rotrou, fonds Massiot : 65 Château Saint Jean). -Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). p. 12. JOUSSET DE BELLÊME, Georges. Le château féodal de Saint-Jean. Mamers : Impr. Fleury, 1912. SIGURET, Philippe. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Cahiers Percherons, 1957, n°2.
    Illustration :
    Plan de distribution, rez-de-chaussée, château Saint-Jean (2015). IVR24_20152800511NUDA Château Saint-Jean, vue du nord-est (1825). IVR24_20152800493NUCA Château Saint-Jean, vue du nord-est (1826). IVR24_20152800498NUCA Château Saint-Jean, vue de l'est (1854). IVR24_20152800496NUCA Château Saint-Jean, vue de l'est (milieu 20e siècle). IVR24_20152800495NUCAB
  • Donjon
    Donjon Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Référence documentaire :
    Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Donjon du château Saint-Jean [...] / Jacottet d'après Boulez. Imprimerie Becquet, 19e siècle Affiche de vente du château Saint-Jean / Imprimerie Macaire. 1825. Lithographie. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Restes du château Saint-Jean / Timoléon Hebert. 1854. Gravure. (Bibliothèque municipale de Chartres Élévations, façades du donjon, château Saint-Jean / Société d'études et de travaux ALBERTINI, Édith. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Étude sur la tour maîtresse au temps du château Saint-Jean], 2004. MATAOUCHEK, Victorine. Le donjon du château Saint-Jean, à Nogent-Le-Rotrou. Étude d'évaluation MOUTON, Benjamin. Château Saint-Jean, donjon. Restauration et mise en valeur, avant-projet détaillé
    Description :
    Le donjon est assis dans la haute cour du château Saint-Jean. De plan rectangulaire, son emprise au
    Illustration :
    Château Saint-Jean, vue du sud-ouest (1826). IVR24_20152800498NUCA Château Saint-Jean, vue du sud-est (1854). IVR24_20152800496NUCA Château Saint-Jean, vue du nord-ouest (19e siècle). IVR24_20152800494NUCA Château Saint-Jean, vue du sud-ouest (milieu 20e siècle). IVR24_20152800495NUCAB Château Saint-Jean et Donjon, vue du nord-ouest. IVR24_20132800001NUC4A Château Saint-Jean, vue du nord-ouest. IVR24_20132800012NUC4A
  • Maison Jean Pallu (11 rue du Paty)
    Maison Jean Pallu (11 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 11 rue du Paty - en ville
    Description :
    cave à cellules creusée dans le coteau du plateau Saint-Jean. Le bâtiment visible depuis la rue
    Texte libre :
    dessinées à sa suite, elles prennent place sur les pentes du plateau Saint-Jean. DESCRIPTION Situation et du château Saint-Jean. Deux de ces parcelles, les plus à l’est, sont ainsi disposées sur les pentes du plateau Saint-Jean. La rue du Paty est un des tronçons qui compose l’axe principal de Nogent-le arrière, à laquelle succède un jardin implanté sur les pentes du plateau Saint-Jean. La cour antérieure plateau Saint-Jean. Le bâtiment 2 possède une salle unique (2.3) accessible depuis la cour. Cette salle
  • Maison (26 rue Villette-Gâté)
    Maison (26 rue Villette-Gâté) Nogent-le-Rotrou - 26 rue Villette-Gâté - en ville
    Description :
    Villette-Gâté et la place du Général Saint-Pol. Il est composé de trois bâtiments disposés selon un plan en
1