Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 29 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Historique :
    propriété des Ducs de Condé sous le nom d'"Anghien-le-François" et des ducs de Sully sous le nom de "Nogent
    Référence documentaire :
    BRGM, DESSANDIER, David. Mémento des pierres du patrimoine bâti de la région Centre. Rapport morphologiques. Tours : Presses universitaires François-Rabelais, Maison des sciences de l'homme "villes et architecturales et morphologiques. Thèse de doctorat : Histoire de l'art : Tours, Université François Rabelais morphologiques. Tours : Presses universitaires François-Rabelais, Maison des sciences de l'homme "villes et
    Appellations :
    Enghien-le-François
  • Ville : château fort (rue du château)
    Ville : château fort (rue du château) Château-Renault - rue du château - en ville - Cadastre : 1835 B 172 1835 B 173 1835 B 176 1835 B 186 1835 B 187 2014 AD 14 2014 AD 16 2014 AD 19 2014 AD 24 2014 AD 26 2014 AD 27 2014 AD 28 2014 AD 29
    Historique :
    Rousselet, à laquelle appartient François-Louis Rousselet (1637-1716) vice-amiral de la marine royale et
    Auteur :
    [propriétaire] Rousselet François Louis
  • Digue longitudinale dite duit
    Digue longitudinale dite duit Orléans - - en ville
    Historique :
    1774, date gravée sur une pierre) puis jusqu'à la troisième pile du pont Royal en 1811. En 1828, dans
    Murs :
    pierre
    Description :
    construction différents : maçonneries de moellons calcaire, harpage en pierre de taille calcaire, double rangée de pieux, pierres sèches ou liées par du mortier. La digue s'étend de Combleux au pont de l'Europe
    Typologies :
    digue : levée en terre, en pierre ou en bois, servant à contenir les eaux, élever leur niveau
    Illustration :
    Date gravée sur une pierre du duit, en amont du pont Royal : MDCCLXXIV (1774
  • Prieuré Saint-Cosme
    Prieuré Saint-Cosme La Riche - Saint-Cosme - isolé
    Observation :
    Pierre de Ronsard vécut dans ce prieuré, vint y mourir et y fut enterré. (Etude souhaitable)
  • Château d'Amboise
    Château d'Amboise Amboise - Montée de l'Emir Abd el Kader - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Nerra lui fit épouser Hersende, nièce de Sulpice de Buzançais, qui possédait la tour de Pierre sur les Berri (1218-1274), Jean II (1274-1301 ou 1303), Pierre Ier (1303-1322), Ingelger (1322-1373), Pierre II principale de Charlotte de Savoie, d'Anne de France (jusqu'à son mariage avec Pierre de Bourbon), de Jeanne de venir s'y installer avec son fils François. Les constructions en cours sont alors complétées . François Ier (1515-1547) Ayant passé au château d'Amboise une grande partie de son enfance, François Ier François Ier se portent sur Blois, Chambord et Romorantin. Après le départ de la cour en 1525 (à
    Référence documentaire :
    logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII-François octobre 1471-30 septembre 1474. Compte particulier de Pierre de Castello sommelier de l'échansonnerie du du roi Louis XI.1er octobre 1478-30 septembre 1479. 5e compte de Pierre Symart, compte des menues Archives Nationales ; KK 68. Compte de Pierre Artault, 10e compte de la dépense ordinaire de Archives Nationales, KK 69. Compte de maistre Pierre Burdelot, compte des funérailles de la reine Archives Nationales ; KK 75. Compte de Pierre Pouchiet, compte de la vénerie et fauconnerie du roi Archives Nationales ; KK 99. Compte de l'argenterie du roi François Ier. 1529. Archives Nationales ; KK 100. Compte de l'argenterie du roi François Ier. 1529. Archives Nationales ; KK 289/1. Compte de l'argenterie du roi François Ier. 1517-1518. Archives Nationales ; KK 289/2. Compte de l'argenterie du roi François Ier. 1517-1518.
    Annexe :
    l'état de la Grande Salle sans sa colonnade où des tailleurs de pierres réalisent une gargouille. Les XI, Charles VIII, Louis XII, François Ier et Henri II. Après les cinq campagnes de travaux, le retour d'Italie (1497-1498). Louis XII et François Ier ajoutèrent à l'ensemble leur empreinte Louis XI à François Ier, on construit sur ce site naturellement défensif où l'on préfère adapter
    Texte libre :
    , Louis Amangeart, Jacques Sourdeau, Pierre Trinqueau, Bastien François et Pierre Gadier. Aussi, y a-t-il résidence principale et le château conserva ce statut, sous François Ier (1515-1547) jusqu'à son départ pour tel que Pierre de Beaujeu, duc de Bourbon, en janvier 1498. Le bâtiment de la grande salle accueillant cour en 1560, le logis de l'Armurerie - sans doute achevé par François Ier -, sorte de salle constituaient de parfaits trompe-l'oeil d'ouvrages militaires. Pour François Gébelin : « Au point de vue des , l'apparition des formes renaissantes. En 1516, François Ier (1515-1547) fit ajouter au nouveau logis de Charles Travées ne furent construits. Le plan de François Ier manifeste cependant une innovation en matière de d'Autriche. Si l'on peut considérer que les travaux de Louis XII et François Ier se déroulèrent dans la château en 1495-1496 : Jacques Sourdeau qui fut chargé du chantier de Blois (1516-1518) et Pierre topographie du lieu exerçait ses contraintes, exigeait de trouver une solution novatrice. Sous François Ier
    Illustration :
    Vue du dépot lapidaire, pierre n° 19 : clef de voûte ornée de la salamandre de François Ier -François Ier et fondations du logis Henri II. IVR24_20083700357NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 318 : pierre d'encadrement de baie. IVR24_20093700238NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 313 : décor végétal d'une pierre d'encradrement de baie Vue du dépot lapidaire, pierre n° 309 : fragment d'une statue anthropomorphe. IVR24_20093700226NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 298 : pierre d'entablement renaissant. IVR24_20093700218NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 297 : fragment de chapiteau feuillagé. IVR24_20093700217NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 294 : fragment de décor sculpté à motifs végétals Vue du dépot lapidaire, pierre n° 286 : boulet de pierre. IVR24_20093700202NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 272: fragment de décor végétal. IVR24_20093700190NUCA
  • Ville :  tour porte dite tour de l'horloge (rue du château)
    Ville : tour porte dite tour de l'horloge (rue du château) Château-Renault - rue du château - en ville - Cadastre : 1835 B 172 2014 AD 19
    Historique :
    de bois précédant l'entrée, mentionné en 1351, est remplacé à une date inconnue par un pont en pierre
    Murs :
    pierre pierre de taille pierre moellon enduit
    Description :
    La tour porte de plan quadrangulaire est construite en moellon et pierre de taille. Elle est
  • Maison
    Maison Blois - 4 rue Pierre de Blois - en ville - Cadastre : 1980 DO 494
    Murs :
    pierre de taille
    Localisation :
    Blois - 4 rue Pierre de Blois - en ville - Cadastre : 1980 DO 494
  • Maison
    Maison Blois - 5 rue Pierre de Blois - en ville - Cadastre : 1980 DO 459
    Murs :
    pierre de taille
    Localisation :
    Blois - 5 rue Pierre de Blois - en ville - Cadastre : 1980 DO 459
  • Maison : cave (7 montée de l'émir Abd-el-Kader)
    Maison : cave (7 montée de l'émir Abd-el-Kader) Amboise - 7 montée de l'émir Abd-el-Kader - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    d'un berceau en plein cintre. L'appareil en pierre de taille de tuffeau dressé au marteau taillant a pans de mur sont également maçonnés en pierre de taille de tuffeau dressée à la laye. De 20 m de long aussi un puits, construit grossièrement en moellons de pierre froide. De forme cylindrique, il prend
    Illustration :
    Vue d'une cavité, probablement une ancienne carrière d'extraction de pierre, réutilisée comme cave pierre, remployée comme cave. IVR24_20073701004NUCA
  • Maison : cave (13 quai Charles Guinot)
    Maison : cave (13 quai Charles Guinot) Amboise - 13 quai Charles-Guinot - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Murs :
    pierre de taille
    Illustration :
    Vue d'un placard en pierre dans une cave du 12 quai Charles Guinot. IVR24_20073700908NUCA
  • Maison (1 montée de l'émir Abd-el-Kader)
    Maison (1 montée de l'émir Abd-el-Kader) Amboise - 1 montée de l'émir Abd-el-Kader - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Murs :
    pierre moellon crépi pierre moellon pierre pierre de taille
  • Donjon
    Donjon Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Murs :
    pierre moellon enduit pierre moyen appareil
  • Beffroi, tour de l'Horloge (14 rue Nationale)
    Beffroi, tour de l'Horloge (14 rue Nationale) Amboise - 14 rue Nationale - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    ville a intencion faire bastir pour mectre et asseoir une orloge ». Et, en 1496-1497, Pierre Cathe fut quantités de pierre, chaux, sablon, huisseries et ferrures nécessaires à l'édification. Les restaurations
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    édifices édilitaires de la ville, il est construit en pierre de taille de Bourré, de Malvau, et de Lussault pierre de taille. À l'origine, le bâtiment continuait du côté de la rue Mably, d'où les portes murées ressaut, le plus haut et le plus large, repose un moellon de pierre rectangulaire sur lequel vient prendre appui le manteau. Le manteau de cheminée en pierre, dont les angles sont arrondis, reprend le motif des arc en pierre de taille de tuffeau qui joue également un rôle esthétique. Le comble présente une . Outre ces deux charpentes, Pierre Cathe, le charpentier en charge de l'ouvrage, fut également chargé
  • Grange monastique ou graineterie de Marmoutiers, dite la Tupinière
    Grange monastique ou graineterie de Marmoutiers, dite la Tupinière Blois - impasse de la Tupinière - en ville - Cadastre : 1980 DN 748
    Murs :
    pierre de taille
  • Maison (31 rue de la Concorde)
    Maison (31 rue de la Concorde) Amboise - 31 rue de la Concorde - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    grille repose sur un rez-de-chaussée en pierre et porte un hourdis de briques. Le rez-de-chaussée en pierre ne semble compatible ni avec l'emplacement de la maison qui se trouve en secteur insubmersible, ni avec la présence de deux sablières superposées. Par ailleurs, les pierres présentent un aspect neuf
  • Maison (26 rue Villette-Gâté)
    Maison (26 rue Villette-Gâté) Nogent-le-Rotrou - 26 rue Villette-Gâté - en ville
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    U autour d’une cour centrale couverte. La façade est (bâtiment 1) est montée en pierre de taille , la pierre de taille est réservée aux éléments porteurs. L’élévation est surmontée d’une corniche pierre doté de quatorze marches. Le premier niveau de cave est composé d’une salle voûtée en berceau de silex, les voûtes sont montées en pierre de taille de calcaire. Les escaliers sont accessibles par
  • Maison Rémi Belleau (détruit, 19 rue de Rhône)
    Maison Rémi Belleau (détruit, 19 rue de Rhône) Nogent-le-Rotrou - 19 rue de Rhône - en ville - Cadastre : 1990 BN 116
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Référence documentaire :
    p.439 GARRIGOU-GRANDCHAMP, Pierre. L’architecture civile dans le paysage architectural urbain des
  • Maison (25 rue de la Concorde)
    Maison (25 rue de la Concorde) Amboise - 25 rue de la Concorde - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
  • Maison dite La Tour d'Ardenay (17 rue de Rhône)
    Maison dite La Tour d'Ardenay (17 rue de Rhône) Nogent-le-Rotrou - 17 rue de Rhône - en ville
    Représentations :
    La voûte de l'escalier droit en pierre située dans la maçonnerie du mur pignon sud est décorée d'un
    Description :
    nord est entièrement enduit en ciment, tandis que son étage est construit en pierre de taille, sa les ouvertures sur rue sont encadrées de pierre de taille, tandis que la façade postérieure compte tournant en bois, l'autre droit en pierre prend place au sein de la maçonnerie du mur pignon sud. Ce
    Texte libre :
    escalier droit en pierre situé dans le mur pignon sud. L’escalier susnommé est accessible par la salle 1.7 escalier droit en pierre par une seconde porte sur coussinets. La salle 1.6 possède deux espaces percés la salle 1.12, ce mur est construit selon deux appareils de pierre différents : un appareil de pierres de réemploi sur plusieurs de leurs assises. Les angles de ces dernières sont moulurés de tores. Un , le mur est monté en pierres de taille calcaire rapidement dégrossies. Un enduit semblable à celui deux massifs de maçonneries évasés. L’un d’entre eux possède une chaine d’angle en pierre de taille de premier niveau est composé de plusieurs appareils de pierre différents. Le mur M-1311, également visible construit en pierre de taille calcaire rapidement dégrossie et de gabarits différents. L’appareil est pierre de taille. Il est éclairé par deux fenêtres à plates-bandes moulurées de fasces, au-dessus les façades sud et est (murs M-1311 et M-1411). Le premier niveau est assis sur un solin en pierre de
  • Bonnelière : maison forte et ferme
    Bonnelière : maison forte et ferme Néons-sur-Creuse - La Bonnelière - isolé - Cadastre : 2015 B 154 1812 B 1104, 1105
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    en pierres de taille, surplombe l’entrée à perron au milieu du mur gouttereau, au niveau de l’égout en pierre où figure un écusson. La charpente du corps principal de bâtiment est à chevrons-formant