Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 11 sur 11 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ville : château fort (rue du château)
    Ville : château fort (rue du château) Château-Renault - rue du château - en ville - Cadastre : 1835 B 172 1835 B 173 1835 B 176 1835 B 186 1835 B 187 2014 AD 14 2014 AD 16 2014 AD 19 2014 AD 24 2014 AD 26 2014 AD 27 2014 AD 28 2014 AD 29
    Historique :
    Château-Renault à Louis de France, duc de Touraine et d'Orléans, frère de Charles VI. Son fils, Charles Rousselet, à laquelle appartient François-Louis Rousselet (1637-1716) vice-amiral de la marine royale et Sophie Rousselet et de Charles Henri d'Estaing : Sophie Gabrielle d'Estaing, épouse de Louis de Barrairon , et Marie Catherine Louise d'Estaing, épouse de Charles Belland. En 1822, le château passe par
    Auteur :
    [propriétaire] Rousselet François Louis
  • Hôtel Le Sueur (3 rue des Poupardières)
    Hôtel Le Sueur (3 rue des Poupardières) Nogent-le-Rotrou - 3 rue des Poupardières - en ville
    Historique :
    l’édifice étudié. Ils appartiennent alors à Louise Le Sueur qui les tient de son père, Jean Le Sueur. Louise
    Référence documentaire :
    p.95 ; p.224 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le
    Auteur :
    [propriétaire] Le Sueur Louise
    Texte libre :
    l’emplacement de l’édifice étudié. Ils appartiennent à Louise Le Sueur qui les tient de son père Jean Le Sueur . Louise est l’épouse de Jouachim de Lespinay, écuyer et sieur de Montgobert. Le couple possède plusieurs
  • Château d'Amboise
    Château d'Amboise Amboise - Montée de l'Emir Abd el Kader - en ville
    Historique :
    pillée par les Normands à deux reprises en 853 et 877-878. Pour maîtriser la situation, Louis le Bègue (1373-1422) et enfin Louis d'Amboise (1422-1434). En 1431, Louis d'Amboise fut accusé de traîtrise par a été modifié sous Charles VII dont les séjours sont rares et brefs. Louis XI (1461-1483) Louis XI de France (même après son mariage avec Louis d'Orléans, futur Louis XII) et du dauphin Charles. Louis Heurtault sont commencés. Des artistes et artisans italiens sont amenés à Amboise par le roi. Louis XII (1498-1515) Les travaux continuent sous Louis XII mais avec une intensité moindre. Le couple royal s'installe à Blois et délaisse quelque peu Amboise, d'autant plus que Louis XII a demandé à Louise de Savoie , le château est donné à la duchesse de Berry par Louis XIV. Au vu de l'importance des travaux envisagés pour rendre le château habitable, Louis XV lui fait finalement don du château de Meudon. En 1761 matériaux vendus. À la Restauration, Louis-Philippe s'installe à Amboise. Les travaux portent sur les
    Référence documentaire :
    dit de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI, rez logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII-François Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI l'hôtel du roi Louis XI. 1er octobre 1468-30 septembre 1469. de l'argenterie du roi Louis XI. 1466-1471. roi Louis XI. 1er octobre 1469-30 septembre 1470. Archives Nationales ; KK 63. Compte de Martin Berthelot, compte de l'hôtel du roi Louis XI. 1er
    Annexe :
    royal de la fin du Moyen Âge. Confisqué en 1434 à Louis d'Amboise, le château demeure habité par la d'Amboise. Cette phase d'habitation coïncide avec les campagnes de construction successives que mènent Louis XI, Charles VIII, Louis XII, François Ier et Henri II. Après les cinq campagnes de travaux, le trouvait donc côte à côte les formes gothiques de la résidence de Louis XI, les formes des logis et retour d'Italie (1497-1498). Louis XII et François Ier ajoutèrent à l'ensemble leur empreinte Louis XI à François Ier, on construit sur ce site naturellement défensif où l'on préfère adapter
    Texte libre :
    totalité des corps de logis étaient encore conservés dans le premier tiers du XVIIe siècle, lorsque Louis accentué à partir du règne de Louis XI (1461-1483) mais il développa aussi son caractère résidentiel avec enfants. Louis XI repensa et renforça les accès par la construction de la tour Garçonnet (1466), la porte deux derniers étaient couronnés d'un chemin de ronde. Le château de Louis XI Les travaux à vocation auraient pu être hérités du château antérieur. La chronologie des chantiers de Louis XI reste toutefois les déblais et instruisent sur la localisation des travaux. De plus, dans sa correspondance, Louis XI 1474, débuta une seconde campagne : Louis XI entreprit la construction de la chapelle du Saint-Sépulcre à elles, liées aux jardins. Durant cette période, Charles VIII ajouta au logis de Louis XI du dispositif sécuritaire. Contrairement à Louis XI qui avait interdit l'accès au château à toute personne Louis XI, Hans Haquelebac, rendu célèbre par les récits de Philippe de Commynes (1447-1511) . Ainsi, le
    Illustration :
    Evolution du château d'Amboise, des seigneurs d'Amboise au règne de Louis XIII Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis du logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII sur
  • Maison dite La Tour d'Ardenay (17 rue de Rhône)
    Maison dite La Tour d'Ardenay (17 rue de Rhône) Nogent-le-Rotrou - 17 rue de Rhône - en ville
    Référence documentaire :
    p.161 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
    Texte libre :
    seigneurie de la Chenelière. Celle-ci appartient à Gui de Dampierre en 1554-1555, puis à Louis de Dampierre , son fils supposé, en 1563. Ils sont tous deux seigneurs de la Chenelière. La femme de Louis
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Référence documentaire :
    FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre d'histoire CARRÉ, Gaël, PAYRAUD, Nicolas. L’abbaye de Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, Histoire et archéologie LOUISE, Gérard. La seigneurie de Bellême (Xe-XIIe siècle), le Pays Bas-Normand. Revue trimestrielle REVEYRON, Nicolas. Conclusion. Identité ecclésiologique et rôle morphologique de l'ecclesia beatae
  • Maison : cave (7 montée de l'émir Abd-el-Kader)
    Maison : cave (7 montée de l'émir Abd-el-Kader) Amboise - 7 montée de l'émir Abd-el-Kader - en ville
    Historique :
    La maison du 7 allée Abd-el-Kader date de l'époque Louis-Philippe. Néanmoins, sa position au pied
  • Bourg : château de Néons et ferme (5 place des Marronniers)
    Bourg : château de Néons et ferme (5 place des Marronniers) Néons-sur-Creuse - Bourg - 5 place des Marronniers - en village - Cadastre : 2015 B 109, 110 1812 B 563 à 570
    Description :
    initiales de René Louis Ovide du Trochet accompagnées de la date de construction du bâtiment. La charpente
    Illustration :
    commanditaire de sa construction (René Louis Ovide du Trochet). IVR24_20183600644NUCA
  • Hôtel, maison dite Écu de Bretagne (5 rue du Paty)
    Hôtel, maison dite Écu de Bretagne (5 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 5 rue du Paty - en ville
    Texte libre :
    Regnouard, messire Nicolas Lormeau, le sieur de Montgobert, Philippes Jacquelin et autres. Bertrand fabrique Notre-Dame. Les professions de Philippe Jacquelin et Nicolas Lormeau sont toutes deux décrites Louise Le Sueur. Le couple possède plusieurs propriétés à Nogent-le-Rotrou, dont certaines sont situées
  • Soudun : château et ferme
    Soudun : château et ferme Néons-sur-Creuse - Le Soudun - Le Soudun - en village - Cadastre : 2015 D 143, 144, 145, 146 1812 D 394, 390
    Historique :
    . En 1776, il est acheté par le sieur de Néons, René Louis Frédéric du Trochet. Sa réserve seigneuriale . 1882). En 1911, la propriété est acquise par Louis-Henri Moranvillé, qui engage alors d’importants
  • Donjon
    Donjon Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Référence documentaire :
    p. 233. FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le Livre
  • Bourg : église paroissiale Notre-Dame
    Bourg : église paroissiale Notre-Dame Cigogné - Bourg - place de l'Église - en village - Cadastre : 1823 D1 234
    Historique :
    supposé de l'église actuelle. Un diplôme de Louis d'Outremer daté de 943 confirme la possession du bourg
1