Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 19 sur 19 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Statue : saint évêque
    Statue : saint évêque Sublaines - Bourg - en village
    Représentations :
    Saint évêque bénissant de la main droite et tenant à l'origine un objet dans la main gauche, très
    Titre courant :
    Statue : saint évêque
  • Prieuré Saint-Cosme
    Prieuré Saint-Cosme La Riche - Saint-Cosme - isolé
    Référence documentaire :
    p. 32 [Prieuré Saint-Cosme]. Extrait de "Parure de Tours, Vignes, jardins, perspectives". Laurence FERRANDON, Jean-Marc (réd.). Petite histoire originale, incongrue et méconnue du prieuré de Saint -Cosme aux XIXe et XXe siècles. Quand Saint-Cosme était un village. La Riche : Conseil général d'Indre-et données en ligne]. SAINT-MANDÉ : Institut national de l’information géographique et forestière (IGN), 2015. NOBLET, Julien. La Riche : le "logis" du prieuré de Saint-Cosme, une construction inédite du XIVe DUFAY, Bruno., GAULTIER M. Premier bilan des fouilles archéologiques du prieuré Saint-Cosme à La DUFAŸ, Bruno, CAPRON F., LAURENS-BERGE M. Prieuré Saint Cosme à la Riche (37). Rapport de
    Localisation :
    La Riche - Saint-Cosme - isolé
    Titre courant :
    Prieuré Saint-Cosme
    Illustration :
    Saint-Cosme (à gauche) sur une carte de 1619 (BNF, Gallica) IVR24_20143703760NUCA Saint-Cosme vers 1755 IVR24_20153700004NUC Saint-Cosme d'après un plan de 1757 IVR24_20143703764NUCA Le domaine de Saint-Cosme sur une carte de 1770 (Archives municipales d'Amboise, II 1417 L'environnement du prieuré Saint-Cosme en 1784 (?) (Archives départementales d'Indre-et-Loire G524 Saint-Cosme en 1784 (?) (Archives départementales d'Indre-et-Loire G524) IVR24_20153700764NUCA
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Historique :
    -comte situé au pied de l’éperon Saint-Jean. L’espace est occupé par la curia et les milites comtale. Le monastère Saint-Denis qui donne lieu à la création d’un bourg du même nom. Le bourg neuf qui fait suite à la construction du pont Saint-Hilaire, passage propice à l’installation d’un pôle économique (Marchés
    Référence documentaire :
    Saint-Jean], 2004. -Gaillard, Chambois, Fécamp, Notre-Dame de Gravenchon (Fontaine-Saint-Denis), Grimbosq (Olivet), Mirville , Grosley (Le Pin), le Plessis-Grimoult, Condé-sur-Huisne (Rivray), Saint-Sauveur-le-Vicomte et DE SOUANCE, Hector Guillier. Saint-Denis de Nogent-le-Rotrou, 1031-1789. Vannes : Lafolye, 1895. GUERARD, Benjamin. Cartulaire de l'abbaye de Saint-Père de Chartres. Tome 1. Paris : Imprimerie de JOUSSET DE BELLÊME, Georges. Le château féodal de Saint-Jean. Mamers : Impr. Fleury, 1912. MATAOUCHEK, Victorine. Le château Saint-Jean à Nogent-le-Rotrou. Rapport de fouilles. 1998. MOUTON, Benjamin. Château Saint-Jean, donjon. Restauration et mise en valeur, avant-projet détaillé SIGURET, Philippe. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Cahiers Percherons, 1957, n°2. Saint-Jean], 2004.
    Texte libre :
    dédicace des églises Saint-Étienne et Saint-Hilaire, toutes deux attestées au 11e siècle, suggère une droit de sépulture lié à l’église Saint-Hilaire en 1031, qui suggère son statut d’église paroissiale. Le . Le castrum et le monastère Saint-Denis (11e siècle) Le château de Geoffroy III, loin de se réduire à autonomie. C’est certainement une des raisons qui le pousse à fonder l’abbaye de Saint-Denis. Conscient de dynastique célébrant sa famille. La création du bourg monastique de Saint-Denis représente le dernier élément siècle, au-delà du château Saint-Jean, du prieuré Saint-Denis et de leurs bourgs, des établissements . Le château Saint-Jean est alors le siège du pouvoir administratif et judiciaire des Rotrou : l’adoption du modèle de la tour-palais en est une illustration. Le prieuré Saint-Denis exerce un contrôle léproserie Saint-Lazare, le chapitre Saint-Jean et la Maison-Dieu. La création du vicus novus et la manne combattent (castrum), ceux qui prient (le prieuré Saint-Denis) et ceux qui travaillent (marché). Elle peut
    Illustration :
    Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou, vuedu donjon et du châtelet d'entrée L'Abbaye Saint-Denis, actuellement collège Arsène Meunier. IVR24_20132800122NUC4A La porte de l'abbaye Saint-Denis et l'église paroissiale Saint-Laurent. IVR24_20132800096NUC4A Eglise paroissiale Saint-Hilaire (choeur, abside et clocher fin du 12e siècle début du 13e siècle Maison Saint-Étienne, détruite, 2 rue du Paty. Vue ancienne et aquarelle. IVR24_20172800715NUCA
  • Hôtel, maison dite Écu de Bretagne (5 rue du Paty)
    Hôtel, maison dite Écu de Bretagne (5 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 5 rue du Paty - en ville
    Description :
    plateau Saint-Jean situé à l'est. Il est composé de trois bâtiments disposés autour d'une cour arrière qui
    Texte libre :
    Saint-Jean à l’est. La rue des Marches, également située à l’est, prend place le long des pentes du plateau Saint-Jean. Elle borde le second niveau des bâtiments de l’édifice, situés en fond de cour. La rue Marches permet un accès direct mais non carrossable au château Saint-Jean situé sur le plateau. L’édifice sur une cave creusée dans la craie à silex du plateau Saint-Jean. Seuls les bâtiments situés au n°5
    Illustration :
    Faces est et nord, vue des marches Saint-Jean (nord-est). IVR24_20162801327NUCA
  • Soudun : château et ferme
    Soudun : château et ferme Néons-sur-Creuse - Le Soudun - Le Soudun - en village - Cadastre : 2015 D 143, 144, 145, 146 1812 D 394, 390
    Historique :
    sujet d’une dîme perçue par l’abbaye Sainte-Croix d’Angles (Archives départementales de l'Indre, F 1208 Marie-Madeleine, la chapelle dépendait de l’abbaye de Saint-Cyran-en-Brenne, au même titre que le
    Référence documentaire :
    Archives départementales de l'Indre, F 1208. Bulle d’Innocent III en faveur de l’abbaye Sainte LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
    Description :
    sud-est du château se dresse la chapelle castrale Sainte-Marie-Madeleine d’Issoudun. Le bâtiment Prinçais situées à Tournon-Saint-Martin (cf. dossier IA36008039).
    Illustration :
    -Saint-Martin). IVR24_20133601296NUC2A
  • Bourg : château de Néons et ferme (5 place des Marronniers)
    Bourg : château de Néons et ferme (5 place des Marronniers) Néons-sur-Creuse - Bourg - 5 place des Marronniers - en village - Cadastre : 2015 B 109, 110 1812 B 563 à 570
    Référence documentaire :
    p. 78 LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan SECHERESSE, Jean (dir.). Chroniques historiques de Saint-Vincent de Néons. Néons-sur-Creuse
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
  • Bonnelière : maison forte et ferme
    Bonnelière : maison forte et ferme Néons-sur-Creuse - La Bonnelière - isolé - Cadastre : 2015 B 154 1812 B 1104, 1105
    Canton :
    Tournon-Saint-Martin
  • Hôtel Le Sueur (3 rue des Poupardières)
    Hôtel Le Sueur (3 rue des Poupardières) Nogent-le-Rotrou - 3 rue des Poupardières - en ville
    Description :
    L’édifice est implanté au sein d’un îlot situé au pied du château Saint-Jean et borde la rue des
    Texte libre :
    du château Saint-Jean, il est circonscrit par les rues du Paty, Bourg-le-Comte, Poupardières et du par les rues Saint-Laurent et Bourg-le-Comte reliant l’ancien prieuré-doyenné de Saint-Denis aux marches du Château Saint-Jean. Composition d’ensemble La parcelle qui accueille l’édifice occupe une . Elles sont contreventées par une sous-faitière et des croix de Saint-André. La charpente est assemblée
    Illustration :
    Aquarelle, face ouest, vue du sud-ouest, vers 1950. (Musée-Château Saint-Jean, fonds Massiot
  • Donjon
    Donjon Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Référence documentaire :
    Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Donjon du château Saint-Jean [...] / Jacottet d'après Boulez. Imprimerie Becquet, 19e siècle Affiche de vente du château Saint-Jean / Imprimerie Macaire. 1825. Lithographie. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Restes du château Saint-Jean / Timoléon Hebert. 1854. Gravure. (Bibliothèque municipale de Chartres Élévations, façades du donjon, château Saint-Jean / Société d'études et de travaux ALBERTINI, Édith. Le château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Étude sur la tour maîtresse au temps du château Saint-Jean], 2004. MATAOUCHEK, Victorine. Le donjon du château Saint-Jean, à Nogent-Le-Rotrou. Étude d'évaluation MOUTON, Benjamin. Château Saint-Jean, donjon. Restauration et mise en valeur, avant-projet détaillé
    Description :
    Le donjon est assis dans la haute cour du château Saint-Jean. De plan rectangulaire, son emprise au
    Illustration :
    Château Saint-Jean, vue du sud-ouest (1826). IVR24_20152800498NUCA Château Saint-Jean, vue du sud-est (1854). IVR24_20152800496NUCA Château Saint-Jean, vue du nord-ouest (19e siècle). IVR24_20152800494NUCA Château Saint-Jean, vue du sud-ouest (milieu 20e siècle). IVR24_20152800495NUCAB Château Saint-Jean et Donjon, vue du nord-ouest. IVR24_20132800001NUC4A Château Saint-Jean, vue du nord-ouest. IVR24_20132800012NUC4A
  • Maison Rémi Belleau (détruit, 19 rue de Rhône)
    Maison Rémi Belleau (détruit, 19 rue de Rhône) Nogent-le-Rotrou - 19 rue de Rhône - en ville - Cadastre : 1990 BN 116
    Référence documentaire :
    -Rotrou : Musée-Château Saint-Jean, 2011. 96 p.
    Illustration :
    Plan schématique et dessins, aquarelle, 1947. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou, fonds Façades nord, est, ouest, aquarelle, 1947. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou, fonds Aile ouest-nord, façades sur cour, photographies. (Médiathèque du Patrimoine et Musée-château Saint . (Médiathèque du Patrimoine, fonds Trouvelot et Musée-château Saint-Jean. IVR24_20172800708NUCA
  • Grange monastique ou graineterie de Marmoutiers, dite la Tupinière
    Grange monastique ou graineterie de Marmoutiers, dite la Tupinière Blois - impasse de la Tupinière - en ville - Cadastre : 1980 DN 748
    Historique :
    Garnaud au bas de la rue Madeleine ; la grande graineterie achetée par l' abbaye Saint-Lomer en 1660, sera
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Loir-et-Cher. Série H : 16 H 4-7. Cartulaire de l'abbaye Saint-Lomer.
  • Château d'Amboise
    Château d'Amboise Amboise - Montée de l'Emir Abd el Kader - en ville
    Historique :
    Carroire d'Amboise. Lisois possédait alors la plus grande partie de la ville qui allait de Saint-Denis au faire ériger en paroissiale la collégiale Saint-Florentin, construite autour de 1030 par Foulques Nerra d'Amboise. Au cours de ces luttes la ville fut incendiée, tout comme l'église Saint-Florentin en 1069 ; le la basse-cour, dans laquelle fut construite dès 1030 Saint-Florentin. L'habitat de la famille Garçonnet et un logis côté ville jouxtant la chapelle Saint-Hubert. Amboise est désormais la résidence Tours ou du Plessis-lès-Tours. Il demande que Saint-Florentin ne soit plus paroissiale mais uniquement royale quitte définitivement le château qui n'est plus alors habité que par les chanoines de Saint
    Référence documentaire :
    . (Bibliothèque municipale de Tours : L.B. Amboise : Château. Saint-Hubert chapelle ; est. 5, Ic. 485). XVe siècle. (Bibliothèque royale de Russie, Saint-Pétersbourg : ms. fr. Fv IV N 7, f°1). Fondation Saint-Louis, château d'Amboise. Compte de construction du château d'Amboise, tenu par restaurations au château d'Amboise (1869) ; comptes de restaurations de la chapelle Saint-Hubert au château dommages de guerre à réaliser au château d'Amboise : chapelle Saint-Hubert, tour Garçonnet, pavillon des restaurations de la chapelle Saint-Jean (1963). , aménagement du parvis du château et des abords de l'église Saint-Florentin. 1993. , 1927, 1954, 1957 et 1958 : chapelle Saint-Hubert, logis Charles VIII-François Ier, logis sur Loire et Penthièvre, porte de la tour Heurtault, tour des Minimes et chapelle Saint-Hubert. (Médiathèque de Saint-Hubert, porte de la tour Heurtault, fouille pratiquée au pied du mur de la galerie au sud entrée
    Annexe :
    siècle. C'est une miniature de la fin du XVe siècle conservée à Saint-Pétersbourg, représentant Charles
    Texte libre :
    contemporaines des XIIe-XIIIe siècles. L'église collégiale et paroissiale Saint-Florentin fut édifiée dans la 1474, débuta une seconde campagne : Louis XI entreprit la construction de la chapelle du Saint-Sépulcre assise dans la structure qui servit par la suite de soubassement à la chapelle Saint-Hubert de Charles donjon la chapelle Saint-Hubert, édifiée à l'aplomb de la chapelle du Saint-Sépulcre. Si la date exacte , et auquel cas pourquoi faire édifier la chapelle Saint-Hubert, ou avait-il, au contraire, prévu de piliers ». Nous ajoutons à cette liste la chapelle du logis Saint-Ouen de Rouen édifiée pour Antoine chapelle du nouveau logis de Charles VIII sur les jardins d'Amboise et la chapelle du logis Saint-Ouen à . Pourtant le rapprochement entre les tours cavalières et le château Saint-Ange de Rome, tant pour la rampe
    Illustration :
    Vue du parc du château, à l'arrière-plan, la chapelle Saint-Hubert. IVR24_20083700149NUCA VIII sur les jardins et la chapelle Saint-Hubert. IVR24_20083700148NUCA
  • Peinture monumentale de la tour des Minimes
    Peinture monumentale de la tour des Minimes Amboise - Château-d'Amboise
    Description :
    ), Saint-Jean-Baptiste de Chasignelles (Yonne), Cultures (Lozère), Saint-Avit-Senieur (Dordogne). Ces
  • Digue longitudinale dite duit
    Digue longitudinale dite duit Orléans - - en ville
    Historique :
    la Motte Saint-Antoine. Cette digue avait pour objet de diriger le cours principal du fleuve sur la figure une digue en prolongement de la Motte Saint-Antoine (vers l'amont). Le même auteur, treize ans et la Motte Saint-Antoine. A cette époque, un chenal étroit situé entre la rive gauche et l'Ile aux construction du nouveau pont entre 1751 et 1763 et la destruction de la Motte Saint-Antoine à laquelle était d'Aumale (actuel quai Saint-Laurent) (projet approuvé en novembre 1835). En 1838, le duit en aval du pont
    Description :
    ). La section appelée communément "duit Saint-Charles" est la partie la plus ancienne, celle rattachée à
    Illustration :
    Saint-Jean-le-Blanc). IVR24_20094500857NUCA
  • Maison Jean Pallu (11 rue du Paty)
    Maison Jean Pallu (11 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 11 rue du Paty - en ville
    Description :
    cave à cellules creusée dans le coteau du plateau Saint-Jean. Le bâtiment visible depuis la rue
    Texte libre :
    dessinées à sa suite, elles prennent place sur les pentes du plateau Saint-Jean. DESCRIPTION Situation et du château Saint-Jean. Deux de ces parcelles, les plus à l’est, sont ainsi disposées sur les pentes du plateau Saint-Jean. La rue du Paty est un des tronçons qui compose l’axe principal de Nogent-le arrière, à laquelle succède un jardin implanté sur les pentes du plateau Saint-Jean. La cour antérieure plateau Saint-Jean. Le bâtiment 2 possède une salle unique (2.3) accessible depuis la cour. Cette salle
  • Bourg : église paroissiale Notre-Dame
    Bourg : église paroissiale Notre-Dame Cigogné - Bourg - place de l'Église - en village - Cadastre : 1823 D1 234
    Historique :
    En 942, Théotholon, archevêque de Tours, fonde une chapelle dédiée à sainte Marie, à l'emplacement et de la chapelle de Cigogné (villa Ciconiacum cum capella) à l'abbaye de Saint-Julien de Tours
    Représentations :
    de Saint-André. Le premier rouleau de la voussure comprend 18 claveaux sculptés de feuillages de
  • Maison (26 rue Villette-Gâté)
    Maison (26 rue Villette-Gâté) Nogent-le-Rotrou - 26 rue Villette-Gâté - en ville
    Description :
    Villette-Gâté et la place du Général Saint-Pol. Il est composé de trois bâtiments disposés selon un plan en
  • Beffroi, tour de l'Horloge (14 rue Nationale)
    Beffroi, tour de l'Horloge (14 rue Nationale) Amboise - 14 rue Nationale - en ville
    Description :
    château au nord-est et une demi-croisée du côté de Saint-Denis au sud-ouest. La pièce du second étage est clocheton. Les six poteaux de la cage sont reliés entre eux par des entretoises et des croix de Saint-André
    Illustration :
    Vue de la charpente de la tour de l'Horloge : détail des croix de Saint-André reliant les poteaux
  • Maison dite La Tour d'Ardenay (17 rue de Rhône)
    Maison dite La Tour d'Ardenay (17 rue de Rhône) Nogent-le-Rotrou - 17 rue de Rhône - en ville
    Texte libre :
    prieuré-doyenné de Saint-Denis dont il est distant d’environ 150 m, et du château Saint-Jean dont il est d’implantation, à proximité du pont de « la Rhône » annonçant l’entrée dans l’ancienne rue du faubourg Saint
1