Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Halbutterie : manoir
    Halbutterie : manoir Athée-sur-Cher - La Halbutterie - en écart - Cadastre : 1826 A2 3053 à 3063 2011 A 752,753,754
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    Tours. Dans l'acte de mariage de 1694, Henri Petiot de Laluisant est mentionné comme propriétaire d'un manoir de la Halbutterie porte un nom dont l'origine n'est pas connue. Il apparaît pour la première fois en 1694 dans le contrat de mariage d'Henry Petiot de Laluisant, d'Azay-sur-Cher, avec Marie Roujou de Chaumont. La carte de Cassini (feuille Blois) levée entre 1753 et 1755 ne mentionne pas le lieu qui pourtant existait bien à cette époque. On connaît très peu de choses sur l'histoire de cette propriété dont le bâtiment le plus ancien, daté du 15e siècle, pourrait être le logis seigneurial du fief de Baigneux. Ce fief, qui dépendait de la seigneurie d'Azay, fut cédé en 1477 au chapitre de Saint-Martin de domaine "appelé la Halbutterie avec 200 arpents de terres labourables". On suppose qu'Henri tenait la propriété de son père, Christophe Petiot, sieur de Laluisant, archer du roi, qui aurait acquis le logis daté du 15e siècle et fait construire le corps de logis du 17e siècle. En 1724, Henri est également
    Observation :
    Charpente à chevrons formant fermes 17e siècle. Cloisons en pan de bois conservées. Demande
    Référence documentaire :
    p.10-12. MONTOUX, André. Vieux logis de Touraine. Quatrième série, 1979, Chambray-les-Tours Extrait du plan cadastral ancien, section A2, 1826. (Archives départementales d'Indre-et-Loire , Tours).
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Le logis médiéval, qui comprend un rez-de-chaussée surmonté d'un comble, est construit en moellon enduit à l'exception de la moitié supérieure du mur de la façade antérieure qui est en pierre de taille de moyen appareil. Il communique avec le logis du 17e siècle au moyen d'un étroit passage dont le massif est bien visible sur la façade sud. De l'extérieur, on accède à une cave voûtée en moellon par un escalier droit couvert d'une courte voûte en berceau en pierre de taille, vraisemblablement mise en place rectangulaire située au-dessus de la porte à linteau en accolade, et au nord par une demi-croisée. Il comprend une vaste et unique pièce à feu avec cheminée en pierre de taille à piédroits obliques dont le chevêtre ne correspond pas à la taille de la hotte, indiquant ainsi une reprise de maçonnerie, au moment où avec des poinçons épaissis aux extrémités. Les mortaises d'une ancienne cloison en pan de bois sont proportions très harmonieuses. De plan rectangulaire, élevé simplement d'un rez-de-chaussée et d'un comble
    Étages :
    étage de comble
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral ancien, section A2, 1826. (Archives départementales d'Indre-et-Loire , Tours). IVR24_20113702126NUCA Vue d'ensemble depuis l'est, avec à gauche les vestiges du pilier de l'ancien portail Vue d'ensemble de la façade antérieure du logis, au sud. IVR24_20113702919NUCA Date portée sur l'appui de la baie surmontant la porte d'entrée du logis : 1656 Au centre, corps de logis du 15e siècle, avec à droite une grange accolée postérieurement et à gauche la travée est du corps de logis du 17e siècle ; vue prise au sud. IVR24_20113702923NUCA Façade antérieure du corps de logis du 17e siècle. IVR24_20113702921NUCA Façade nord de la maison ayant abrité un four à pain ; le comble est desservi par un escalier Détail du sous-faîtage de la charpente du corps de logis du 17e siècle. IVR24_20113702933NUCA
  • Bourg : église paroissiale Saint-Romain (rue Principale)
    Bourg : église paroissiale Saint-Romain (rue Principale) Athée-sur-Cher - rue Principale - en village - Cadastre : 2011 D01 64
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    , l'église actuelle fut édifiée au XIIe siècle sur un terrain dépendant du fief de Chesnaie. De cette époque subsistent le mur sud de la nef et la tour carrée du clocher. D’importants travaux exécutés au cours du XVIe , une chapelle seigneuriale de plan carré est bâtie à la fin du XVe siècle ou au cours de la première moitié du XVIe siècle. Durant la première moitié du XVIe siècle, mais après 1506 en raison de la présence des vestiges des armoiries de la famille Bohier, seigneurs de la Chesnaie à partir de cette date , l’église est agrandie au sud par la construction d’un collatéral de trois travées et d’une chapelle de deux travées dans son prolongement (actuelle chapelle de la Vierge). Au cours du XVIe siècle, le vaisseau principal de la nef est rehaussé, la charpente et le pignon ouest sont repris. Il était initialement prévu de voûter le collatéral ainsi que le vaisseau principal de la nef. Les amorces des ogives sont siècle. L’historien Carré de Busserolle indique que l'église fut restaurée vers 1635 à la demande de
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 8/32. Plan, coupe et élévation de l'église, dressés Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 8/32. Restauration de l'église ; entreprise du sieur Archives départementales d'Indre-et-Loire. Association pour le développement de la recherche François Rabelais, Tours). Étude de l'église Saint-Romain d'Athée-sur-Cher. 1992. 41p. et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1878. Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 8/32.. Devis estimatif des travaux à exécuter pour la restauration de l'église. Par Gustave Guérin et Auguste Alizon, architectes. 20 mai 1863. Borie Joseph demeurant à la Croix : procès verbal de réception. 20 octobre 1867. Athée-sur-Cher. La Sauvegarde de l'Art français ; cahier 9, 1995, p. 54-55. CARRE DE BUSSEROLLES, J.-X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'église de plan allongé est construite en moellon de calcaire. Elle comprend une nef éclairée au sud par deux baies et doublée au nord par un collatéral de trois travées déterminant à l'extérieur couvertes de voûtes d'ogives barlongues et une abside à cinq pans voûtée d'ogives, éclairée par trois baies ardoise. Une sacristie est édifiée dans le prolongement de cette chapelle, à l'est, et une seconde sacristie est construite en pendant au nord, contre le chœur et la chapelle de la Vierge. La façade ouest en moellon enduit est percée d'un portail en plein cintre surmonté de deux baies en plein cintre accolées. Le inférieur est éclairé sur chaque face par des baies jumelées en plein cintre, séparées par une paire de colonnes à chapiteaux à crochets ; un bandeau orné de billettes court sur les quatre faces de la tour et ce niveau que se concentrent les éléments de décor ; bien que restaurés pour la plupart, il en reste quelques-uns d’origine. Le niveau supérieur de la chambre des cloches, couronné d’une corniche à gros
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Plan de l'église par Gustave Guérin et Auguste Alizon, 20 mai 1864. (Archives départementales Extrait du plan cadastral ancien. Plan d'alignement du bourg, section D2, 1826. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours). IVR24_20113702144NUCA d'Indre-et-Loire, Tours.) IVR24_20163700228NUCA Vue de volume au sud-ouest. IVR24_20123700098NUCA Vue de volume au sud. IVR24_20123700101NUCA Clocher : détail de la façade ouest de la chambre des cloches. IVR24_20153700870NUCA Pignon de la chapelle nord-est. IVR24_20193700641NUCA Vue intérieure de la nef en direction du choeur. IVR24_20113703226NUCA Partie nord du choeur avec la porte d'entrée de la sacristie nord surmontée d'un gâble
1