Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 1 sur 1 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Houldes : manoir dit château des Houldes
    Houldes : manoir dit château des Houldes Francueil - Les Ouldes - isolé - Cadastre : 2011 A 786
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    relevant de la châtellenie d'Amboise. Les titres de propriété des Ouldes ont été brûlés à Chenonceau en parti des Anglais, son château fut incendié et rasé en représailles en 1411 (de même que celui de Chenonceau). En 1468, Pierre Marques vendit à Adam de Hodon le lieu des Houdes, où ne se dressaient plus que des murailles ruinées. On pense qu'Adam de Hodon fit alors construire un nouveau château que son fils ainé Jean vendit en 1494 à Jacques de Beaune, pour le compte de Thomas Bohier qui désirait acquérir Chenonceau. Attendant la ruine des Marques, propriétaires de Chenonceau, Thomas Bohier s'installa aux Ouldes jusqu'en 1513, date à laquelle il acquit enfin Chenonceau. A partir de cette date, l'histoire des Ouldes est directement liée à celle du château de Chenonceau. En 1514, six fiefs dont celui des Ouldes sont rattachés à celui de Chenonceau, permettant d'ériger ce dernier en châtellenie. Antoine, fils aîné de Thomas Bohier, hérita de la châtellenie mais dut céder Chenonceau à François 1er en 1535. Henri II l'offrit à
    Observation :
    L'édifice n'a pas pu être visité lors de l'enquête.
    Référence documentaire :
    , Les Ouldes. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours). CHEVALIER, Casimir (Abbé). Archives royales de Chenonceau. Pièces historiques relatives à la MONTOUX, André. Vieux logis de Touraine. Cinquième série, 1982. Chambray-lès-Tours : C.L.D, 1982. Les Ouldes/Par Reillé, Karl. Dessin à l'aquarelle. Document recadré. Tiré de : REILLE, Karl. Deux cents châteaux et gentilhommières d'Indre-et-Loire. Tours, 1934. châtellenie de Chenonceau publiées pour la première fois d'après les originaux et avec une introduction par p.103 DAZUT, Mireille. Histoire de Francueil, village de Touraine. Maulévrier : Hérault-Editions
    Description :
    Le corps de logis est bâti en moellon enduit. Au nord, l'élévation consiste en un rez-de-chaussée percé de trois fenêtres dont les encadrements ont été refaits, surmonté d'un comble éclairé par trois lucarnes à fronton triangulaire en pierre de taille. Le pignon Est, percé de quatre demi croisées (deux par . Construite au moyen d'un appareil de brique et de pierre partiellement recouvert d'enduit, elle n'est pas sans rappeler la tour d'escalier de l'ancien presbytère de Francueil.
    Auteur :
    [propriétaire] Hodon de Adam
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Extrait du plan cadastral napoléonien, section D, 1824. (Archives départementales d'Indre-et-Loire , Tours). IVR24_20103700772NUCA
1