Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 85 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Château de Blois, aile François 1er
    Château de Blois, aile François 1er Blois - place du Château - en ville - Cadastre : 1980 DN 414
    Titre courant :
    Château de Blois, aile François 1er
    Texte libre :
    Du côté de la cour, le logis de François Ier illustre à merveille le changement stylistique, qui "défortification" du château commencée sous Louis XII se radicalise sous François Ier. La réutilisation d'éléments goût très vif de François Ier pour l'Italie : ce projet, si novateur en 1515, place Blois à l'avant
    Illustration :
    Escalier de François 1er. IVR24_19874100028X Coupe de l'escalier François 1er. IVR24_19874100029X Façade sur cour de l'aile François 1er IVR24_19734100335Z Constructions de François Ier. Bâtiment des loges. IVR24_19924100174X Constructions de François Ier. Bâtiment des loges. IVR24_19924100170X Constructions de François Ier. Bâtiment de la cour. Escalier. IVR24_19924100160X Aile François 1er IVR24_19884100264X Constructions de François Ier. Bâtiment des loges. Vue d'ensemble de la façade. IVR24_20064100001XB Aile François 1er IVR24_19884100556X Aile François 1er, intérieur de l'escalier, encadrement de porte. IVR24_19904100343VA
  • Bourg : église paroissiale Saint-Pierre
    Bourg : église paroissiale Saint-Pierre Argenvilliers - Bourg - rue de la Comtesse de Mons - en village - Cadastre : 1811 H 1 44 1992 G 51
    Historique :
    D'après Bart des Boulais, une église dédiée à saint Pierre existe au 11e siècle. Possession des et ruiné le rond-point ou pignon de pierre au-dessus de la sacristie [qui se trouvait derrière
    Observation :
    L'église paroissiale Saint-Pierre a connu plusieurs campagnes de construction. Sa structure du 15e
    Référence documentaire :
    BIZEAU, Pierre (abbé). Chroniques du Perche - Argenvilliers. Cahiers percherons, 4e trim., 1967, pp
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    pierre. Elle abritait autrefois une chapelle dédiée à saint Côme et saint Damien, mais elle sert de nos jours de sacristie. Les murs sont en moellons de calcaire et de silex couverts d'un enduit à pierre vue , à l'exception de la base de la tour-clocher, construite en pierre de taille de calcaire. Les uniquement les murs du chœur) sont en pierre de taille de calcaire, plus rarement de grès. Les toits sont à
    Titre courant :
    Bourg : église paroissiale Saint-Pierre
    Vocables :
    Saint-Pierre
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Historique :
    propriété des Ducs de Condé sous le nom d'"Anghien-le-François" et des ducs de Sully sous le nom de "Nogent
    Référence documentaire :
    BRGM, DESSANDIER, David. Mémento des pierres du patrimoine bâti de la région Centre. Rapport morphologiques. Tours : Presses universitaires François-Rabelais, Maison des sciences de l'homme "villes et architecturales et morphologiques. Thèse de doctorat : Histoire de l'art : Tours, Université François Rabelais morphologiques. Tours : Presses universitaires François-Rabelais, Maison des sciences de l'homme "villes et
    Appellations :
    Enghien-le-François
  • Château de Blois
    Château de Blois Blois - place du Château - en ville - Cadastre : 1980 DN 414
    Historique :
    des jardins. 1515, 1524 : constructions de François 1er, bâtiment sur la cour, puis bâtiment des loges château à la ville ; 1845, 1855 : restauration des bâtiments de Louis XII et de François Ier ; 1866 campagne de restauration des parties hautes du bâtiment de François 1er, restauration de l' aile Gaston d
    Référence documentaire :
    BRAHAM, A. et SMITH, P. François Mansart. Londres, Zwemmer, 1972. 1993, t. 151 IV, p. 592-603. COSPEREC, A. Une nouvelle chronologie de l'aile François Ier à Blois p. 170-173 COSPEREC, A. Le 'Grand dessein' pour le château de Blois. In : François Mansart, le GEBELIN, François. Les châteaux de la Renaissance. Paris : Les Beaux-Arts, Editions d'études et de GEBELIN, François. Les châteaux de la Loire. Paris : Alpina, 1967. p. 84-85. GUILLAUME, J. Les logis royaux, règne de François Ier. In [Catalogue d'exposition Château t. 147 IV, p. 308-323. HAMILTON-SMITH, M. François Ier, l'Italie et le château de Blois ; nouveaux p. 161-167. COSPEREC, A. Le nouveau château de Blois, 1635-1638. In : François Mansart, le génie de LESUEUR, Frédéric et Pierre. Le château de Blois. Paris : Lecesne, 1922. t.18, p. 223-426 LESUEUR, Pierre. Les jardins du château de Blois. Mémoires de la Société des
    Représentations :
    Statue équestre de louis XII ; emblèmes de louis XII ; françois ier ; anne de bretagne ; claude de
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Auteur :
    [architecte] Mansart François
    Typologies :
    brique et pierre
    Illustration :
    Plan au niveau du rez-de-chaussée établi par le corps royal du Génie. Détail : bâtiment de François l'étage en galetas du bâtiment de François 1er. IVR24_19884101142Z Plan au niveau du 4ème étage avec retombe pour l'étage de comble du bâtiment de François 1er Façades sur cour (ailes Louis XII et François Ier). (état avant restauration). IVR24_19924100163X Façades sur cour (ailes Louis XII et François Ier). (état avant restauration). IVR24_19924100158X Constructions de François Ier. Bâtiment des loges. IVR24_19924100171XA Constructions de François Ier. Bâtiment des loges. Vue d'ensemble de la façade dite des loges, état
  • Statue : saint Vincent
    Statue : saint Vincent Villedômer
    Matériaux :
    pierre polychrome
    Description :
    Statue en pierre polychrome.
  • Vaux : château, ancien château de Vaux
    Vaux : château, ancien château de Vaux Chançay - Vaux - 31 rue du Château de Vaux - en écart - Cadastre : 1816 A1 160 2009 A 308
    Historique :
    fils, François Pallu, chanoine de Saint Martin de Tours, puis évêque d'Héliopolis, vicaire apostolique
    Description :
    (nord). L'utilisation de la pierre de taille se limite à l'encadrement des baies et à une corniche sur
    Auteur :
    [propriétaire] Pallu François
  • Statue : saint Jean-Baptiste
    Statue : saint Jean-Baptiste Villedômer
    Matériaux :
    pierre polychrome
    Description :
    Statue en pierre polychrome, installée dans une niche.
  • Prieuré Saint-Cosme
    Prieuré Saint-Cosme La Riche - Saint-Cosme - isolé
    Observation :
    Pierre de Ronsard vécut dans ce prieuré, vint y mourir et y fut enterré. (Etude souhaitable)
  • Château d'Amboise
    Château d'Amboise Amboise - Montée de l'Emir Abd el Kader - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    Nerra lui fit épouser Hersende, nièce de Sulpice de Buzançais, qui possédait la tour de Pierre sur les Berri (1218-1274), Jean II (1274-1301 ou 1303), Pierre Ier (1303-1322), Ingelger (1322-1373), Pierre II principale de Charlotte de Savoie, d'Anne de France (jusqu'à son mariage avec Pierre de Bourbon), de Jeanne de venir s'y installer avec son fils François. Les constructions en cours sont alors complétées . François Ier (1515-1547) Ayant passé au château d'Amboise une grande partie de son enfance, François Ier François Ier se portent sur Blois, Chambord et Romorantin. Après le départ de la cour en 1525 (à
    Référence documentaire :
    logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII-François octobre 1471-30 septembre 1474. Compte particulier de Pierre de Castello sommelier de l'échansonnerie du du roi Louis XI.1er octobre 1478-30 septembre 1479. 5e compte de Pierre Symart, compte des menues Archives Nationales ; KK 68. Compte de Pierre Artault, 10e compte de la dépense ordinaire de Archives Nationales, KK 69. Compte de maistre Pierre Burdelot, compte des funérailles de la reine Archives Nationales ; KK 75. Compte de Pierre Pouchiet, compte de la vénerie et fauconnerie du roi Archives Nationales ; KK 99. Compte de l'argenterie du roi François Ier. 1529. Archives Nationales ; KK 100. Compte de l'argenterie du roi François Ier. 1529. Archives Nationales ; KK 289/1. Compte de l'argenterie du roi François Ier. 1517-1518. Archives Nationales ; KK 289/2. Compte de l'argenterie du roi François Ier. 1517-1518.
    Annexe :
    l'état de la Grande Salle sans sa colonnade où des tailleurs de pierres réalisent une gargouille. Les XI, Charles VIII, Louis XII, François Ier et Henri II. Après les cinq campagnes de travaux, le retour d'Italie (1497-1498). Louis XII et François Ier ajoutèrent à l'ensemble leur empreinte Louis XI à François Ier, on construit sur ce site naturellement défensif où l'on préfère adapter
    Texte libre :
    , Louis Amangeart, Jacques Sourdeau, Pierre Trinqueau, Bastien François et Pierre Gadier. Aussi, y a-t-il résidence principale et le château conserva ce statut, sous François Ier (1515-1547) jusqu'à son départ pour tel que Pierre de Beaujeu, duc de Bourbon, en janvier 1498. Le bâtiment de la grande salle accueillant cour en 1560, le logis de l'Armurerie - sans doute achevé par François Ier -, sorte de salle constituaient de parfaits trompe-l'oeil d'ouvrages militaires. Pour François Gébelin : « Au point de vue des , l'apparition des formes renaissantes. En 1516, François Ier (1515-1547) fit ajouter au nouveau logis de Charles Travées ne furent construits. Le plan de François Ier manifeste cependant une innovation en matière de d'Autriche. Si l'on peut considérer que les travaux de Louis XII et François Ier se déroulèrent dans la château en 1495-1496 : Jacques Sourdeau qui fut chargé du chantier de Blois (1516-1518) et Pierre topographie du lieu exerçait ses contraintes, exigeait de trouver une solution novatrice. Sous François Ier
    Illustration :
    Vue du dépot lapidaire, pierre n° 19 : clef de voûte ornée de la salamandre de François Ier -François Ier et fondations du logis Henri II. IVR24_20083700357NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 318 : pierre d'encadrement de baie. IVR24_20093700238NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 313 : décor végétal d'une pierre d'encradrement de baie Vue du dépot lapidaire, pierre n° 309 : fragment d'une statue anthropomorphe. IVR24_20093700226NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 298 : pierre d'entablement renaissant. IVR24_20093700218NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 297 : fragment de chapiteau feuillagé. IVR24_20093700217NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 294 : fragment de décor sculpté à motifs végétals Vue du dépot lapidaire, pierre n° 286 : boulet de pierre. IVR24_20093700202NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 272: fragment de décor végétal. IVR24_20093700190NUCA
  • Ville :  tour porte dite tour de l'horloge (rue du château)
    Ville : tour porte dite tour de l'horloge (rue du château) Château-Renault - rue du château - en ville - Cadastre : 1835 B 172 2014 AD 19
    Historique :
    de bois précédant l'entrée, mentionné en 1351, est remplacé à une date inconnue par un pont en pierre
    Murs :
    pierre pierre de taille pierre moellon enduit
    Description :
    La tour porte de plan quadrangulaire est construite en moellon et pierre de taille. Elle est
  • Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé)
    Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé) Amboise - 2 rue du Clos-Lucé - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    pierre de taille de tuffeau pour les chaînages et les encadrements de baies. Dès 1473, Estienne Leloup , ses biens auraient été saisis et adjugés en 1490 à Pierre Morin, qui devint trésorier de France et fit François Ier qui devint propriétaire du Clos. En 1516, le duc d'Alençon vendit le Clos à Louise de Savoie -Lucé, soit ses façades méridionales. On dit ce dessin réalisé à la demande de François Ier. Le Houssaye mit au jour une pierre tombale avec une inscription à demi-effacée où il put déchiffrer . En 1523, Louise de Savoie aurait cédé sa terre du Clos à Philibert Babou, argentier du roi François
    Référence documentaire :
    chastel du Clou ». Dans la première, Germain Badeau et Pierre Rousseau, maçons sont ainsi payés pour onze universitaires de Rennes ; Tours : Presses universitaires François-Rabelais, 2014.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    pierre de taille de tuffeau étant réservée aux chaînages et encadrements de baies. Sa couverture en carrée construite en moellon et pierre de taille de tuffeau couverte d'un toit en pavillon en ardoise. En
    Annexe :
    réparations à la porte Heurtault pour acheminer une pierre au Clos-Lucé : « (...) Pour avoir en la fin du moys grosse pierre que Estienne Le loup, escuyer maistre d'hotel du roy notre Sire, fesoient mener a force de de Françoys Bertin et Jehan Duruau, il est question des dépenses faites par Pierre Goussard, receveur 104, f°26 : le 2 décembre 1482, dans les comptes de François Bertin, Jehan le Vieil, sergent verdier devaient consister à changer le tuffeau en appui de fenêtres et à le remplacer par de la pierre de Richemart ; à refaire les soubassements en pierre dure locale ; à procéder au rejointoiement des briques au restaurations de 2003 se déroula en trois campagnes. Première campagne : maçonnerie et pierre de taille : purge . reprise en pierre de tuffeau (pierre de Villentrois en partie haute ; pierre d'Usseau en partie basse ) ; rejointoiement ; ragréages. Deuxième campagne : traitement biocide de la pierre, avec élimination des résidus
  • Maison : cave avec peinture monumentale (25 quai Charles Guinot)
    Maison : cave avec peinture monumentale (25 quai Charles Guinot) Amboise - 25 quai Charles-Guinot - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Murs :
    pierre de taille
  • Maison dite cour Saint-Jacques
    Maison dite cour Saint-Jacques Blois - 80 rue du Commerce - en ville - Cadastre : 1980 DN 196 186 187 185 197
    Murs :
    pierre pierre de taille
  • La ville d'Amboise
    La ville d'Amboise Amboise
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    remplacer les vieux ponts par un pont de pierre. Saint-Denis est également reconstruite au début du XIIe dernière partie de son règne, François Ier déménage pour ses châteaux de la région parisienne. Le 2 mars
    Référence documentaire :
    guerre : rempart, pavillon Penthièvre, tour Heurtault, écuries Louis-Philippe, chapelle, logis François Doctorat sous la direction de Jean Guillaume : Université François Rabelais de Tours, 1992. 4 vol DUCOURET, Bernard. La maison de plaisance de Pierre Sala et de ses descendants. In les actes des universitaires de Rennes ; Tours : Presses universitaires François-Rabelais, 2014. JOLLET, Ulysse. Loches en Touraine, ville de pierre et de coeur. Saint-Cyr-sur-Loire, 2002, 127 p. LEGUAY, Jean-Pierre. L'eau dans la ville au Moyen Âge. Rennes : Presses Universitaires de Rennes direction d'Henri Galinié et Manuel Royo : Université François-Rabelais de Tours : 1991-1992, 218 p RENOU, abbé René-François. La ville d'Amboise. Amboise, 1892.
    Description :
    de riches gisements où affleure le tuffeau, pierre calcaire issue de la formation secondaire au les vallées de la Loire, de la Masse et du Cher ; les pierres sont ainsi d'autant plus faciles à plus spacieux, mais toujours construits en périphérie, voire à l'extérieur, de l'enceinte, et en pierre
    Annexe :
    le départ de la cour du roi François Ier (1515-1547). Le problème qui s'est posé à nous était de la même valeur : l'architecture castrale, l'architecture de pierre (les édifices publics, religieux
    Texte libre :
    pierre sur les bords de la Masse. L'occupation du promontoire du château entraîne l'installation fasse remplacer les vieux ponts par un pont de pierre. Saint-Denis est également reconstruite au début de son royaume. Dès avant 1421, Pierre II d'Amboise et les gens de la ville d'Amboise travaillent règne, François Ier déménage pour ses châteaux de la région parisienne. Si la personne du roi n'est plus
  • Croix de chemin
    Croix de chemin Cigogné - - route de Bléré angle voie communale n°2 - isolé - Cadastre : 2017 ZT 25 Non cadastré : à l'ouest et hors parcelle ZT 25.
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    Croix de chemin en pierre dure reposant sur un socle rectangulaire en pierre, constituée d'un fût
  • Gâtines : abbaye de Gâtines
    Gâtines : abbaye de Gâtines Villedômer - Gâtines - en écart - Cadastre : 1835 A1 82 1835 A1 85 1835 A1 97 1835 A1 100 1835 A1 101 2013 A 127 2013 A 136 2013 A 137
    Référence documentaire :
    SEMUR, François-Christian, SIGRIST, Michel. Abbayes de Touraine. La Crèche : Geste éditions, 2011. LEVEEL, Pierre. Chronologie de l'abbaye Sainte-Marie de Gastines à Villedômer près de Château
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    nord de l'église est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angles, encadrements -chaussée et étage de comble à surcroît, est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes découvert est à rondelis en pierre. Le pignon Est semble avoir été remanié et remplacé par un pignon essenté . L'ancien logis abbatial, très remanié, en rez-de-chaussée, est construit en moellon enduit et pierre de ardoise. Un fronton triangulaire en pierre de taille surmonte l'ancienne porte en anse de panier placée au étage de comble, est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angles, encadrements des baies, cordons, corniches). L'étage de comble est éclairé par six lucarnes arrondies en pierre de taille en pierre de taille, et celui de la façade occidentale, effondré, a été remplacé par des planches de
    Annexe :
    , demeurant ville et paroisse de Neuvy-Roi Et François Menard, demeurant ville de Châteauregnault, expert bancs au bas, un bas-côté, sacristie au nord dudit choeur y tenante, voûtée en pierre de taille et
  • Hôtel dit Château-Gaillard (29 allée du Pont Moulin)
    Hôtel dit Château-Gaillard (29 allée du Pont Moulin) Amboise - 29 allée du Pont Moulin - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    connaissances, il serait antérieur aux travaux de François Ier (1515-1547) au château.
    Annexe :
    n'avait pas été oublié, et la salamandre de François Ier fut sculptée dans le pignon de l'ouest. Les pierre de tuffeau rongée progressivement par l'humidité, source d'une lèpre de mousse verdâtre. Ses de maréchal et d'amiral de France - vendirent le domaine à Pierre de Bray, grenetier au grenier à sel François, fils aîné de Henri II. Les deux époux, radieux dans leurs quatorze printemps avaient fait leur être de courte durée, comme l'union du roi et de la reine. François II étant mort en décembre 1560 et . François Filledier, François Loyau (an VII), Fonteneau (1876) Lecomte (1878) et Guibel (1882). Des
  • Bourg : église paroissiale Saint-Martin
    Bourg : église paroissiale Saint-Martin Sublaines - Bourg - en village
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    et le chœur sont en pierre de taille. La façade ouest, très sobre, est simplement percée d'une porte
  • Hôtel, manoir dit Le Sauvage ou Le Sevrage (rue du Sevrage)
    Hôtel, manoir dit Le Sauvage ou Le Sevrage (rue du Sevrage) Amboise - rue du Sevrage - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Historique :
    cette demeure est liée à la famille éponyme, celle de François Sauvage, contrôleur de l'argenterie de François Ier (1515-1547), qui note le 25 janvier 1501 dans son journal : « Le jour de la conversion de
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    nos jours, et auquel on a ajouté un petit bâtiment en brique et pierre vers le commencement du XVIIe matériaux de construction employés sont bien le moellon enduit et la pierre de taille de tuffeau.
  • Bourg : église paroissiale Sainte-Luce
    Bourg : église paroissiale Sainte-Luce Luzillé - Bourg - rue de Chenonceaux - en village - Cadastre : 2009 OH 9
    Murs :
    pierre de taille
1 2 3 4 5 Suivant