Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 35 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Bourg : église paroissiale Saint-Pierre
    Bourg : église paroissiale Saint-Pierre Argenvilliers - Bourg - rue de la Comtesse de Mons - en village - Cadastre : 1811 H 1 44 1992 G 51
    Historique :
    D'après Bart des Boulais, une église dédiée à saint Pierre existe au 11e siècle. Possession des et ruiné le rond-point ou pignon de pierre au-dessus de la sacristie [qui se trouvait derrière
    Observation :
    L'église paroissiale Saint-Pierre a connu plusieurs campagnes de construction. Sa structure du 15e
    Référence documentaire :
    BIZEAU, Pierre (abbé). Chroniques du Perche - Argenvilliers. Cahiers percherons, 4e trim., 1967, pp
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    pierre. Elle abritait autrefois une chapelle dédiée à saint Côme et saint Damien, mais elle sert de nos jours de sacristie. Les murs sont en moellons de calcaire et de silex couverts d'un enduit à pierre vue , à l'exception de la base de la tour-clocher, construite en pierre de taille de calcaire. Les uniquement les murs du chœur) sont en pierre de taille de calcaire, plus rarement de grès. Les toits sont à
    Titre courant :
    Bourg : église paroissiale Saint-Pierre
    Vocables :
    Saint-Pierre
  • Prieuré Saint-Cosme
    Prieuré Saint-Cosme La Riche - Saint-Cosme - isolé
    Observation :
    Pierre de Ronsard vécut dans ce prieuré, vint y mourir et y fut enterré. (Etude souhaitable)
  • Maison : cave avec peinture monumentale (25 quai Charles Guinot)
    Maison : cave avec peinture monumentale (25 quai Charles Guinot) Amboise - 25 quai Charles-Guinot - en ville
    Murs :
    pierre de taille
  • Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé)
    Manoir dit Le Clos Lucé (2 rue du Clos-Lucé) Amboise - 2 rue du Clos-Lucé - en ville
    Historique :
    pierre de taille de tuffeau pour les chaînages et les encadrements de baies. Dès 1473, Estienne Leloup , ses biens auraient été saisis et adjugés en 1490 à Pierre Morin, qui devint trésorier de France et fit Houssaye mit au jour une pierre tombale avec une inscription à demi-effacée où il put déchiffrer
    Référence documentaire :
    chastel du Clou ». Dans la première, Germain Badeau et Pierre Rousseau, maçons sont ainsi payés pour onze
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    pierre de taille de tuffeau étant réservée aux chaînages et encadrements de baies. Sa couverture en carrée construite en moellon et pierre de taille de tuffeau couverte d'un toit en pavillon en ardoise. En
    Annexe :
    réparations à la porte Heurtault pour acheminer une pierre au Clos-Lucé : « (...) Pour avoir en la fin du moys grosse pierre que Estienne Le loup, escuyer maistre d'hotel du roy notre Sire, fesoient mener a force de de Françoys Bertin et Jehan Duruau, il est question des dépenses faites par Pierre Goussard, receveur devaient consister à changer le tuffeau en appui de fenêtres et à le remplacer par de la pierre de Richemart ; à refaire les soubassements en pierre dure locale ; à procéder au rejointoiement des briques au restaurations de 2003 se déroula en trois campagnes. Première campagne : maçonnerie et pierre de taille : purge . reprise en pierre de tuffeau (pierre de Villentrois en partie haute ; pierre d'Usseau en partie basse ) ; rejointoiement ; ragréages. Deuxième campagne : traitement biocide de la pierre, avec élimination des résidus
  • Hôtel, manoir dit Le Sauvage ou Le Sevrage (rue du Sevrage)
    Hôtel, manoir dit Le Sauvage ou Le Sevrage (rue du Sevrage) Amboise - rue du Sevrage - en ville
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    nos jours, et auquel on a ajouté un petit bâtiment en brique et pierre vers le commencement du XVIIe matériaux de construction employés sont bien le moellon enduit et la pierre de taille de tuffeau.
  • Maison (26 rue Villette-Gâté)
    Maison (26 rue Villette-Gâté) Nogent-le-Rotrou - 26 rue Villette-Gâté - en ville
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    U autour d’une cour centrale couverte. La façade est (bâtiment 1) est montée en pierre de taille , la pierre de taille est réservée aux éléments porteurs. L’élévation est surmontée d’une corniche pierre doté de quatorze marches. Le premier niveau de cave est composé d’une salle voûtée en berceau de silex, les voûtes sont montées en pierre de taille de calcaire. Les escaliers sont accessibles par
  • Moulins d'A-Haut, actuellement bureau d'études (5b rue de Ruet)
    Moulins d'A-Haut, actuellement bureau d'études (5b rue de Ruet) Nogent-le-Rotrou - 5b rue de Ruet - en ville - Cadastre : 1990 AS 117
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    pignon est. Les bâtiments sont construits en moellons pour les murs ainsi qu’en pierre de taille pour les
  • Hôtel (6 rue de la Concorde ; 31 quai Charles-Guinot)
    Hôtel (6 rue de la Concorde ; 31 quai Charles-Guinot) Amboise - 6 rue de la Concorde 31 quai Charles-Guinot - en ville
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    encadrements des baies en pierre de taille de tuffeau, deux petites baies murées ont été remplacées par deux
  • Manoir dit Le Prieuré (47 avenue Léonard de Vinci)
    Manoir dit Le Prieuré (47 avenue Léonard de Vinci) Amboise - 47 avenue Léonard-de-Vinci - en ville
    Historique :
    Clos-Lucé. Ce colombier de plan carré est construit en brique et pierre de taille de tuffeau pour les deux campagnes : la partie entièrement bâtie en pierre est postérieure à celle en pan-de-bois, datée parties en pierre présentent toutefois des éléments d'inspiration gothique relevant d'une construction de
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    l'édifice est donc scindée en deux : la partie gauche est constituée d'un rez-de-chaussée en pierre et d'un anciennes, il apparaît déjà en pierre. Il est percé d'une grande croisée dans la moitié gauche de la façade pierre de taille de tuffeau est percée d'une croisée et d'une demi-croisée à chaque niveau et deux restaurations sont bien lisibles et l'on distingue quelques pierres anciennes au sein de l'encadrement de la début du XVIe siècle eut pour objectif de doubler le logis dans sa longueur en ajoutant l'aile en pierre
  • Maison des marches (9 rue des Marches-Saint-Jean)
    Maison des marches (9 rue des Marches-Saint-Jean) Nogent-le-Rotrou - 9 rue des Marches-Saint-Jean - en ville
    Murs :
    calcaire pierre de taille
  • Bourg : église abbatiale de la Sainte-Trinité, actuellement église paroissiale de la Sainte-Trinité
    Bourg : église abbatiale de la Sainte-Trinité, actuellement église paroissiale de la Sainte-Trinité Thiron-Gardais - Bourg - rue de l'Abbaye - en village - Cadastre : 1814 B1 Non cadastré 2014 AB 65
    Historique :
    -Rotrou), reconstruction de l'escalier en pierre qui donne accès à l'église en 1875-1876 (plan réalisé par
    Murs :
    grès pierre de taille
    Description :
    tour-clocher. Un escalier composé de quatorze marches en pierre de taille de roussard (grès de Saint niveau supérieur, le pignon ouest - à l'origine découvert (qui conserve des vestiges de pierre de taille . Le mur de clôture nord conserve d'ailleurs des pierres sculptées (frises ou autres) provenant moellons de roussard, essentiellement, et de calcaire couvert d'un enduit à pierre vue, à l'exception de ceux du pignon ouest (en pierre de taille de roussard) et de la tour-clocher (en pierre de taille de chaînages d'angle, et les contreforts d'angle sont en pierre de taille de calcaire ou de roussard. Les toits
    Illustration :
    Élévation nord, détail de pierres scuptées remployées dans le mur obstruant le passage vers Élévation nord, détail de pierres scuptées remployées dans le mur obstruant le passage vers
  • Château d'Amboise
    Château d'Amboise Amboise - Montée de l'Emir Abd el Kader - en ville
    Historique :
    Nerra lui fit épouser Hersende, nièce de Sulpice de Buzançais, qui possédait la tour de Pierre sur les Berri (1218-1274), Jean II (1274-1301 ou 1303), Pierre Ier (1303-1322), Ingelger (1322-1373), Pierre II principale de Charlotte de Savoie, d'Anne de France (jusqu'à son mariage avec Pierre de Bourbon), de Jeanne
    Référence documentaire :
    octobre 1471-30 septembre 1474. Compte particulier de Pierre de Castello sommelier de l'échansonnerie du du roi Louis XI.1er octobre 1478-30 septembre 1479. 5e compte de Pierre Symart, compte des menues Archives Nationales ; KK 68. Compte de Pierre Artault, 10e compte de la dépense ordinaire de Archives Nationales, KK 69. Compte de maistre Pierre Burdelot, compte des funérailles de la reine Archives Nationales ; KK 75. Compte de Pierre Pouchiet, compte de la vénerie et fauconnerie du roi Archives Nationales ; KK 351. Compte des parties casuelles de Pierre d'Apestreguy, compte du roi Pierre Lenfant. (Musée des Beaux-Arts de Tours, 1762), XXe siècle. (Bibliothèque municipale de Tours : L Vue de la ville d'Amboise/Pierre Lenfant, (n°inventaire 1794-1-42). Plume, encre noire, lavis BABELON, Jean-Pierre. Le château d'Amboise. Arles, 2004, 184 p. LESUEUR, Pierre. Colin Biart, "maître maçon de la Renaissance". Gazette des Beaux-Arts, 1919, 24 p.
    Annexe :
    l'état de la Grande Salle sans sa colonnade où des tailleurs de pierres réalisent une gargouille. Les
    Texte libre :
    tel que Pierre de Beaujeu, duc de Bourbon, en janvier 1498. Le bâtiment de la grande salle accueillant , Louis Amangeart, Jacques Sourdeau, Pierre Trinqueau, Bastien François et Pierre Gadier. Aussi, y a-t-il château en 1495-1496 : Jacques Sourdeau qui fut chargé du chantier de Blois (1516-1518) et Pierre , les assises ne sont plus montées en assises réglées, mais avec des pierres de taille de hauteurs
    Illustration :
    Vue du dépot lapidaire, pierre n° 318 : pierre d'encadrement de baie. IVR24_20093700238NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 313 : décor végétal d'une pierre d'encradrement de baie Vue du dépot lapidaire, pierre n° 309 : fragment d'une statue anthropomorphe. IVR24_20093700226NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 298 : pierre d'entablement renaissant. IVR24_20093700218NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 297 : fragment de chapiteau feuillagé. IVR24_20093700217NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 294 : fragment de décor sculpté à motifs végétals Vue du dépot lapidaire, pierre n° 286 : boulet de pierre. IVR24_20093700202NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 272: fragment de décor végétal. IVR24_20093700190NUCA Vue du dépot lapidaire, pierre n° 271 : clot portant une figure humaine érodée Vue du dépot lapidaire, pierres n° 270 et n° 297. IVR24_20093700188NUCA
  • Ensemble des meubles et objets civils et domestiques
    Ensemble des meubles et objets civils et domestiques Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Référence documentaire :
    KJELLBERG, Pierre. Encyclopédie de la pendule française du Moyen Age au XXe siècle. Paris : Les KJELLBERG, Pierre. Le Meuble français et européen du Moyen Âge à nos jours. Paris : Les Éditions de KJELLBERG, Pierre. Le Mobilier français du Moyen Age à Louis V. Paris : Guy Le Prat, 1978. KJELLBERG, Pierre. Le Mobilier français du XVIIIe siècle. Paris : Les Éditions de l'Amateur, 1989.
    Annexe :
    .93.2.6). Tableau représentant Monseigneur Pierre IV du Cambout de Coislin (1636-1706), évêque d'Orléans
    Illustration :
    Portrait de Monseigneur Pierre IV du Cambout de Coislin (1636-1706), évêque d'Orléans de 1665 à
  • Bâtiment sur Loire du château d'Amboise
    Bâtiment sur Loire du château d'Amboise Amboise - Château d'Amboise - en ville
    Référence documentaire :
    Le balcon du logis sur Loire/ Eugène Sadoux. Lithographie XIXe siècle. (Bibliothèque municipale de BABELON, Jean-Pierre. Le château d'Amboise. Arles, 2004, 184 p.
    Description :
    pierre de tuffeau blanche et les ardoises de la couverture, arborent un décor flamboyant où sont présente un parement de pierre de taille de tuffeau où se détachent quatre cordons moulurés. Une dizaine de la surmonte. La tourelle d'escalier a été construite conjointement au logis, en témoigne les pierres grandes dalles de pierres blanches. Deux croisées (1,80 m x 2,25 m) éclairent l'espace. Aujourd'hui, les les encadrements des baies en pierre de taille de tuffeau se détachent. Les restaurations de Victor actuelle ne présente plus aucune pierre d'origine. La vis hexagonale continue au-delà, pour aboutir à une
    Annexe :
    estoit autrefois une balustrade en pierre totalement détruite ». Il est possible de restituer les des gardes voultée en croix d'augives soutenue par quatre colonnes le tout en pierre de taille pierre de taille éclairé au midy par deux lucarnes en pierre sans fermeture et quatre autres lucarnes au . Une balustrade en pierre taillée, rosette à jour régnant, le long et au niveau du plancher dudit
  • Porte des Lions
    Porte des Lions Amboise - Château d'Amboise - en ville
    Annexe :
    tant de pierre que de boys ». On trouve les mêmes mentions au cours des deux années suivantes (Archives ° : « [...] Descendus dans icelle [cave] par un escalier de pierre de taille carrée voultée aussy en pierre contenant
    Illustration :
    Relevé pierre à pierre du mur jouxtant au nord la porte des Lions avant les restaurations de 2014
  • Maison Jean Pallu (11 rue du Paty)
    Maison Jean Pallu (11 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 11 rue du Paty - en ville
    Description :
    sont constituées de pierre de taille calcaire disposée en petit et moyen appareil. La toiture est
    Annexe :
    a me pierre motté et en apres a odard saussereau et de present partye a ses heritiers et lautre
    Texte libre :
    petits piliers carrés. Elle est construite en pierre calcaire de petit et moyen appareil. Les murs pierre de taille calcaire de moyen appareil. Il est doté d’un ébrasement interne, conduisant à une arcade pierre calcaire de moyen appareil. Le volume ouest est couvert par un plafond en brique creuse, tandis 2.2 du bâtiment 2 par une porte à linteau en pierre portant des traces de reprises. La salle 2.1 est de la salle. Les murs sont construits en moellons de silex, la voûte est montée en pierre de taille pierres de taille qui composent les arcades des cellules. Les voûtes sont construites en pierre de taille d’élévation. Le bâtiment 1 est accessible par un escalier extérieur droit en pierre rose, disposé dans la cour ), construites en pierre blanche. Celles-ci sont percées dans un mur composé de moellons de silex (M-1211 ouvertures construites en pierre de taille, deux d’entre elles sont bouchées. La fenêtre O-1221 est à linteau en pierre. Elle communique avec le niveau de la cour grâce à un escalier extérieur droit. Le passage
  • Hôtel (placette Saint-Florentin)
    Hôtel (placette Saint-Florentin) Amboise - placette Saint-Florentin - en ville
    Historique :
    prolongement de la porte Saint-Simon. Cet hôtel en pierre de taille de tuffeau a perdu toute sa splendeur
    Description :
    aujourd'hui sur une cour occupée par un bâtiment en pan de bois. La cave voûtée en pierre de taille de pierre creusé dans la cour intérieure, au Nord-Ouest, à la rencontre du mur gouttereau et de l'église '«Aumosne» où s'élève aujourd'hui la tour de l'Horloge. L'escalier de pierre qui descend à la cave doit
  • Petit Champrond : église paroissiale Saint-Aubin, actuellement ruine
    Petit Champrond : église paroissiale Saint-Aubin, actuellement ruine Champrond-en-Perchet - Le Petit Champrond - isolé - Cadastre : 1811 C1 1987 C 68
    Description :
    enduit à pierre vue ; les encadrements des baies (ceux qui subsistent), les chaînages d'angle et les contreforts sont en pierre de taille de calcaire. Le toit (entièrement détruit) était à longs pans et à croupe
    Annexe :
    pierre soutenue en arrière par un massif de maçonnerie et, en avant, par deux colonnettes simples, mais
  • Bourg d'Argenvilliers
    Bourg d'Argenvilliers Argenvilliers - Bourg - en village
    Historique :
    exister au moins dès le 12e siècle, époque à laquelle l'église paroissiale Saint-Pierre est cédée aux
  • Maison (23 rue de la Concorde)
    Maison (23 rue de la Concorde) Amboise - 23 rue de la Concorde - en ville
    Historique :
    datant du XVe siècle chauffant le premier étage, qui est en place. Cette cheminée à hotte en pierre