Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Paradis : château de Paradis
    Paradis : château de Paradis La Croix-en-Touraine - Paradis - isolé - Cadastre : 2017 0C 2174
    Historique :
    dans le traitement de l'aile sud-ouest, suggèrent une intervention de l'architecte Louis Denis le Camus
    Auteur :
    [architecte] Camus le Louis Denis
  • Bourg : château de Frazé
    Bourg : château de Frazé Frazé - le Bourg - 1 place du Château - en village - Cadastre : 1813 E2 312, 344, 345, 346 2016 AB 202
    Historique :
    transformée en habitation et rehaussée d'un niveau entre 1770 et 1780 pour Louis Thiroux d'Arconville
    Référence documentaire :
    AD d'Eure-et-Loir, 2 E 14/70. Notariat - Étude de Frazé - Nicolas Chahuteau (1660-1666).
    Auteur :
    [commanditaire] THIROUX d'ARCONVILLE Louis Lazare
    Annexe :
    seigneurie d'Ezanville de MM. Tensin et Robert de l'Ancé. En 1529, Louis Girard, qui avait hérité de la Fleuveries. Le 9 octobre 1539, devant maître Mathieu Baigneaux, notaire à Chartres, Louis Girard acquiert de Vérigny, veuve de Louis Girard, fait l'acquisition de la seigneurie de la Perrine le Roi sur la paroisse
    Texte libre :
    , la tour a été reconstruite en 1780 pour Louis Lazare Thiroux d’Arconville, tandis que la tour nord propriétaire d’alors, Louis de Neuville, marquis de Villeroy. Quelques marchés passés consignés dans le Florentin, la terre et seigneurie de Frazé passe par droit d’héritage en 1526 à son fils Louis Girard de 1600, Marie de Conan, fille de Nicolas de Conan, seigneur de Rabestan et de Marie d’O de Vérigny avec Nicolas Levasseur, marchand maçon, le 15 novembre 1664 : rehaussement d’un niveau habitable au domaine de Frazé. Elle épouse Louis François duc de Bouflère, maréchal de France et gouverneur de Lille en , devant maître Brouand, notaire à Paris, Gabriel Louis de Neuville, marquis de Villeroi, gouverneur de d’ailleurs sous la minorité de Gabriel Louis de Neuville que l’ancien logis seigneurial (dans la haute cour , notaire à Paris, M. de Villeroi vend le domaine de Frazé à Louis Lazare Thiroux d’Arconville, président du pour y accueillir les appartements seigneuriaux entre 1770 et 1780 pour Louis Lazarre Thiroux
  • Razay : château de Razay
    Razay : château de Razay Céré-la-Ronde - Razay - isolé - Cadastre : 1826 E3 270, 274 2009 OE 485
    Historique :
    connu est Pierre de Pons, mort en 1512. En 1574, le château est vendu ou saisi au bénéfice de Nicolas de Cigogné, devint alors adjudicataire de Razay. A sa mort en 1724, c'est son fils, Louis Gaëtan de Thienne qui en hérite ; lui-même le transmet à sa fille unique dont le fils, Louis Gaëtan Marie de Saint premières noces du maréchal Duroc puis de Charles Nicolas Fabvier. Elle vend Razay en 1846 à Charles
  • Château d'Amboise
    Château d'Amboise Amboise - Montée de l'Emir Abd el Kader - en ville
    Historique :
    pillée par les Normands à deux reprises en 853 et 877-878. Pour maîtriser la situation, Louis le Bègue (1373-1422) et enfin Louis d'Amboise (1422-1434). En 1431, Louis d'Amboise fut accusé de traîtrise par a été modifié sous Charles VII dont les séjours sont rares et brefs. Louis XI (1461-1483) Louis XI de France (même après son mariage avec Louis d'Orléans, futur Louis XII) et du dauphin Charles. Louis Heurtault sont commencés. Des artistes et artisans italiens sont amenés à Amboise par le roi. Louis XII (1498-1515) Les travaux continuent sous Louis XII mais avec une intensité moindre. Le couple royal s'installe à Blois et délaisse quelque peu Amboise, d'autant plus que Louis XII a demandé à Louise de Savoie , le château est donné à la duchesse de Berry par Louis XIV. Au vu de l'importance des travaux envisagés pour rendre le château habitable, Louis XV lui fait finalement don du château de Meudon. En 1761 matériaux vendus. À la Restauration, Louis-Philippe s'installe à Amboise. Les travaux portent sur les
    Référence documentaire :
    dit de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI, rez logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII-François Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI l'hôtel du roi Louis XI. 1er octobre 1468-30 septembre 1469. de l'argenterie du roi Louis XI. 1466-1471. roi Louis XI. 1er octobre 1469-30 septembre 1470. Archives Nationales ; KK 63. Compte de Martin Berthelot, compte de l'hôtel du roi Louis XI. 1er
    Annexe :
    royal de la fin du Moyen Âge. Confisqué en 1434 à Louis d'Amboise, le château demeure habité par la d'Amboise. Cette phase d'habitation coïncide avec les campagnes de construction successives que mènent Louis XI, Charles VIII, Louis XII, François Ier et Henri II. Après les cinq campagnes de travaux, le trouvait donc côte à côte les formes gothiques de la résidence de Louis XI, les formes des logis et retour d'Italie (1497-1498). Louis XII et François Ier ajoutèrent à l'ensemble leur empreinte Louis XI à François Ier, on construit sur ce site naturellement défensif où l'on préfère adapter
    Texte libre :
    totalité des corps de logis étaient encore conservés dans le premier tiers du XVIIe siècle, lorsque Louis accentué à partir du règne de Louis XI (1461-1483) mais il développa aussi son caractère résidentiel avec enfants. Louis XI repensa et renforça les accès par la construction de la tour Garçonnet (1466), la porte deux derniers étaient couronnés d'un chemin de ronde. Le château de Louis XI Les travaux à vocation auraient pu être hérités du château antérieur. La chronologie des chantiers de Louis XI reste toutefois les déblais et instruisent sur la localisation des travaux. De plus, dans sa correspondance, Louis XI 1474, débuta une seconde campagne : Louis XI entreprit la construction de la chapelle du Saint-Sépulcre à elles, liées aux jardins. Durant cette période, Charles VIII ajouta au logis de Louis XI du dispositif sécuritaire. Contrairement à Louis XI qui avait interdit l'accès au château à toute personne Louis XI, Hans Haquelebac, rendu célèbre par les récits de Philippe de Commynes (1447-1511) . Ainsi, le
    Illustration :
    Evolution du château d'Amboise, des seigneurs d'Amboise au règne de Louis XIII Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis du logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII sur
  • Prinçais : château
    Prinçais : château Tournon-Saint-Martin - Prinçais - isolé - Cadastre : 2013 C 1197, 1198, 1205, 1206, 1207, 1613
    Référence documentaire :
    Ruines du château de Prinçais./Jean-Louis Soubrier, septembre 1957. (Musée archéologique de Ruines du château de Prinçais./Jean-Louis Soubrier, septembre 1957. (Musée archéologique de
    Illustration :
    Ruines du château de Prinçais. Jean-Louis Soubrier, 1957. (Musée archéologique de Martizay, photo n Vue de cheminées (démantelées) du château de Prinçais. Jean-Louis Soubrier, 1957. (Musée
  • Chesnaye : château de la Chesnaye
    Chesnaye : château de la Chesnaye Athée-sur-Cher - la Chesnaye - isolé - Cadastre : 1826 B1 924 à 950 2014 0B 365 ; 366 , 1321 à 1331
    Historique :
    sous le nom d'Athée-Chesnaie par Jules-Hercule de Rohan (1726-1788) et son fils Henri-Louis-Marie (1745 des filles de la Charité de Saint-Vincent de Paul. Le bâtiment Sainte Louise de Marillac est construit
  • Vaux : château, ancien château de Vaux
    Vaux : château, ancien château de Vaux Chançay - Vaux - 31 rue du Château de Vaux - en écart - Cadastre : 1816 A1 160 2009 A 308
    Historique :
    : Martin d'Argouges en 1483-1484, Jean Binet, propriétaire de Valmer, en 1524, Nicolas d'Argouges en 1525 de la Martellière acquiert Vaux en 1724, puis Nicolas Chaban en 1761 qui le lègue en 1763 à Thomas
  • Jallanges : château dit château de Jallanges
    Jallanges : château dit château de Jallanges Vernou-sur-Brenne - Jallanges - en écart - Cadastre : 1817 C1 639, 640 2009 C 1528, 1452
    Historique :
    Nicolas Gaudin, "marchand à Tours" en 1494, puis "notaire et secrétaire du roi, receveur des aides et
1