Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tabernacle à ailes ; exposition
    Tabernacle à ailes ; exposition Villedômer
    Inscriptions & marques :
    "Ecce Agnus Dei" (sur le phylactère enroulant la croix de saint Jean-Baptiste). "IHS" (sur le
    Historique :
    1875) ou de l'abbaye de Gâtines (tradition orale). Le tabernacle est redoré en 1824 par Faillon
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le choeur
    Illustration :
    Détail de la porte du tabernacle représentant le Christ bénissant. IVR24_20133700341NUC2A
  • Tremblay : ferme
    Tremblay : ferme Villedômer - Le Tremblay - en écart - Cadastre : 1835 D3 624 2012 ZB 54
    Historique :
    (logis actuel), les anciennes étable et écurie, la grange et le hangar sont présents sur le plan a été datée par dendrochronologie de 1781. Le hangar, également daté par dendrochronologie de 1605 , pourrait avoir été primitivement une grange dont l'entrée se trouvait dans le pignon. Un bâtiment disparu (après 1835), placé dans le prolongement de la grange vers le nord possédait une pente de toit très
    Description :
    L'ensemble se compose d'un ancien logis, d'un corps de bâtiment abritant le logis, une ancienne écurie (actuellement logis) et une ancienne étable (actuellement garage), d'une grange et d'un hangar. Le corps de bâtiment comprenant le logis et les anciennes écurie et étable, en rez-de-chaussée et étage de comble se fait par une porte placée dans le pignon ouest. Le comble est couvert d'un toit à cinq fermes le poinçon qui porte le faîtage et reçoit le sous-faîtage. Deux arbalétriers montent de l'entrait à pannes. Le vaisseau à l'est, en appentis, comprend un demi-entrait et un arbalétrier. Le contreventement par des décharges en chevron entre sous-faîtage et faîtage. Le hangar à charpente sur poteaux, couvert , sur lesquels reposent une panne-sablière et un entrait, d'où monte le poinçon qui porte le faîtage par enfourchement. Deux arbalétriers montent de l'entrait à la tête du poinçon. Le contreventement longitudinal est assuré par des aisseliers entre poteau et panne-sablière, et entre poinçon et faîtage. Le hangar a pu
    Localisation :
    Villedômer - Le Tremblay - en écart - Cadastre : 1835 D3 624 2012 ZB 54
  • Autel et retable dit retable de la Vierge
    Autel et retable dit retable de la Vierge Villedômer
    Historique :
    Le retable pourrait remonter au 17e siècle, René Douault, écuyer seigneur de la Noue, ayant été
    Référence documentaire :
    d'inhumation de René Douault le 21 septembre 1659.
  • Autel et retable dit retable de Saint-Gilles
    Autel et retable dit retable de Saint-Gilles Villedômer
    Historique :
    "les deux autels particuliers devront être mis plus décemment". Le retable plus ancien pourrait remonter au 17e siècle. En août 1883, le comte de Coubert, afin d'attirer la bénédiction du ciel sur son mariage, propose au conseil de fabrique de faire restaurer à ses frais le retable de saint Gilles. M . Grandin, peintre décorateur, chargé de le restaurer propose de replacer au milieu du retable l'ancienne repeindre le retable dans le même style que celui de la Vierge.
    Description :
    . L'autel en forme de tronc de pyramide renversée est en pierre et bois peint. Le panneau central est orné d'une sculpture en haut-relief présentant des similitudes avec celle figurant sur le fronton du retable
  • Noue : château dit château de La Noue
    Noue : château dit château de La Noue Villedômer - La Noue - en écart - Cadastre : 1835 D4 1094 2012 D 1634 2012 D 1635
    Historique :
    Le plus ancien propriétaire connu est René Bouault, sieur de La Noue, maire d'Amboise entre 1596 et 1599. En 1672, le château est acquis par Archambault, président du grenier à sel de Neuvy-le-Roi. A . L'édifice est acheté en 1826 par le baron Amédée de Cools, chef d'état-major de la garde royale, décédé en Marguerite Sophie de La Faulotte. Le château, resté dans la même famille, accueille aujourd'hui une activité siècle. Les ailes prolongeant le corps de bâtiment vers le sud et le nord et reliant ce dernier à deux tours ont été édifiées entre 1784 et 1835. Le château fait l'objet d'une démolition partielle (au nord la chapelle, située dans la tour nord, "soit pourvue d'un devant d'autel de toutes couleurs, que le tableau soit nettoyé, les nudités voilées et le Christ réparé". La messe y fut chantée pour la première fois depuis la Révolution le 1er octobre 1845. En 1896, Marguerite Sophie de La Faulotte fait restaurer la chapelle placée sous le vocable de Notre-Dame-des-Victoires, et fait réaliser deux verrières par
    Description :
    . Le corps de bâtiment principal, rectangulaire, en rez-de-chaussée surélevé et étage de comble, est couvert d'un toit à longs pans et croupes en ardoise. Le rez-de-chaussée est éclairé par cinq baies surmonté d'un lanternon octogonal. Le rez-de-chaussée est éclairé par deux baies en plein cintre. L'aile en retour d'équerre vers l'ouest, située entre la tour nord et le corps de bâtiment, à étage carré et étage . La pierre de taille est utilisée pour les chaînes d'angles, l'encadrement des baies, le cordon et la sud) et une lucarne à oculus (côté est). Le corps de logis en rez-de-chaussée, abritant un logis et croupe en tuile plate. Le comble est utilisé comme grenier dont l'accès se fait depuis l'extérieur grâce
    Illustration :
    Plan de localisation des bâtiments de la Noue, réalisé d'après le plan cadastral de 2012. Dessin, A Vue d'ensemble, depuis le sud-ouest. IVR24_20163702218NUCA Vue d'ensemble, depuis le nord-ouest. IVR24_20163702221NUCA Écuries et grange, depuis le sud-est. IVR24_20133700666NUC2A
  • Statue : saint Gilles
    Statue : saint Gilles Villedômer
    Historique :
    En 1883, à l'occasion de la restauration du retable financée par le comte de Coubert, le peintre
  • Vasrole : moulin dit moulin de Vasrole
    Vasrole : moulin dit moulin de Vasrole Villedômer - Vasrole - en écart - Cadastre : 1835 D3 850 2013 ZD 30
    Historique :
    , baille le moulin de Varole composé d'un moulin à blé et de dépendances pour le fermier (grange, écurie halle tombant de vétusté, le coursier en mauvais état, remplacer la vanne motrice, les vannes de
    Description :
    Le moulin, à un étage carré et étage de comble, composé de trois corps de bâtiment contigus, est
  • Beauregard : ferme dite ferme du château de Beauregard
    Beauregard : ferme dite ferme du château de Beauregard Villedômer - Beauregard - en écart - Cadastre : 1835 D 945 2014 D 1008
    Historique :
    siècle (murs en brique industrielle). Le bâtiment isolé à l’ouest de la cour, ayant servi d’écurie , semble dater de la fin du 19e siècle ou du début du 20e siècle. Le logis et les anciennes écuries ont été
    Description :
    Le logis du métayer (constitué d'un logis double) et les anciennes écuries sont en rez-de-chaussée pans en tuile plate, est édifiée dans le prolongement de la grange. La grange à porteaux est construite . L'encadrement des baies, les chaînes d'angle et le cordon sont en brique.
1