Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 61 à 80 sur 106 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Aigle lutrin
    Aigle lutrin Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    L'aigle-lutrin provient de la chapelle de l'ancien hôtel-Dieu d'Orléans situé place Sainte-Croix et démoli en 1845. L'année suivante, il fut déplacé dans la chapelle Saint-Charles de l'hôpital général. Il collégiale Saint-Pierre-le-Puellier à Orléans.
    Référence documentaire :
    n° 23 [Exposition. Orléans, collégiale Saint-Pierre-le-Puellier. Avril 1982]. L’Art religieux en
    Représentations :
    L'aigle, symbole de saint Jean l’Évangéliste,est accroupi sur un globe, orné de godrons en goutte
  • Pont Châtré ou Chartrain
    Pont Châtré ou Chartrain Blois - chemin des Ponts Chartrains - en écart
    Référence documentaire :
    t. XV, 1876, p. 268-279 DUPRE, A. Les ponts chartrains et les ponts Saint Michel. Mémoires de la
  • Boissay : ferme
    Boissay : ferme Reugny - Boissay - en écart - Cadastre : 1819 D3 811, 812 2009 ZW 132
    Représentations :
    coquille Saint-Jacques coquille saint Jacques.
  • Autel et retable dit retable de la Vierge
    Autel et retable dit retable de la Vierge Villedômer
    Historique :
    devront être mis plus décemment". Mme de Cools a fait repeindre et décorer l'autel de la sainte Vierge en
    Référence documentaire :
    Saint Vincent de Villedômer.
    Représentations :
    sainte Marie Madeleine la porte du tabernacle. Sculpture représentant Marie-Madeleine pénitente à la grotte de la Sainte
    Description :
    avec celle figurant sur l'autel du retable de Saint-Gilles. L'autel est en forme de pyramide tronquée
  • Maison (18 rue Giroust)
    Maison (18 rue Giroust) Nogent-le-Rotrou - 18 rue Giroust - en ville
    Historique :
    de Saint-André et sous-faitière) permet d’avancer une datation comprise entre la seconde moitié du
    Référence documentaire :
    Monuments Nogentais / G. Massiot, vers 1950. Aquarelles. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le
    Description :
    une sous-faitière et une croix de Saint-André.
    Illustration :
    Aquarelle, bâtiment 1, face ouest, vue de l'ouest, vers 1950. (Musée-Château Saint-Jean, fonds
  • Statue : Christ
    Statue : Christ Orléans
    Historique :
    et de saint Jean-Baptiste. Il se trouvait dans l'église désaffectée de Saint-Pierre-le-Puellier.
  • Moulins d'A-Haut, actuellement bureau d'études (5b rue de Ruet)
    Moulins d'A-Haut, actuellement bureau d'études (5b rue de Ruet) Nogent-le-Rotrou - 5b rue de Ruet - en ville - Cadastre : 1990 AS 117
    Référence documentaire :
    Moulins d'en-Haut. Peinture. (Musée Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou). Saint-Jean, Nogent-Le-Rotrou). . Impr. photoméc. Carte postale. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-Le-Rotrou). FAUQUET, Remy. Les moulins à eau - Le Colombier de Saint-Jean (Nogent-le-Rotrou). Cahiers
    Illustration :
    Peinture : moulins, vue du sud-est (datation inconnue, Musée Château Saint-Jean. Archives du Musée Château Saint-Jean). IVR24_20162801921NUCA Carte postale : les moulins d'en-Haut, vue de l'ouest (1905, Château Musée Saint-Jean Carte postale, manufacture de pianos, vue de l'ouest (entre 1905-1925, Château Musée Saint-Jean
  • Ancien hôtel-Dieu
    Ancien hôtel-Dieu Orléans
    Historique :
    Sanctae Crucis (aumône de Sainte-Croix). Ce premier hôpital constitua sans doute l'hôtel-Dieu primitif. Un Garlande (1070-1148), doyen du chapitre de Sainte-Croix de 1112 à sa mort, fit don de propriétés qu'il possédait, en particulier des maisons situées dans le cloître Sainte-Croix. L'établissement était destiné au du chapitre de Sainte-Croix. La salle Saint-Lazare, nouvelle et grande salle des malades, fut le vocable de Saint-Nicolas, ainsi que des bâtiments de service furent adjoints, formant une aile l'hôtel-Dieu situées sur sa façade sud. La chapelle Saint-Nicolas et ses annexes (sacristie, chœur des comptait 249 lits répartis dans cinq salles : Saint-Lazare (60), Saint-Laurent (59), Saint-Charles (60 ), Saint-Louis (30) et Sainte-Marie (40) pour un nombre plus élevé de malades : deux voire trois personnes provenant de la démolition de la salle des malades Saint-Lazare fut prononcée le 14 mars 1846. En septembre ville d'Orléans : le portail d'entrée du vestibule menant à la salle Saint-Lazare, déposé dans la cour
    Référence documentaire :
    AN. E/2088, fol. 246 à 315. Registre manuscrit de travaux à faire dans la cathédrale sainte-Croix p. 257-260 CHENESSEAU, Abbé G. Sainte-Croix d'Orléans. Histoire d'une cathédrale gothique réédifiée cathédrale Sainte-Croix. In : Bulletin de la Société Historique et Archéologique de l'Orléanais, tome XVI
    Description :
    grande salle Saint-Lazare, placée perpendiculairement en fond de cour à l'est, possédait une entrée
    Annexe :
    -Dieu d'Orléans était toujours noté Domus Dei Sanctae Crucis (La maison de Dieu de Sainte Croix) ou consécration religieuse : pauvreté, chasteté et obéissance. Ils obéirent à la Règle de Saint-Augustin à partir service de l'hôtel-Dieu et adoptèrent définitivement la Règle de Saint-Augustin vers 1610 et depuis lors morts furent enterrés au-delà de l'enceinte, dans le cimetière Saint-Vincent. Les religieux et ET DÉPOSÉS Hôtel des Créneaux Ancien portail d'entrée du vestibule de la salle Saint-Lazare, déposé fronton triangulaire. Vers 1530. La = 220. Deux colonnes provenant de la salle Saint-Lazare. Chaque
    Illustration :
    L'hôtel-Dieu est situé en bas, au-dessus et légèrement à gauche de la cathédrale Sainte-Croix Elévation méridionale de l'ancien hôtel-Dieu : façade de la salle Saint-Lazare, d'après un dessin Ancien portail d'accès au vestibule précédant la salle Saint-Lazare, sur la façade sud de l'ancien Ancien portail d'accès au vestibule précédant la salle Saint-Lazare. IVR24_20124500680NUC4A Les deux colonnes provenant de la salle Saint-Lazare et l'ancien portail de l'accès principal de
  • 2 tentures d'église : Guérison de Tobit, Jésus et la Samaritaine
    2 tentures d'église : Guérison de Tobit, Jésus et la Samaritaine Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    Les tentures proviennent de la chapelle de l'ancien hôtel-Dieu d'Orléans situé place Sainte-Croix et démoli en 1846. Elles furent ensuite placées dans la chapelle Saint-Charles de l'hôpital général
    Représentations :
    Tobit, Tobie, guérison miraculeuse, saint Gabriel
  • Ferme (rue du Plessis)
    Ferme (rue du Plessis) La Riche - 99-101 rue du Plessis - en ville
    Historique :
    1807 (Section Sainte-Anne, parcelle 524). Remaniements au 20e siècle.
  • Orphelinat, actuellement immeuble (70 rue Paul Deschanel)
    Orphelinat, actuellement immeuble (70 rue Paul Deschanel) Nogent-le-Rotrou - 70 rue Paul Deschanel - en ville
    Historique :
    établir un asile d’orphelins placé sous l’invocation de Saint-Joseph et l’administration de l’évêque de
    Référence documentaire :
    . (carte postale). (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou).
    Illustration :
    Carte postale, face est, vue du nord-est (début 20e siècle, Musée-Château Saint-Jean
  • Demeure dite Fief de la Fuye Bizeul (89 rue du Château)
    Demeure dite Fief de la Fuye Bizeul (89 rue du Château) Nogent-le-Rotrou - 89 rue du Château - en ville
    Description :
    d’un demi-hectare, en partie située sur les pentes du plateau Saint-Jean. L’édifice est accessible depuis une cour, elle-même desservie par un portail ménagé sur la rue Saint-Jean, juste en face du
    Annexe :
    : 1482 (7 juillet). Bailleur : Les doyens et chapitre de l'église collégiale de Saint-Jean dudit Nogent église de Saint-Jehan au bourg le comte[...]".
  • Vasrole : moulin dit moulin de Vasrole
    Vasrole : moulin dit moulin de Vasrole Villedômer - Vasrole - en écart - Cadastre : 1835 D3 850 2013 ZD 30
    Référence documentaire :
    Archives départementales de la Sarthe. H 1450. Prieuré de Saint-Sulpice du Boulay. Domaine paroisse de Villedômer. Archives départementales de la Sarthe. H 1450. Prieuré de Saint-Sulpice du Boulay
  • Hôtel de voyageurs du Dauphin, actuellement immeuble (39 rue Villette-Gâté)
    Hôtel de voyageurs du Dauphin, actuellement immeuble (39 rue Villette-Gâté) Nogent-le-Rotrou - 39 rue Villette-Gâté - en ville
    Référence documentaire :
    . Carte postale. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou).
    Illustration :
    Carte postale : face ouest, vue du sud-ouest (Musée-Château Saint-Jean). IVR24_20162801696NUCA
  • Tableau : le Baptême du Christ
    Tableau : le Baptême du Christ Chançay
    Représentations :
    saint Jean-Baptiste baptême versée par saint Jean-Baptiste placé à sa gauche. Ils sont encadrés par deux anges agenouillés. A
  • Ensemble du mobilier religieux
    Ensemble du mobilier religieux Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    est inconnue ont été rattachés à ce dossier. La chapelle Saint-Charles, fermée en 1993, a conservé peu saintes huiles provenant des salles de malades, identifiées par les inscriptions portées. Plusieurs pièces
    Annexe :
    fer, 19e siècle, anciennement placée dans la nef et déposée en 1970. Lampe du Saint-Sacrement
    Illustration :
    Tableau : saint Charles Borromée pendant la peste de Milan. IVR24_20064500549NUCA
  • Clôture de choeur ou Tour du choeur
    Clôture de choeur ou Tour du choeur Chartres - 16 cloître Notre-Dame - en ville
    Représentations :
    sainte Anne
    Description :
    conservé dans l'ancienne chapelle Saint-Martin située dans la seconde travée méridionale. Au-dessus, la Saint-Martin, la troisième sur l'escalier menant au mécanisme de l'horloge astrolabique, et la dernière , dont une Charité de saint Martin, qui pourrait provenir de l'autel de l'ancienne chapelle du Tour du craie de Vernon (Eure), fine et blanche, pour les parties basses et la pierre de Saint-Leu (Oise), plus , François marchand, Pierre Legros, Jean-Baptiste Tuby et Simon Mazière), en pierre de Saint-Aignan (Loiret
    Annexe :
    Couronnement au Ciel et son Triomphe aux côtés de la Sainte Trinité. Après la Nativité, la vie du Christ vient Temple et le Massacre des saints Innocents sur ordre du roi Hérode Le Grand, ainsi que le bas-relief de sculptés en pierre de Saint-Aignan par Thomas Boudin en 1611-1612. Il est le seul sculpteur à travailler Résurrection, les saintes Femmes au Tombeau et les scènes de l’Apparition aux Pèlerins d’Emmaüs et de l’Apparition à saint Thomas. Aux dernières travées nord, deux scènes figurent les ultimes moments de la Vie , Brigitte. La Statuaire médiévale en Normandie occidentale, La Vierge à l'Enfant, XIIIe-XVIe siècle. Saint la Renaissance. Actes du colloque de Tours, 1981, Paris : Picard, 1988. GUILLET DE SAINT-GEORGES choeur. 19 planches, 3 gravures. Paris : Plon, Nourrit et Cie, 1890. [Exposition. Poitiers, musée Sainte
    Texte libre :
    nord, commence la décoration de la chapelle Saint-Guillaume, la plus proche du transept au nord. Quatre chapelle Saint-Guillaume est terminée pour la fête de Pentecôte de 1515 et la suivante, dédiée à Saint-Jean l’Évangéliste, le 18 janvier 1517. Au sud, dans la première travée, la chapelle Saint-Lubin à laquelle on accède la fin de l'année 1519 et la chapelle Saint-Martin, dont la porte flamboyante s'orne d'une figurine saints Innocents, sont placés au sud. Peu à peu, les scènes suivantes prennent place : dans la seconde marguilliers. La chapelle Saint-Lubin, peut-être déjà désaffectée, devient alors un logement de remplacement
    Illustration :
    Aspect d'origine de la claire-voie (ancienne chapelle Saint-Martin, deuxième travée sud chapelle Saint-Jean l'Evangéliste et sur les pilastres adjacents (quatorzième travée nord Incrédulité de saint Thomas (Thomas Boudin, 1610-1611). IVR24_19992800247V Clefs de voûte ornées de têtes d'ange, voûte de la niche des "Saintes Femmes au Tombeau" (treizième Décor d'oiseaux picorant des fruits et coquilles, chute d'objets, Sainte Chemise et date 1529
  • Hôtel dit Mauduison, immeuble à logements (détruit, 83-85 rue Gouverneur)
    Hôtel dit Mauduison, immeuble à logements (détruit, 83-85 rue Gouverneur) Nogent-le-Rotrou - 83 rue Gouverneur - en ville - Cadastre : 1990 BE 74, 143
    Historique :
    jardins situés sur les pentes du plateau Saint-Jean. Le statut du mari de Louyse Aubin (noble, notaire et
    Référence documentaire :
    -château Saint-Jean).
    Description :
    Saint-Jean.
    Illustration :
    Dessin et aquarelle, plan et façade sur cour, vers 1950. (Musée du château Saint-Jean Crossette sculptée (lévrier), vue d'ensemble. (Musée du château Saint-Jean). IVR24_20132800027NUC4A Crossette sculptée (lévrier). (Musée du Château Saint-Jean). IVR24_20132800028NUC4A
  • Tableau : portrait de Jean Pitard (v. 1248-ap. 1328)
    Tableau : portrait de Jean Pitard (v. 1248-ap. 1328) Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    , Philippe III le Hardi et Philippe IV le Bel. A sa demande, Louis IX fonda vers 1268 la confrérie de Saint -Côme et Saint-Damien, première confrérie professionnelle des chirurgiens qui définit pour la première
  • École chrétienne de filles, actuellement maison (62 rue Gouverneur)
    École chrétienne de filles, actuellement maison (62 rue Gouverneur) Nogent-le-Rotrou - 62 rue Gouverneur - en ville
    Référence documentaire :
    Monuments Nogentais / G. Massiot, vers 1950. Aquarelles. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le
    Illustration :
    Aquarelle, face est, porte sur rue (vers 1950, Musée-Château Saint-Jean). IVR24_20162801794NUCA