Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 2 sur 2 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours La Riche - Saint-François - en écart
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Genre :
    de minimes
    Historique :
    Fondé en 1489 par Saint-François-de-Paul, avec l'aide de Louis XI et de son fils Charles VIII sur les terres de leur résidence au Plessis, le couvent conserve un bâtiment des 17e siècle et 18e siècle . Chapelle inachevée construite d'après les plans de Charles et Gustave Guérin dans la 2e moitié du 19e siècle. Saint-François-de-Paul fondateur de l'ordre mendiant des Minimes est décédé au couvent du Plessis-lès-Tours.
    Observation :
    Établissement religieux conservé sous forme de vestige : le bâtiment conventuel a toutefois subi un
    Référence documentaire :
    Riche (Indre-et-Loire). Bulletin de la Société Archéologique de Touraine. Tours : Société archéologique Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis lez Tours, dessiné du costé de l'entrée. Par Louis Carte particulière de Tours avecq le paisage mis en relief, faict par R. Siette le quinzième jour Carte du cours de la Loire depuis Coulanges jusqu'au Pont de Cé, vers 1755. Détail de Tours et de Carte de Tours et de ses environs. Document levé topographiquement à 6 lignes pour cent toises la ville de Tours. Bruxelles : Éditions Culture et Civilisation, 1976. (Réédition du texte de 1873 . Extraite de Remonter le temps : les prises de vues aériennes. Environs de Tours de 1919 à 2015. Géoportail Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis lez Tours, dessiné du costé de l'entrée, 1699 GUIOT, Thibaut, CREUSILLET, Marie-France. Résultats des fouilles de la "Z.A.C. des Minimes" à La de Touraine, 1999. Tome 45, p. 709-734
    Précisions sur la protection :
    La chapelle néo-gothique édifiée au-dessus du tombeau de Saint-François de Paule ; le bâtiment conventuel du 17e siècle ; la tour octogonale en pierre, du 17e siècle, située au bord de la voie communale dite " levée du Cher " ; les sols de l'emprise du couvent à l'intérieur de son mur d'enceinte, y
    Auteur :
    [personnage célèbre, habitant célèbre] Saint-François-de-Paule
    Titre courant :
    Couvent des Grands Minimes du Plessis-lès-Tours
    Illustration :
    Les Minimes sur une carte de 1770 (Archives municipales d'Amboise, II 1417) IVR24_19783700125P Veüe du couvent des Pères Minimes du Plessis-les-Tours, dessiné du costé de l'entrée, 1699 (Société Le couvent des Minimes : Huile sur toile datée de 1507 ? (Société archéologique de Touraine archéologique de Touraine) IVR24_19743701524Z Plan du couvent des Minimes du Plessis en 1792 (Société archéologique de Touraine Le couvent devenu séminaire sur le cadastre napoléonien (1808) (Archives départementales d'Indre-et Les Minimes et le Plessis sur le cadastre de 1808, le bâti actuel et les réseaux en superposition Corps de logis (années 1970) IVR24_20153700005NUC
  • Bourg : église paroissiale Saint-Romain (rue Principale)
    Bourg : église paroissiale Saint-Romain (rue Principale) Athée-sur-Cher - rue Principale - en village - Cadastre : 2011 D01 64
    Copyrights :
    (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général
    Cadre de l'étude :
    inventaire topographique Canton de Bléré
    Historique :
    , l'église actuelle fut édifiée au XIIe siècle sur un terrain dépendant du fief de Chesnaie. De cette époque subsistent le mur sud de la nef et la tour carrée du clocher. D’importants travaux exécutés au cours du XVIe , une chapelle seigneuriale de plan carré est bâtie à la fin du XVe siècle ou au cours de la première moitié du XVIe siècle. Durant la première moitié du XVIe siècle, mais après 1506 en raison de la présence des vestiges des armoiries de la famille Bohier, seigneurs de la Chesnaie à partir de cette date , l’église est agrandie au sud par la construction d’un collatéral de trois travées et d’une chapelle de deux travées dans son prolongement (actuelle chapelle de la Vierge). Au cours du XVIe siècle, le vaisseau principal de la nef est rehaussé, la charpente et le pignon ouest sont repris. Il était initialement prévu de voûter le collatéral ainsi que le vaisseau principal de la nef. Les amorces des ogives sont siècle. L’historien Carré de Busserolle indique que l'église fut restaurée vers 1635 à la demande de
    Référence documentaire :
    Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 8/32. Plan, coupe et élévation de l'église, dressés Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 8/32. Restauration de l'église ; entreprise du sieur Archives départementales d'Indre-et-Loire. Association pour le développement de la recherche François Rabelais, Tours). Étude de l'église Saint-Romain d'Athée-sur-Cher. 1992. 41p. et de l'ancienne province de Touraine. Tours : Rouillé-Ladevèze, 1878. Archives départementales d'Indre-et-Loire, 2 O 8/32.. Devis estimatif des travaux à exécuter pour la restauration de l'église. Par Gustave Guérin et Auguste Alizon, architectes. 20 mai 1863. Borie Joseph demeurant à la Croix : procès verbal de réception. 20 octobre 1867. Athée-sur-Cher. La Sauvegarde de l'Art français ; cahier 9, 1995, p. 54-55. CARRE DE BUSSEROLLES, J.-X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire
    Statut :
    propriété de la commune
    Murs :
    pierre de taille
    Description :
    L'église de plan allongé est construite en moellon de calcaire. Elle comprend une nef éclairée au sud par deux baies et doublée au nord par un collatéral de trois travées déterminant à l'extérieur couvertes de voûtes d'ogives barlongues et une abside à cinq pans voûtée d'ogives, éclairée par trois baies ardoise. Une sacristie est édifiée dans le prolongement de cette chapelle, à l'est, et une seconde sacristie est construite en pendant au nord, contre le chœur et la chapelle de la Vierge. La façade ouest en moellon enduit est percée d'un portail en plein cintre surmonté de deux baies en plein cintre accolées. Le inférieur est éclairé sur chaque face par des baies jumelées en plein cintre, séparées par une paire de colonnes à chapiteaux à crochets ; un bandeau orné de billettes court sur les quatre faces de la tour et ce niveau que se concentrent les éléments de décor ; bien que restaurés pour la plupart, il en reste quelques-uns d’origine. Le niveau supérieur de la chambre des cloches, couronné d’une corniche à gros
    Aires d'études :
    Canton de Bléré
    Illustration :
    Plan de l'église par Gustave Guérin et Auguste Alizon, 20 mai 1864. (Archives départementales Extrait du plan cadastral ancien. Plan d'alignement du bourg, section D2, 1826. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours). IVR24_20113702144NUCA d'Indre-et-Loire, Tours.) IVR24_20163700228NUCA Vue de volume au sud-ouest. IVR24_20123700098NUCA Vue de volume au sud. IVR24_20123700101NUCA Clocher : détail de la façade ouest de la chambre des cloches. IVR24_20153700870NUCA Pignon de la chapelle nord-est. IVR24_20193700641NUCA Vue intérieure de la nef en direction du choeur. IVR24_20113703226NUCA Partie nord du choeur avec la porte d'entrée de la sacristie nord surmontée d'un gâble
1