Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 54 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne
    La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne Nogent-le-Rotrou
    Historique :
    propriété des Ducs de Condé sous le nom d'"Anghien-le-François" et des ducs de Sully sous le nom de "Nogent
    Référence documentaire :
    BRGM, DESSANDIER, David. Mémento des pierres du patrimoine bâti de la région Centre. Rapport morphologiques. Tours : Presses universitaires François-Rabelais, Maison des sciences de l'homme "villes et architecturales et morphologiques. Thèse de doctorat : Histoire de l'art : Tours, Université François Rabelais morphologiques. Tours : Presses universitaires François-Rabelais, Maison des sciences de l'homme "villes et
    Appellations :
    Enghien-le-François
  • Clôture de choeur ou Tour du choeur
    Clôture de choeur ou Tour du choeur Chartres - 16 cloître Notre-Dame - en ville
    Historique :
    La décision de construire une clôture de choeur monumentale en pierre est prise dans la première Jehan Soulas, puis en 1542-1544 ceux de François Marchand. Les groupes ultérieurs par Thomas Boudin , Jean Dedieu, Pierre 1er Legros, Jean-Baptiste II Tuby et Simon Mazière sont installés progressivement
    Description :
    , François marchand, Pierre Legros, Jean-Baptiste Tuby et Simon Mazière), en pierre de Saint-Aignan (Loiret Le Tour du chœur constitue une véritable muraille de pierre sculptée. Il se dresse à plus de six groupes sculptés. A la partie supérieure, les dais d'architecture, véritable dentelle de pierre habitée de craie de Vernon (Eure), fine et blanche, pour les parties basses et la pierre de Saint-Leu (Oise), plus jaune, pour les parties hautes. Les groupes sont en pierre de Tonnerre (Yonne) (groupes de Jehan Soulas ). La pierre choisie pour l'exécution des premiers groupes du côté nord n'est pas identifiée. La différentes teintes de pierre. Aspect d'origine Le Tour du chœur a été conçu pour être traversé et éclairé par base de pierre, mortier et brique rouge.
    Auteur :
    [sculpteur] Marchand François [sculpteur] Legros Pierre Ier
    États conservations :
    , brisures, éclats, innombrables graffitis) et par endroits, désagrégation de la pierre ; ce qui a permis de
    Annexe :
    se sont efforcés de respecter les principes de la conception initiale. Le marché passé avec François naissance. Ces quatre groupes sont exécutés par Jehan Soulas en pierre de Tonnerre. Le contrat passé le 2 travée. Le sculpteur François Marchand en a reçu la commande le 12 septembre 1542 ; l'exécution est sculptés en pierre de Saint-Aignan par Thomas Boudin en 1611-1612. Il est le seul sculpteur à travailler Pierre Ier Legros, Chartrain de naissance. La scène de l'Entrée du Christ à Jérusalem par Jean-Baptiste médiévale. Elles furent de fait les premières sculptées, probablement par l’un des tailleurs de pierre ayant les influences rapportées d'Italie par Louis XII et François Ier. Dans le projet initial de la Chartres. Ms 1016, détruit en 1944 (registres capitulaires). Notes prises par Léger François Brillon . ALIBERT, Sophie. François Marchand et la sculpture à Chartres et à Orléans dans la première moitié du XVIe siècle. Tours : Maîtrise d'histoire de l'art, Université François-Rabelais, Centre d'Études Supérieures
    Texte libre :
    1514, les travaux sont bien avancés : François Dugué, tailleur de pierre qui a travaillé au clocher gardiens. Le 7 octobre 1482, Pierre Patin, un peintre, est mentionné, qui s'engage à en parfaire la prise de construire une clôture en pierre par les soins d'un maître-d'œuvre ; quelques mois plus tard , deux groupes sculptés par François Marchand, la Présentation de Jésus au Temple et le Massacre des Boudin. En 1678-1679, Jean Dedieu, puis en 1681-1683 Pierre Ier Legros réalisent les groupes de la Femme
    Illustration :
    Présentation au Temple (François Marchand, 1542-1543). IVR24_19992800166V
  • Demeure dite Fief de la Fuye Bizeul (89 rue du Château)
    Demeure dite Fief de la Fuye Bizeul (89 rue du Château) Nogent-le-Rotrou - 89 rue du Château - en ville
    Historique :
    noble françois gouyn, écuyer et sieur des chapizeaux. Il est composé d’un colombier en pierre couvert de
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    pierre de taille. L’espace intérieur est divisé en deux niveaux par un plancher. Les murs sont intégralement recouverts de trous de boulins en pierre de taille. Le bâtiment est doté d’une charpente à
    Auteur :
    [propriétaire] Gouyn François
    Annexe :
    appatgenances assis devant Le chasteau dudict nogent tenu par noble françois gouyn escuyer sieur des chapizeaux nogent en la paroisse de nostre dame dudict lieu contenant un bastiment de pierre et [mathiere] convert
  • Orphelinat, actuellement immeuble (70 rue Paul Deschanel)
    Orphelinat, actuellement immeuble (70 rue Paul Deschanel) Nogent-le-Rotrou - 70 rue Paul Deschanel - en ville
    Historique :
    travées, la présence d’un mur de refend et d'un pignon découvert à rampants en pierre de taille s’opposant ainsi être le résultat de la réunion de plusieurs bâtiments. En 1714, l’édifice est possédé par Pierre
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    découvert doté de rampants et de crossettes en pierre de taille au sud. Le comble est percé de cinq lucarnes
    Auteur :
    [donateur] Guerrier Pierre
  • Couvent d'ursulines, actuellement établissement pour les handicapés physiques André Beulé
    Couvent d'ursulines, actuellement établissement pour les handicapés physiques André Beulé Nogent-le-Rotrou - 86 rue Gouverneur - en ville - Cadastre :
    Référence documentaire :
    BNF. Fiche monographique : André-François Beulé. data.bnf.fr. Accès internet :
    Murs :
    calcaire brique et pierre à assises alternées
    Description :
    matériaux mis en œuvre sur les façades sur rue contrastent avec ceux sur cour où le parement de pierre de taille de Nogent laisse place à une association de brique et de pierre.
    Auteur :
    [commanditaire] Beulé André-François
    Texte libre :
    -François Beulé (1766-1839), prêtre réfractaire et principal du collège de Nogent-le-Rotrou. En 1808, il . Si la corniche en doucine, la généralisation de la pierre de taille et l’utilisation de plates-bandes brique et de pierre en encadrement des fenêtres, lesquels se prolongent au niveau des allèges créant des moellons enduits, l'utilisation de la pierre de taille se limite aux encadrements des portes et des fenêtres. Seule la travée ouest est intégralement construite en pierre de taille. Les fenêtres sont consoles en S. Les vestiges d'une croisée, la présence de reprises et l’utilisation de pierre de taille sur brique et de pierre. Conclusion Une fondation "protestante" La création du couvent d’Ursulines s’inscrit l’utilisation du couple brique/pierre. L’aile sud est également composée de plusieurs ensembles hétérogènes la pierre de taille et de plusieurs reprises en façade permettent d’attester la présence d’un état brique et pierre dans lequel sont construites la chapelle et la galerie du cloitre sont à rapprocher de
  • Grenier à sel (détruit, 59 rue Saint-Laurent)
    Grenier à sel (détruit, 59 rue Saint-Laurent) Nogent-le-Rotrou - 59 rue Saint-Laurent - en ville - Cadastre : 1990 BO 100
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Murs :
    pierre pierre de taille
    Description :
    murs sont construits en pierre de taille dont le gabarit varie du moyen appareil régulier au premier
  • Hôtel de Bailli dit Maison du Bailli, actuellement collège Arsène Meunier (47 rue Saint-Laurent)
    Hôtel de Bailli dit Maison du Bailli, actuellement collège Arsène Meunier (47 rue Saint-Laurent) Nogent-le-Rotrou - 47 rue Saint-Laurent - en ville
    Historique :
    La date de construction de l’édifice, ainsi que ses commanditaires Pierre Durant et son épouse porte l'inscription suivante : "DE PIERRE BLANCHE DURANT FEVRIER JE FU FAICTE 1542". Pierre Durant était (fille de Pierre Durand) à Jacqueline du Bellay, dame de la Reine et de la Chesneliere. Il est alors
    Référence documentaire :
    . Paris : de l'imprimerie de Pierre Le-Mur, 1620. p. 251-263. GARRUS, Anne-France. Pierre Durand, Bailli célèbre, écrivain oublié. Bulletin de
    Description :
    disposés en deux U irréguliers et accolés. Sa façade antérieure est composée d'un moyen appareil de pierre de taille, tandis que les façades postérieures sont constituées de moellons et d'un enduit à pierre
    Auteur :
    [commanditaire] Durand Pierre
    Annexe :
    cinq cent quatre vingts et onze zn la maison du [lieu] après midi.fut présent honnorable homme Pierre sa devant Pierre Barbier et Samuel Guillot Tabellions [...] [...]cognud et confessa avoir vendu cedde succession a elle venue sucedde et echue a la mort et tres pas de deffunct honorable homme m[aitre] Pierre Renaissance, principalement du milieu du XVIe siècle un certain nombre de maisons en pierre d'un caractère importance et sa conservation en est le plus bel exemple. Construite par Pierre Durant Bailli de St. Denis ainsi qu'en fait foi un cartouche situé au-dessus de la porte, dans lequel on lit : Pierre Blanche logis contenant diverses pièces sans grand intérêt et un escalier en pierre avec noyau central formant présente un intérêt. Cette façade assez sobre, très bien construite en pierre est en bon état de
    Texte libre :
    -dessus de son portail d’entrée. Celui-ci porte l’inscription suivante : "DE PIERRE BLANCHE DURANT FEVRIER JE FU FAICTE 1542". Au-delà de la date portée, la phrase indique les noms du commanditaire "Pierre lecture. Pierre Durant est à la fois connu pour son titre de bailli de la seigneurie de Saint-Denis , fille de Pierre Durand, vend la "Grande Maison" à Jacqueline du Bellay, dame de la reine et de la maison était alors occupée par Pierre de Vieupont, mari de Catherine de Dampierre, capitaine, conseiller bâtiments 5, 6 et 8 (du rez-de-chaussée jusqu’au comble), et par un escalier tournant en pierre de taille prenant place sous des toits à deux versants de hauteur différente. Le parement est composé de pierres l’inscription « DE PIERRE BLANCHE DURANT FEVRIER JE FU FAICTE 1542 ». L’ensemble est marqué par deux coups de rampants à crossettes en pierre de taille. Le comble est éclairé par une lucarne (L-1131) encadrée de surmonté d’une coquille sculptée, il est accolé par deux pierres laissées nues. La fenêtre de la lucarne
  • Bourg : château de Frazé
    Bourg : château de Frazé Frazé - le Bourg - 1 place du Château - en village - Cadastre : 1813 E2 312, 344, 345, 346 2016 AB 202
    Historique :
    Le châtelet, la tour Saint-François et la galerie sont construits à la fin du 15e siècle ou au
    Murs :
    grison pierre de taille grès pierre de taille calcaire pierre de taille
    Description :
    cour comprend le châtelet, la galerie ouest, la tour Saint-François, une tour nord-ouest (reconstruite parterres de buis). Les matériaux employés pour la construction des murs sont la pierre de taille de grison (soubassement des bâtiments de la haute cour), la pierre de taille de grès roussard (soubassement du pavillon du bourg), la pierre de taille calcaire et la brique. Les toits sont en tuile plate ou en ardoise.
    Texte libre :
    Saint-François (en référence à la cordelière en pierre sculptée de Saint-François d’Assise qui ceinture , Catherine Charlotte de Gramont hérite de ses parents du domaine de Frazé. Elle épouse Louis François duc de . Proviennent de la démolition 31 700 ardoises, 33 000 briques, 132 pieds cubes de pierre dure et 2 500 pieds cubes de pierre tendre. En 1765, devant maître Clos, notaire à Paris, M. de Villeroi vend le domaine de cuite en partie inférieure ; de même pour la pierre de taille calcaire plus calibrée en partie concernent quelques parties de murs en brique ainsi que les encadrements d’ouverture en pierre de taille linteau d’une porte). Les pierres d’encadrements des baies en calcaire et les frontons triangulaires, trop trois autres angles - dont la tour Saint-François au sud-est -, l’imposant logis seigneurial occupant le galerie ouest, la tour nord-ouest reconstruite en 1780, la tour Saint-François et une échauguette en lieu de passage, est occupé par la salle du portier chauffée par une cheminée monumentale en pierre de
    Illustration :
    Anciens communs, châtelet et tour Saint-François, vue générale depuis le sud-ouest Châtelet et tour Saint-François, vue d'ensemble depuis le sud-ouest. IVR24_20162801083NUCA Tour Saint-François et église paroissiale Notre-Dame. IVR24_20172800412NUCA Tour Saint-François, corps nord du pavillon du bourg et jardin au premier plan, vue générale depuis Tour Saint-François et tourelle d'escalier, vue générale depuis le sud-ouest. IVR24_20162801031NUCA Tour Saint-François, vue de détail des mâchicoulis et de la mise en oeuvre. IVR24_20162801036NUCA Tour Saint-François, vue de détail des mâchicoulis. IVR24_20162801034NUCA Tour Saint-François, vue de détail de la mise en oeuvre et de la cordelière de saint François Tour Saint-François, intérieur, vue de la cheminée. IVR24_20162801051NUCA Tour Saint-François, intérieur, vue de détail du piédroit de la cheminée. IVR24_20162801052NUCA
  • Maison Michelet (4 rue Bourg-le-Comte)
    Maison Michelet (4 rue Bourg-le-Comte) Nogent-le-Rotrou - 4 rue Bourg-le-Comte - en ville
    Historique :
    . Celles-ci appartiennent aux héritiers de feu François Michelet, sieur de la Bigotterie. Il s’agit
    Description :
    chaînes d'angle et encadrements de fenêtres sont en pierre de taille. Le toit est couvert de tuiles plates et possède des rampants en pierre de taille à crossettes sculptées figurant un bestiaire médiéval
    Auteur :
    [propriétaire] Michelet François
    Texte libre :
    l’édifice étudié. Celles-ci appartiennent aux héritiers de feu François Michelet, sieur de la Bigotterie. Il construits en petits moellons de calcaire et de silex recouverts d'enduit. La pierre de taille est réservée composées de pierre de taille en calcaire rapidement dégrossi. Une arcade bouchée et surbaissée est visible par deux chaînes d’angle en pierre de taille calcaire comportant des noyaux siliceux. Au premier baguettes et de cavets. Elle est réalisée dans la même pierre que les chaînes d’angles. Les ouvertures O sont construites dans une pierre blanche lisse et sans noyau siliceux. Le second niveau est éclairé par celles observées au rez-de-chaussée. La pierre utilisée sur les deux fenêtres est plus proche de celle utilisée sur la porte O-1212, exception faite de leurs trumeaux et croisillons, réalisés dans une pierre deux pans. Celui-ci est percé de deux lucarnes en pierre à pignons découverts et toits à deux pans. Les pignons du toit possèdent des rampants à crossettes en pierre de taille. La crossette ouest est sculptée
  • Hôtel (10 rue de Rhône)
    Hôtel (10 rue de Rhône) Nogent-le-Rotrou - 10 rue de Rhône - en ville
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    pierre de taille et ornés de crossettes sculptées. L’aile en retour sur cour est couverte d’un toit en baguettes ainsi que d’un toit à deux pans avec rampants et crossettes en pierre de taille.
  • Maison (123 rue Saint-Hilaire)
    Maison (123 rue Saint-Hilaire) Nogent-le-Rotrou - 123 rue Saint-Hilaire - en ville
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    larges plates-bandes en pierre de taille, au-dessus desquelles les vestiges de doubles linteaux sont
    Annexe :
    jacques charpentier anthoyne prelat me lancelot pesseau nottaire pierre lallemant elye sainxot me devant la grosse pierre soulloit pendre lenseigne de limage sainct hubert et a une autre dans la dicte
  • Hôtel de voyageurs du Dauphin, actuellement immeuble (39 rue Villette-Gâté)
    Hôtel de voyageurs du Dauphin, actuellement immeuble (39 rue Villette-Gâté) Nogent-le-Rotrou - 39 rue Villette-Gâté - en ville
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    pierre de taille indiquant une élévation antérieure, à deux niveaux sur rue. La façade est montée en pierre de taille. Elle est composée de six travées ordonnancées par des pilastres supportant un plates-bandes et en plein-cintre dont le chambranle forme un bandeau. Des abreuvoirs en pierre sont
    Illustration :
    Face nord, vue du nord-ouest, détail du mur pignon, rampants en pierre de taille
  • Maison (18 rue Giroust)
    Maison (18 rue Giroust) Nogent-le-Rotrou - 18 rue Giroust - en ville
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    raison de deux portes (chanfreinées) par niveau. La façade sur rue est montée en pierre de taille et pierre de taille. La façade sur cour est construite de moellons de calcaire. Ses ouvertures ont fait
    Annexe :
    , et d’autre bout a une maison qui fut a pierre michelet et de present a jean godin lesne et autres qui
  • Hôtel dit Hôtel Carpentin, actuellement immeuble (6 rue du Paty)
    Hôtel dit Hôtel Carpentin, actuellement immeuble (6 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 6 rue du Paty - en ville - Cadastre : 1990 BO 56
    Historique :
    le toit à crossettes en pierres de taille témoignent d’une origine ancienne, on peut attribuer au 17e
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    encadrements des ouvertures sont en pierre de taille calcaire, les toitures sont couvertes de tuiles plates.
  • Maison Saint-Étienne (détruite, 2 rue du Paty)
    Maison Saint-Étienne (détruite, 2 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 2 rue du Paty - en ville
    Copyrights :
    (c) Université François-Rabelais de Tours
    Description :
    deux bâtiments distincts, séparés par un mur mitoyen en pierre. Ils sont dotés de deux à trois niveaux espaces par des cloisons. Ses étages sont desservis par un escalier en pierre. Les façades nord et est , disposés de chaque côté du premier, ont les bras levés et brandissent des objets non identifiés (pierres
    Annexe :
    agenouillé le manipule au bras est accablé de pierre par deux hommes debout, les autres sculptures montrent
  • Maison (6 rue des Tanneurs)
    Maison (6 rue des Tanneurs) Nogent-le-Rotrou - 6 rue des Tanneurs - en ville - Cadastre : 1990 BP 41
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    construite en pierre de taille, elle possède deux travées percées par deux fenêtres à double linteau mouluré retombant sur des colonnettes à bases polygonales. Le toit est couronné par des rampants en pierre de taille dont les piédroits sont chanfreinés. Le rampant sud est appareillé en pierre de taille et à crossette
  • Maison, actuellement immeuble (12 rue Saint-Laurent)
    Maison, actuellement immeuble (12 rue Saint-Laurent) Nogent-le-Rotrou - 12 rue Saint-Laurent - en ville
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    deux travées pour deux niveaux. Elle est montée en pierre de taille percée de plates-bandes. Un façade sur cour (bâtiment 2) est montée en moellon enduit, la pierre de taille est réservée aux éléments
  • Maison (2 rue Saint-Laurent)
    Maison (2 rue Saint-Laurent) Nogent-le-Rotrou - 2 rue Saint-Laurent 92 rue Paul Deschanel - en ville
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    (bâtiment 1) est montée en pierre de taille. Elle possède deux travées surmontées par un toit à deux pans rampants du toit sont en pierre de taille, et sont ornés de crossettes sculptées. Deux fenêtres sont
  • Moulins d'A-Haut, actuellement bureau d'études (5b rue de Ruet)
    Moulins d'A-Haut, actuellement bureau d'études (5b rue de Ruet) Nogent-le-Rotrou - 5b rue de Ruet - en ville - Cadastre : 1990 AS 117
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    pignon est. Les bâtiments sont construits en moellons pour les murs ainsi qu’en pierre de taille pour les
  • Hôtel de Turin (40-42 rue Saint-Laurent)
    Hôtel de Turin (40-42 rue Saint-Laurent) Nogent-le-Rotrou - 40-42 rue Saint-Laurent - en ville
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Description :
    et de deux niveaux d’élévation. Elle est montée en pierre de taille. Deux passages carrossables
1 2 3 Suivant