Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ensemble du mobilier religieux
    Ensemble du mobilier religieux Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    à Paris en 1795. On peut également citer deux ciboires par Louis Sionnest (1743-1811), deux autres par Louis Omer Piesse (vers 1768-1834), tous deux installés à Orléans, les deux ostensoirs réalisés
    Référence documentaire :
    p. 127-131. GAILLARD, Louis (abbé). Notes sur l'Hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres
  • Aigle lutrin
    Aigle lutrin Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Référence documentaire :
    p. 127-128 GAILLARD, Louis (abbé). Notes sur l'Hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres
  • Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte
    Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte Orléans - 28 rue de l'Ételon - en ville - Cadastre : 1981 BN 354
    Historique :
    transformée en entrepôt des douanes en 1832 par une ordonnance de Louis-Philippe, puis rachetée en 1851 par la
    Référence documentaire :
    p. 391-415 NOUEL DE LA BUZONNIERE, Louis-Augustin-Léon. Histoire architecturale de la ville GAILLARD, Louis (abbé), DEBAL, Jacques. Les lieux de culte à Orléans de l´antiquité au XXe siècle ILLIERS, Louis d'. L'Histoire d'Orléans racontée par un Orléanais. Orléans : Loddé, 1954, Marseille
    Représentations :
    : LOUIS BOLLEE ET SES FILS FONDEURS A ORLEANS (en haut de la robe) ; PENSIONNAT SAINT EUVERTE A ORLEANS
    Annexe :
    ordonnance de Louis-Philippe, puis est rachetée en 1851 par la congrégation des Pères de la Miséricorde
    Illustration :
    . 1825 (dessin de Gabriel Jean Louis Rabigot, lithographie de Godefroy Engelmann). IVR24_19784501933X éditée par Louis Lenormand, Archives municipales d'Orléans, 2FI 657). IVR24_20144500234NUC Vue générale du pensionnat Saint-Euverte. (Carte postale éditée par Louis Lenormand Pensionnat Saint-Euverte, cour de récréation (carte postale éditée par Louis Lenormand Louis Lenormand). IVR24_20144500251NUCA Louis Lenormand). IVR24_20144500250NUCA éditée par Louis Lenormand). IVR24_20144500255NUCB éditée par Louis Lenormand, Archives municipales d'Orléans, 2Fi 669). IVR24_20144500236NUCA Louis Lenormand). IVR24_20144500253NUC Pensionnat Saint-Euverte. Jardin botanique et parc (carte postale éditée par Louis Lenormand
  • Tableau : portrait de Jean Pitard (v. 1248-ap. 1328)
    Tableau : portrait de Jean Pitard (v. 1248-ap. 1328) Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    un dénommé Guillon. Jean Pitard (vers 1248-après 1328) fut le premier chirurgien des rois Louis IX , Philippe III le Hardi et Philippe IV le Bel. A sa demande, Louis IX fonda vers 1268 la confrérie de Saint
  • Ensemble de 3 maisons (7-9-11 rue Saint-Euverte)
    Ensemble de 3 maisons (7-9-11 rue Saint-Euverte) Orléans - 7, 9, 11 rue Saint-Euverte - en ville - Cadastre : 2012 BN 170, 171, 414, 415
    Référence documentaire :
    p.67 GAILLARD, Louis (abbé), DEBAL, Jacques. Les lieux de culte à Orléans de l´antiquité au XXe
  • Suite de 17 tableaux de médecins et chirurgiens
    Suite de 17 tableaux de médecins et chirurgiens Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Référence documentaire :
    p. 167 GAILLARD, Louis (abbé). Notes sur l'Hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres
  • Ensemble des meubles et objets civils et domestiques
    Ensemble des meubles et objets civils et domestiques Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Référence documentaire :
    KJELLBERG, Pierre. Le Mobilier français du Moyen Age à Louis V. Paris : Guy Le Prat, 1978.
  • Ancien hôtel-Dieu
    Ancien hôtel-Dieu Orléans
    Historique :
    avons des titres du XIe siècle qui en font mention comme d'un ancien établissement." Louis XV, par charte datée du 15 mars 1512, le roi Louis XII décida la reconstruction de l'hôtel-Dieu devenu trop exigu ), Saint-Louis (30) et Sainte-Marie (40) pour un nombre plus élevé de malades : deux voire trois personnes
    Référence documentaire :
    p. 191-208 NOUEL DE LA BUZONNIERE, Louis-Augustin-Léon. Histoire architecturale de la ville CHARPIGNON, Louis-Joseph-Jules. Les médecins et chirurgiens de l'Hôtel-Dieu d'Orléans avant 1789 CHARPIGNON, Louis-Joseph-Jules. Notice sur les maîtres en chirurgie de la ville d'Orléans jusqu'en p. 7-58, 166 GAILLARD, Louis (abbé). Notes sur l'Hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres p. 38, 39, 54, 55 ILLIERS, Louis d'. L’Histoire d'Orléans racontée par un Orléanais. Orléans p. 11-30 et 46-48 GAILLARD, Louis (abbé). Histoire des établissements hospitaliers d'Orléans du
1