Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 19 sur 19 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Plessis : demeure
    Plessis : demeure Néons-sur-Creuse - Le Plessis - - en écart - Cadastre : 2015 D 290 1812 D 1439 à 1448
    Historique :
    dimensions des communs figure sur le plan cadastral de 1812. Il a pu être tout ou partie reconstruit à la fin du 19e siècle, (peut-être en 1884 selon les matrices cadastrales). Le château d’eau et le lavoir semblent dater du début du 20e siècle. Le portail, provenant de la ferme de la Chauvellerie (cf. dossier existait un château médiéval au Plessis dont il ne resterait que le souterrain vouté (non datable). Le fief du Plessis de Néons, qui relevait de la châtellenie d’Angles en Poitou, serait cité dès le 13e siècle
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Description :
    des encadrements complets ou partiels à chanfreins. La maison compte trois cheminées : dans le corps , avant le 20e siècle, encastrée dans la cheminée en pierre de la pièce voisine. A l’ouest de la maison , le logement de domestiques aurait également servi un temps de chai. Il est partiellement enduit et en , appelé communs. Il abrite des écuries et des remises. Ses accès sont en gouttereaux. Le mur-pignon
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Le Plessis - - en écart - Cadastre : 2015 D 290 1812 D 1439 à 1448
    Illustration :
    Le lieu-dit, indiqué château (avec le pennon d'une gentilhommière), est porté sur la carte de Des bâtiments sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles D 1439 à 1448), dans le centre Vue de la maison depuis le sud-ouest. IVR24_20163600736NUC2A Vue de la maison depuis le sud. IVR24_20163600737NUC2A Vue de la maison (extrémité aile ouest) depuis le sud IVR24_20163600738NUC2A Vue de l'ancien logement des domestiques devenu un temps chai, depuis le sud-est Vue des communs depuis le nord-ouest. IVR24_20163600740NUC2A Vue d'entrées des communs depuis le sud IVR24_20163600726NUC2A Vue du château d'eau et du lavoir depuis le nord-est. IVR24_20163600725NUC2A Vue de la date portée (1779) sur le linteau d'une fenêtre de la maison. IVR24_20153600396NUC2A
  • Grande Métairie : ferme, actuellement édifices agricoles
    Grande Métairie : ferme, actuellement édifices agricoles Lureuil - La Grande Métairie - isolé - Cadastre : 2015 ZB 17 1812 A 110, 111, 112
    Historique :
    carte de Cassini puis sur le plan cadastral de 1812. Dans ce dernier document, la grande étable est avoir été reconstruite certainement dans la seconde moitié du 19e siècle comme pourrait en témoigner le fait l’objet de modifications à l’époque contemporaine : le logement devait occuper le tiers sud du ), implanté à l’est de la ferme. Le hangar agricole a été ajouté en 1930 (selon une date portée non vérifiée
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Description :
    étables et une grange-étable. Le logement-étable, orienté nord-sud, est partiellement enduit. Ses murs pans et à croupes, en tuile plate. L’extrémité du bâtiment est occupée par le logement (désaffecté). Il
    Illustration :
    Une ferme (en partie disparue) est portée sur le plan cadastral de 1812. (Archives départementales Vue du bâtiment réunissant le logement (à droite) et les étables, depuis l'ouest Vue de la grange-étable depuis le sud. IVR24_20163600040NUC2A Vue de l'ancien hangar agricole depuis le sud-est. IVR24_20163600043NUC2A
  • Rairie : ferme
    Rairie : ferme Néons-sur-Creuse - La Rairie - isolé - Cadastre : 2015 A 476, 477 1812 A 2048, 2049, 2050
    Historique :
    Des bâtiments portés sur le plan cadastral de 1812 auraient été détruits entre 1850 (matrices cadastrales) et le premier quart du 20e siècle ; les derniers vestiges de la gentilhommière de la Rairie et de sa tour carrée indépendante auraient été détruits dans les années 1920. Le fief de la Rairie est connu au plus tard au début du 17e siècle (Plaux s.d. ; Sécheresse 2019). Le lieu-dit figure, en tant
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Description :
    lui est contiguë et une grange-étable. Orienté nord-ouest/sud-est, le logement est partiellement : pierres taillées, jambages chanfreinés de la porte haute en mur-pignon est, etc. Le mur-pignon est garde partiellement enduite, s'effectue par le mur-pignon. La couverture, à longs pans et à pignons couverts, est en tuile plate. Elle se prolonge sur des murs gouttereaux "basses-gouttes". Le latéral ouest est occupé par
    Illustration :
    Le lieu-dit (avec le symbole d'une gentilhommière) figure sur la carte de Cassini, vers 1765 Les bâtiments portés sur le plan cadastral de 1812 (section A) ont complètement disparu entre 1850 Vue du logement et étable de la ferme depuis le nord. IVR24_20153600310NUC2A Vue du logement de la ferme depuis le nord-ouest. IVR24_20153600303NUC2A Vue de la grange-étable à accès en pignon depuis le sud-ouest. IVR24_20153600299NUC2A Vue de la grange-étable depuis le sud-est. IVR24_20153600307NUC2A Élément sculpté réemployé dans le mur-pignon de la grange-étable. IVR24_20153600302NUC2A Élément sculpté réemployé dans le mur-pignon de la grange-étable. IVR24_20163600440NUC2A
  • Thais : écart
    Thais : écart Néons-sur-Creuse - Thais - en écart
    Historique :
    poste de Gabelous, gens d’armes surveillant le faux-saunage à la frontière entre les pays rédimés (comme le Poitou) et les pays de Grande Gabelle (Touraine, Berry). La seigneurie de Thais est attestée au
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury
    Illustration :
    Est de l'écart sur le plan cadastral de 1812 (section B). (Archives départementales de l'Indre, 3 P Ouest de l'écart sur le plan cadastral de 1812 (section A). (Archives départementales de l'Indre, 3
  • Bourg : château de Néons et ferme (5 place des Marronniers)
    Bourg : château de Néons et ferme (5 place des Marronniers) Néons-sur-Creuse - Bourg - 5 place des Marronniers - en village - Cadastre : 2015 B 109, 110 1812 B 563 à 570
    Historique :
    Le château de Néons était le siège d’une seigneurie d’obédience poitevine, qui relève sous l’Ancien est repris par les Français aux Anglais. Charles V le confisque alors à Huguet d’Aloigny, et le cède à Pierre Boucher (Bourderioux 1969 ; Bascher 1991 ; Boué 1992). Le château reste en possession des Boucher jusqu’au début du 17e siècle. Il passe ensuite à la famille du Trochet, qui le conserve jusqu’à la entourant le château sont alors en grande partie comblés. L'un d'eux est encore visible à l’est de l’édifice sur le plan cadastral de 1812. Le même document montre des communs et une ferme, dont l’implantation (1878) est portée sur le four et toit à porcs, au nord-est de l’écurie-remise.
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury Le château de Néons. [s.d.]. Carte postale. (Collection privée). BOUE, Stéphanie. Le château de Néons-sur-Creuse. Mémoire dactylographié, 1992, 75 p. p. 78 LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan
    Description :
    . Le portail fermant la propriété au sud-est est encadré d’un ancien four à pain (banal selon la du logement. La seconde cour, au nord-ouest, est encadrée par le château et ses communs : un bâtiment dit vinicole et une écurie-remise. Le château, de plan carré, est flanqué de quatre tours. Son plan fronton d’inspiration classique (fin 17e-18e siècle). Le château est entouré d’un vaste jardin d’agrément disposant d’un bassin d’irrigation. Le bâtiment vinicole possède une toiture à croupes. Deux houteaux est à chevrons-arbalétriers, "pannes" et jambes-de-force. Le bâtiment qui lui fait face, au nord-est pavillon et un toit à porcs associé à un four. Le portail de la propriété est composé d’une porte cochère pigeonnier en bois (amovible) se trouve sur le palier de l'escalier extérieur menant aux combles du bâtiment
    Annexe :
    Marronniers, Néons-sur-Creuse). Archéolabs. 2016. ARC 16/R4137D1. Présentation générale : Le bâtiment étudié cinq fermes numérotées arbitrairement depuis le sud. Les poutres du plafond de l’étage sont les sonde finlandaise (diamètre du prélèvement 5 mm), le 28 janvier 2013. Datations : éch. 1 : Charpente
    Illustration :
    Un pennon, symbole d'une gentilhommière, est visible dans le bourg sur la carte de Cassini (vers Le château et une partie de ses dépendances et de sa ferme sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles B 563 à 570), dans le haut de l'image. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137 Le château de Néons sur une carte postale de la première moitié du 20e siècle (Lerat 2002 Vue du château depuis le sud-est. IVR24_20183600648NUCA Vue de la cour des communs et de la cour de la ferme (arrière-plan) depuis le nord (étage du Vue du "bâtiment vinicole" (chai et grenier) depuis le nord-est. IVR24_20183600643NUCA Vue des communs est (écuries, remise, logement de cocher) depuis le sud-ouest Vue de la grange sud-ouest depuis le nord-est. IVR24_20153600314NUC2A Vue de la grange-étable au sud-ouest de la cour, depuis le nord. IVR24_20153600360NUC2A
  • Bourg : château de Lureuil puis demeure, actuellement maison (2 rue du Pigeonnier)
    Bourg : château de Lureuil puis demeure, actuellement maison (2 rue du Pigeonnier) Lureuil - Bourg - 2 rue du Pigeonnier - en village - Cadastre : 2015 B 340, 561, 563, 564, 614 1812 B 866 à 871
    Historique :
    Le "chastel" ou "chasteau dudit Lureuilh" (et "ses fousses") de la commanderie de l'ordre de Saint siècle. "Le château de Lureuil" est accompagné d’une croix de Malte sur la carte de Cassini (vers 1760 ). Le plan cadastral de 1812 montre un corps principal de bâtiment orienté sud-ouest/nord-est et flanqué . Ainsi, vers 1736, le terrier de Lureuil cite "le château et principal manoir (…) avec les aisances sur le midy, un jardin avec un clos en terre labourables (…)" (Archives départementales de l'Indre, H d'entrée, de là, sommes allés au corps de bastiment qui ferme le château qui est flanqué de quatre tours espaliers et une autre partie plantée en verger, le reste en terres labourables." (Aude et al. 2015). Le château de la commanderie aurait été démoli par son propriétaire, le baron de Limbert, pour construire à siècle (carte postale ; Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 6079). Le nouveau "chateau
    Référence documentaire :
    Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury DE LA TREMBLAIS, M., DE LA VILLEGILLE, M., DE VORYS, J. Esquisses pittoresques sur le département LERAT, Stéphane. Tournon-Saint-Martin et ses environs, d'Azay-le-Ferron à Mérigny. Alan Sutton ), noir et blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 6071). ), noir et blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 6072). photomécanique (carte postale), noir et blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B blanc ; 9 x 14 cm (image). (Archives départementales de l'Indre, 48 J 4 B 6075). Mission photographique C1926-0071_1951_CDP763_0001. Prise de vue le 06/06/1951, échelle 1/12597
    Description :
    toitures à croupes, en tuile plate. Le bâtiment, au nord, abritait des étables, celui à l’est, des écuries un trou d’envol et reposoir a été aménagé dans le haut de l’extrémité sud-ouest (élévation est) du
    Illustration :
    Le "château de Lureuil" est indiqué (accompagné d'une croix de Malte) sur la carte de Cassini (vers L'ancien château et ses dépendances (détruits) sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles B 866 à 871), dans le haut-droit de l'image. (Archives départementales de l'Indre
  • Soudun : maisons en cours de destruction
    Soudun : maisons en cours de destruction Néons-sur-Creuse - Le Soudun - - en écart - Cadastre : 2015 D 429, 430 1812 D 414
    Historique :
    certainement du 19e siècle. L'autre, à l'est, était plus ancienne. Elle figure sur le plan cadastral de 1812
    Localisation :
    Néons-sur-Creuse - Le Soudun - - en écart - Cadastre : 2015 D 429, 430 1812 D 414
    Illustration :
    La maison, située à l'est, est portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelle D 414), dans le haut Vue des maisons (en cours de destruction en 2014) depuis le sud. IVR24_20163600905NUC2A
  • Querroir : maison 05
    Querroir : maison 05 Preuilly-la-Ville - Le Querroir - V.C. 4 - en écart - Cadastre : 1812 C 277, 279 1987 C 374, 375
    Description :
    La maison est en rez-de-chaussée et comprend deux logements à pièce unique. Le logement ouest est enduit, le logement est partiellement enduit. La toiture est couverte en tuile plate. Une porcherie forme un appentis sur le mur pignon est.
    Localisation :
    Preuilly-la-Ville - Le Querroir - V.C. 4 - en écart - Cadastre : 1812 C 277, 279 1987 C 374, 375
    Illustration :
    La maison sur le plan cadastral de 1812, en bas de l'image (parcelles C 277 et C 279). (Archives
  • Querroir : ferme 01
    Querroir : ferme 01 Preuilly-la-Ville - Le Querroir - V.C. 4 - en écart - Cadastre : 1812 B 375, 376 1987 C 331
    Historique :
    Les trois principaux bâtiments figurent sur le plan cadastral de 1812 et pourraient dater du 17e
    Localisation :
    Preuilly-la-Ville - Le Querroir - V.C. 4 - en écart - Cadastre : 1812 B 375, 376 1987 C 331
    Illustration :
    Vue générale depuis le sud-est. IVR24_20113600194NUC2A
  • Mallet : grange
    Mallet : grange Néons-sur-Creuse - Mallet - chemin des Faux Sauniers - en écart - Cadastre : 2015 D 354 1812 D 295
    Historique :
    Cette grange est portée sur le plan cadastral de 1812. Elle pourrait dater du 18e siècle, voire de
    Illustration :
    La grange est portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelle D 354), dans le centre de l'image Vue de la grange depuis le sud-est. IVR24_20163600820NUC2A
  • Thais : maison dite du Gabelou
    Thais : maison dite du Gabelou Néons-sur-Creuse - Thais - 39 route de Marigny - en écart - Cadastre : 2015 A 27, 28 1812 A 1, 2, 3
    Historique :
    d’armes surveillant le faux-saunage à la frontière entre les pays rédimés (Poitou) et les pays de Grande siècle, puis dans la seconde moitié du 20e siècle. Les bâtiment sont figurés sur le plan cadastral de
    Description :
    s'effectue par le mur gouttereau ouest. La toiture, en tuile plate, est à croupe, au nord, et à pignon couvert au sud. Le mur-pignon nord et les murs gouttereaux, comptent chacun deux travées. Celles du mur des linteaux cintrés. Sur le versant oriental, deux lucarnes à fronton cintré éclairent les combles . Le bâtiment au sud du corps de bâtiment principal, également à toit en tuile plate, sert d’espace
    Illustration :
    Les bâtiments de la propriété sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles A 1 à 3), dans Vue de la maison depuis le sud (voie publique). IVR24_20183600693NUCA Vue de la maison depuis le nord-est. IVR24_20183600691NUCA Vue de l'élévation ouest de la maison, depuis le nord. IVR24_20163600556NUC2A
  • Bourg : maison (3 rue du Pigeonnier)
    Bourg : maison (3 rue du Pigeonnier) Lureuil - Bourg - 3 rue du Pigeonnier - en village - Cadastre : 2015 B 565, 566 1812 B 458, 459, 460, 461
    Historique :
    La maison est peut-être portée sur le plan cadastral de 1812. Ses caractères morphologiques double dont les premiers accès ont été condamnés (réduction en fenêtres) dans le mur gouttereau est (voire dans le mur-pignon sud). La remise, accolée à la maison, a été ajoutée à la fin du 20e siècle. Un . Encore visible sur un cliché aérien vertical de 1951, il abritait le four banal de Lureuil (information départementales de l'Indre, H 607, H 608 ; Aude 2015). En 1734-36, le four banal consiste en "grand corps de logis
    Référence documentaire :
    Mission photographique C1926-0071_1951_CDP763_0001. Prise de vue le 06/06/1951, échelle 1/12597
    Illustration :
    Deux maisons (et probablement le four banal) sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles B 458, 459, 460, 461), dans le centre de l'image. (Archives départementales de l'Indre Vue de la maison depuis le sud. IVR24_20153600497NUC2A
  • Thais : fontaine
    Thais : fontaine Néons-sur-Creuse - Thais - - en écart - Cadastre : 2015 A Voie publique
    Historique :
    de Thais (détruit). Ils dateraient de l'Ancien Régime (le bassin a été restauré au 20e siècle).
    Description :
    battre le linge.
    Illustration :
    Le bassin d'eau relié à la fontaine est porté sur le plan cadastral de 1812 (section B1), dans le
  • Bourg : ferme puis maison (2 place de l’Église)
    Bourg : ferme puis maison (2 place de l’Église) Lureuil - Bourg - 2 place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 353 1812 A 899, 900, 901
    Historique :
    sur le plan cadastral de 1812. Elle a été convertie en maison dans la seconde moitié du 20e siècle un accès aux combles dans le mur-pignon ouest de la maison (Archives municipales de Lureuil, 1 O).
    Illustration :
    La maison semble figurer sur le plan cadastral de 1812 (parcelle A 899), dans le centre de l'image L'ancienne ferme (avec l'ensemble des bâtiments agricoles) est visible dans le haut-droit (près de Vue de la maison depuis le sud-est. IVR24_20153600535NUC2A Vue de l'étable depuis le sud-est. IVR24_20153600534NUC2A
  • Mallet : ferme dite maison de Gabelous
    Mallet : ferme dite maison de Gabelous Néons-sur-Creuse - Mallet - 15 rue des Petits Ponts - en écart - Cadastre : 2015 D 108, 109 1812 D 72, 73
    Historique :
    Les deux bâtiments de ferme figurent sur le plan cadastral de 1812. Le logement semble dater, par dépôt de sel), gens d'armes surveillant le trafic illégal de sel à la frontière entre pays redimé
    Description :
    gouttereaux. Le logement, en rez-de-chaussée, possède un étage de soubassement (dépendances domestiques). Les entrées principales, à linteaux délardés, sont logées dans le mur gouttereau ouest (côté rue des Petits portes-fenêtres sont cintrées. Des lucarnes à fronton éclairent les combles sur le pan oriental de la -chaussée. L'accès à l'étage de soubassement s'effectue par le mur gouttereau oriental. Ce niveau se compose taillée dans le roc (front de taille visible). La grange-étable abrite une grange, une étable à chevaux et
    Illustration :
    La ferme est portée sur le plan cadastral de 1812 (parcelles D 72, 73), dans la droite de l'image Vue du logement et de l'ancien four depuis le nord-ouest. IVR24_20163600811NUC2A Vue de la grange-étable depuis le sud-ouest. IVR24_20163600810NUC2A Vue de la grange-étable depuis le nord-ouest. IVR24_20163600812NUC2A
  • Rues : maison
    Rues : maison Lureuil - Les Rues - 4 - en écart - Cadastre : 2015 A 592 1812 A 498
    Historique :
    Une maison et des dépendances semblent être représentées sur le plan cadastral de 1812. La maison dépendance, par le type de sa charpente, pourrait dater des 15e, 16e ou début du 17e siècle.
    Illustration :
    Une maison et des dépendances sont portées sur le plan cadastral de 1812 (parcelle A 498), dans le Vue de la maison depuis le sud-est. IVR24_20163600302NUC2A Vue de la dépendance depuis le sud-ouest. IVR24_20163600304NUC2A
  • Bourg : viviers (rue du Pigeonnier)
    Bourg : viviers (rue du Pigeonnier) Lureuil - Bourg - rue du Pigeonnier - en village - Cadastre : 2015 B 579 1812 B 454, 456
    Historique :
    L'existence de trois viviers, situés près du colombier, est attestée dans le terrier de la sont portés sur le plan cadastral de 1812.
    Illustration :
    Les viviers sont portés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles B 454, 456). (Archives Vue d'un ancien vivier supposé (aujourd'hui fossé) situé le long de la rue du Pigeonnier
  • Bourg : maison 02 (3 chemin des Roches)
    Bourg : maison 02 (3 chemin des Roches) Preuilly-la-Ville - Bourg - 3 chemin des Roches - en village - Cadastre : 1812 B 114 à 116 1987 B 85, 86
    Historique :
    Des trois bâtiments contigus, le logement et l'étable à l'est pourraient dater du 17e siècle 18e siècle. Le logement est converti en "bâtiment rural" en 1868 (d'après les augmentations et
    Description :
    rez-de-chaussée, partiellement enduits et couverts d'une toiture à longs pans et tuiles plates. Le
    Illustration :
    Les bâtiments sur le plan cadastral de 1812, à droite de l'image. (AD Indre, 3 P 249). (AD Indre, 3
  • Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (place de l'Église)
    Bourg : église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (place de l'Église) Lureuil - Bourg - place de l'Église - en village - Cadastre : 2015 B 36 1812 A 1284
    Historique :
    1899 et 1903 par l’architecte Camille Létang qui fit notamment ajouter le clocher-porcher à flèche et
    Description :
    abside à trois pans ainsi que de deux chapelles disposées de part et d'autre de la travée précédent le
    Illustration :
    L'ancienne église et l'ancien cimetière sont figurés sur le plan cadastral de 1812 (parcelles A Vue de l'église depuis le sud-ouest. IVR24_20153600491NUC2A
1