Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 38 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Écurie (7 rue Louis XI)
    Écurie (7 rue Louis XI) Amboise - 7 rue Louis-XI - en ville
    Historique :
    Le 7 rue Louis XI marque l'angle de la rue de la Concorde. Le pignon dressé sur la rue de la côté rue Louis XI, a été réédifiée probablement au 18e siècle. À l'intérieur, les aménagements semblent
    Localisation :
    Amboise - 7 rue Louis-XI - en ville
    Titre courant :
    Écurie (7 rue Louis XI)
    Illustration :
    Vue générale du 7 rue Louis XI. IVR24_20073700719NUCA
  • Maison (16 grands degrés Saint Louis)
    Maison (16 grands degrés Saint Louis) Blois - 16 grands degrés Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 448
    Localisation :
    Blois - 16 grands degrés Saint Louis - en ville - Cadastre : 1980 DO 448
    Titre courant :
    Maison (16 grands degrés Saint Louis)
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis la place Saint-Louis. IVR24_19814101324XB Façades sur Degrés Saint-Louis. IVR24_19814101036X Vue d'ensemble prise depuis la place Saint-Louis. IVR24_19844100105X
  • Logement dit
    Logement dit "pavillon Louis XIII", maison du régisseur, actuellement Musée-Château Saint-Jean Nogent-le-Rotrou - rue du Château - en ville
    Historique :
    -cintre observées sur son élévation. Le « pavillon Louis XIII » tient son nom du style début 17e siècle
    Référence documentaire :
    Pavillon Louis XIII. 1947-1955. Photographie. (Médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine
    Titre courant :
    Logement dit "pavillon Louis XIII", maison du régisseur, actuellement Musée-Château Saint-Jean
    Appellations :
    Pavillon Louis XIII
    Illustration :
    Pavillon Louis XIII, vue du sud-est (milieu 20e siècle). IVR24_20172800047NUCA Pavillon Louis XIII, vue du sud-est. IVR24_20152800523NUCA Pavillon Louis XIII, vue du sud-est. IVR24_20132800010NUC4A Pavillon Louis XIII, vue de l'ouest. IVR24_20132800011NUC4A Pavillon Louis XIII, vue de l'ouest. IVR24_20152800524NUCA Pavillon Louis XIII, tours de Saint-Victor et de Brunelles, vue du nord-ouest Pavillon Louis XIII, vue du nord. IVR24_20152800525NUCA
  • Ville : château fort (rue du château)
    Ville : château fort (rue du château) Château-Renault - rue du château - en ville - Cadastre : 1835 B 172 1835 B 173 1835 B 176 1835 B 186 1835 B 187 2014 AD 14 2014 AD 16 2014 AD 19 2014 AD 24 2014 AD 26 2014 AD 27 2014 AD 28 2014 AD 29
    Historique :
    Château-Renault à Louis de France, duc de Touraine et d'Orléans, frère de Charles VI. Son fils, Charles Rousselet, à laquelle appartient François-Louis Rousselet (1637-1716) vice-amiral de la marine royale et Sophie Rousselet et de Charles Henri d'Estaing : Sophie Gabrielle d'Estaing, épouse de Louis de Barrairon , et Marie Catherine Louise d'Estaing, épouse de Charles Belland. En 1822, le château passe par
    Auteur :
    [propriétaire] Rousselet François Louis
  • Chesneau : moulin, actuellement maison
    Chesneau : moulin, actuellement maison La Croix-du-Perche - Le Chesneau - isolé - Cadastre : 1814 C2 221, 222 2013 ZL 21
    Historique :
    modifié en 1864 pour Louis Rivière, meunier au Chesneau. Le bâtiment secondaire, une grange-étable, semble
    Auteur :
    [commanditaire] Rivière Louis
  • Vallière : château dit château de La Vallière
    Vallière : château dit château de La Vallière Reugny - La Vallière - en écart - Cadastre : 1819 E 123, 124, 125, 126 2009 ZD 87
    Historique :
    II Le Blanc. Le fils de celui-ci, Jean, obtient de Louis XIII en 1635 le droit de s'appeler La Baume Louise de La Baume Le Blanc, dite Mademoiselle de La Vallière, en faveur de laquelle est constitué en Conti, fille naturelle et légitimée de Louis XIV, et les terres à son frère Jean-François de La Baume Le
    Représentations :
    un portrait de Louise de la Vallière et sur l'autre la devise des Millon "Tantum pro liliis
    Auteur :
    [propriétaire] La Baume Le Blanc Françoise Louise
    Illustration :
    Cheminée décorée du portrait de Louise de la Vallière et portant la devise "Ad principem ut ad
  • Bourg : maison de maître (2 rue de l'Église)
    Bourg : maison de maître (2 rue de l'Église) Brunelles - Bourg - 2 rue de l'Église - en village - Cadastre : 1811 C 90, 91, 92 1992 C1 25
    Historique :
    construction a été détruite en 1848 pour Louis Bailleau et remplacée par une maison de maître construite en
    Auteur :
    [commanditaire] Bailleau Louis
  • Moulin d'Ézanville : moulin et maison
    Moulin d'Ézanville : moulin et maison Frazé - Le Moulin d'Ézanville - isolé - Cadastre : 1813 C1 38 2016 YE 16
    Historique :
    , date de sa vente à Louis Jules Montéage, bourgeois de Chartres. Ce dernier est très certainement
    Référence documentaire :
    AD d'Eure-et-Loir, 2 E 33-887. Acte de vente du Moulin d'Ézanville à Louis Jules Montéage par Louis
    Auteur :
    [propriétaire] Montéage Louis jules
    Annexe :
    Extrait de l'acte de vente du Moulin d'Ézanville à Louis Jules Montéage par Louis Charles Tremblay
  • Maison (19-21 rue Chemonton)
    Maison (19-21 rue Chemonton) Blois - 19-21 rue Chemonton - en ville - Cadastre : 1980 DN 863, 864, 66
    Représentations :
    Support : vantail de porte, sujet : cygne percé d' une flèche, emblème de louise de savoie.
  • Hôtel Le Sueur (3 rue des Poupardières)
    Hôtel Le Sueur (3 rue des Poupardières) Nogent-le-Rotrou - 3 rue des Poupardières - en ville
    Historique :
    l’édifice étudié. Ils appartiennent alors à Louise Le Sueur qui les tient de son père, Jean Le Sueur. Louise
    Référence documentaire :
    p.95 ; p.224 FRET, Louis-Joseph. Antiquités et chroniques percheronnes. Volume III. Paris : Le
    Auteur :
    [propriétaire] Le Sueur Louise
    Texte libre :
    l’emplacement de l’édifice étudié. Ils appartiennent à Louise Le Sueur qui les tient de son père Jean Le Sueur . Louise est l’épouse de Jouachim de Lespinay, écuyer et sieur de Montgobert. Le couple possède plusieurs
  • Maison Michelet (4 rue Bourg-le-Comte)
    Maison Michelet (4 rue Bourg-le-Comte) Nogent-le-Rotrou - 4 rue Bourg-le-Comte - en ville
    Historique :
    , d’un appentis et de commodités". En 1823, la maison est acquise par l'instituteur Louis Arsène Meunier
    Auteur :
    [propriétaire] Meunier Louis Arsène
    Texte libre :
    l’hôtel Carpentin. En 1823, la maison est acquise par l’instituteur Louis Arsène Meunier. Il y fonde un
  • Hôtel dit Hôtel Carpentin, actuellement immeuble (6 rue du Paty)
    Hôtel dit Hôtel Carpentin, actuellement immeuble (6 rue du Paty) Nogent-le-Rotrou - 6 rue du Paty - en ville - Cadastre : 1990 BO 56
    Auteur :
    [propriétaire] Le Sueur Louise
  • Ensemble du mobilier religieux
    Ensemble du mobilier religieux Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    à Paris en 1795. On peut également citer deux ciboires par Louis Sionnest (1743-1811), deux autres par Louis Omer Piesse (vers 1768-1834), tous deux installés à Orléans, les deux ostensoirs réalisés
    Référence documentaire :
    p. 127-131. GAILLARD, Louis (abbé). Notes sur l'Hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres
  • Bourg : château de Frazé
    Bourg : château de Frazé Frazé - le Bourg - 1 place du Château - en village - Cadastre : 1813 E2 312, 344, 345, 346 2016 AB 202
    Historique :
    transformée en habitation et rehaussée d'un niveau entre 1770 et 1780 pour Louis Thiroux d'Arconville
    Auteur :
    [commanditaire] THIROUX d'ARCONVILLE Louis Lazare
    Annexe :
    seigneurie d'Ezanville de MM. Tensin et Robert de l'Ancé. En 1529, Louis Girard, qui avait hérité de la Fleuveries. Le 9 octobre 1539, devant maître Mathieu Baigneaux, notaire à Chartres, Louis Girard acquiert de Vérigny, veuve de Louis Girard, fait l'acquisition de la seigneurie de la Perrine le Roi sur la paroisse
    Texte libre :
    toute cette partie de l'édifice). Au nord-ouest, la tour a été reconstruite en 1780 pour Louis Lazare détruit entre 1740 et 1750 par le propriétaire d’alors, Louis de Neuville, marquis de Villeroy. Quelques Louis Girard de Barenton. Sa fille Jacqueline épouse en 1540 Charles d’O, seigneur de Vérigny et fait , Catherine Charlotte de Gramont hérite de ses parents du domaine de Frazé. Elle épouse Louis François duc de Louis de Neuville, marquis de Villeroi, gouverneur de Lyon, fait l’acquisition de la terre et seigneurie de Frazé par son tuteur nommé Vignier. C’est d’ailleurs sous la minorité de Gabriel Louis de Neuville Frazé à Louis Lazare Thiroux d’Arconville, président du parlement et seigneur d’Arconville, Chassant pour y accueillir les appartements seigneuriaux entre 1770 et 1780 pour Louis Lazarre Thiroux
  • Jalognes : parc et jardin d’agrément du château de Pesselières
    Jalognes : parc et jardin d’agrément du château de Pesselières Jalognes - Château de Pesselières - en village - Cadastre : 2016 F 131 ; 134 à 136 ; 200 ; 211 à 213 ; 356 ; 360 ; 362 ; 365 à 367 ; 390 à 391
    Historique :
    paysagiste nivernais, Louis Cottin, entreprend de grands travaux qui donnent aux parc, jardins, potagers et
    Référence documentaire :
    Plan du projet / Louis Cottin pour Jean-Baptiste Collard, 1882. 1 plan : en coul. [Échelle non
    Auteur :
    [paysagiste] Cottin Louis
    Illustration :
    Plan du projet de Louis Cottin pour Jean-Baptiste Collard. 1882. (Archives privées du château de
  • Aigle lutrin
    Aigle lutrin Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Référence documentaire :
    p. 127-128 GAILLARD, Louis (abbé). Notes sur l'Hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres
  • Ville : logis du château, actuellement hôtel de ville (rue du château)
    Ville : logis du château, actuellement hôtel de ville (rue du château) Château-Renault - rue du château - en ville - Cadastre : 1835 B 174 2014 AD 16
    Représentations :
    cintré orné d’oves, dards et modillons. Armoiries de François-Louis Rousselet, vice-amiral et maréchal de
  • Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte
    Abbaye Saint-Euverte, puis fabrique de salpêtre, filature de coton, actuellement lycée professionnel Saint-Euverte Orléans - 28 rue de l'Ételon - en ville - Cadastre : 1981 BN 354
    Historique :
    transformée en entrepôt des douanes en 1832 par une ordonnance de Louis-Philippe, puis rachetée en 1851 par la
    Référence documentaire :
    p. 391-415 NOUEL DE LA BUZONNIERE, Louis-Augustin-Léon. Histoire architecturale de la ville GAILLARD, Louis (abbé), DEBAL, Jacques. Les lieux de culte à Orléans de l´antiquité au XXe siècle ILLIERS, Louis d'. L'Histoire d'Orléans racontée par un Orléanais. Orléans : Loddé, 1954, Marseille
    Représentations :
    : LOUIS BOLLEE ET SES FILS FONDEURS A ORLEANS (en haut de la robe) ; PENSIONNAT SAINT EUVERTE A ORLEANS
    Annexe :
    ordonnance de Louis-Philippe, puis est rachetée en 1851 par la congrégation des Pères de la Miséricorde
    Illustration :
    . 1825 (dessin de Gabriel Jean Louis Rabigot, lithographie de Godefroy Engelmann). IVR24_19784501933X éditée par Louis Lenormand, Archives municipales d'Orléans, 2FI 657). IVR24_20144500234NUC Vue générale du pensionnat Saint-Euverte. (Carte postale éditée par Louis Lenormand Pensionnat Saint-Euverte, cour de récréation (carte postale éditée par Louis Lenormand Louis Lenormand). IVR24_20144500251NUCA Louis Lenormand). IVR24_20144500250NUCA éditée par Louis Lenormand). IVR24_20144500255NUCB éditée par Louis Lenormand, Archives municipales d'Orléans, 2Fi 669). IVR24_20144500236NUCA Louis Lenormand). IVR24_20144500253NUC Pensionnat Saint-Euverte. Jardin botanique et parc (carte postale éditée par Louis Lenormand
  • Ouvrage avancé : la demi-lune
    Ouvrage avancé : la demi-lune Amboise - Château-d'Amboise - en ville
    Historique :
    La demi-lune actuelle date du XVIIe siècle, probablement de Louis XIII. Tant ses caractéristiques
    Référence documentaire :
    Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI Château d'Amboise, plan de 1708. Rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis XI, rez logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII-François dit de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII
    Description :
    sculptées sur la porte surplombant la demi-lune qui sont celles de Louis XIII et d'Anne d'Autriche. A-t-on fortifié le lieu à cause des rivalités de succession qui opposent, dès 1610, Louis XIII à sa mère Marie de à la Saint-Louis.
    Illustration :
    Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis Plan du château de 1708 (AN, O² 1903) : rez-de-chaussée des logis des Sept Vertus et dit de Louis du logis Louis XI, rez-de-chaussée du logis Charles VIII, rez-de-chaussée du logis Charles VIII de Louis XI, rez-de-chaussée bâtiment sur Loire, rez-de-chaussée du nouveau logis de Charles VIII sur
  • Tableau : portrait de Jean Pitard (v. 1248-ap. 1328)
    Tableau : portrait de Jean Pitard (v. 1248-ap. 1328) Orléans - 1 rue Porte-Madeleine - en ville
    Historique :
    un dénommé Guillon. Jean Pitard (vers 1248-après 1328) fut le premier chirurgien des rois Louis IX , Philippe III le Hardi et Philippe IV le Bel. A sa demande, Louis IX fonda vers 1268 la confrérie de Saint